AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Mar 4 Oct 2011 - 21:50
A l’intérieur de l’ancienne maison de Wahei, l’ex-directrice de cette même section était assise sur un moelleux canapé, une tasse de thé de son pays à la main. La théière ainsi qu’une autre tasse destinée à un interlocuteur bien précis était posée sur la table. Un feu crépitait dans la cheminé et la chaleur envahissait toute la pièce. Pour l’occasion, Vanina avait renoncé à sa combinaison d’hivers pour une robe plus légère de couleur mauve.

La chamane avait fait demander un de ces anciens élèves qui était revenu au château. Ce jeune garçon était un chamane très spécial. Elle se rappelle de ce qui s’était passé, il y a plus de 15 ans. Le bal de fin d’année était pourtant magnifique cette année-là. Jusqu’à ce qu’un malheur frappa tous les chamanes de la salle et particulièrement le jeune Karell qui était doté d’un don peu commun. Il avait vécu en direct la mort de plusieurs centaines d’élèves d’une école de l’autre continent. Malheureusement, les événements à venir étaient bien pires, si Vanina avait su, en ce temps-là, certains événements à venir elle aurait pu changer bien des choses. Il ne servait à rien de ressasser le passer, seul l’avenir comptait. C’est pourquoi elle avait des projets pour le jeune Corera, cependant elle avait besoin de connaître la détermination du jeune homme dans toute cette guerre. De nature calme et gentille autrefois, le garçon n’était peut-être pas capable d’aider Vanina dans son projet.

Vanina but quelques gorgées du délicieux breuvage. Il provenait de sa ville natale et avait été envoyé par sa mère, il y a de cela quelques jours. Malgré la prise de distance depuis la dispute avec Toshiro, celle-ci restait très attaché à son enfant. La nippone songea vaguement à lui rendre visite un de ces jours. Après tout sa génitrice n’était plus très jeune.

L’arrivé du jeune chamane dissipa les pensées de la japonaise. En quinze ans, l’apparence du jeune garçon avait laissé place à l’image d’un jeune homme. Ravie de son arrivée, Vanina se leva et indiqua une place à Karell.

« Bonjour, très cher. Comme vous avez grandi, si vous me permettez l’expression banale de vieux. Asseyez-vous et faites-moi le plaisir de goûter ce thé. »

Vanina vouvoyait à présent son ancien élève. Après tout, ils étaient à présent dénudés de cette relation professeur-élèves qu’ils avaient autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Karell Corera
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Equatorien
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 28 ans

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Mar 4 Oct 2011 - 23:42
Karell était arrivé à la base dès son ouverture et la vue du château – consciemment laissé en ruine pour mieux dissimuler la présence d’un QG militaire – lui serra le cœur. Karell Corera avait vécu de magnifiques moments à Lómilendë et fait la connaissance de gens extraordinaires ; puis tout avait basculé ce fameux jour où Sliven avait sauvagement attaqué un établissement composé à plus de 70% de mineurs. La rage que portait l’équatorien à l’association terroriste ne connaissait pas de limites ; la preuve la plus flagrante de ce fait était que le chamane faisait désormais parti du programme « Lómilendë R. » En d’autres termes il faisait partie d’une armée d’élite qui se formerait plusieurs mois à la base avant de passer à l’attaque et le noiraud comptait bien en être. Absolument, le petit garçon doux et pacifiste était bel et bien mort le jour de l’affrontement. Voilà près de 10 ans que Karell s’était engagé dans le combat OMDS-Sliven, il avait commencé tout en bas de l’échelon en tant que soldat de l’armée suisse pour enfin atteindre une décennie plus tard le sommet : la sélection en tant que membre du département d’Information qui ouvrirait dans la base 2304 – Z (La base Lómilendë.)

