AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Namae Eleondar [Présentation Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité




MessageSujet: Namae Eleondar [Présentation Validée]   Sam 8 Sep 2007 - 21:19
Nom :
Eleondar

Prénom :
Namae

Age :
19 ans, bien qu'elle mente souvent en s'en donnant un ou deux de plus

Nationalité :
Anglaise


Famille :
Ses deux parents sont morts, mais en un sens elle en est satisfaite : ils étaient après tout la preuve vivante qu'elle n'est qu'une fille de paysans.

Histoire :
C’était une de ces nuits de printemps où tout est calme, silencieux, où même l’air que l’on respire semble avoir une valeur apaisante sur quiconque prend le temps de profiter du silence. Au milieu d’une immense forêt, dans un petit village endormi, une seule maison était encore allumée. A l’intérieur, une femme tenait dans ses bras un enfant endormi, et elle regardait ce cadeau du ciel avec tout l’amour et toute l’affection qu’une mère peut avoir pour son enfant. Elles étaient seules, la mère et la fille, mais du genre de solitude dans laquelle on se complait jalousement lorsque l’on est à deux. Plus rien n’existait autour d’elles ; les draps encore ensanglantés de la naissance de l’enfant, la minuscule chaumière simplement éclairée par un feu mourant dans l’âtre de la petite cheminée et modestement meublée du strict minimum, au-dehors les bois sombres qui semblaient s’être approchés de la petite fenêtre pour admirer la naissance de l’enfant… Plus rien n’avait d’importance, à part cette magnifique princesse endormie dans les bras de sa mère.

Alana Eleondar était fille de menuisier, et ses parents l’avaient prédestinée très jeune à un riche héritier, car elle était très belle et promettait de plaire à tous. Mais elle n’accepta pas cette idée, et décida d’épouser celui qu’elle choisirait ; or, elle avait choisi un jeune homme du village, plus pauvre encore que la famille Eleondar. Ses parents, bien que déçus, ne purent que se résigner, et les deux jeunes gens se marièrent avec leur approbation, bien qu’elle fut plus forcée que spontanée. Bref, une belle histoire d’amour. Mais ils ne vécurent pas heureux, et n’eurent qu’un enfant : une petite fille du nom de Namae, qui ne connut même pas son père. Il mourut trois mois après s’être marié, et pas même d’une mort héroïque : il tomba d’un ravin en essayant de voir si c’était profond. Et c’était profond. Quant à Alana, elle se mura, seule, dans une vie de mensonge et de tristesse refoulée. Elle feignait ma bonne humeur et la joie de vivre, pleurant un peu plus chaque soir la mort de son mari. De désespoir, elle alla voir l’homme à qui on l’avait destinée alors qu’ils étaient plus jeunes. Il l’accueillit à bras ouverts, mais après une nuit passée ensemble il la renvoya d’où elle venait.
Quelques semaines plus tard, elle découvrit qu’elle était enceinte ; elle pria des jours et des nuits pour que l’enfant soit de feu son mari, mais elle n’en sut jamais rien et n’en dit jamais rien à personne, pas plus que celui qui aurait pu se prétendre le père de l’enfant. Elle aima sa fille plus que tout au monde, ajoutant à son amour maternel toute l’affection qu’elle avait emmagasinée depuis la mort de son mari. Même quand Namae se révéla pour le moins étrange, elle se força à voir le bon côté des choses et ne regarda que le fait que, malgré toute la haine que semblait avoir Kaede envers les êtres humains, elle aimait sa mère de tout son cœur. Mais elle se trompait sur un point : Namae ne détestait pas le genre humain ; elle avait simplement appris à détester les gens qui l'entouraient, non pas pour ce qu'ils étaient mais pour leur classe sociale. En effet, très jeune elle commença à développer des sentiments hautains vis-à-vis des pauvres paysans qui habitaient son petit bourg de campagne, un mépris qui se changea progressivement en répulsion. Mais la réclusion de sa fille força Alana à se murer elle aussi dans leur monde à elles, et elle ne sortit plus de chez elle que pour accomplir les tâches quotidiennes d’une mère qui gagne seule sa vie et celle de sa fille. Parfois, elle recevait un peu d’argent donné anonymement par un messager, et ces jours-là, sans qu’on n’ait eu à le lui demander, elle se rendait dans le château où vivait celui qu’elle n’avait pas épousé, pour ne revenir que le lendemain matin auprès de sa fille, et elle devait parfois la regarder dormir durant de longues minutes pour se rappeler pourquoi elle s’abaissait à gagner sa vie de façon si honteuse.
Mais à force de rester cloîtrée dans cette solitude à peine interrompue, elle ne sortait pas de la déprime de veuve qu’elle était ; rien ne pouvait l’aider à tourner la page, et sa fille même lui faisait ressasser inlassablement le même sentiment de culpabilité. Puis, un jour, elle en eut assez. Il faisait nuit noire quand elle entra dans la chambre de sa fille, la réveillant doucement.

