AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Jeu 29 Sep 2011 - 22:07
- Recedere Member !

Le sort fusa et alla percuter de plein fouet l’automate qui se désarticula sous le choc du maléfice. Les doigts encore fumant d’avoir lancé avec succès ledit enchantement de désarticulation Gabriel alla s’appuyer contre un mur de la salle des sorts. Le sud-américain soupira ; il s’ennuyait ferme. S’entrainer à lancer des sorts sur des pantins incapables d’esquiver ou de se défendre était très vite lassant. Le chamane était frustré et il détestait ça. Sous le coup de la colère il visa une autre poupée et murmura:

- Amittere Caput.

Quelques secondes s’écoulèrent dans le silence comme si le sort avait échoué puis sans crier gare la tête du pantin vola en éclats. Un sourire de satisfaction illumina le visage hâlé du vénézuélien. Ce qu’il lui fallait désormais c’était un ou une camarade de jeux pour pouvoir s’entrainer dignement. Il avait entendu dire que tous les soldats engagés à Lómilendë auraient à suivre un entrainement intensif quel que soit leur fonction. Il se murmurait même que Erzèbeth viendraient elle-même les former. La nécromancienne n’intéressait que trop peu le latin ; celle qu’il avait envie d’affronter c’était Vanina Tsukiyo. Rien qu’à la pensée de la chamane ses poings se resserrèrent et il fit passer sa colère sur le dernier automate debout.

- Transfixurum !

Beugla le chamane, les deux bras tendus en direction du pantin ; ce dernier fut transpercé d’un éclair rouge et littéralement coupé en deux du crâne aux parties génitales qu’ils ne possédaient évidemment pas.

- Médiocre…

Se murmura Gabriel. Il lui fallait impérativement s’entrainer et progresser. Il ne remplissait pas lui-même ses auto-exigences ; pourtant le vénézuélien était un sorcier tout à fait respectable, d’élite – d’où sa sélection dans l’armée de Lómilendë. Mais il voulait plus, toujours plus : être plus fort, plus rapide, plus respecté, plus. Le jeune chamane se dirigea vers le centre de la pièce et fixa le mur le plus éloigné de sa position. Gabriel ferma les yeux et se recentra ; il sentait le sang couler dans ses veines, le battement de son cœur … Les paupières toujours closes il leva ses avant-bras jusqu’à positionner à angle droit avec son corps, paume des mains vers le haut et il énonça son sort :

- Spiritus Percussor.

Un étrange brouillard de couleur nacre se mit à tournoyer de plus en plus vite au-dessus de ses paumes puis soudain des sphères opaques jaillirent de l’étrange formation et foncèrent contre le mur le percutant avec force. Il s’agissait en fait d’esprit présent aux alentours que le chamane attirait jusqu’à ses paumes et matérialisait du mieux qu’il pouvait avant de les envoyer tels de redoutables projectiles contre la paroi située à une dizaine de mètres ; son but ? La briser. Le flot des esprits-projectiles s’accéléra continuant à aller heurter avec puissance le mur. De la sueur commençait à perler sur le front du sud-américain qui sentait ses forces diminuer. Alors que la paroi commençait à se désintégrer au point d’impact des esprits frappeurs Gabriel entendit quelqu’un ouvrir la porte. Sa concentration vacilla et le sort cessa ; le chamane laissa retomber ses bras et fixa le mur qui comportait désormais un trou béant laissant filtrer la vive lumière de cet après-midi de janvier des plus ensoleillé.


Dernière édition par Gabriel Miraglia Cortés le Mar 11 Oct 2011 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Ven 30 Sep 2011 - 0:18
En se rendant dans la salle des sortilèges pour travailler quelques enchainements de sorts élémentaires, Ilian ne s’attendait pas à croiser qui que ce soit. Habituellement, la pièce était déserte, abandonnée, son équipement ne servant qu’à quelques rares combattants, motivés ou érudits, parfois les deux, qui de temps à autre sacrifiaient quelques heures de leurs précieuses permissions à la pratique de la magie.

Cette fois-ci, un garçon aux cheveux d’un noir d’ébène, à la silouhette élancée et au corps athlétique, un chaman, nota Ilian, s’efforçait de démolir un mur à l’aide d’incantations et d’esprits.

Le jeune lieutenant Adelsohn l’observa un instant à l’œuvre, mais ce fut bref ; dérangé par son entrée, le chaman s’était déconcentré et avait rompu son sort, contemplant désormais une déchirure dans la paroie qu’il avait frappée de sa magie.


- Plutôt bon pour un chaman…
, s’exclama Ilian, sur un ton qui se voulait tantôt admiratif, tantôt hautain et provocateur. Lieutenant Ilian Adelsohn, de l’Etat-Major de Lomilendë.