Depuis sont arrivé, trois semaines auparavant, le chamane n’avait cessé de travailler avec acharnement. Il avait été placé sur le dossier du Costa Rica qui avait clos récemment avec l’échec de la mission mandatée par l’OMDS. Dans quelques semaines il serait certainement envoyé à San José pour y découvrir tout ce qu’il y avait à savoir avant de revenir agrémenter d’informations importantes le dossier portant l’étiquette « Costa Rica » posé sur une étagère – avec des centaines d’autres – dans le bureau du département de l’Information. Bien qu’accaparé par son devoir Karell avait lui aussi mené des recherches – personnelles cette fois – afin de découvrir s’il connaissait des sorciers dans la liste des mages d’élites qui avaient été sélectionnés pour intégrer la base. Il put découvrir avec joie quelques noms familiers : Valandra Yroko ou encore Cathena Lynisse ! Il savait également bien évidemment qu’Erzèbeth Nàsdy et Vanina Tsukiyo seraient de la partie. Karell avaient suivi leurs exploits respectifs avec respect et passions au travers des journaux et divers médias du monde qui relataient périodiquement les victoires que remportaient tantôt la nécromancienne tantôt la chamane.

Cependant, avec le titre de « Générales de la Base », Karell ne s’attendait pas à croiser et encore moins à parler à la nordique ou à la nippone – en trois semaines il ne croisa d’ailleurs qu’une seule fois en coup de vent la finlandaise. Quelle ne fut pas sa surprise donc lorsqu’on vint lui annoncer que Vanina Tsukiyo voulait le voir. Se rappelait-elle de lui ? Ou alors voulait-elle simplement lui confier une mission spéciale ? Dans tous les cas Karell serait ravi de pouvoir revoir celle qui – autrefois – fut sa directrice et en quelque sorte – comme pour tous les autres chamanes de Wahei – son éducatrice. De plus l’équatorien devait la vie à cette femme ; si ses deux collègues et elle-même n’avaient pas été là l’école aurait inexorablement sombré et les pertes auraient été … totales.

Alors qu’il se dirigeait vers le lieu du rendez-vous – qui se trouvait être l’ancienne salle de section reconvertie en salle commune – Karell sentit l’excitation monter en lui ; il pressa le pas. Lorsqu’il pénétra dans la grande pièce il vit au fond de celle-ci plusieurs fauteuils devant un feu crépitant. Le chamane repéra également très vite la chevelure si caractéristique de Vanina : rose. Lorsque la nippone remarqua la présence de son ancien élève elle le salua chaleureusement et l’incita à s’asseoir et à gouter son thé. Karell obéit et s’assit ; il dévisagea rapidement son interlocutrice – dévisager les gens et les analyser en quelques secondes étaient devenus un réflexe depuis qu’il était Informateur – et constata qu’elle était toujours aussi gracieuse ; belle même. Une quarantaine joliment acquise, ayant apporté force et sagesse aux traits de la japonaise. Elle était vêtue de mauve, de son côté l’Informateur portait un simple jeans et une t-shirt blanc. Elle le vouvoyait. Etrange ; et pourtant tellement logique. Karell était désormais un homme. Après quelque secondes, Karell salua à son tour la chamane et alors qu’il se servait du thé s’adressa à Vanina avec un sourire :

-C’est un plaisir de vous revoir Miss Tsukiyo !

Une fois sa coupe pleine il la porte à ses lèvres, but une gorgée – le thé était excellent – et reprit :

-Mais que me vaut l’honneur de cette rencontre ?

Papoter autour d’une infusion aux herbes n’était certainement pas le but – du moins pas l’unique – de la générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Mer 5 Oct 2011 - 8:53
Le jeune homme alla droit au but et demanda directement l’objet de la requête de la chamane. Un sourire apparut sur les fines lèvres de Vanina. Cette dernière ne souhaitait par particulièrement user des bonnes manières et devoir discuter de la pluie et du beau temps durant une bonne demi-heure avant de pouvoir en arriver au but. L’aptitude de Karell à aller droit au but était déjà une bonne base pour le profil qu’elle recherchait.

