AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vent de folie - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Vent de folie - Terminé   Jeu 4 Nov 2010 - 10:53
C'est dans un pétaradant fracas que deux motocycles jaillirent de la petite route qui débouchait de la forêt de Margolin sur le parc de Lomilendë, rapidement suivis par un cortège de voitures de luxe aux vitre teintées. Un froid terrible sévissait alors sur la région du lac Leinster, si bien qu'aucun résidant de Lomilendë n'était dehors au moment où la délégation opéra sa venue. Les deux motards accélèrent pour se distancier des voitures et arriver les premiers sur le perron de l'ancienne école, en partie ravagée. Ils immobilisèrent leur moto puis se figèrent eux-même en position de garde à vous, l'un en face de l'autre, chacun d'un côté de l'allée centrale du parc. Les automobiles les rejoignirent bientôt, s'arrêtant brusquement à la hauteur des deux éclaireurs, chargés de surcroit d'ouvrir les portes des voitures, afin d'épargner cette peine à leurs occupants.

Les silhouettes d'éminents membres de l'OMDS se succédèrent devant le portique, jaillissant des automobiles pour se précipiter en direction du hall de l'école. Avec elles, une foule de personnel chargé de la sécurité, quelques membres du gouvernement humain irlandais, des ministres de la défense de quelques nations européennes, et, enfin, un jeune garçon qui ne paraissait pas âgé de plus de vingt ans, flanqué d'un chapeau noir et de vêtements sombres, qui contrastaient violemment avec le blanc pur de ses cheveux. La délégation gagna rapidement l'intérieur de l'école, où un militaire du QG l'accueillie brièvement, un instant avant de la prier de s'engager à sa suite. L'homme guida ses prestigieux hôtes en direction des sous-sols, à l'aspect sombre et inquiétant, où régnait d'ailleurs une agitations hors normes. Bientôt, les visiteurs de marque de l'école découvrirent ce qui servait de QG à la résistance face à Sliven. Une multitudes de cachots minuscules, à l'atmosphère glaciale, des cuisines, une salle de cours, et, seul luxe apparent, une pièce énorme qui devait servir de salle commune.


- Messieurs les ministres, vous êtes attendus dans la salle A que nous avons aménagée pour la tenue de votre conseil. Mesdames et Messieurs les délégués de l'OMDS, la salle B est à votre disposition. Quant à Herr Tugendbach, nous vous prions de rallier la salle C, dans laquelle, conformément à vos instructions, se trouvent les anciens directeurs de l'école, que nous avons convoqué. Bonne journée.

Les membres des différentes factions se regroupèrent selon les indications du militaire et rejoignirent leur salle de délibération. Seul le jeune homme au chapeau noir et aux cheveux blancs ne bougea pas, attendant d'être seul pour s'exécuter.

Finissant par l'être, il le fit! D'un geste brusque, Ambroise appuya sur la poignée de la salle C, un sourire aux lèvres, puis envoya violemment la porte valdinguer contre la paroi de la salle, s'aménageant une entrée royale.

Les occupants de la pièce n'en crurent vraisemblablement par leurs yeux... Un gamin éhonté venait à l'instant de troubler le calme de leur réunion. On leur avait pourtant dit que c'était de la plus haute importance, que quelqu'un qui serait amené à occuper un poste clé dans la résistance viendrait se présenter à eux, qu'il y aurait délibérations stratégiques... Et voilà qu'un fou furieux sans doute pas habilité à le faire se payait le luxe d'une entrée fracassante. Qui était-il?


- Chères toutes et tous... déclara l'hôte impromptu... ... lui - il désigna son par-dessus - c'est mon chapeau, Louis. Vous lui devez respect, force et honneur. Et à moi, davantage encore, car si ce que je vous ai montré est un chapeau, ce qui se trouve en dessous, et je vous prie de me croire, c'est une tête.

Un silence de mort s'installa dans la pièce. Cette entrée en matière devait sembler assez inattendue. Face au malaise, le garçon cru bon d'ajouter:

- Ambroise Tugendbach pour vous servir. Je suis le nouveau coordinateur des forces de résistance d'Europe du Nord. Ca le fait, hein?

Soupir, suivi d'un sourire. La parole était à l'assemblée.


Dernière édition par Ambrosius Tugendbach le Mar 4 Oct 2011 - 21:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Vent de folie - Terminé   Ven 26 Aoû 2011 - 9:02
Une convocation avait été annoncée plus tôt dans la journée. Vanina ne ressentait guère l’envie de rencontrer encore l’un de ces incapables bureaucrates à peine capable de mener un combat, mais les ordres étaient les ordres et en temps de guerre, le caprice était synonyme de défaite. Habillée d’une charmante longue robe blanche qui autrefois était l’emblème vestimentaire de sa section, la japonaise prit place en saluant ses compères. Le silence régnait dans la salle laissant tout le loisir aux ex-directeurs d’entrer dans une réflexion intense avec eux-mêmes sur les événements à venir.

