AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Lun 17 Oct 2011 - 13:40
A présent, devant les appartements de Liam et Erzèbeth, Vanina regrettait de devoir frapper à la porte qui se trouvait devant elle et de devoir annoncer la triste nouvelle. Ce n’était pas la mort de quelqu’un, mais c’était une déception de plus à apporter à cette famille qu’elle appréciait beaucoup. Malgré le fait qu’elle n’avait jamais compris l’union de la nécromancienne et l’élémantaliste, elle voyait parfaitement que ce dernier comblait cette première et c’était bien entendu ce qui comptait réellement. Vanina appréciait Liam. Elle avait parfois du mal avec ces blagues décalée, mais aimait bien le reste de la personnalité du sorcier. Elle prit son courage à demain et s’annonça. Lorsque Liam vint ouvrir la porte de sa demeure, Vanina afficha un sourire qui se voulait sincère. Devant l’interrogation de l’élémentaliste, la chamane expliqua.

« Bonsoir ou bonjour Liam. Erzèbeth ne pourra malheureusement pas être là à l’arrivée de Selena et Luka. Elle m’a envoyé à sa place. Elle doit effectuer une mission en Islande, mais fera au plus vite. Ce n’est rien de bien grave, juste une différence de point de vue avec le coordinateur Ambrosius Tugendbach qui l’a poussé à s’y rendre. J’y serais bien allée moi-même, mais l’Islande est malheureusement une terre nécromancienne et il sera plus aisé pour Erzèbeth de mener à bien la mission dans les plus brefs délais. »

Elle entra dans les appartements de Liam, après l’invitation de celui-ci. Les souvenirs de la longue soirée qui venait de se dérouler hantaient toujours ses pensées. Son inquiétude se reflétait sur son visage mais disparut à l’instant où la nippone en prit conscience. Elle observa à présent Liam et ajouta.

« Erzèbeth m’a demandé de trouver du travail au sein de la base. Tu aurais déjà quelques idées à ce propos ou quelques motivations particulières ? »

La japonaise voyait qu’elle demandait beaucoup au sorcier. Digérer tout cela n’était surement pas chose aisé pour l’élémentaliste. Sa femme était une des plus grandes figures de cette terre et se trouvait souvent à l’autre bout du monde pour toute sorte de mission parfois extrêmement dangereuse. Vanina voyait en tout cela une raison encore plus pressante d’arrêter la guerre. Combien de famille devait se retrouver dans cette situation ?

« Souhaites-tu que je fasse du thé ou du café ? Que je prépare quelque chose à manger pour toi et les enfants ? Dis-moi si je peux me rendre utile en quoi que ce soit. »


Dernière édition par Vanina Tsukiyo le Dim 30 Oct 2011 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Mer 19 Oct 2011 - 18:23
Liam était affalé sur son divan, regardant le plafond avec un profond intérêt. Décidément, il n’y avait rien à redire, les appartements de la comtesse étaient d’un blanc immaculé, malgré les années, malgré la guerre, malgré tout. Ils n’avaient pas changé de couleur lorsqu’il avait embrassé une autre femme que la sienne, ils ne changeraient pas non plus si la mère de ses enfants le quittait, le mettait à la porte avec un dernier regard dégouté. Non, vraiment, la propreté resterait de mise dans ces pièces, quoi qu’il puisse se passer. L’italien poussa un long soupir qui résonna dans la salle.

Il n’avait pas réellement revu Erzèbeth depuis « l’accident », ne faisant que la croiser entre deux de ses réunions. Une partie de lui pensait que c’était tant mieux, une autre que ç’aurait été mieux que la vérité éclate le plus tôt possible. Il n’aurait pas été allongé sur un sofa à se demander quel sort lui réservait la nécromancienne – et il n’aurait peut-être plus été en mesure de poser ses fesses sur quelque support que ce soit.

Un bruit attira son attention, le sortant de ses pensées tout sauf joyeuses. On frappait à la porte. Une fois que l’information eut atteint son cerveau – et cela prit bien quelques secondes, étant donné son état comateux, l’élémentaliste sauta sur ses pieds, manquant au passage de perdre l’équilibre. Erzèbeth rentrait-elle plus tôt qu’à l’accoutumée ? Non, quelle idée, elle n’aurait pas frappé. Il n’attendait pourtant aucune visite. Se recoiffant rapidement devant la glace dans le hall d’entrée, il alla ouvrir la porte, derrière laquelle il découvrit, non sans surprise, Vanina.