« Comme vous vous en doutez, il est très rare que j’appelle des gens pour simplement déguster une tasse de thé. Je vous ai fait venir dans un but bien précis. La tasse de thé n’est qu’un petit bonus dont je vous fais profiter. Vous voyez, je me rappelle fort bien de quelques particularités que vous possédiez – et que vous devez toujours possédez d’ailleurs – lorsque vous étiez élève à Lómilende. »

La nippone effectua une petite pause. Elle reprit dans sa main la tasse de thé et but quelques gorgées.

« J’ai à vous proposer une sorte de projet. Oui, appelons ça un projet pour le moment, car c’est ce qu’il est pour l’instant. Avant de vous le soumettre, cependant, je me dois de vous poser quelques importantes questions. Tout d’abords, j’aimerais connaître votre motivation pour avoir rejoint cette base. En effet, dans mes souvenirs vous n’étiez pas des plus virulents à courir au front. Ce qui n’est pas du tout un reproche, bien entendu. Pourquoi cette soudaine envie de vous « battre » ? Quels sont vos opinions sur l’OMDS ou encore Sliven ? Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour soutenir notre cause ?»

La japonaise déposa la tasse de thé sur la table basse. Elle croisa les jambes délicatement et y posa ses mains sur ses genoux.

« Détendez-vous surtout. Il n’y a aucune question piège. Votre place ici n’est pas compromise. Je souhaite juste définir si vous êtes capable de servir certains de mes projets à l’encontre de Sliven, notamment. Je dois aussi vous demander comment votre don a-t-il évolué ? Jusqu’à quel niveau pouvez-vous le pousser ? Concrètement, que pouvez faire avec celui-ci ? »

Vanina redoutait quelque peu les réponses du jeune homme. Le profil qu’elle recherchait se devait d’être parfaitement conforme à ce qu’elle désirait et ses espoirs pouvaient s’évanouir à ce moment précis de l’interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Karell Corera
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Equatorien
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 28 ans

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Jeu 6 Oct 2011 - 18:30
Comment s’en habilement douté le sud-américain, Vanina ne l’avait pas convié pour ressasser le passé et parler de la pluie et du beau temps. Elle avait une idée bien précise en tête, elle recherchait quelque chose, ou plutôt quelqu’un de particulier. Lorsque la chamane évoque ses particularités Karell sut immédiatement à quoi elle faisait allusion. Ce don que possédait l’équatorien de connaitre dans une certaine mesure passé, présent et avenir était des plus pratiques pour son métier d’Informateur. Karell laissa la nippone finir de poser toutes les questions qu’elle voulait et s’employa à lui fournir des réponses le plus précisément possible.

-Cette guerre ne fait plus sens, 15 ans que ça dure. Lorsque je me dis que de nos jours il y a des adolescents qui ont l’âge que j’avais lorsque la guerre s’est déclarée et qu’eux ils n’ont connus que ça ; la violence et les conflits je suis tout simplement dégoûté. La question n’est pas de savoir si l’OMDHS ou même Sliven a raison, les carnages doivent cesser. En tant qu’Informateur je ne suis pas sans savoir que certains départements peu orthodoxes de l’OMDHS pratiquent la torture, à l’instar de Sliven. Je me plis cependant toujours à croire que nos motivations fondamentales nous différencient d’eux même si ça reste à prouver. Pour ne pas m’éparpiller et faire d’une pierre deux coups je vous avouerai que j’essaie de servir de mon mieux l’OMDHS non par accords total d’idéaux mais bien par ferme désir de voir Sliven sombrer.

Le chamane se tut. Le sentimentalisme n’avait pas à sa place dans une base militaire mais la perte de sa sœur l’avait énormément affecté.

-Cependant, malgré tout l’objectivité dont on voudra bien faire preuve ; Sliven m’a beaucoup pris.

