AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Jeu 29 Sep 2011 - 21:44
10 minutes après avoir filé de l’infirmerie, Ambroise avait déjà lancé une série de coups de fil pour compromettre le départ en Islande de tout détachement militaire, et il s’était également assuré avec sa hiérarchie qu’au cas où une armée devait débarquer à Reykjavic, elle serait accueillie par une autre armée, plus grande et en arme, qui la neutraliserait et la renverrait à son point de départ. Le responsable politique de l’OMDS avec lequel l’Allemand s’était entretenu avait également daigné contacter Erzèbeth Nàsdy afin de clarifier certains aspects de la nouvelle structure de commandement. L’élémentaliste savait la démarche peu susceptible d’aboutir à des résultats concrets. Cependant, en tant que coordinateur, il se devait d’asseoir son autorité au plus vite, quand bien même la finlandaise semblait trouver de bon goût d’opposer de la résitance. Enfin, malgré un premier tête à tête cahotique avec la nécromancienne, Ambroise savait que sa démonstration de force l’avait tout de même impressionée, et qu’à présent, il était pris au sérieux. Preuve en était la virulence de la réaction que lui avait opposée Erzèbeth avant de quitter son bureau.

L’élémentaliste dévala les marches d’un petit escalier, discret et poussiéreux, ouvrit à la volée une ancienne porte de bois, bifurqua à gauche, traversa en courant d’air un immense couloir, ouvrit une nouvelle porte, pour se retrouver dans un grand hall, vide, au bout duquel une seule et unique embrasure débouchait sur les appartements privés de la finlandaise.

Ambroise avait consulté l’emploi du temps d’Erzèbeth et la savait absente en ce moment, retenue par une séance d’information sur les risques géo-stratégiques d’une invasion de Sliven sur le vieux-continent par le nord. Mais si Maître Tugendbach s’était donné la peine ce soir de s’enfoncer dans les entrailles du château de Lomilendë, ce n’était pas pour s’entretenir une fois de plus avec Nàsdy, mais plutôt pour rencontrer son épou, qu’il savait de passage à Lomilendë. L’occasion peut-être d’en apprendre un peu plus sur la noiraude.

Arrivé au seuil des appartements d’Erzèbeth, Ambr’ frappa avec énergie contre la porte d’entrée, un léger sourir accroché à ses lèvres redevenues à peu près normales suite à la dispense de soins.


- Il y a quelqu’un ? Ohé ?! Ambroise Tugendbach, j’aimerais parlé à M. Macchi.

Pas de réponse… Résolu à tout de même rencontrer son homme, le coordinateur aux cheveux de neige agrippa la poignée, poussa la porte d’entrée, et pénétra dans l’appartement de la nécromancienne…


Dernière édition par Ambrosius Tugendbach le Mar 4 Oct 2011 - 21:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Ven 30 Sep 2011 - 15:35
Liam ferma les yeux, appréciant l’eau brûlante de sa douche qui coulait sur son corps. Décidément, il n’avait pas grand-chose à faire depuis son arrivée, certes récente, à Lómilendë. L’administration ne le concernait pas, les batailles semblaient bien dures pour un petit professeur de métamorphose qui n’était absolument pas un soldat, et ses enfants n’étaient pas avec lui. Loin de lui l’idée de s’en plaindre ! Cela lui faisait des vacances, et il ne s’ennuyait pas encore. Cependant, l’homme aurait préféré un environnement plus adapté : une base militaire n’était pas vraiment un endroit où il était agréable de se reposer.

Un bruit sourd sortit l’élémentaliste de ses pensées. Fronçant les sourcils, il chercha à entendre la source du bruit, mais celui-ci ne se répéta pas. La voix, étouffée par la porte et finalement couverte par l’eau qui s’écoulait toujours à grand jet, ne parvint pas aux oreilles de l’italien. « 
J’ai dû rêver », se murmura-t-il à lui-même, restant tout de même aux aguets. Méfiant, il se rinça une dernière fois les cheveux avant de couper l’arrivée d’eau. Un instant après, un bruit de porte suivi d’une voix masculine se firent entendre. Le sorcier jura à voix basse tout en enfilant à la hâte ses vêtements. Il grommela un vague « j’arrive, j’arrive » à l’attention de son visiteur, que ce dernier, même avec tous les efforts du monde, n’aurait pas pu comprendre tant il était prononcé doucement.