Sous ses airs posés de jeune cadre de l’armée, l’Allemand affichait un mine légèrement réjouie. De tous les types de magie, le chamanisme était pour Ilian celui pour lequel il avait le moins d’intérêt et le moins de compréhension. En parallèle, le lieutenant admettait volontiers que les chamans étaient les adversaires qui lui posaient habituellement le plus de difficultés en duel. Leurs sortilèges à distance et leur maitrise du subtil constituaient un défi pour un sorcier élémentaliste, spécialisé dans la manipulation de la matière. Ces deux voies magiques étaient difficilement compatibles et conciliables, entre elles, un fossé.

Cependant, Ilian était d’un naturel curieux et cette rencontre innatendue avait éveillée en lui un intérêt. Cette après-midi, il tenait une occasion en or de se familiariser davantage avec le chamanisme et de par la même combler ses lacunes dans la lutte contre les mages qui le pratiquaient… Il suffisait pour ce faire de pousser l’autre à accepter d’engager un duel à des fins d’entrainement.


- Ecoute, je ne sais pas ce que tu en dis, mais ici habituellement, il n’y a pas vraiment moyen de se frotter à la réalité du terrain, cette pièce est souvent bien vide et se défouler sur des mannequins, ça va un moment, mais ça reste très éloigné de ce qu’on ressent lorsqu’on combat véritablement un adversaire et que sa vie est en jeu… Tu serais d’accord de… combattre contre moi? Sérieusement j'entends!?

Ilian, serrein, ne pensait pas que face à lui, l’inconnu de la salle d’entrainement aurait la moindre chance. Il avait après tout été le seul élève de Herrn Tugendbach, Maître élémentaliste de renom, et ses apptitudes magiques dépassaient déjà celles de la plupart des sorciers du même âge que lui. Non, ce duel ne devait être pour le fils Adelsohn qu’une simple formalité, l’occasion de prendre un peu de bon temps, tout en palliant aux quelques faiblesses qu’il avait constaté dans les réponses qu’il était en mesure d’opposer aux sorciers chamanistes.

Attendant une réaction, le lieutenant décrivit un cercle autour de son probable futur adversaire, détaillant méthodiquement la façon dont il se tenait, estimant sa force, sa rapidité, son agilité, son intelligence. Le garçon aux cheveux de jaïs devait être à peine plus âgé que lui. Dans tous les cas, il constituait un défi intéressant, même si dans la tête de l’élémentaliste, l’issue du duel était jouée d’avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Sam 1 Oct 2011 - 3:48
Gabriel entendit la voix d’un garçon ; aux tonalités de la voix du nouvel arrivant le sud-américain devina qu’il avait certainement la vingtaine, l’autre sorcier lui lança des félicitations pleines de sarcasmes. Toujours en contemplation devant les jets de lumières qui filtraient par le mur désormais éventré le vénézuélien ne se retourna même pas mais lança un chaleureux :

- Merci ; c’est gentil.

Bâtard. Pensa-t-il amèrement. Puis il se retourna, son éternel sourire de publicité pour dentifrice illuminant son visage angélique.

-Et bien Ilian je suis enchanté de faire ta connaissance.

Gabriel s’approcha de l’élémentaliste et lui tendit amicalement la main tout en se présentant à son tour.

-Gabriel Miraglia Cortés ; je travaille au département de l’information.

Rien n’y paraissait mais le chamane décortiquait son collègue de haut en bas, l’analysant avec minutie et succès comme le voulait sa fonction : savoir. En effet, les informateurs et informatrices étaient formé(e)s à décrypter non seulement les codes informatiques et écrits mais également les signaux du corps, tout comme ils étaient tenu(e)s de parler au minimum 6 langues et se suivre de nombreux et complexes cours de psychologie. L’informateur – au contraire de l’espion – était plus polyvalent, moins spécialisé. Ilian était de toute évidence un élémentaliste ; Gabriel n’aurait pas su dire pourquoi, il le savait c’est tout – comme la plupart des informateurs il était doué d’une très bonne intuition – il avait en effet la vingtaine possédait – la posture du corps était univoque à ce sujet - un égo surdimensionné.

Gabriel écouta avec attention la proposition d’Ilian ; si ce dernier proposait ce duel c’est qu’il était certain de le remporter c’était une évidence ; et d’après ce que le vénézuélien savait – et il savait beaucoup de choses – l’élémentaliste était en effet certainement à même de le vaincre. Ce jeune allemand – Gabriel l’avait déduit au très, très léger accent (pourtant présent) d’Ilian – correspondait au profil du fameux protégé d’Ambroise. Son parfait sourire toujours collé à son parfait visage le chamane dévisagea une nouvelle fois rapidement Ilian. Oui ; c’était lui à coup sûr.
Bien que très tenté de refuser afin d’éviter une cuisante défaite - Gabriel haïssait l’échec - l’envie insatiable de progresser prit le dessus – et quel meilleur moyen existe il de progresser si ce n’est en se heurtant à plus fort que soi ? – et accepta.

-Bonne idée !

