AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fàllen de Nëcromànsys [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Fàllen de Nëcromànsys
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénitienne & Islandaise
Magie pratiquée: Nécromancie.
Âge:

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Fàllen de Nëcromànsys [Validée]   Jeu 22 Mai 2008 - 20:43


{ Je m'excuse pour le temps qu'il a fallut pour que je me mette à
rédiger cette présentation de perso.
En espérant qu'elle vous plaise, je vous dis à bientôt. }



Nom : De Nëcromànsys
Prénom : Fàllen
Age : 11 ans
Nationalité : Vénitienne & Islandaise.


Famille : Ses parents et son frère sont décédés. Il ne lui reste que sa tante Cyànallyr, et le reste de sa famille dispersée à travers l'Islande, qu'elle n'a jamais connue.

Histoire : Fàllen naquit au coeur de la belle ville de Venise, en Italie. Ses parents, la Dame Sàtyrià et le Comte Zelvàdes, étaient issus de la noblesse, vivant reculés dans une forteresse que quelques vieux superstitieux préjugeaient ombresquement possédée, au coeur de la ville. Descendante d'ancêtres sorciers - et plus particulièrement des sciences de la nature -, elle avait hérité elle aussi de leurs dons, bien que cette nature profonde demeura dans le silence des mortels. Ses parents mirent au monde deux enfants : Evenyël, le premier né et grand frère de Fàllen, qui vit le jour environ deux ans après. Sàtyrià et Zelvàdes les élevèrent au sein du monde spirituel et les initièrent à la sorcellerie dès leur plus jeune âge, et les deux enfants y vouèrent tout leur temps libre, avides de connaissances et de contrôler les sciences cachées. Inséparables, un amour inébranlable se tissa vite entre les deux héritiers du pouvoir. Mais Fàllen se rendit rapidement compte qu'un secret rongeait l'âme de la famille, une arcane qui torturait l'esprit de sa mère. Toutes les nuits, elle entendait ses sanglots résonner à travers la cloison du château. Sans jamais comprendre... pourquoi.

Mais malgré les liens que Fàllen portait à sa famille, ce n'était pas eux qui comptaient le plus pour elle, bien que la jeune demoiselle l'ait caché à merveille. Azélior, tel était le nom qui était toute sa vie. On ignore ce que cet être était vraiment, au fond. Ténébreux aristocrate aux longs cheveux d'onyx déferlant sur une peau diaphane... C'était bel et bien lui, la chose la plus chère au coeur de Fàllen. Elle naquit à son château - sombre demeure à l'allure déchéante située également à Venise -, lors d'un bal masqué où ses parents étaient conviés par le Comte. Les années avaient passées à une allure incroyable, la jeune fille quémandant toujours la route pour aller au château du mystérieux « vampire », tel était le mot qu'elle se plaisait à employer. Un jour, alors qu'ils étaient en visite chez lui, Fàllen - bien qu'encore jeune - prit conscience du lien tissé entre sa mère et le Comte. Elle apprit lors de ce jour brumeux... que le vampire avait eut sa mère pour tutrice. Elle s'était penchée, l'oeil curieux regardant à travers la large serrure d'une porte, observant les deux adultes discuter. Le ton sérieux qu'ils avaient employé n'avait jamais quitté l'esprit de l'enfant, et leurs paroles résonnent aujourd'hui encore, comme le gong fatal qui annonce une malédiction. Elle entendit son beau vampire jurer à sa mère quelque chose... qu'elle ne comprit que bien des années plus tard : « Tant que l'éternité sera mienne, je jure solennellement de protéger ta précieuse Fàllen. Mon serment est prononcé dans le sang, il finira de la même manière. »

Les années passèrent vite... et le vampire solitaire noua des liens incroyables avec l'enfant, un amour incompréhensible. Ils s'aimaient sans jamais parvenir à l'avouer ouvertement. Secrètement, Fàllen rêvait qu'un jour, lorsqu'elle serait enfin en âge, elle pourrait enfin porter le même nom que ce merveilleux vampire. Mais le destin, fatal et imprévisible, en décida autrement.