La porte de la salle de réunion s’ouvrit avec fracas. Un jeune gamin pénétra dans la salle s’adressant aux meilleurs sorciers de tous les temps comme à des enfants de quatre ans.

Autrefois, Vanina aurait usé de son ironie glaçante pour remettre ce sale gosse effronté à sa place. Mais son voyage improvisé et sa rencontre avec d’autres grandes sommités, dans le passé, lui avait appris à ne pas juger la capacité et la personnalité des gens sur leur apparences où encore sur leur première élocution. Se laisser faire, cependant, n’était non plus pas la solution pour imposer un certain respect entre plusieurs êtres qui seraient amenés à collaborer. La japonaise adopta le même ton que le gamin.

« Cher petit… Je salue Louis, votre chapeau… »

Elle effectua une petite révérence polie de la tête. La nippone jugea bon d’entamer sur un brin d’humour pour tenter de ne pas partir sur les mêmes présentations piquantes qu’elle avait si souvent vécues.

« Mais plus sérieusement, j’aimerais savoir comment se fait-il qu’un adulte si jeune soit devenu le nouveau commandant des forces de résistance de l’Europe du Nord. Serait-on tromper par votre apparence et votre attitude ? Et quelle est l'objet de cette réunion ? »

Le ton de sa voix était intéressé et sincère. Les piques habituelles qu’elle réservait autrefois aux personnalités du même type qu’Ambroise avait disparu. L’affrontement n’avait pas été qu’un massacre. Il avait aussi rempli le rôle d’une étape de maturité pour Vanina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Vent de folie - Terminé   Lun 26 Sep 2011 - 21:48
Le grand jour était enfin arrivé; Vanina et Erzèbeth avaient été convoquées pour rencontrer le personnage qui allait devenir- en quelque sorte - leur supérieur. Depuis l’ouverture de la base la donne avait été très claire : l’OMDS allait envoyer un Coordinateur chargé de – comme l’indiquait facilement son titre – coordonner les attaques et diverses tactiques au sein de Lómilendë afin de défaire Sliven. Pour ce faire il disposerait – dans une certaine mesure – des deux générales de renoms Vanina et Erzèbeth qui avaient elles-mêmes sous leurs ordres lieutenants, caporaux et soldats prêts à les servir. Les deux femmes avaient recruté les meilleurs éléments dans leur domaine tout autour du monde : informateurs, assassins, gardes du corps, soldats, espions […] toute magie confondue ; la crème de la crème était réunie depuis le début de ce rude hiver à la Base Lómilendë et les choses se mettaient sérieusement en place.

Lorsque Vanina fit son entrée toujours aussi gracieuse Erzèbeth lui sourit chaleureusement ; la nippone vint s’asseoir auprès de son amie et lui rendit son sourire. Les deux sorcières restèrent silencieuses, pensives. L’amitié avait ce pouvoir ; le silence n’était pas pesant comme 15 auparavant, juste serein et naturel. Les épreuves et le temps avaient faits de ces deux femmes d’exceptions pourtant si opposées et similaires à la fois, de vraies amies. Par le passé la finlandaise et la japonaise étaient loin de s’apprécier. Elles se portaient un immense respect mutuel s’impressionnant chacune sous divers aspects, mais les deux femmes avaient tout le mal du monde à rester dans la même pièce sans que l’orientale use de toute sa piquante ironie et la nordique de son plus froid sarcasme.

Ce fut avec fracas que la porte s’ouvrit à la volée, claquant violemment contre le mur. Erzèbeth sursauta. Puis un jeune homme – 20ans d’aspect tout au plus – se mit à présenter son … chapeau, pour enfin enchaîner sur sa propre personne : Ambroise Tugendbach Coordinateur des forces de résistance d'Europe du Nord. C’était lui leur nouveau « supérieur ». La finlandaise réprima un rictus est resta de marbre. Vanina s’adressa avec légèreté et détachement à l’intrus et à son couvre-chef ; elle rentrait dans le jeu. Petite révérence puis elle reprit les choses en mains tout avec délicatesse. La question était pertinente ; pourquoi lui et pourquoi cette convocation. Se présenter certes mais pas seulement c’était certain. Avant que l’homme aux cheveux de neige ne réponde la nécromancienne se leva et prit la parole.

- Ambroise tu sauras que si nous, nous devons de respecter ton chapeau et non ta personne il en sera ainsi ; mais de ton côté il va te falloir nous respecter et nous prouver ta valeur. Je suis certaine que tu sais très bien qui nous sommes. Nos réputations nous précèdent dans le monde entier ; Vanina a beaucoup plus de patience que moi alors va droit au but et prouve nous que tu es « l’homme de la situation » sans quoi je me verrai obliger de te faire quitter les lieux immédiatement. Nous n’avons pas de temps à perdre.