- Bonjour, Vanina. Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu le plaisir de te voir. Que me vaut l’honneur de cette visite ?

L’explication de la femme laissa l’européen sans voix. Les enfants. Bien trop occupé à se lamenter de son sort, il avait totalement oublié à quel point l’arrivée de ses enfants était proche. Bien que surpris, il n’en perdit pas pour autant ses bonnes manières, et se retira du seuil de la porte afin de libérer le passage de son ancienne supérieure.

- Entre, je t’en prie.

Une fois qu’il eut accompagné la nippone jusque dans le salon, il reprit :

- Ne t’en fais pas, je comprends. Erzèbeth a un travail très prenant et j’ai pris l’habitude de faire avec…

À ces mots, Liam ne put s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure. Oui, « faire avec ». En se trouvant une amante, brillante idée mon grand, ironisa-t-il intérieurement. Il se rendit compte que son regard avait dévié, fixant obstinément le sol, et que son air insouciant avait disparu, et corrigea cela immédiatement. Si la meilleure amie de sa femme venait à connaître ses aventures, il pouvait sans doute dire au revoir à la vie, il en était certain.

Suite à la question de Vanina, il répondit, sans même prendre le temps de réfléchir.


- Eh bien, je dirais n’importe quoi, tant que je peux rencontrer de jolies filles. Il adressa un grand sourire à la japonaise, avant de se reprendre. Non, non. Honnêtement, je n’ai pas vraiment d’idée. Je pense que tout ce qui demande une certaine aptitude au combat est hors de ma portée, alors… Eh bien, j’ai toujours été assez charmé par le poste d’informateur, mais j’ignore si je suis à la hauteur. Qu’est-ce que tu me conseillerais, toi qui connais toutes ces fonctions bien mieux que moi ?

La proposition qui lui fit ensuite la chamane soulagea le brun : en effet, il n’avait absolument rien préparé pour ses enfants. Cela lui était… totalement sorti de la tête.


- Avec plaisir. J’avoue que je n’avais pas vraiment prévu de plat, alors si tu veux m’aider à préparer quelque chose…

L’homme jeta un œil à l’horloge contre le mur : il leur restait un moment avant l’arrivée des jumeaux.

- Mais avant cela, que dirais-tu de boire quelque chose ? Qu’est-ce que je te sers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Mer 19 Oct 2011 - 19:47
L’attitude étrange de Liam ne frappa en aucun cas la chamane. Elle ne remarqua ni le pincement de lèvre, ni le regard au sol. Celle-ci avait été bien trop occupée à prendre en considération ses propres problèmes et à ressasser ses inquiétudes. La relation des trois généraux était tendue et bientôt tout le château allait être au courant, ce qui n’incitait pas à la confiance des autres occupants de la base. Il fallait rectifier cela et inspirer de l’espoir aux sorciers présents. Vanina restait néanmoins tiraillée au sujet d’Ambroise. D’une part, Erzèbeth avait soulevé des faits très étranges et la réaction de l’Allemand, en fin de soirée, restait pleine de soupçons. D’un autre côté, la nippone avait une envie presque viscérale d’accorder sa confiance à l’élémentaliste, sans bonne raison autre que celle que lui dictait son instinct. Comme si un éclair de rappel venait de frapper la japonaise, celle-ci se rendit compte qu’elle se faisait peut-être piéger. Oui, c’était cela qu’avait essayé de sous-entendre la nécromancienne, tout au long de son intervention. Mais quelle étrange lenteur d’esprit avait-elle ce soir. Charmer contre son gré, cela aurait bien été une première dans la vie de Vanina, elle qui fut autrefois si froide avec les gens qu’elle ne connaissait que trop peu. Tout cela n’avait que peu d’importance, Karell lui apporterait bientôt les réponses dont elle avait besoin. Elle serait vite fixée sur le cas de Tugendbach. En attendant, il y avait juste à rester sur ses gardes et de ne pas agir de manière inconsidérée. A la remarque de Liam sur l’habitude qu’il avait prise avec Erzèbeth, la chamane prit la peine d’ajouter, quelque peu distraite :