Namae fut donc réveillée par sa mère, et elle fut étonnée et effrayée par ce visage qu’elle ne reconnaissait pas. Ses yeux noisettes étaient rouges d’avoir trop pleuré, et des larmes brillaient encore sur ses joues, mais malgré tout son visage tout entier rayonnait de résignation et de confiance. Elle l'embrassa en lui souhaitant une bonne nuit, le plus naturellement du monde, comme si c'était une soirée comme les autres. Le lendemain matin, on retrouva Alana morte dans son lit, un paquet de somnifères vide à la main.

Namae ne se remit jamais bien de la mort de sa mère. N'ayant plus rien la rattachant à son village natal, elle décida très vite de partir pour un endroit où il y aurait plus d'agitation, et son chemin la mena malgré elle à Marilcrow ; là, elle eut le plus grand mal à s'adapter, étant, malgré son snobisme, une fille de la campagne, mais surtout n'ayant aucun don magique comme la plupart des gens habitant les alentours de la réputée Lòmilendë. Et, pour rajouter des difficultés à son adaptation, elle refusa obstinément de trouver un travail de "bas de gamme" : elle se savait bien au-dessus de quelque poste de vendeuse ou de serveuse. Pourtant, après quelques semaines difficiles, elle trouva enfin un travail qui lui plaisait : elle se fit engager en tant que vendeuse dans une confiserie. Rien ne pouvait mieux lui convenir : elle se sentait au travail comme au Nirvana, s'y sentant même plus à l'aise que chez elle, n'hésitant bien sûr pas pour se servir dans les immenses réserves de sucreries que contenait la petite échope.



Loisirs/Passions :
Flâner est de loin son activité favorite, que ce soit en lisant un livre et en mangeant des bonbons ou bien les yeux dans le vide et les cheveux dans les vent ; pourtant, elle aime aussi beaucoup l'activité et, lorsqu'elle est d'humeur joueuse, peut être capable de toutes les fantaisies pour s'amuser.

Phobie(s) :
Elle aura beau le nier, Namae a une peur irrationnelle de vieillir et de voir sa vie se stabiliser. Elle a toujours besoin de mouvement pour se prouver à elle-même qu'elle est encore jeune et qu'elle a toujours la vie devant elle ; aussi, elle ne supporte en aucun cas tout ce qui est régulier, considérant que c'est une particularité des vieilles personnes.

But(s) ou Projet(s) Futur(s) :
Elle a des rêves que l'on pourrait qualifier de puérils comme de fous, mais qui ne sont pour elle que des ambitions comme les autres : se trouver un mari riche, le tuer, puis vivre sa vie comme elle le souhaite sans être gênée par des problèmes d'argent ou de fidélité.