Incisive, froide et dominatrice ; Erzèbeth Nàsdy annonçait la couleur. L’heure n’était ni aux enfantillages ni aux prises de pouvoirs silencieuses. Ambroise avait été désigné coordinateur c’était pour coordonner ; qu’il agisse en fonction. La comtesse – et Vanina – n’accepteraient d’exécuter les ordres d’une personne qu’à une condition : que cette personne ait assez de charisme et de talents pour que les deux sorcières n’aient rien à redire. Il fallait qu’Ambroise soit intelligent, conscient de ses limites, respectueux et tout à fait au courant qu’il n’était en aucun cas le nouveau « maitre de la maison ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Vent de folie - Terminé   Jeu 29 Sep 2011 - 10:34
Le spectacle qui s'offrait aux yeux de l'élémentaliste s'avéra des plus agréables. Les deux anciennes directrices, fort ravissantes, l'attendaient attablées dans la pièce qu'il avait désignée, et le regardaient d'un air clairement dubitatif. Lui, ce gamin, incarnait désormais les efforts de coordination de l'OMDS. Qui avait eut pareille idée? Qu'on pende le fou qui avait daigné, ô sacrilège, remettre à un si curieux personnage les rennes de la bataille qui allait bientôt faire rage entre l'OMDS et Sliven.

Enhardi par la réaction positive de la nippone Vanina Tsukyo, qui entrait dans son jeu, Ambroise répondit aimablement à son petit signe de tête par un sourire respectueux. La chamane lui avait d'ailleurs déjà vaguement tapé dans l'œil.

Rapidement, Erzèbeth Nàsdy, nécromancienne de son Etat, enchaina avec une première élocution plus froide et moins encourageante que celle de sa collègue. Pour s’être renseigné plus tôt, Ambroise savait néanmoins à quoi s’attendre. Il ne fut pas vraiment surpris par le blizzard faisant office d’entrée en matière de la nordique.

Une fois que les deux femmes se furent exprimées, le jeune homme se mit à danser. Il exécuta avec une belle assurance quelques pas en accord avec le rythme d’une mélodie qu’il sifflait et finit par opérer un bond sur la table de travail derrière laquelle siégeaient les deux magiciennes. Là, il stoppa son petit manège et, du haut de sa position, entama les réponses aux questions qu’on lui avait adressées :


- Avant toute chose, je te félicite Erzy’ pour ton esprit d’initiative. Nous recourons effectivement au tutoiement entre nous, ce sera plus efficace et plus direct. J’espère que ca ne dérange personne.

Ambroise frappa violemment du pied la table sur laquelle il trônait, provoquant un bruit sourd, une sorte de transition…

- Les raisons qui ont poussé l’assemblée générale de l’OMDS a m’octroyé ce poste ne sauraient être toutes révélées ici… Disons que j’ai ma propre réputation, et qu’effectivement, je ne fais pas tout à fait mon âge. Je n’en dirai pas plus à ce sujet. Je partagerai mon temps entre l’analyse stratégique et la planification générale du déploiement des troupes, ici à Lomilendë, et une mission spéciale en Allemagne, où je dirige un projet scientifique exploratoire, qui devrait bientôt nous permettre de prendre un avantage décisif sur l’adversaire. Le reste viendra plus tard.

A nouveau, une détonation sourde, le bruit d’un pied qui martèle avec violence le bois du mobilier de la salle de conférence.

- L’objet de cette réunion… Faire votre connaissance. C’est maintenant chose faite, on va donc abréger. Je suis heureux de travailler avec vous, et j’espère que main dans la main, dans le respect des uns et des autres, nous parviendrons à imposer nos idéaux.

D’un mouvement du poignet, Ambroise se servit de ses pouvoirs pour faire céder les pieds de la table sur laquelle il se trouvait toujours, ce qui provoqua, dans un grand fracas, la chute du plateau sur le sol de pierres. Ce n’est qu’en raison de leurs réflexes hors du commun que les 4 pieds des deux générales ne finirent pas en bouillis sous le socle de bois.

L’Allemand opéra une dernière révérence, polie, et tourna le dos à ses acolytes.


- Pour le reste, on apprendra bien à se connaître…


L’élémentaliste quitta alors la salle C en levant son bras droit en signe d'aurevoir, laissant seules les deux amies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vent de folie - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

Vent de folie - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme souffle le vent [pv Margaret] Terminé
» Ciel écarlate au nom d'une folie [terminé]
» Alvise di Venezia, contarini oui, mais un contarini sain d'esprit sans le grain de folie(terminée)
» Alyzéa ~ Un vent de folie
» le tourbillon d'un vent de folie ? kim junghwa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Département de la Diplomatie-