Une fois qu’il eut fini de se battre avec son t-shirt, il sortit hâtivement de la salle de bain. Si Erzèbeth l’avait vu habillé de telle manière pour rencontrer quelqu’un, Liam aurait sans doute eu droit à un commentaire acide. Portant un simple jean délavé et un t-shirt gris trop grand pour lui, l’européen était vêtu de façon décontractée, ce qui manifestement n’était pas toujours au goût de sa chère et tendre. Ses vêtements étaient mouillés, l’italien n’ayant pas pris le temps de sécher ses cheveux, ni même de les essuyer un peu.

Une fois près du hall d’entrée, il aperçut une silhouette. Malgré la semi-obscurité de la pièce, le sorcier distinguait une chevelue claire, appartenant à un homme de taille moyenne dont il ne distinguait pas le visage. L’inconnu avait l’air jeune, bien plus que lui – Liam retint un soupir de désespoir à cette pensée.

Prenant un air assuré, il lança un sort aux chandeliers censés éclairer la pièce, afin qu’ils s’illuminent. La lumière confirma son pressentiment : il ignorait qui était son visiteur. Il lui sourit et se présenta.

- Bonjour, je ne vous avais pas entendu, excusez-moi. Je suis Liam Macchi. Je peux faire quelque chose pour vous ?


Dernière édition par Liam Macchi le Sam 1 Oct 2011 - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Ven 30 Sep 2011 - 18:12
Ambroise s'était avancé jusque dans le vestibule, et de là, il avait entendu le clapotement caractéristique de l'eau qui fuit d'un pommeau pour finir sa course sur de l'émail... Il en avait vite déduit que l'occupant de l'appartement prenait sa douche et qu'il tombait de ce fait relativement mal. Qu'importe, l'affaire qui poussait le coordinateur de l'OMDS à déranger Liam Macchi revétait une certaine importance de son point de vue, cela justifiait dès lors le dérangement occasionné. D'un geste désinvolte, le jeune homme referma la porte derrière lui et se manifesta à nouveau. A peine une minute plus tard, Liam Macchi était déjà sorti de la salle d'eau. Il s'était habillé dans la hâte, mais sa tenue était des plus corrects. Poliement, il se présenta et demanda à Ambroise s'il pouvait lui être utile.

- Liam Macchi. Vous êtes exactement le genre d'homme que j'avais imaginé. Ambroise Tugendbach, je coordonne les armées de l'OMDS. J'ai le privilège de déjà connaître un peu votre épouse avec qui je travaille. C'est la raison qui m'amène ici. Vous m'offrez un thé?

Formellement, il s'agissait d'une demande; dans les faits, l'énoncé était néanmoins davantage apparenté à un ordre, Ambroise ne laissait pas le choix à son hôte. Sans vraiment attendre une réponse de son interlocuteur, celui-ci s'engagea plus avant dans la demeure d'Erzèbeth et Liam, prêtant une attention particulière à tout ce qu'il percevait. L'emplacement des meubles, la décoration, l'agencement des pièces, tout l'intéressait, tout était susceptible de lui servir. En quelques foulées, l'Allemand s'était déplacé du vestibule au salon, où il avait pris place sur un fauteuil, dans lequel il attendait à présent sa tasse de thé.

Sur un ton enjoué, Ambroise ajouta d'une voix qui porte:


- En fait, M. Macchi, pour ne rien vous cacher, Erzèbeth et moi avons eu des... mots l'un pour l'autre il y a un peu plus d'une heure, en raison de divergence de vue. J'ai pu constater à cette occasion que votre femme ne m'accordait sur aucun point sa confiance et je suis persuadé que cela nuit à notre travail. C'est très... regrettable, je dirais même, intenable à long terme. Vous connaissez Erzèbeth Nàsdy sans doute mieux que quiconque, et je me demandais si à tout hasard, vous daigneriez m'aider à normaliser mes rapport avec elle. Je vous écoute volontiers durant quelques minutes, parlez-moi de votre femme...

Liam était désormais sans doute affairé à satisfaire la demande d'Ambroise dans la cuisine... Pendant qu'il préparait le thé, l'élémentaliste poursuivait néanmoins ses observations. Il repéra sur la table du salon une photo qui avait été abandonnée là, tirée d'un album, consultée dans la hâte, et laissée sur place en attendant d'être rangée. L'image représentait la famille Nàsdy Macchi au grand complet, parents et enfants. L'Allemand scruta longuement la photo, un sourir accroché aux lèvres.