Les yeux pétillant, le sourire charmeur Gabriel donnait la parfaite image du jeune homme sympathique et décontracté, bon vivant et agréable à vivre et ceux qui ne gobaient pas cette image étaient en principe télépathes ou avait déjà fait les frais des manipulations perfides et toxiques du sud-américain ; pour ce qui était des autres ils se faisaient constamment rouler en beauté. Comment soupçonner un beau jeune homme souriant et chaleureux, jovial et social d’être un hypocrite, cynique, manipulateur, dominateur et démoniaque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Sam 1 Oct 2011 - 16:33
L'inconnu ne se retourna pas tout de suite, restant figé vers le mur qu'il venait de détruire, se contentant de lancer un vague "Merci; c'est gentil", sur un ton au demeurant cordial. Quelques secondes encore s'écoulèrent avant que le garçon ne se présente. Il s'appelait Gabriel, Gabriel Miraglia Cortès et travaillait au département de l'information. Sur la base de ces quelques données, l'Allemand supposa être en train de s'entretenir avec un ressortissant d'Amérique du Sud, à la rigueur un espagnol, il n'était pas certain. D'apparence très soignée, jeune homme aux manières avenantes, il fit au lieutenant Adelsohn une excellente première impression. Ce dernier serra volontiers la main tendue de son interlocuteur, qui se déclarait enchanté de faire sa connaissance. Plaisir partagé.

Au moment de répondre à la suggestion de l'élémentaliste, Gabriel approuva sans réserve. L'idée lui plaisait, tout allait donc pour le mieux. La journée d'Ilian, qui avait commencé de façon bien monotone, allait semble-t-il s'achever de façon plus innatendue qu'escompté.

L'élémentaliste lâcha la main de Gabriel et s'éloigna de quelques mètres, en profitant pour retirer le veston qu'il portait, l'envoyant s'écraser contre la paroie la plus proche, sur le côté sud.


- Pour être fair et afin qu'on parte sur un pied d'égalité, sache que je suis élémentaliste. Le fair-play, néanmoins, s'arrête là!


L'Allemand s'accroupit à toute vitesse, ses deux bras tendus vers le sol. A l'instant où ceux-ci touchèrent les dalles de la salle, Ilian incanta dans un latin clair et chantant:

- Lustrum movere!, tout en fixant l'emplacement où se trouvait son adversaire.


D'un seul coup, le sol que foulait Gabriel changea complètement de nature, devenant meuble. Les dalles avaient disparues, laissant la place à un terrain mouvant, quasi-marécageux, dans lequel s'enfonçait le chaman du département de l'information.

A peine Gabriel avait-il eut le temps de réaliser ce qui se passait qu'Ilian articulait déjà une nouelle formule:

- Altero!

Au sol mouvant se substituèrent à nouveau les dalles de la pièce. Néanmoins, puisqu'il s'était enfoncé dans la terre meuble, le noiraud dû vite réaliser qu'il était désormais prisonnier du terrain, à nouveau tangible et dur, jusqu'aux mollets, coincé dans la dalle, quelque part entre le 13e et 12e étage du château.

L'Allemand profita de la tournure des évènements pour se précipiter sur Gabriel et lui asséner un incroyable coup de genou dans le ventre, une fois parvenu à sa hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Dim 2 Oct 2011 - 23:28
L’allemand, charmé par le sourire ravageur de Gabriel, serra chaleureusement la main du chamane. Le vénézuélien fut alors frappé d’une autre évidence ; il ne lui avait fallu que trois secondes de plus pour se rendre compte d’un autre « détail » à propos d’Ilian… son sourire s’étira. L’élémentaliste de son côté se débarrassa de son manteau et par soucis d’égalité s’annonça comme étant élémentaliste. Innocemment et d’une voix toujours aussi agréable Gabriel répondit

-Merci ; c’est gentil de m’en informer.

Le sud-américain occupé à charmer son interlocuteur ne vit pas le premier coup venir ; Ilian rentra d’entrée de jeu dans le duel et sans que Gabriel ne comprenne ce qu’il lui était arrivé il se retrouvait piégé dans le sol, incapable de bouger. A peine eut il prit état de ce fait qu’il recevait un violent coup de genou dans le ventre. La vénézuélien ne put retenir un cri de douleur et plaça par réflexe ses deux bras sur son ventre endolori. Hijo de puta.

-Bien joué.

Murmura-t-il avant de se redresser, cependant toujours incapable de bouger. L’élémentaliste de son côté reprit les hostilités et envoya une gerbe de feu à l’égard du chamane, ce dernier eut d’ailleurs juste le temps de s’écrier

-Protego !