« Justement, tu ne devrais pas à avoir l’habitude. Tu as été si fidèle et si dévoué envers Erzèbeth. Cette guerre finira par vous empêcher de vivre quelque chose de beau et normal. »

Décidée par ces dernières pensées et revigorer par sa hargne envers cette stupide guerre, Vanina se ressaisit et se focalisa sur sa mission, à savoir Liam pour le moment et les deux petits par la suite. Elle porta toute son attention sur le jeune homme en chassant ses préoccupations. Aucun fait étrange ne pouvait lui échapper à partir de maintenant. Elle revint sur le travail qu’elle devait procurer au mari d’Erzèbeth.

« Hmm… Tes plus grandes capacités résident dans la métamorphose. Il est vrai que si tu t’engages en tant qu’informateur de terrain, cela pourrait s’avérer très utile, mais aussi très dangereux si tu fais un faux pas, étant donné que tu n’es pas en mesure de te battre et je crains que si tu n’es qu’informateur assigné à la base, par là j’entends rester derrière un bureau à trier de l’information, cela risque de te lasser tout autant. Tu es un cas difficile Liam. Je ne sais dans quoi t’affecter qui serait à ta porter mais qui ne t’ennuierais pas. Peux-tu me dire rapidement ce qui te plaît beaucoup ? »

Et comme pour parer à la blague qu’elle voyait arriver grosse comme une maison, la générale s’empressa d’ajouter :

« A pars les jolies filles… Bien entendu. »

L’élémentaliste sembla rassurer lorsque Vanina proposa ses services pour l’aider à préparer quelque chose. Elle fut presque surprise de la réponse, pensant que l’enthousiasme de revoir ses enfants aurait poussé Liam à tout préparer dans les moindres détails, mais il semblait que rien n’ait changé. Bien évidemment, le brun s’était occupé de ses enfants continuellement alors qu’Erzèbeth en était éloignée, peut-être que cela expliquait le degré différent de réjouissance.

« Très bien, dis-moi quel est leur plat préféré, je dois être en mesure de le préparer. J’ai très longtemps cuisiné pour ma famille étant plus jeune et je n’ai jamais réellement perdue cette habitude pour moi-même. »

Il proposa une boisson à la japonaise. Celle-ci buvait beaucoup de thé, ces derniers temps, et celui-ci lui rappelait trop de chose en rapport avec sa famille ou la soirée qui venait de se dérouler, elle décida d’opter pour un café et remercia son hôte. Sans le savoir, Vanina allait attaqué Liam par une question toute banale.

« Alors Liam, qu’as-tu fait depuis ton arrivée au château ? Tu as rencontré du monde ? Tu as revue des connaissances ? Erzèbeth a laissé entendre que Valandra et Cathena était en route, mais je n'ai pas eu l'occasion de les voir. Les aurais-tu aperçut ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 11:15
Vanina ne remarqua pas le court changement de comportement de l’élémentaliste, qui en fut grandement soulagé. Il ne put cependant pas s’empêcher de froncer les sourcils à la mention de sa fidélité envers Erzèbeth, mais, une fois de plus, cela passa inaperçu. Durant des années, il avait pu prétendre à une fidélité sans faille. Il restait chez lui, avec les enfants, et regardait le temps passer. Il attendait que les choses changent, mais elles ne le firent jamais. Inlassablement, sa femme revenait, et repartait presque aussitôt vers d’autres missions, plus dangereuses les unes que les autres. Encore ce jour, elle était absente. Il ne pouvait décidément pas lui en vouloir, au vu de son poste important au sein de l’OMDS. Mais alors, si rien n’était différent d’avant, pourquoi n’avait-il pas pu rester fidèle ? La question restait sans réponse. « Cette guerre finira par vous empêcher de vivre quelque chose de beau et normal. » L’italien sourit amèrement. Sa relation avec la comtesse n’avait jamais été vraiment normale. Elle avait été belle, évidemment, même magnifique. Mais normale… c’était un bien grand mot. A ses yeux, tomber éperdument amoureux de celle qui vous a littéralement jeté par la fenêtre et ainsi manqué de peu de vous tuer, est déjà relativement hors du commun. Et que celle-ci, qui avait pu commettre un acte d’une telle violence et qui, par conséquence, est censée le haïr, le laisse s’immiscer dans sa vie avec une telle facilité… Tout cela paraissait bien trop irréel pour être qualifié de « normal ». L’homme ne jugea cependant pas utile de le relever.