L’équatorien marqua une nouvelle pause ; plus courte et reprit fermement.

-En ce qui concerne mon don vous n’êtes pas sans savoir qu’il m’a causé beaucoup de problèmes durant mon enfance. J’ai cependant au fil des années réussit à le dompter, du moins jusque dans une certaine mesure. Pratiquement je peux désormais fermer mon esprit pour ne plus être assaillis de visions et de fantômes venant me souffler des prédictions ou faits passés. Je même me permettre de les appeler et les questionner pour qu’ils me donnent des réponses claires ; la manœuvre n’est malheureusement pas toujours couronnée de succès. Je ne dirais pas qu’il a évolué, juste que j’ai appris à le contrôler.

Karell avait fait de son mieux pour répondre le plus précisément aux questions de son ancienne directrice et il ne se doutait pas que si Vanina voulait en savoir plus elle se contenterait simplement de poursuivre le questionnement. Le chamane eut un petit sourire. Autant lier la théorie à la pratique non ? Les yeux du sud-américains d’ordinaires cuivrés se vidèrent ne laissant plus qu’une pupille blanche et laiteuse. Un petit courant d’air fit alors s’agiter la robe de Vanina qui observait très intéressée la scène. Un esprit immatériel prit soudain forme près de l’équatorien ; Vanina évidemment vit l’esprit mais n’entendit pas ce qu’il glissa à l’oreille du sud-américain. Soudain les yeux de Karell retrouvèrent leur couleur et sur un ton sincère le noiraud s’adressa à la générale.

-Je suis désolé pour la perte de votre enfant. Sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Jeu 6 Oct 2011 - 19:23
L’équatorien se chargea de répondre à toutes les questions de Vanina les unes après les autres avec le plus de précisions possibles. La chamane appréciait cette qualité. Karell était attentif à ce qu’on lui demandait et était capable de mémoriser une série de question, puis y répondre sans que cela ne lui pose aucun problème. Ces caractéristiques, bien que anodines pour d’autres, importait à la nippone, car celles-ci étaient celles d’un bon « élève ».

Le chamane commença par énumérer ses espoirs de mettre fin à la guerre et sa haine envers Sliven. Sur ce point, tout commençait bien. Le jeune homme possédait des idéaux en accords avec sa personne ; Une envie d’arrêter la guerre et une hargne personnelle. Elle espérait néanmoins que cette haine ne prendrait jamais le dessus sur l’équatorien, aussi tentant que cela fut. Il entama par la suite une description minutieuse de son don. A présent, il le contrôlait et s’appliquaient à le faire fonctionner au mieux, pour servir les intérêts de la base. Il enchaîna avec une petite démonstration qui révéla un secret de la chamane.

Les paroles de Karell résonnèrent au plus profond des entrailles de Vanina. C’était un sujet délicat, qu’elle ne pouvait absolument pas affronter dans l’immédiat. Son visage se pétrifia et un spasme parcourut l’entier de son corps. Elle reprit ses esprits tant bien que mal et articula difficilement, ses mains crispée sur sa robe mauve.

« J’aimerais que e ceci reste entre nous. Il faut que tu n’en parles à personne. Personne ne doit être au courant. Et maintenant tu comprendras, entre autre, pourquoi partage comme toi un certain dégoût pour Sliven. Ils m’ont aussi pris mon père et une de mes sœurs. »

Le tutoiement avait pris le dessus dans ce moment de confidence. La chamane ferma les yeux l’espace de quelques secondes. Lorsqu’elle les rouvrit, elle s’était détendu et avait repris la discussion comme si les quelques phrases précédentes n’avaient jamais été prononcées.