Le pourtant très basique sort de protection remplit son rôle à merveille et renvoya l’attaque à son envoyeur qui – bien entendu – avait prévu le contrecoup et évita avec grâce la contre-attaque. Mierda. Gabriel se mit alors à murmurer à une vitesse hallucinante des paroles incompréhensible tout en accompagnant ses litanies de complexes mouvements de doigts. Très vite son adversaire se rendit compte que le chamane préparait un sort et dans le but évident de le contrer il se jeta sur lui bien décider à lui asséner une droite enflammée qui serait des plus radicales pour sonner et – déjà – en finir avec l’informateur ; cependant le noiraud acheva son maléfice à temps et alors que Ilian allait porter son coup une trentaine de formes opaques surgirent de nulle part et se mit à tournoyer furieusement autour du chamane lui offrant une protection qui envoya d’ailleurs valdinguer l’allemand contre un mur. «Que pena por ti que no tenga que moverme mientras peleo» pensa froidement le vénézuélien; puis sans attendre, le chamane enchaîna tranquillement avec une autre formule, bien protégé derrière son sort.

-Confusio, et livor, et perdere animus amittet conspectu tuo. Illusio et mendacia, crede quod non vides, sed semper aequalis…

Alors qu’inlassablement et à une vitesse hallucinante le vénézuélien alignait les mots l’allemand de son côté continuait à voir tous ses sorts se retourner contre lui et ses tentatives d’approche de solder par un violent balayage et une rencontre peu agréable avec le sol. Lorsque Gabriel mit enfin fin à son ses incantation son bouclier s’évapora. Ilian désorienté observa sans bouger le chamane, ou du moins ce qu’il croyait être le chamane car actuellement l’allemand était proie à un puissant et subtil sortilège de confusion couplé à un maléfice chamane ; le résultat : Gabriel était devenu invisible aux yeux d’Ilian mais s’était matérialisé à l’autre bout de la salle. La projection astrale de Gabriel – qui faisait plus vrai que nature – se tenait donc à une demie-dizaine de mètres de l’élémentaliste et le regardait en souriant tandis que le vrai Gabriel était parfaitement invisible ; de plus le sortilège de confusion avait eu un autre effet non négligeable : Ilian se souvenait avoir l’avantage et asséné un superbe coup de genou a Gabriel mais il n’avait aucun souvenir de l’avoir piégé entre deux étages.

Le vénézuélien sourit et enchaina en silence sur un autre sort chamane alors qu’Ilian s’acharnait à tenter de blesser un esprit immatériel à l’apparence trompeuse de Gabriel. Sans crier gare le jeune informateur acheva son sort. Les yeux du chamane virèrent au rouge ocre et il envoya avec force un esprit frappeur sur Ilian ; l’esprit pénétra avec violence dans la tête de l’allemand qui fut projeté au sort, se tordant de douleur. Une migraine d’une rare puissance se mit à déchirer le crâne de l’Allemand. Gabriel décida de prendre un risque au pris d’une perte d’énergie massive et s’écria

-Proprium Corpus !

Ilian affaiblit par l’esprit frappeur ne put résister au sort de possession et se mit soudainement à se jeter avec violence contre les murs, totalement incapable de contrôler son propre corps. La possession d’esprit – bien que plus nocive - était beaucoup plus ardue à réaliser et Gabriel ne se sentait pas l’énergie d’y arriver ; de plus la complexité du sort impliquait de nombreuses contraintes dont celle entre autres d’avoir – a moins d’être un chamane de très, très haut niveau - des alliés pour assurer un protection lors des litanies – ce que n’avait évidemment pas à disposition Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Lun 3 Oct 2011 - 12:05
Le combat se déroulait à merveille, exactement selon les plans d'Ilian qui venait déjà de remporter un avantage quasi-décisif en immobilisant durablement le prénommé Gabriel. Excité par la tournure favorable des évènements et la pratique de son art, l'Allemand sentait le rythme de ses pulsations prendre l'asenceur, le sang battant dans ses veines avec intensité.

A toute allure, Illian enchaina des sorts de feu, envisageant de rôtir son adversaire pour en finir. Première offensive râtée, un protego réalisé dans le délai par le chamane retourna à l'expéditeur le maléfice pratiqué.
~Scheisse!~

Zweite Probe, l'élémentaliste, réalisant que Gabriel incantait en latin et était sur le point de lancer un enchantement, décida de mettre un terme à cette tentative en recourant à la force physique, couplée à l'élémentalisme. Alors qu'il allait adressé une droite de feu plus radicale encore que le coup de genou qu'il avait destiné au garçon peu de temps auparavant, Ilian fut rejeté avec force contre une paroie de la salle, une sorte de bouclier d'esprits s'étant tout à coup matérialisé aux côtés de l'informateur, le protégeant des offensives corporelles.

Le dos du garçon encaissa l'essentiel du choc, qui fut moindre qu'attendu. En retombant sur le sol l'élémentaliste échaffaudait déjà une nouvelle stratégie. Dans un premier temps, il avait besoin de savoir quelles étaient les limites du bouclier invoqué. Le châtain lança donc toute une série de nouvelles offensives, tantôt magiques, tantôt physiques, toutes gratifiées par un échec. L'élémentaliste se retrouva même plus d'une fois sur le sol, sans comprendre le pourquoi du comment. Ces esprits tounoyants étaient décidément une plaie.