- Oui, tu dois avoir raison.

Liam avait répondu distraitement, bien décidé à ne pas s’attarder sur le sujet. Mieux valait éviter de se faire repérer. Pour être discret, rien de tel que de ne plus penser du tout à l’objet de vos soucis. Il lui fallait donc trouver un autre sujet sur lequel focaliser ses pensées. Pourquoi pas le sujet qui revenait justement sur le tapis, à savoir : son éventuel futur travail. La nippone contra une plaisanterie stupide à laquelle l’élémentaliste avait, évidemment, pensé dès que son interlocutrice lui avait posé sa question. Il sourit, et prit un air des plus innocents.

- Allons Vanina, c’est vexant, tu ne crois tout de même pas que j’allais faire la même blague deux fois de suite ? J’ai tout de même un niveau plus élevé que ça.

Il acheva sa phrase d’un clin d’œil amusé, puis se mit à réfléchir. Pour quoi était doué ? Qu’aimait-il ? Il est toujours difficile de répondre à ce genre de questions, d’autant plus quand notre avenir est en jeu.

- Eh bien, tu dois t’en douter, j’aime beaucoup la métamorphose. Et je pense être plutôt doué, en effet. Mais je ne sais pas réellement si cela peut être vraiment utile pour quoi que ce soit. J’ai rencontré Ambroise Tugendbach peu après mon arrivée. Il m’a proposé de m’aider à améliorer mes compétences d’élémentaliste. Mais ce n’est pas dit que les résultats soient au rendez-vous, et cela va sans doute prendre du temps, alors… je ne pense pas qu’on puisse réellement compter là-dessus pour le moment. A part ça, j’ignore si un poste requiert vraiment cette compétence, mais j’aime parler aux gens. Je crois que j’inspire assez facilement confiance, cela peut peut-être vous servir à quelque chose.

L’européen ignorait totalement pour quoi d’autre il était doué. Il aimait cuisiner, regarder la pluie tomber, s’occuper des plantes, le café, et bien d’autres choses mais ces intérêts, qui avaient toujours réussi à combler ses journées, semblaient subitement bien inutiles.

Lorsque la chamane accepta de lui apporter son aide pour cuisiner, il n’hésita pas longtemps avant de savoir que faire : un repas de fête s’imposait. Heureusement, pour les enfants, fête ne signifiait généralement pas vingt plats plus succulents les uns que les autres qui se suivent, mais se résumait en un simple mot :

- Des crêpes ! C’est un de leurs repas favoris, et c’est convivial, parfait pour fêter leur arrivée. Je dois avoir tout ce qu’il faut pour en faire.

A la demande de la japonaise, il lui prépara deux cafés, et les apporta au salon, et s’assit sur le canapé sur lequel il se morfondait quelques minutes auparavant. L’interrogation, pourtant innocente, de la femme à ses côtés lui fit l’effet d’une douche glacée.

- Heum, je n’ai pas fait grand-chose pour être honnête. J’ai rencontré le général Tugendbach, comme je te l’ai dit tout à l’heure, mais notre conversation a été brève, il était surtout venu me demander des informations sur Erzèbeth. Je n’ai pas vu Valandra non plus, par contre j’ai… j’ai croisé Cathena, oui.

Stressé, l’italien avait prononcé sa dernière phrase trop précipitamment pour qu’elle paraisse naturelle. Mais il espérait que son interlocutrice ne le remarquerait pas, et continuerait la conversation en parlant plutôt des complications entre Ambroise et sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Jeu 20 Oct 2011 - 20:48
Lorsque les deux sorciers reprirent leur discours sur le futur métier de l’élémentaliste, un sourire s’esquissa sur les lèvres de Vanina à la remarque de Liam sur le fait qu’il n’aurait soit disant pas oser faire de pareil réflexion. Elle connaissait assez bien la famille Nàsdy-Macchi. En tout cas suffisamment pour savoir que Liam affectionnait particulièrement ce type de blague quelque peu « particulières ». Bien que celui-ci n’ait pas eu le temps de la sortir, il avait certainement dû la penser ardemment. Par la suite, il se trouva que l’italien répondit parfaitement à la question de la nippone de manière non intentionnel semblait-il selon ses propres dires. Il aimait le contact avec les gens. Vanina voyait à présent le poste parfait à attribuer à l’ex-professeur de métamorphose.