« Très bien vous avez le profil idéal pour deux requêtes que j’aimerais vous soumettre. La première de ces demandes est une mission à vous assigner. J’aimerais que vous cherchiez à l’aide de vos « connexions » des informations sur Yezekael Adrazar, en premier lieu. Cela fait déjà longtemps que nous n’avons pas eu de nouvelles de celui-ci et son aide pourrait être précieuse. Ensuite, j’aimerais que vous recherchiez, toujours à l’aide de votre don, des informations sur chaque être et nouvel arrivant dans cette base. Je sais très bien que le l’OMDHS a certainement contrôlée déjà tout cela, votre particularité, cependant, pourra peut-être ajouter quelques éléments au dossier de chacun qu’ils n’ont pas été capable de dénicher. La moindre information qui peut se révéler une faiblesse ou une force est à savoir et garder, au cas où. Vous allez peut-être considérer cela inutile, mais je suis quelqu’un de prudente, même si aucune nouvelle information n’est révélée, ce n’est pas grave. Bien entendu, vous pouvez exclure Erzèbeth Nàsdy Macchi et moi-même de vos recherches. »

Vanina effectua une pause et resservit le thé dans chacune des deux tasses.

« J’en viens à ma deuxième requête qui, cette fois, est plus une possibilité que je souhaite vous soumettre et que vous êtes totalement libre de refuser. J’aimerais vous enseigner. Je m’explique : en ces temps de guerre, nous manquons de forces et de puissances. Je suis, encore à l’heure actuelle, la plus grande menace chamanique de Sliven et je souhaite en former une deuxième. Vous pourriez être cette nouvelle menace, vous avez le profil. Je pourrais vous apprendre des sorts que seuls de rares chamane maîtrisent afin que vous puissiez un jour me surpasser et vu vos prédispositions, je suppose que cela arrivera plus vite que l’on ne pourrait le penser. Si vous acceptez, je vous préviens d’ores et déjà, je chercherai un deuxième élève à qui enseigner, car la formation que je souhaite vous faire suivre sera plus efficace si vous êtes deux. »

Elle but quelque gorgée avant de lâcher un :

« Qu’en dites-vous Karell ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Karell Corera
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Equatorien
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 28 ans

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Lun 10 Oct 2011 - 22:49
L’instant d’un soupir Karell se mit presque a regretté son petit tour. Il vit la peine déchirer les yeux de Vanina et une profonde tristesse s’empara de la nippone. Faire souffrir sa supérieure n’était absolument pas le but du jeune équatorien mais il n’avait pas prévu que l’information affecterait autant la générale. En y réfléchissant plus intensément pourtant, il paraissait évident qu’un tel évident laissait des marques indélébiles. Le chamane acquiesça silencieusement lorsque la japonaise le somma de ne révéler cette information à absolument personne. Sliven avait volé beaucoup et à tellement d’innocents. Les méthodes de l’OMDHS n’étaient peut-être pas constamment irréprochables mais la vie de milliers d’humains n’avait pas été anéantie ou fauchée par ce camp-ci. Tout restait cependant complexe, les questions d’éthique et de points de vue différents. Karell en était arrivé à un point où il avait décidé d’arrêter de se torturer l’esprit et avait choisi son camp ; le moins pire des deux comme il se plaisait à penser.

La première requête de la chamane enchanta le sud-américain. Il pourrait exécuter son métier avec brio. Karell avec cette mission rentrait dans le feu de l’action. S’informer sur tous les habitants de la base ne devrait pas être trop compliqué ; juste long. Une nouvelle fois Karell approuva silencieusement à la fin du discours de la chamane et ne put s’empêcher de penser qu’il allait de soi qu’il n’allait pas sonder Erzèbeth et Vanina – il était trop impressionné par la première et respectait trop la deuxième.

A l’annonce de la deuxième requête, le chamane qui était resté calme perdit ses moyens. Devenir l’élève de Vanina Tsukiyo ? La plus grande chamane de l’ère contemporaine ? L’équatorien posa sa tasse de thé et la voix mal assurée répondit.

-Je ne suis pas sûr… enfin je veux dire… vous surpasser... jamais… c’est que… non vraiment...