Alors qu'il se faisait cette réflexion, le garçon ressenti une sensation de vertige, qui le fit brièvement chancelé. Ilian retrouva sa stabilité en s'appuyant contre le mur à côté duquel il se tenait, puis, redressant la tête, il aperçu Gabriel à quelques mètres de lui seulement. Prisonnier du charme, le lieutenant Adelsohn ne réalisa absolument pas qu'il faisait face à un mirage, et enchaina les sorts dans le but de crâmer l'insolent personnage qui le narguait. En même temps, la mémoire de l'élémentaliste subissait des altérations, et bientôt, celui-ci ne se souvint plus avoir piégé le vrai Gabriel - par ailleurs devenu invisible à ses yeux - dans la dalle de la pièce.


~Unglaublisch, keine meiner Zauber haben ihn so fern erreicht?! Was passiert denn?!~

Confus, l'esprit d'Ilian n'était plus très à même d'analyser correctement le cours des évènements. A cet instant critique, l'Allemand aurait très bien pu perdre le combat. C'est ce qui faillit se produire d'ailleurs. Un esprit frappeur fut envoyé sur l'élémentaliste déjà en pleine déroute, l'attaque s'avéra redoutable.

Le châtain fut projeté à terre sous la violence de l'assault, se tenant la tête, pris d'une soudaine migraine d'une intensité hors-norme. Il abandonna une plainte, se roulant sur le sol, franchement mal en point. Gabriel était meilleur qu'il ne le laissait paraitre.


- Proprium Corpus! Le son avait passé le mur des lèvres du vrai Gabriel, provoquant subitement une incohérence dans la manipulation de l'Allemand par le noiraud. Aussitôt, la redoutable intelligence d'Ilian, se basant sur l'indice involotairement donné, reconstruisit la réalité de la situation. Le mirage du chamane s'évapora, Gabriel redevint visible aux yeux de l'élémentaliste, et sa mémoire fut restaurée. Ce son, ces deux mots, distinctement articulés par le vrai Gabriel, avaient été le salut du fils Adelsohn.

Néanmoins, les paroles prononcées par l'adversaire du lieutenant n'eurent pas pour seul effet de libérer Ilian de son envoûtement. Elles permirent également à Gabriel de jeter un nouveau maléfice. Incontrôlable, le corps de l'officier s'agitait désormais de tous les côtés, envoyant son propriétaire s'écraser contre les murs à deux reprises. Ce n'est qu'au terme de ses chocs assez violents que, secoué par la douleur et résolu à s'en tirer - Ilian avait une volonté d'acier -, l'élémentaliste parvint au prix d'un incroyable effort à se rendre à nouveau maître de ses mouvements.

Etourdi par tous ce qu'il avait encaissé, Ilian prit le temps d'inspirer une grande bouffée d'oxigène, avant de lancer la contre-offensive qu'il venait d'imaginer.


- Impressionnant. Mais tu as commis une erreur, tu vas maintenant devoir régler l'addition! Restrigo!, hurla Ilian, plein de hargne, en serrant son poing droit.

Aussitôt, le sol dont était toujours prisonnier le vrai Gabriel se contracta sur lui même, exercant une pression allant toujours croissant sur les mollets du sorcier. A ce rythme, ses jambes ne tarderaient pas à lâcher, brisées, écrasées par la force de l'élément terrestre.

Ilian n'avait cependant pas l'intention de s'arrêter là. Il allait tenter d'accélérer ce duel et d'en précipiter l'issue. Le garçon boutta le feu aux mannequins d'entrainement de la pièce d'un vulgaire claquement de doigt, puis, entrouvrant le mur de ses lèvres, souffla doucement en direction du mobilier embrasé. Un courant d'air naquit, tourbillonnant doucement dans la pièce, mettant en branle les mannequins de feu, qui décrivirent bientôt de grands cercles, autour de Gabriel.

Ce dernier d'ailleurs, sous l'intensité de la douleur et l'imminence d'une fracture de ses os, abandonnait de féroces hurlements.

L'Allemand, loin d'être ému par la situation, accouru vers Gabriel, passa en coup de vent devant lui et se faisant, laissa courrir une main sur son visage aux traits angéliques.

Lufthansa!, lacha-t-il alors, fier de maîtriser un sortilège de cette complexité, enseigné naguère par le alte Hexenmeister, Ambroise Tugendbach. D'un seul coup, Ilian avait durablement privé d'oxygène le pauvre Gabriel, qui se retrouvait par la même incappable de crier, à défaut d'air pour propager les ondes émises par ses cordes vocales.