« En ces temps hostiles, il serait bien d’améliorer ton art, néanmoins tu es le seul maître de ce choix. Avec tes renseignements, je crois qu’un boulot parfait pour toi s’impose. Je te propose de devenir chef du département diplomatique. Cela te conviendrait parfaitement. Et si je te propose le statut de chef, c’est parce que je t’en crois tout à fait capable et de plus… les gens de confiance se font rares dans cette base. »

La confiance… Un sujet qui revenait beaucoup trop souvent au goût de la chamane. Décidément les événements de la soirée ne semblaient pas vouloir quitter la sorcière quoi qu’elle fît. Elle se remémora les paroles de Liam qui lui avait précisé l’aide qu’Ambroise lui proposait. Après tout, il l’avait rencontré et un avis familier pouvait peut-être l’éclairer. Vanina se décida à le questionner sur son impression.

« Tu as rencontré Ambroise… J’aurais voulu savoir quelle avait été ton impression à son sujet et ce que tu pensais de lui. »

La japonaise avait utilisé le prénom de Tugendbach pour le désigner et semblait à présent quelque peu bouleversée. Liam parla ensuite de crêpes que ces enfants affectionnaient particulièrement. Vanina à nouveau un peu dispersé acquiesça en soutenant que cela était une excellente idée. Son attention et son air bouleversé disparurent au même moment que l’italien effectua un faux pas. Habitué dans son ancien travail à repérer ce genre de faille la japonaise fronça les sourcils.

« Se serait-il passé quelque chose de désagréable avec Cathena ? »

Vanina s’imaginait un problème de possible trahison ou complot de la part de Cathena. Peut-être avait-elle changée et semblait-elle louche. Peut-être avait-elle embarrassé Liam. Elle ne le savait point, mais semblait terrifiée à l’idée qu’un ancien compagnon puisse les trahir. La nippone n’imaginait même pas le réel problème qu’avait Liam. Il était tout simplement impossible d’imaginer le mari d’Erzèbeth avoir eu quelques instants d’égarement. Certes, il avait été très coureur autrefois, mais Erzèbeth était l’amour de sa vie, sa femme, la mère de ses adorables enfants. Il l’avait cherché sans relâche quand elle s’était perdue. Il n’avait jamais renoncé à son amour, malgré le fait que sa dulcinée l’avait envoyé valdinguer en bas de plusieurs étages, l’envoyant presque à la mort. Non, leur histoire ne laissait pas envisager pareil comportement aux yeux de Vanina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Lun 24 Oct 2011 - 16:17
« Chef du département diplomatique. » Liam haussa un sourcil, à la fois sceptique et interrogateur. La diplomatie, pourquoi pas, mais être chef du département alors qu’il n’était pas au courant de tout ce qui s’était passé jusque-là…

- En tant que chef, quelles responsabilités aurais-je de plus ? Je devrais suivre une formation je suppose ?

Bien que l’italien ait parlé au conditionnel, il pensait accepter le poste, qui lui semblait lui convenir. Cependant, avant d’accepter et de foncer tête baissée, il lui semblait important de tirer un peu au clair son éventuelle future tâche.

Suite à cela, la chamane l’interrogea au sujet du général qu’il avait rencontré. Le sujet semblait être important aux yeux de Vanina, elle sembla subitement songeuse après avoir parlé de l’élémentaliste.


- Il m’a paru très autoritaire. Ce n’est pas forcément un mal, remarque, mais… Je ne sais, je ne me sentais pas très à l’aise en sa présence. Mais je pense tout de même que c’est quelqu’un de bien, après tout il est venu me parler d’Erzèbeth dans l’espoir que cela l’aide à résoudre leurs conflits, c’est bien la preuve qu’il est responsable. Mais, dis-moi, qu’est-ce qu’il se passe entre ces deux ? J’ai l’impression que dès qu’Erzèbeth rencontre un homme d’un grade égal ou supérieur à elle, elle ne peut s’empêcher de le détester.