Un jour de brume, les parents de Fàllen décidèrent de quitter Venise pour rejoindre les vraies racines de leur famille : En Islande, c'était là que la lignée des Nëcromànsys avait prit vie. Déchirée à l'idée de partir si loin de l'amour de sa vie, Fàllen ne fit que pleurer durant le long voyage. Ce n'était pas par hasard que ses parents avaient subitement décidé de quitter leur demeure, elle savait que quelque chose se passait, se remémorant les nuits froides où sa mère pleurait sans parvenir à s'arrêter.
Mais hélas, à peine quelques heures après leur départ, ils furent attaqués... Des hommes portant des masques vénitiens - pour on ne sait quelle raison - se ruèrent sur eux, avec la ferme intention de les assassiner. Zelvàdes périt le premier, puis vint le tour d'Ëvenyel, sous les yeux des deux femmes. Sàtyrià prit rapidement sa fille dans ses bras et courut à travers la forêt, sachant que son mari et son grand fils étaient déjà privés de leur vie. Elle courut avec l'enfant dans ses bras, parlant dans une langue étrange, sans que sa fille ne comprenne quoi que ce soit. Sa mère la déposa dans une souche d'arbre déraciné, lui ordonnant en pleurs de rester ici, avant de la quitter... définitivement. Cachée, l'enfant ne bougea pas une seconde, obéissant à la dernière volonté de sa mère, sans verser une seule larme, bien trop choquée pour montrer quelque émotion. Elle ne vit rien, mais entendit tout. Les derniers hurlements de sa mère, avant qu'elle ne rejoigne son homme et son fils.
Le temps sembla défiler anormalement, ce jour là, l'enfant ne bougea pas une seule seconde, totalement paralysée par les évènements.

Et il arriva.
Azélior. Comme le flambeau de lumière qui perce et affronte l'obscurité. Il se précipita à l'endroit où était restée Fàllen durant des heures d'attente silencieuse, comme s'il savait précisement où son ancienne tutrice l'avait laissée. Il la saisit dans ses bras, et la sortit de la forêt maudite en cheval, pour ensuite la conduire lui-même en Islande, là où, il l'espérait, elle serait en sécurité. Là-bas, c'est sa tante Cyànàllyr qui l'accueillit dans sa belle demeure. Azélior resta quelques jours en compagnie de son adorée enfantine, tentant de la consoler à l'aide des mélodies envoûtantes de son violon... Chose qu'il ne réussit qu'à moitié, après des jours qui devinrent des semaines.
Il repartit après cela à Venise, mais la menace n'avait pas diminuée...
Et après quelques pénibles mois à attendre son retour inespéré, Fàllen apprit la mort de son bien aimé, victime des mêmes assassins qui avaient jugés bon de détruire sa proche famille. Ce fut sans nul doute le moment clé de toute sa vie. L'enfant s'en souviendra à jamais, de sa chute sourde sur le sol de marbre, les yeux perlés par la tristesse, le corps écrasé par une force invisible, le teint livide... Comme si elle était elle même devenue un cadavre, suivant la dure destinée de sa famille.

A peine une année après tous ces drames, l'enfant reçut l'instruction de venir étudier à Lómilendë, et quitta donc l'Islande, faisant le serment de ne jamais pardonner son passé.



Loisirs/Passions : Elle voue une passion toute particulière au dessin, qui lui permet de transposer toutes les images de son histoire antérieure. L'enfant aime également écrire, fidèle à l'ancienne poésie. Emerveillée par la musique, elle a conservé le violon de son bien aimé Azélior, et apprit à s'en servir seule. Jouer pour lui devint l'une de ses passions. Et enfin, se balader seule dans la neige et les forêts hivernales, à se remémorer ses souvenirs perdus.
Phobie(s) : Ses songes cauchemardesques qui la renvoient à ce que fut son passé.
But(s) ou Projet(s) Futur(s) : Elle veut se plonger dans les sciences cachées de la magie obscure et des arcanes de la Nécromancie, désirant ardemment que le nom de sa famille retentisse comme autrefois dans le coeur de l'Islande, qui est éteint depuis bien longtemps. Reconquérir le château à Venise où elle avait vécut autrefois. Venger sa famille... Mais son désir le plus cher, c'est de trouver un moyen de ramener à la vie le vampire de son coeur...