Très vite Karell s’embrouilla. Il avait un don certes ; mais il y avait un fossé entre le reste de ses capacités chamaniques et celles de la célèbre Vanina. L’équatorien respira profondément et repris plus calme.

-J’en serais honoré Madame. Mais je vous demande de reconsidérer votre deuxième proposition ; je ne voudrais sincèrement pas vous décevoir. Et pour ce qui est de chercher des informations sur Monsieur Adrazar vous aurez mon rapport dans la semaine, enfin concernant le reste du … « personnel » de Lómilendë je ferai de mon mieux pour vous rendre tous les dossiers dans les trois mois à venir.

Seuls dans la grande salle commune les deux chamans se contemplaient en silence. Le crépitement régulier du feu et les bruits externes du bois qui craquait ou du vent qui sifflait consistaient le seul univers sonore du moment. Karell posa une dernière question à sa supérieure.

-Ce sera tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   Mar 11 Oct 2011 - 8:09
La réaction positive à sa première requête ravissait Vanina. Les informations que le jeune garçon était en mesure de récolter pouvait être capital pour la tournure des événements à venir. Les délais proposés par le garçon étaient tout à fait convenable. La chamane attendait les résultats de l’enquête sur Adrazar avec impatience.

Cette requête n’était pas anodine. Bien que l’aide de l’élémentaliste hors pair aurait été d’un grand soutient pour Lómilendë, la nippone s’inquiétait d’une toute autre chose. De plus, si Yezekael avait voulu prendre part aux combats, il se serait manifesté bien plus tôt. Autrefois, il fut un des premiers à répondre à l’invitation de Vanina dans le but de reconstruire l’école. Non. Le vrai problème était autre. Vanina et Yezekael avait partagé un lien. Ce lien s’était formé lors de leur désespérée opération pour tenter d’arrêter leur collègue Erzèbeth qui avait perdu le contrôle de son corps pour le laisser à sa sanglante ancêtre qui erre toujours dans les tréfonds de son âme. Tout s’était stoppé de justesse, mais le sort usé par Vanina et Yezekael avait laissé des traces entre les deux êtres. Bien entendu, ils avaient de suite minimisé cette impact, cependant la japonaise percevait toujours l’allemand jusqu’à il y a peu, mais, à présent, le lien semblait mort. Vanina voulait en connaître la raison.

La seconde demande chamboula Karell. Il ne pouvait s’imaginer élève d’une « si grande » personnalité. Cela indiquait un élément très révélateur : ce garçon se sous-estimait.

« Je ne reconsidérerai pas mon offre, car sachez que je sais juger ce que je vois. Le fait même que vous ayez été pris dans ce programme est un indice déjà très révélateur. C’est à vous de prendre une décision. Soit vous saisissez une occasion en or, soit vous la refusez par peur de ne pas être à la hauteur. Dans ce dernier cas, vous vous en voudrez sûrement toute votre vie de ne pas avoir essayé. Mais le choix reste vôtre. »

Sa tasse étant terminée, la chamane se leva.

« Prenez le temps d’y réfléchir et donnez-moi votre réponse au plus vite. Je vais vous laisser j’ai quelques affaires à régler. »

La nippone se dirigea vers la sortie de ce qui était jadis la section Wahei. Elle déposa une main sur l’encadrement de la porte et sourit d’un air nostalgique avant de se retourner vers son ancien élève.

« Ne parlez à personne de cette mission. Vraiment personne d’autre que moi-même. Pour votre réponse ainsi que vos rapports, je vous propose de se rencontrer dans les ruines de la tour sud. L’accès n’y est pas aisé, mais personne ne viendra nous déranger en cet endroit. Faites-moi appeler là-bas lorsque vous saurez prêt. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

Projets, retrouvailles et entretiens [Karell Corera] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» You left, I died ? John -retrouvailles- [Terminé]
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants
» Des retrouvailles tragiques...
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Salle Commune de Lómilendë-