C’était un fait qu’il avait déjà constaté à plusieurs reprises, notamment grâce à l’ancien directeur, monsieur Adrazar. Il en riait beaucoup, à l’époque, car ces querelles n’avaient jamais nuit au bon fonctionnement de l’école. Cependant, maintenant que le monde entier était en guerre, il était peut-être temps que sa femme mette sa fierté de côté, de temps en temps.

L’européen n’eut pas le temps d’approfondir ses pensées : sa distraction l’avait poussé à commettre un faux pas. Loin de lui poser d’autres questions sur Ambroise, Vanina sembla fortement intéressée par le cas de la mage des soins. Un peu trop, au goût de Liam. Mais elle ne pouvait pas déjà se douter de quelque chose, n’est-ce pas ? Non. La femme en face de lui était perspicace, certes, mais elle ne pouvait pas avoir deviné ce qui s’était passé. Sa femme aurait eu vite fait de lire dans ses pensées, mais heureusement, son interlocutrice, elle, ne le pouvait pas.


- Non, non, ne t’en fais pas, rien de désagréable. Au contraire, failli-t-il ajouter. Nous avons juste parlé un peu.

Troublé et angoissé, Liam peinait à contrôler sa voix, cependant, il lui semblait s’en être plutôt bien sorti. Peut-être suffisamment pour tromper la nippone, du moins, il l’espérait. Dans une dernière tentative pour le moins désespérée, il essaya un changement de sujet.

- Et toi, alors, tu as revu du monde ? Je pense, étant donné ton statut. Les nouveaux soldats, ils sont comment ?

L’air totalement innocent, il avait enchaîné ces deux questions, dans l’espoir de distraire un peu la générale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Lun 24 Oct 2011 - 17:47
Liam souhaitait en savoir plus sur ses possibles nouvelles fonctions. La chamane se chargea de lui donner plus d’informations.

« Effectivement, il va de soi qu’une formation s’impose. Tu devras simplement gérer les autres diplomates et prendre des décisions concernant les stratégies à adopter dans ce domaine. »

La remarque positive de l’élémentaliste réjouissait la chamane. A la remarque de l’italien à propos de sa femme, Vanina ne pouvait qu’acquiescer. Erzèbeth possédait une fâcheuse tendance à ne pas apprécier les hommes d’un grade égal ou supérieur au sien. Cependant, cette fois-ci, la comtesse insistait particulièrement sur le cas d’Ambroise, ce qui n’était en rien facile. La japonaise reprit le sujet de discussion « Ambroise Tugendbach ».

« Erzèbeth se méfie de Tugendbach, mais j’ai comme l’impression qu’elle a de bonnes raisons de se méfier, enfin je crois. Je ne sais réellement pas quoi penser. Tout à commencer sur un désaccord de point de vue à propos d’envoyer des troupes en Islande ou non. Et tout à continuer avec la véhémence du coordinateur qui refusait catégoriquement qu’Erzèbeth pénètre ses pensées, ce que je ne comprends qu’à moitié. Personne n’aime qu’on s’introduise dans sa tête, c’est normal. Mais la peur qu’à montrer Ambroise était étrange. Je ne veux pas te gêné avec tout cela, mais toi qui connaît si bien Erzèbeth penses-tu qu’il y ait des raisons de se méfier ? »

La nippone avait pour la première fois utiliser le prénom du coordinateur pour le désigner à Liam. Le sujet de discussion parallèle semblait toujours déranger l’élémentaliste, mais Vanina ne sembla pas en faire cas. Elle marcha au changement de discussion et répondit :

« J’ai effectivement revu un ancien élève : Karell Corera à qui j’ai attribué une mission. Je n’ai malheureusement pas eu le plaisir… de revoir d’autres. »

Le plaisir était un bien grand mot pour la Générale. En effet, Valandra n’avait pas laissé un agréable souvenir à Vanina et elle n’avait pas eu l’occasion de dialoguer avec Cathena d’autres choses que d’administratif à l’époque.