Enfin, l'élémentaliste allemand acheva son oeuvre par une ultime attaque. Il s'éloigna d'ailleurs du noiraud pour exécuter la manoeuvre. D'un grand geste, il ordonna aux vents de se concentrer en direction du chamane, entrainant vers lui les mannequins à présent presque entièrement consummé, dévorés par des flammes rougeoyantes d'une extrèmes vigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Lun 3 Oct 2011 - 20:57
Alors que le combat semblait pencher de manière très claire en faveur du sud-américain, il fit l’erreur de révéler sa véritable localisation physique dans la salle en énonçant une formule à voix haute. Ilian se rendit donc vite compte de la tromperie qui l’abusait et après avoir essuyé de violents dégâts physiques suite au deux derniers sorts de son adversaire il se reprit.

Le visage en sang et plusieurs os de la main en miette l’allemand énonça sa vengeance sous la forme d’un maléfice dont Gabriel ne tarda pas à sentir les désagréables effets. Le commença alors doucement à se contracter, infligeant une pression des plus douloureuses sur les jambes du vénézuélien qui risquaient d’ailleurs de céder et de se briser en morceaux. Le chamane murmura donc d’innombrables formules de soin destinés d’une part à atténuer la douleur et d’autre part à faire tenir le choc à ses membres inférieurs. L’allemand ne s’arrêta pas là et alors que le noiraud s’afférait à tenir le coup l’élémentaliste embrasa la quasi-totalité du mobilier de la salle qui, porté par un courant magique, se mit à tourbillonner autour de Gabriel à une vitesse effarante. Il ne fallut pas longtemps à l’informateur pour devenir la suite des événements ce qu’il n’avait prévu par contre c’était de se retrouver sans la capacité de respirer. L’ingénieux sortilège de l’allemand plongea donc le sud-américain dans une double lutte : celle pour la survie de ces os et celle pour une recherche désespérée d’air.

Le combat se serait certainement finit au moment où l’allemand envoya avec rage les projectiles enflammé s’écraser unanimement sur Gabriel si ce dernier n’avait pas vu un sourire de satisfaction illuminé le visage de l’élémentaliste. Porté par une montée d’adrénaline fulgurante Gabriel réussit à effectuer in extremis son maléfice, et juste avant l’impact qui aurait clairement mis chaos le vénézuélien ce dernier se dématérialisa. Sort chamane de très haut niveau la dématérialisation consistait à accrocher sa matière à des parties de son esprit et de « bêtement » déplacer celui-ci. C’était en quelque sorte de la téléportation uniquement réalisable sur de courtes distances – une spécialité chamanique. Gabriel se retrouva donc à l’autre bout de la pièce, et pu assister au choc du mobilier en feu qui s’écrasa furieusement là où il était prisonnier encore quelques secondes auparavant. Perdre n’enchantait pas l’informateur, il était capable d’accepter la défaite mais sa personnalité enflammée le poussait constamment à repousser ses limites. S’il devait perdre ce duel se serait avec panache et en ayant infligé de nombreux et puissants dégâts à son adversaire.

Les os de ses jambes bien qu’endoloris et fissurés à de maintes endroits tenaient bons. Le « détail » plus contraignant était qu’il continuait cruellement à manquer d’air. Moins d’une minute s’était écoulée depuis que l’allemand avait lancé le sortilège « Lufthansa » ce qui signifiait que Gabriel avait encore un tout petit peu de temps avant de s’évanouir. Ilian lui avait enlevé la capacité de respirer ? Soit, Gabriel allait lui enlever la capacité de réfléchir. Rapide comme l’éclair il lança la même formule qu’il avait utilisé quelques instants auparavant. Un esprit frappeur pénétra à nouveau avec force dans le crâne de l’allemand ; son cerveau et sa mente déjà affaiblis encaissèrent bien mal le choc. Ilian eut alors l’impression qu’on pressait son cortex avec une force de titan et que des milliards de voix hurlaient dans ses oreilles. Un combat de force s’engagea, alors que Gabriel manquaient de plus en plus fatalement d’air Ilian frôlait les limites de la folie. Les deux sorts cessèrent quasi instantanément. De son côté Ilian n’avait plus la concentration nécessaire pour maintenir le maléfice Lufthansa tandis que le chamane n’avait plus la force de maintenir le sien ; faute d’oxygène. Le vénézuélien inspira avec délivrance le O2 salvateur alors que le supplice de l’élémentaliste prenait également fin.