Caractère : Malgré sa mélancolie naturelle, un vif désir de rédemption rugit en elle. Elle sait reconnaître ses ennemis, pouvant déceler à travers les pupilles malhonnêtes les plus terribles intentions. D'une douceur incroyable, l'enfant sait apprécier ceux à qui elle offre sa confiance, murmurant de belles choses pour calmer les pires maux. Elle a apprit à ne pas perdre son sang froid, préférant faire preuve de sagesse : ce trait de caractère lui permet de faire face aux pires nouvelles sans jamais baisser les bras. A en juger par la relation étrange qu'elle eut avec Azélior, Fàllen est bien évidemment quelqu'un de très fidèle, elle ne laisse jamais ceux à qui elle confie sa loyauté. Discrète et plutôt réservée, l'enfant attend plutôt que les autres fassent le premier pas vers elle, si tel est leur désir. Curieuse, elle rêve de contrôler totalement la science de la nécromancie. Elle préfère l'ombre à la lumière, et se fond à merveille dans les ténèbres et la nuit, idôlatrant les soirs de pleine lune. Au premier regard, ceux qui la voient diront qu'elle parait docile et inoffensive, mais ignorant ce qui fut son passé, ils ne voient pas leur erreur. Un violent désir de vengeance trahie sa douceur naturelle, et bien qu'elle laisse cette facette soigneusement cachée des autres, elle dessine déjà dans son esprit l'issue meurtrière du combat contre ceux qui lui ont prit les êtres qu'elle avait aimés. Tous ses gestes et toutes ses pensées sont dévoués à son bel Azélior, elle ne jure que par lui, jour et nuit.
Le choc qu'elle eut en apprenant sa mort avait sans doute été trop fort, cela a entraîné quelques temps après des hallucinations cauchemardesques, qui la firent se réveiller toutes les nuits. Depuis, elle n'est jamais parvenue à vaincre ses crises d'insomnie, bien qu'avec le temps elle s'y soit habituée. Le coeur meurtri, ce jour fatal fit d'elle une statue à l'effigie du sentiment que l'on nomma mélancolie. Ce mot rime parfaitement avec son nom. Elle n'hésitera jamais à laisser ses larmes déferler, lorsqu'elle ne sera qu'en présence de sa solitude.

Physique : L'enfant a un corps mince et déjà bien élancé pour son âge, une peau diaphane qui défie la pâleur des cadavres. Un épiderme aussi lisse et parfait que la neige dans laquelle elle aime se balader des heures... entourant un beau visage qui déclare sa douceur. Une longue cascade de cheveux roux chatoyants lui descend jusqu'aux genoux, qui se plaît à voler dans la bise du matin. Ses yeux sont pareils aux reflets du cristal, blancs, candides et profonds. Son regard... il est incroyable. Un refuge de mélancolie et de tristesse. De mépris et de colère. Des émotions contrastées s'y mélangent. Mystérieuse et secrète, Fàllen est ce que l'on peut appeler une beauté obscure. Sombre, son allure est décadente. En dehors des heures de cours, elle aimera se vêtir de ses anciennes robes médiévales. Son visage est lui même très doux, d'une beauté incroyable.

Signe(s) Particulier(s) : Elle porte toujours autour de son cou une croix ouvragée d'opales laiteuses, le pendentif que sa mère portait autrefois. En souvenir de sa tante qu'elle quittera pour venir à Lómilendë, elle arbore le même tatouage : Une toile d'araignée perlée par la pluie qui part du coin de l'oeil gauche jusqu'au milieu de sa joue. Enfin, elle veille à toujours porter sur elle le grimoire de sa mère, un recueil vieux et étrange dont le contenu n'est que calligraphie et dessins à l'encre noire.
Section Souhaitée : Section nécromane
Statut : élève

Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à un topsite.





Dernière édition par Fàllen de Nëcromànsys le Sam 24 Mai 2008 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cassis Key
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Suédoise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 41 ans

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Fàllen de Nëcromànsys [Validée]   Ven 23 Mai 2008 - 21:36
Bonjour/Bonsoir. Tout d'abord, tu n'as pas à t'excuser pour le temps que tu as mis, étant donné que ta présentation est de très bonne qualité.

Je te demanderais tout de même de corriger tes quelques fautes d'orthographe/de frappe :
Famille : dispersée
Histoire : 1er paragraphe : superstitieux, ancêtres; 2ème p. : malgré, quémandant; 3ème p. : secrètement; 5ème p. : obéissant; 6ème p. : perce, précisément, doute; et une petite précision quant à tes deux dernières lignes : c'est bien Lómilendë qui envoie une lettre informant les élèves de leur inscription et non quelqu'un qui décide de les y envoyer (mais tu n'as pas besoin de changer, ton texte peut aussi être compris dans ce sens, c'est bon).
But(s) ou Projet(s) Futur(s) : ramener
Caractère : discrète, doute.
Physique : plaît, secrète, appeler, vêtir.

Encore, une chose, désolée de faire la pénible... La dimension demandée pour les avatars est 190x310px. Le tien fait (attention !) 190x309px. xD Si tu pouvais arranger ça, ce serait parfait.
Ta présentation est, évidemment, validée. Je te souhaite un excellent jeu, amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fàllen de Nëcromànsys [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Premiers pas :: Présentations :: Corbeille de fiches-