« Je n’ai qu’entre aperçut les nouveaux soldats de la base, mais je n’ai engagé de discussion avec aucun d’entre eux. »

L’orientale observa l’horloge et remarqua que l’heure d’arriver des enfants se rapprochait à grand pas. Elle se leva gracieusement de son siège et ajouta :

« Mais nous devrions continuer ces discussions à la cuisine. Tes enfants arrivent bientôt et il sera plus agréable d’avoir déjà tout préparé pour leur arrivée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Ven 28 Oct 2011 - 15:10
La chamane lui expliqua brièvement en quoi consisteraient ses fonctions, après quoi l’italien hocha lentement la tête.
 

- Très bien, je vais y réfléchir.

 
Si l’élémentaliste acceptait, il songeait plutôt à demander à être assigné à un simple poste de diplomate. Prendre des décisions importantes ne semblait décidément pas être son fort et il ne souhaitait pas mettre des vies en danger à cause de son incompétence à réfléchir correctement.
 
La japonaise reprit le sujet qui semblait lui tenir à cœur : Tugendbach. Alors comme ça il refusait que sa femme lise dans ses pensées ? Liam eut un demi-sourire. Si lui-même avait su, il y a de cela plus de vingt ans, que la nécromancienne pouvait lire aussi clairement dans ses pensées, il aurait certainement pu éviter quelques erreurs. Cependant, le cas du général était bien différent. Que pouvait-il bien se tramer dans sa tête, pour vouloir à ce point en tenir Erzèbeth éloignée ? Lorsque Vanina acheva sa phrase, Liam fera les yeux un instant, tout en prenant une profonde inspiration. « Toi qui connaît si bien Erzèbeth ». Toi qui va pourtant la faire tant souffrir, lorsqu’elle saura. Parce qu’elle allait l’apprendre, c’était inévitable. D’une façon ou d’une autre, son instant de faiblesse serait tôt ou tard révélé au grand jour. Et là… et là, quoi ? L’élémentaliste n’en savait rien. Il n’avait aucune idée de ce qui pourrait se passer, et, en quelques sortes, c’était bien cela le plus effrayant.
 
Il fronça les sourcils, tentant de chasser ces idées et de se concentrer sur la conversation. Que penser de tout cela ? Il est normal, d’avoir peur qu’on lise dans vos pensées. Elles sont censées être personnelles, après tout. Mais le monde était en guerre, les espions et traîtres n’étaient pas rares. Que déduire d’un comportement aussi étrange ?

 
- C’est… c’est étrange, en effet. Et c’est également une situation  dangereuse : s’il s’avère être un espion, il peut facilement nous mener à notre perte, au vu des informations dont il est en possession. Et, au contraire, s’il est fiable, ne pas lui faire confiance serait un énorme désavantage pour nous. C’est un choix très compliqué… Honnêtement, si c’était à moi de décider, j’aurais tendance à le faire suivre, durant quelques mois, et être mis au courant de ses moindres faits et gestes. Mais il est très intelligent et faire une telle chose ne serait aisé pour personne. En tout cas, méfie-toi, cela vaut tout de même mieux que de se faire poignarder dans le dos sans l’avoir vu venir.
 
- Je vois. Eh bien, moi qui pensais ne rencontrer personne à force de rester enfermé ici, ça va encore.


L’européen hocha simplement la tête en réponse à la proposition de Vanina. Tous deux se dirigèrent vers la cuisine, dans laquelle l’élémentaliste ouvrit rapidement quelques placards ainsi que le réfrigérateur, afin de sortir les ingrédients et ustensiles nécessaires.  Farine, œufs, plats, balance et autres affaires étaient maintenant étalés sur la table. Les deux sorciers commencèrent leur tâche, tout en échangeant des paroles sur leurs anciens élèves.
 
Liam conversait joyeusement, mais le cœur n’y était pas. Un moment de silence s’installa lorsqu’ils eurent terminé. Il fixait le plat de pâte qui reposait, ignorant totalement les petites assiettes remplies de garnitures pour leurs futures crêpes. Et si la célèbre nécromancienne apprenait ce qu’il s’était passé, comment réagirait-elle ? Le quitterait-elle, s’en irait-elle avec les enfants ? Ce stupide plat de pâte serait-il son dernier moment de complicité avec les jumeaux ? Il le fixait, attendant une réponse, mais le bol semblait muré dans un silence de plomb. Son regard se dirigea vers la générale, qui ne lui serait pas d’une plus grande aide. Tous ces mots se bousculaient dans sa tête et lui brûlaient la langue, mais il ne pouvait pas les dire. Pas à elle. Pas à qui que ce soit sur cette planète.
 