Unanimement, ne s’accordant aucun répit les deux sorciers reprirent les hostilités s’envoyant de front de puissants sortilèges offensifs. Gabriel en dévia la majeure partie mais reçut de plein fouet un éclair qui brûla sa main droite au deuxième degré. De son côté Ilian reçut un violent sortilège de Brise-os qui réduit sa hanche droite en miettes. Les maléfices offensifs de base pleuvaient à une vitesse folle. Peu couteux en énergie ils permettaient aux deux mages de – en quelque sorte – calmer le jeu. Quoique le terme restait très relatif aux vues de la violence du duel. Les enchantements finirent tous par s’entrechoquer à mi-distance, mettant ce fait à profit Gabriel cessa d’attaquer et murmura une rapide formule chamane qui créa un vortex blanc devant son thorax ou virent s’engouffrer deux des sorts lancés par Ilian qui stoppa aussitôt les hostilités bien conscient que l’énergie des deux maléfices avaient été dématérialisée et étaient venus augmenter celle du chamane. Gabriel décida de se la joue cliché lança un banal sortilège d’aveuglement lequel égara furtivement Ilian, le chamane en profita pour se créer deux projections astrales. L’allemand qui retrouva très vites ses esprits se retrouvaient pourtant face à trois parfaites répliques du vénézuélien sans savoir où était l’authentique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Jeu 6 Oct 2011 - 20:01
Il s'en était fallu de très peu pour que le duel trouve sa conclusion lorsqu'Ilian, furieusement, envoya s'écraser le mobilier en feu sur l'emplacement auquel était retenu prisonnier le prénommé Gabriel. Hélas, ce dernier avait trouvé la force au dernier moment de "transplaner" à un autre bout de la pièce, sans incanter de formule qui plus est - le coût en énergie avait dû être purement faramineux -. Néanmoins, le duel s'allongeait, et cela n'entrait pas dans les plans initiaux de l'élémentaliste allemand qui souhaitait désormais en finir aussi vite que possible avec son adversaire, qu'il savait à présent assez proche de ses limites en terme d'endurance, tant il avait eut recours jusqu'à maintenant à des sorts onéreux en la matière, contrairement à lui, qui s'était contenté d'enchantements de peu d'ampleur, à l'exception du dernier sortilège qu'il avait utilisé.

Afin de se tirer d'affaire, l'hispanique, à cours d'oxygène, informula un nouveau maléfice à l'aide d'un esprit frappeur. Cette fois-ci, lorsque le sortilège fut déployé, l'élémentaliste poussa un grand cri; des voix innombrables raissonaient dans sa tête, capturant son attention et malmenant sa capacité de raison. L'attaque fut si bien menée et si efficace qu'Ilian dû renoncer au maintien de Lufthansa, libérant Gabriel et lui accordant ainsi un sursis. Heureusement, l'adversaire d'Ilian, lui aussi affaibli, dû au même moment intterompre son assaut. La confrontation pouvait reprendre de plus belle...

Le visage tâché de sang, l'anuaire droit fracturé et les mains erraflées en de maintes endroits, Ilian avait physiquement dégusté. Il encaissa de ce fait d'autant plus mal un maléfice de brise-os qui l'atteint au niveau de la hanche droite. Endolori, mentalement affaibli et dérouté, il était possible à cet instant précis que le match vire en sa défaveur.

Bientôt, un maléfice d'aveuglement dérouta quelques secondes durant Ilian, qui, incapable de voir son adversaire, opta dès lors pour quelques sorts de régénération. Assez peu doué en la matière, l'élémentaliste parvint à soigner sa hanche, et pour le reste, il se contenta d'une formule anesthésiante. Ca suffirait pour mener le match à son issue.

Enfin, la vue revint. Face au lieutenant, trois Gabriel, parfaitement identiques, plus que jamais prêts à en découdre, même amoindris et faibles. ~ Was für einen Willen. Er spricht nicht viel aber zeigt ungewöhnliche Fähigkeiten. Dieses Duell war eine tolle Idee...~

Subitement, l'esprit d'Ilian, qui fonctionnait un peu au ralenti, fut frappé d'une révélation. L'affaire allait vite être réglée, ce coup-ci, Gabriel ne pourrait rien faire, et malheureusement, il allait souffrir. Tant pis, il l'avait cherché en prolongeant un combat dans lequel il n'avait plus la main.

D'un claquement de doigts, le fils Adelsohn fit sauter l'entier des vitres de la salle, qui se brisèrent dans un retentissant fracas, éparpillées en milliers de fraguements. En même temps, il informula un enchantement venteux, qui, synchronisé avec la chute des éclats, les propulsa aussitôt vers les trois gabriels. Des milliers de petits verres tranchants fonçaient donc à vive allure vers les adversaires d'Ilian. Ce dernier veilla tout de même à faire en sorte que les tranchants des projectils n'atteignent pas la gorge ou d'autres parties de l'anatomie humaine particulièrement vulnérables. Il ne fallait pas qu'il le finisse pour de bon, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Lun 10 Oct 2011 - 23:12
Les deux sorciers bien qu’amochés n’hésitaient pas à faire grimper l’échelle de la violence et à se pousser mutuellement dans leurs retranchements physiques et mentaux. Le duel était vraiment ardu pour le sud-américain qui en tant qu’Informateur n’était pas axé sur le combat, de plus ce Ilian semblait clairement être un petit surdoué en matière d’élémentalisme ; ce qui n’était pas le cas de Gabriel qui n’était « que » doué dans son art ; le chamanisme. L’allemand qui semblait vouloir mettre un terme à ce duel fit sauter d’un claquement de doigt toutes les vitres de la salle et misant aussi sur le cliché précipita violemment les affutés débris de verres sur les trois Gabriel. Le vénézuélien allait perdre le duel ; c’était une évidence mais dans un surtout de rage et d’orgueil il articula péniblement une dernière formule des plus perverses.