- Vous vous plaisez ici Liam?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Sam 1 Oct 2011 - 23:01
«Vous êtes exactement le genre d’homme que j’avais imaginé », lui annonça le visiteur. A cette remarque, Liam haussa les sourcils, mais ne fit aucun commentaire. A l’époque où il avait rencontré Erzèbeth, il aurait plutôt songé qu’elle se marierait à un comte, un prince, quelqu’un d’important – et riche, qui ne quitterait jamais son costard, même pour dormir. Un type portant un chapeau sur des cheveux impeccablement coiffés et se baladant avec une canne. Bref, son opposé total. Son interlocuteur avait peut-être mieux cerné la nécromancienne que lui, ou alors avait-elle changé sans qu’il le remarque, avec les années. L’allemand lui demanda un thé, d’une manière qui ressemblait plus à un ordre qu’à une requête, mais une fois de plus, l’élémentaliste garda le silence : ce n’était pas une mauvaise idée.

Constatant que son invité aux drôles de manières allait apparemment trouver le chemin du salon de lui-même, Liam s’en alla dans la cuisine afin de préparer la boisson réclamée – c’était le mot le plus approprié. Alors qu’il s’affairait dans la cuisine, l’autre homme se mit à lui parler. Donc ce monsieur souhaitait se faire apprécier de sa femme. L’italien sentit un sourire moqueur naître sur ses lèvres, et, intérieurement, il lui souhaita bonne chance. Lui-même ne savait pas comment il avait fait pour réussir à se faire apprécier de la froide comtesse.

Alors qu’il prenait les tasses et se dirigeait vers le salon, Ambroise lui demanda s’il se plaisait ici. Bonne question. A l’époque où il était professeur à Lómilendë, Liam considérait cet endroit comme sa propre maison, il pouvait passer des heures à arpenter les couloirs, bavardant avec ses collègues lorsqu’il les croisait et regardant les élèves discuter se chamailler entre les cours. Maintenant, les lieux aient certes changé – tout avait en effet été détruit lors de la bataille contre Sliven, mais ce n'était pas le problème. Il semblait manquer quelque chose. L’insouciance avait disparu des couloirs et on y croisait des soldats, des généraux, les traits tirés par le stress, l’inquiétude, et la fatigue des combats. Cependant, pour Liam, l’endroit avait gardé sa magie, malgré tout. C’est pourquoi il répondit sans grande hésitation par l’affirmative.


- Oui, je me plais ici. Et vous ?

L’européen prit la peine de retourner la question à son hôte, bien qu’il pensait que celui-ci préférerait certainement parler du sujet qui l’amenait.

- Je ne sais pas vraiment quoi vous conseiller concernant Erzèbeth. J’ai moi-même eu beaucoup de difficultés à me faire accepter.

Un sourire narquois se forma sur ses lèvres.

- Je n’ai pas grand espoir par rapport au fait qu’elle vous accorde un jour sa confiance. Je peux essayer de glisser un mot en votre faveur, mais j’aurais plutôt peur que cela produise l’effet inverse à celui que vous désirez. Je ne l’ai jamais vu avoir facilement un rapport normal avec un homme, pour être honnête, elle m’a jeté à travers la fenêtre de la salle de bal – au sixième étage de Lómilendë, avant de commencer à m’apprécier. Cependant si je peux vous aider je le ferai volontiers. Y aurait-il quelque chose en particulier que vous souhaiteriez savoir ?

L’italien ne voyait aucun problème à parler de sa femme avec son invité. Améliorer les relations d’Erzèbeth avec ses collègues ne pourrait qu’être bénéfique pour la nécromancienne, après tout.


Dernière édition par Liam Macchi le Lun 3 Oct 2011 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Dim 2 Oct 2011 - 11:57
Le sorcier italien ne mit guère plus de 3 minutes à préparer le thé, rejoignant ensuite son invité surprise dans le spacieux salon de l’appartement. Une fois installé dans un fauteuil, Liam articula une brève réponse à la deuxième question que l’élémentaliste allemand lui avait posée. Ensuite, très poli, il retourna l’interrogation au jeune garçon.

- Oui, j’apprécie énormément Lomilendë, quand bien même mes premiers jours ici se sont avérés plus difficiles qu’escomptés. La tâche à accomplir n’en demeure pas moins immense, et tous le monde n’est pas prêt à faire confiance à un coordinateur des armées qui ne fait pas plus de 20 ans d’âge et dont les manières surprenantes, infantiles parfois, déroutent. Néanmoins, si j’ose vous glisser un conseil à mon sujet, Monsieur Macchi, ne vous fillez guère aux apparences, elles sont trompeuses. Tout ce qui est or ne brille pas, tous ceux qui èrent ne sont pas perdus…

Le coordinateur acheva sa réponse en ces termes sybillins. Il remercia ensuite poliment Liam pour le thé, lui adressa un cordial « santé », puis, sans plus attendre, goûta le breuvage. Il était parfait.