De toute manière, personne ne comprendrait. Lui-même ne comprenait pas. Pourquoi s’était-il marié, si ce n’était pas la vie qu’il souhaitait, pourquoi, alors qu’il avait une famille heureuse et unie, avait-il ressentit l’envie, le besoin, d’embrasser cette femme. Tant de questions auxquelles il ne trouvait aucune réponse. A quel moment s’était-il réellement trompé ? Lorsqu’il avait décidé d’épouser la nécromancienne, ou quand il l’avait trompée ? Une larme perla au coin de son œil, qu’il essuya d’un geste vif, se recoiffant par la même occasion pour que cela passe inaperçu. Quelle idée, comment avait-il pu songer qu’il avait peut-être fait le mauvais choix avec Erzèbeth ? Il l’aimait. Il l’avait aimée, dès le premier regard qu’il avait posé sur elle à Lómilendë, il l’avait aimée au bal lorsqu’elle l’avait jeté par la fenêtre, tout comme il l’avait aimée durant ses années de recherche, et qu’il l’avait aimée encore quand il avait embrassé Cathena. Elle souffrirait, et ce serait sa faute. Il avait cherché ce qui allait lui arriver, mais pourtant il le refusait. Il ne voulait pas passer ce repas en songeant que c’était peut-être le dernier avec les enfants, il ne voulait pas voir les larmes envahir les joues de celle qu’il aimait.
 
Brusquement, il se leva, pâle, les traits tirés. Il parla à Vanina, sans même la regarder.
 

- Je… j’ai quelque chose à faire. Dis aux enfants que… je suis désolé. Que je les aime. Ne… ne m’attend pas trop.
 
Sans même attendre la réaction de la chamane, il se dirigea d’un pas rapide vers l’entrée, sortit, referma mal la porte, elle resta entr’ouverte. Il se mit à courir.
 
[je te laisse voir si tu veux poster une dernière réponse avant de mettre le topic comme terminé ^^ (et désolée de planter Vanina comme ça ><)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   Dim 30 Oct 2011 - 16:02
L’élémentaliste proposa de réfléchir à l’offre de la chamane quant au travail qu’elle lui offrait. Par la suite, celle-là écouta avec soin les commentaires et conseils de Liam. Celui-ci possédait un point de vue similaire à elle-même sur le coordinateur Tugendbach et son idée d’envoyer Karell était plutôt bonne. Elle espérait simplement que celui-ci serait très prudent.

Ils se mirent ensuite, tous deux, à cuisiner pour les enfants de l’Italien préparant de délicieuses crêpes avec le plus grand soin. Durant l’entier de la tâche, Liam semblait absent et très pensif. La nippone était intriguée, mais ne révéla rien. Soudainement, l’élémentaliste bafouilla quelques mots et abandonna la chamane plus vite que l’éclair. Aucun des deux parents de Selena et Luka ne serait là pour leur arrivée. Attristée par cette idée, Vanina aurait désespérément tenté de rattraper l’italien, mais celle-ci n’avait pas envie de laisser une pièce vide, alors que les enfants seraient là sous peu.

A leur arrivée, Vanina les embrassa et les invita à se mettre à table. Elle inventa une excuse pour Liam et expliqua que leur mère était en mission. Au beau milieu du repas, l’élémentaliste refit surface et termina finalement le repas avec ses enfants, ce qui ravit la japonaise.

[Simple poste tout bête pour terminer le topic. Je t’ai fait revenir pour un souci de cohérence. Il faut que ton personnage meure après une semaine à partir de ce jour si ça ne t’embête pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Envol du Corbeau, un chat qu'il ne vaut mieux pas fréquenter
» L'envol du Corbeau [Gogo]
» Envol des Corbeaux
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Quartiers Privés :: Appartements d'Erzèbeth Nàsdy-Macchi-