-Socius Spiritu

Le partage de l’esprit ; ce sournois maléfice uniquement chamane vida le sud-américain du reste de son énergie ; il s’évanouit. De son côté l’enchantement eut son petit effet, il heurta avec force le lieutenant, et chaque débris de verre qui transperça le chamane, l’élémentaliste le ressenti. La douleur de Gabriel devint l’espace du sortilège celle d’Ilian ; leur esprit ne faisait plus qu’un. Lorsque le noiraud perdit connaissance l’élémentaliste faillit le suivre ; cependant grâce à sa volonté et à son capital d’énergie bien plus élever il réussit à briser le sort lien établit par le chamane. Gabriel étendu en sang inconscient sur le sol avait perdu et il ne pouvait pas s’en rendre compte mais il avait quand eut ce qu’il voulait : Ilian était littéralement défiguré et brisé de toute part ; bien mal en point et complètement surpris par l’inattendue résidence que lui avait fourni son collègue informateur.


[Navré pour la brevté du post mais il est un peu HS Gabriel là.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    Mar 11 Oct 2011 - 14:18
Epuisé, haletant, les traits tirés par la douleur mais la victoire sienne, Ilian rayonnait. Il éprouvait en cet instant précis la satisfaction caractéristique d'un succès chèrement arraché, semblable à celui qu'un sportif va quérir en investissant la plupart de ses forces dans la bataille.

Comme à son habitude, Ilian avait accompli sa tâche à la perfection. Jamais le garçon n'avait au final déçu qui que ce soit, encore moins lui-même, et cette victoire méritée, bien qu'acquise au prix d'un effort certain, le comblait. Le chaman avait fini par céder, après lui avoir néanmoins opposé une résistance farouche, face à laquelle l'élémentaliste avait dû développer des trésors d'ingéniosité. Néanmoins, les efforts avaient finalement payés et inanimé, le corps du sud-américain gisait sur les dalles de pierres glacées de la salle des sorts, à quelques mètres seulement du vainqueur.

Ilian articula à toute vitesse plusieurs formules pour se soigner. Loin d'être parfaitement remis après ses quelques enchantements, le garçon prit la résolution de se rendre bientôt à l'infirmerie, mais au préalable, il fallait qu'il juge de l'état de santé de l'informateur. D'une démarche lente, l'Allemand s'approcha du corps inanimé, étendu de tout son long, maculé de sang, erraflé de toutes parts... Les respirations de Gabriel, profondes et régulières, soulevaient tantôt son buste, pour aussitôt le précipiter contre la pierre du sol. Ce spectacle d'un être défait, qui s'était néanmoins battu jusqu'au bout, avec hargne et volonté, avait quelque chose de terrible et de beau à la fois. Ce corps, ainsi brisé, perforé d'éclats de verres scintillant à la lumière du jour qui s'engouffrait au travers de la brèche aménagée plus tôt par Gabriel lui-même, constituait l'expression d'une esthétique raffinée. Le chamane vaincu était pour Ilian à cet instant précis une oeuvre d'art, son oeuvre à lui, de toute splendeur.

Dans un soupir, l'élémentaliste allemand s'accroupit aux côtés du garçon. Il l'allongea sur le dos puis, plein d'attention, arrangea une de ses mèches qui partait en 14 juillet. A présent, tout était parfait. Encore un bref contrôle pour s'assurer qu'aucun os du noiraud n'était brisé et...


- Elevatio, lâcha Ilian, d'un seul souffle.

Instantanément, Gabriel fut soulevé du sol, flottant à un peu plus d'un mètre de hauteur. Son visage trahissait une grande fatigue, mais il s'en sortirait très bien, le lieutenant en avait la certitude.

D'un signe de tête, le fils Adlesohn ordonna au corps flottant de s'engager à sa suite. Ainsi, les deux garçons regagnèrent ensemble l'infirmerie de Lomilendë, où des soins plus appropriés leurs seraient dispensés. Sans doute auraient-ils droits à quelques commentaires des responsables de la base quant aux dégats qu'ils avaient causés, mais une chose était certaine, Ambroise Tugendbach couvrirait les deux jeunes. L'affaire était donc réglée d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé    
Revenir en haut Aller en bas
 

Alcanzar lo mejor. Una necesidad. [Libre] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La gaffe du siècle (LIBRE) TERMINÉ
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Un crepuscule dans la forêt [libre....très libre] [terminé]
» We don't need a light 'cause we're stars tonight -LIBRE- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Rez-de-chaussé, Etages et Tours :: Etages :: Treizième Etage :: Salle des Sorts-