Très vite et sans qu’Ambroise n’ait à réorienter la conversation de lui-même, le sorcier italien enchaîna sur le sujet Erzèbeth. Il fit part à l’adolescent des craintes qu’il nourrissait quant à la nature de sa relation de confiance avec sa femme, puis développa une petite anecdote qui eut tôt fait de remémorer à l’Allemand la scène qui s’était jouée quelques heures auparavant, dans son office.

Liam conclut en proposant au coordinateur de répondre à quelques questions spécifiques qu’il pourrait avoir. Ce dernier acquiesça, remerciant poliment son jeune hôte pour sa collaboration.

- C’est très aimable, merci.

Ambroise but une seconde gorgée du thé qui lui avait été servi, avant de poursuivre…

- Que déteste votre épouse ? Au contraire, qu’aime-t-elle plus que tout, sinon vous-même ? Lui arrive-t-il d’avoir peur, de craindre pour l’avenir de l’OMDS ? Vous a-t-elle déjà parlé de moi, si oui, en quels termes ?

La première rafale de question posée, le coordinateur des armées porta une nouvelle fois la tasse de thé à sa bouche, en vida ce qu’il en restait, puis, d’une gestuelle lente et distinguée, déposa le tout sur le plateau qu’avait amené Liam. Les yeux marrons du garçon cherchèrent alors leur équivalent chez l’Italien, pour ne plus les lâcher.

- Ce n’est pas directement lié au sujet qui nous occupe, une simple intuition… Vous êtes-vous même élémentaliste, n’est-ce pas ?

Calme et posé, plein d’attention pour son interlocuteur, Ambroise se réjouissait de découvrir les réponses qu’allait lui livrer Liam Macchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Lun 3 Oct 2011 - 16:06
Lorsqu’Ambroise répondit à son interrogation, à savoir : s’il se plaisait à Lómilendë, l’italien ne put s’empêcher de hausser les sourcils. Drôle de réponse, songea-t-il, tout en décidant de garder le conseil de son interlocuteur en tête. Se méfier des apparences. Très bien.

Ils commencèrent ensuite tous deux à boire, gardant ainsi un instant de silence. Liam fronçait les sourcils, les manières de son hôte le mettaient mal à l’aise et il appréhendait légèrement les questions que celui-ci pourrait bien lui poser. S’il les jugeait trop audacieuses ou indiscrètes, il devrait réussir à les détourner sans que l’autre élémentaliste ne s’en rende compte, ce qui ne serait guère aisé : il avait l’air intelligent.

Ce n’est que lorsqu’il commença à poser ses questions que le brun se détendit : c’était vraiment des informations banales, qui ne risquaient pas de mettre sa femme dans un danger quelconque. Il pouvait y répondre sans le moindre souci, selon lui, et c’est d’ailleurs ce qu’il fit, se sentant soudainement moins nerveux. Les yeux plongés dans ceux de son vis-à-vis, il commença à parler, d’un ton enjoué.


- Elle déteste la chaleur avant toute autre chose. Il vaut généralement mieux éviter de lui demander de prendre une décision lorsqu’il fait chaud : cela la met de mauvaise humeur et elle choisira forcément ce que vous ne voulez pas, dans la limite du raisonnable, évidemment. Ne lui proposez pas de café non plus, elle déteste ça. Par contre elle raffole du thé. Elle n’aime pas non plus les bureaucrates et la faiblesse d’esprit.

Liam marqua une courte pause, réfléchissant à ce que sa femme aimait. Une chose lui vint immédiatement à l’esprit, il eut un léger rire avant de continuer.

- Les chats. Elle les aime plus que tout – moi y compris sans doute. Elle avait un chat, lorsque je l’ai rencontrée il y a vingt ans. Une vraie peste, cet animal… Mais elle l’adorait, et elle n’a pas supporté de le perdre, elle l’a ressuscité, et nos enfants vivent maintenant avec un chat zombie.

Il sourit à cette pensée. Tant de gens trouveraient cette situation malsaine, mais pourtant cela ne le choquait pas. Les jumeaux avaient toujours connu Pimëa sous cette forme et n’y voyaient pas conséquent aucun problème.

- Je pense que vous aurez aisément pu deviner qu’elle aime le froid. Elle est différente l’hiver, elle a l’air plus heureuse. Par contre, peu importe la saison, elle est toujours aussi perfectionniste, les choses mal faites doivent être son pire cauchemar.

À nouveau, l’européen fit un arrêt, cherchant d’autres choses à dire.