Caractère :
Namae est une de ces filles qui aiment feindre la naïveté, voire même l'innocence simplement pour pouvoir surprendre ensuite leur entourage. Elle aime jouer sur son charme enfantin pour mettre dans sa poche les personnes qui l'intéressent pour ensuite se laisser aller à sa vraie personnalité. C'est une jeune fille très mystérieuse qui emploie beaucoup trop de sous-entendus incompréhensible ; elle a des côtés mythomanes qui lui ont bien des fois joué des tours, mais elle ne peut s'empêcher de mentir sur son âge, son passé ou même son rang, se faisant passer pour quelqu'un d'important simplement pour s'attirer les faveurs de quelque riche personnage. Elle est très impulsive, et quand une envie lui vient, elle doit être assouvie : elle veut ce qu'elle veut, quand elle veut, et personne n'a jamais montré assez de volonté pour résister à ses désirs bien souvent malvenus. Mais s'il ses désirs doivent être réalisés à tout prix, elle ne laissera en aucun cas arriver quelque chose qu'elle n'accepte pas, et ne fait que ce qu'elle veut - ou accepte. Mais son besoin de voir les chose arriver telles qu'elle les souhaite ne la pousse pas à commander les autres : elle n'a aucune autorité et n'est pas de ceux pour qui il est naturel de se faire écouter et obéir. Elle pousse simplement les gens, insinueusement, petit à petit afin qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils se font manipuler, à aller dans le sens qu'elle veut leur faire prendre. Et si, par malheur, quelque chose ne se passe pas comme elle l'entend, il ne vaut mieux pas être dans les parages : elle peut très facilement se mettre dans une colère noire lorsqu'elle réalise que tout ne se passe pas comme elle veut ; mais, petite et insignifiante, elle n'a rien de très impressionnant et a bien souvent du mal à se faire écouter, ce qui a le don d'accroître sa colère jusqu'à son paroxysme. Vous l'aurez compris : dans sa tête, Namae est une petite princesse. C'est elle qui décide, un point c'est tout, et ceux qui ne sont pas d'accord sortent du jeu ou sont destinés à être reniés de la cour de la précieuse.

Physique :
Namae n'a pas une carrure très impressionnante : assez petite et très fine, elle donne plutôt l'impression qu'un simple coup de vent pourrait la faire s'envoler. Bien qu'elle ait des formes généreuses, ses membres sont comparables à des allumettes et on a facilement peur qu'elle se casse à la première occasion. Ses mouvements sont grâcieux et harmonieux et elle est d'une souplesse incomparable, ce qui compense son évidente faiblesse physique. Sa peau, d'une pâleur laiteuse et aussi douce que du satin, n'est colorée qu'au niveau des joues, où des explosions de rose lui donnent une teinte vivante. De longs cheveux d'un blond très pâle entourent son visage aux traits fins et réguliers, dans lesquels elle attache souvent une rose rouge, comme elle le fait à ses vêtements. Ses yeux, légèrement maquillés de pourpre, sont d'une teinte inhabituelle, d'un rouge sombre mais brillant, et semblent renfermer bien plus que l'on pourrait imaginer. Elle a du charme et elle le sait, et ses habits sont toujours choisis avec soin. Toujours habillée de rouge parfois accompagné de noir, ses habits reflètent une certaine classe, et jusqu'à ses manières laissent deviner qu'elle a une très haute estime d'elle-même. Pour elle, l'apparence est extrêmement importante : elle est toujours parfaitement soignée et fait tout pour être tous les jours au meilleur de son apparence - ce qu'elle réussit la plupart du temps.


Signe(s) Particulier(s) :
Les roses rouges qu'elle accroche un peu partout sur ses vêtements et dans ses cheveux.

Section Souhaitée :
/

Statut :
Vendeuse dans la bonbonnerie de Marilcrow

Comment avez-vous découvert le forum ?
Par Erzèbeth =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Namae Eleondar [Présentation Validée]   Dim 9 Sep 2007 - 15:32
Simplement bravo. Très belle présentation. Validée. Mais fais moi le plaisir de modifier trois petites choses :

- " ma bonne humeur" -> ne serait-ce pas "la bonne humeur" ...
- "Lómiledë" et non "Lòmilendë"
- Quelques petites fautes d'ortographes par ci par là, rien de bien grave =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Namae Eleondar [Présentation Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» voldayoub présentation [validée]
» Présentation~ [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Premiers pas :: Présentations :: Corbeille de fiches-