- Elle n’en a pas forcément l’air, mais elle adore enseigner. Je crois que c’était un professeur sévère, mais pourtant elle aimait beaucoup ses élèves. …En parlant d’enfants, vous avez pu voir que nous en avons deux, Luka et Selena. Je suppose qu’il est inutile de vous dire à quel point ils comptent pour elle.

Estimant avoir correctement répondu à cette partie, l’élémentaliste continua son récit, s’attaquant à des questions d’ordre plus sérieux, mais auxquelles il s’autorisait tout de même à répondre. Après tout, cela ne nuirait pas à la nécromancienne.

- Erzèbeth ne me parle pas beaucoup de l’OMDS, la plupart de ses missions sont tenues secrètes jusqu’au dernier moment, même pour moi. Mais pour le peu que j’en sais, elle ne s’inquiète pas. Telle que je la connais, elle a déjà un plan de secours au cas où les choses tourneraient mal. Un plan comme « prendre les choses en main et botter les fesses de ces bureaucrates inutiles et incompétents qui boivent du café à longueur de journée », comme elle le dit si souvent.
Par contre, elle ne m’a jamais parlé de vous. Vous la connaissez depuis longtemps ? Si c’est le cas, elle ne doit pas vous détester, j’entends très rapidement parler des gens qu’elle n’aime pas…


Cette phrase faisait notamment référence à l’ancien directeur de l’école, Yezekaël, que la nordique méprisait par-dessus tout, mais dont elle ne cessait jamais de parler. Longtemps, Liam en avait été jaloux.

- C’est juste, je suis élémentaliste. Cependant, je ne suis pas très doué. En fait, je suis expert en métamorphose, j’ai enseigné cette matière à Lómilendë, à l’époque. Votre question me laisse penser que vous êtes vous-même élémentaliste, est-ce exact ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    Mar 4 Oct 2011 - 21:28
Les réponses aux questions d'Ambroise s'enchainaient, livrant les unes après les autres leur lot d'anegdotes, de petits détails futiles et en apparence insignifiants, mais aussi d'indices cruciaux dont le coordinateur se délectait, sans ne rien laisser paraitre. Sous des interrogations très anodines pouvaient se cacher la quête d'informations précises, il suffisait pour cela d'être assez intelligent pour berner le tiers informateur et lui ôter de la vue l'objectif ultime de la discussion. Ambroise était passé maître en la matière, cela ne faisait pas l'ombre d'un doute. En rentrant ce soir, il pourrait étoffer considérablement son dossier personnel qui portait la mention "Erzèbeth Nàsdy Macchi". Cela le rendait de très bonne humeur, et du coup, le jeune coordinateur - en apparence du moins -, accueillit très favorablement la question retour de Macchi quant à la magie qu'il pratiquait lui-même.

- Précisément. Quant à vos éventuels faiblesses en élémentalisme, si l'occasion se présente, je vous enseignerai le moyen d'y remédier. J'ai en effet quelque chose derrière la tête, vous en saurez bientôt plus.

Sur ces paroles un brin sybilines, le garçon aux cheveux de neige se leva. Le temps imparti à cette discussion était déjà révolu, et l'Allemand avait encore beaucoup à faire dans la soirée.

Tout en s'inclinant légèrement vers son hôte pour le remercier de sa sollicitude - et en partie, de sa naïveté, Liam avait en effet été trompé, comme d'autres avant lui -, Ambroise annonça qu'il se retirait dans son office.


- Je vous suis très reconnaissant M. Macchi, je crois sincèrement que cette discussion engendrera des améliorations, et je suis sûr de pouvoir compter sur vous pour que les choses aillent mieux. Navré du dérangement, bonne soirée encore.

L'Allemand tourna aussitôt les talons d'une façon un tantinet théàtrale, traversa le vestibule à pas de géant en se mirant dans tous les miroires qu'il repérait, arriva devant la porte d'entrée, appuya sur la poignée, poussa le volet de bois, puis enfin franchit le seuil en sautant à pieds joins. 17 ans d'apparence, des attitudes bizarres et l'air tantôt clairement siphonnés, Ambroise était un personnage unique et clownesque, à la personnalité ô combien énigmatique et changeante.

- See ya, Sir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé    
Revenir en haut Aller en bas
 

Hallo Herr Macchi! [Liam Macchi] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liam Whelan ( Terminée )
» Frank Herr - Professeur d'Alchimie [Terminé]
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam Dunbar, loup garou volcanique. [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Quartiers Privés :: Appartements d'Erzèbeth Nàsdy-Macchi-