AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 23 Oct 2011 - 17:09
Descendant précipitamment les marches de la Tour Ouest qu’elle venait de quitter, Vanina s’activa en direction de son bureau. Elle savait parfaitement qu’elle devait livrée l’information de haute importance qu’elle venait d’apprendre à ses collègues, mais souhaitait avant tout consulté des informations spécifiques qu’elle avait en sa possession. Sa fouille commença dans les tiroirs de son bureau, s’étendant, par la suite, jusque dans les étagères environnantes. En quelques heures, l’impeccable bureau de la chamane s’était transformé en un véritable capharnaüm. Des dossiers en tout genre, des papiers, des trombones et autres fournitures de bureau jonchaient le sol, autrefois nickel. Elle trouva enfin, caché entre deux volumineux classeurs, un petit calepin et trois épais dossiers. Ces derniers portaient respectivement les trois noms des anciens directeurs de Lómilendë : Erzèbeth Nàsdy, Yezekael Adrazar et Vanina Tsukiyo. Les trois dossiers comprenaient des informations sur les ancêtres de chacun, ainsi qu’un récapitulatif très détaillé de leurs agissements avant leur arrivée à l’école. Vanina les avaient composés pour son projet de réouverture de l’établissement, afin d’en connaître d’avantage sur ses futures collègues. La nippone attrapa, dans un premier temps, le dossier qui portait en lettres capitales le nom du défunt élémentaliste. Elle le consulta des heures durant, soulignant et traçant des informations. Elle en recopia certaines sur une feuille à part. Son travail achevé, elle s’empara du petit calepin qu’elle avait laissé de côté. Dedans, y était consigné à l’écrit des impressions, des sensations, des informations que Vanina, elle-même avait recueilli. Des petites choses précieuses et privée concernant Erzèbeth et le lien « magique » affaiblit que la japonaise avait entretenu avec Yezekael. Elle relut le calepin dans son entier, absorbée par des petits détails qu’elle avait oubliés et restant pensive sur certaines pages.

Lorsque le coordinateur frappa à sa porte et entra tout aussi rapidement, la Générale cacha le livret, les dossiers, ainsi que ses nouvelles notes dans un tiroir protégé magiquement qui ne s’ouvrait que par serrure. Elle décida de garder la clé à l’aide d’un collier autour de son cou. Ambroise ne sembla pas remarquer l’étrange bazar qui régnait dans la pièce, trop préoccupé par l’affaire actuelle qui le concernait. Il intima la chamane à le suivre en toute hâte. Vanina agrippa son manteau et suivit l’élémentaliste qui déjà disparaissait au loin. Celle-ci n’avait semble-t-il même pas le temps de revêtir quelques vêtement plus propice au combat. Elle garda à contre cœur une de ses fameuses robes avec des leggins qui protégeaient ses jambes du froid et de longues bottes grises fourrées.

Pendant que Tugendbach coordonnait les opérations de leur mission, donnant des ordres à tout va, Vanina le suivait sans pour autant prendre conscience de ce qui l’entourait. L’allemand l’avait coupé dans son élan et pleins de questionnements sans réponse ressurgissaient. Ce n’est qu’à l’intérieur de l’hélicoptère que l’orientale se demanda si elle devait déjà annoncé la nouvelle à Ambroise. Elle décida de ne rien dire préférant mettre au courant Erzèbeth soit en premier soit au même moment que son collègue. Elle resta silencieuse et ne prit même pas la peine de questionner plus Ambroise sur la mission vers laquelle ils volaient. Vanina contemplait à travers les vitres tristes de la machine volante le paysage blanc, s’enfonçant dans son manteau pour se protéger de ce froid qu’elle exécrait et auquel elle ne s’était toujours pas habituée.


Dernière édition par Vanina Tsukiyo le Sam 12 Nov 2011 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 23 Oct 2011 - 20:35
Les pâles de l'appareil se mirent tout à coup en mouvement, gagnant en vitesse de secondes en secondes, chassant la neige poudreuse qui se trouvait encore à proximité de l'hélico. Dans un grondement sourd, l'engin quitta le sol, prenant de l'altitude et accélérant, destination Dublin. En un rien de temps, Vanina, Ambroise et le pilote se retrouvèrent à survoler les terres sauvages qui bordaient Lomilendë, faisant de la base un lieu d'exception, un véritable ilot de civilisation, coupé du monde, un nid construit au coeur d'une nature sauvage et indomptable. Un vent frais et revigorant fouettait le visage du coordinateur qui penchait la tête au dehors de la carcasse de l'engin, pour mieux savourer le vol. Muni d'écouteurs sur les oreilles et d'un micro pour pouvoir communiquer avec les différentes tours de contrôle, la mine sérieuse et le regard portée sur le lointain, le pilote ne semblait guère prêter attention à ses passagers, tout concentré qu'il était sur l'objectif que l'élémentaliste allemand lui avait assigné: atteindre le plus rapidement possible l'aéroport international de Dublin. En bon soldat, l'individu se contentait d'obéir, sans poser de question, laissant qui plus est à ses supérieurs le privilège de converser en toute intimité.

- Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour mon entrée fracassante dans ton bureau, ca ne me ressemble pas...

Sans laisser le temps à Vanina de réagir, le garçon déposa aussitôt un baiser un brin humide sur le côté gauche des lèvres de la nipponne, sa façon à lui de faire comprendre à la chamane que vraiment, il était parfaitement navré.

- ... il y avait néanmoins péril en la demeure; nous devions partir au plus vite, acheva le coordinateur, le regard taquin.

Pendant quelques secondes, l'élémentaliste allemand repassa sa tête à l'extérieur de l'appareil histoire de se manger une ou deux bourrasques en plein visage - il adorait cela! -. Soupçonnant que la charmante personne qui partageait son vol souhaitait à présent en savoir plus, Ambr' finit par rétracter sa tête, la ramenant dans l'appareil. Il ferma également définitivement la fenêtre, la mine ragaillardie et le teint légèrement rosé.


- Je te dois des explications..., lâcha-t-il, sur un ton monocorde, en tendant à Vanina le dossier Gooker, marqué du sceau d'ultra-confidentialité.

- Dans l'après-midi, j'ai reçu la visite d'un informateur qu'Erzy' et moi avions convenu d'affecter à l'espionnage du général Gooker. Il venait me livrer cet excellent recueil de données. A l'aide de ces informations que j'ai combiné avec d'autres sources, je pense avoir réussi à localiser notre homme en Islande. Notre actuelle mission, Puesta del Sol, consiste à faire prisonnier ce personnage pour interrogatoire. Il a certainement plein d'infos passionnante à nous livrer. Si toi, Erzèbeth et moi agissons de concert, peu importe la garde qui l'accompagnera, Gooker ne pourra pas résister.

Un sourire sincère illuminait les traits du jeune homme, qui agrippa une main de Vanina, et précisa encore:

- Désolé de t'impliquer dans tout cela, mais tu m'as demandé de la sincérité et des gages de confiance, c'est ce que je te donne. J'espère que tout se passera bien...

Tout en parlant, Ambroise enlaçait la main de la chamane, effleurant de son pouce les fins contours de celles-ci. Déjà, l'hélicoptère décrivait une approche rapide sur l'aéroport, perdant de l'altitude. L'atterrissage était imminent, bientôt, il pourrait sauter de ce moyen de locomotion au suivant. Dans l'avion, les deux sorciers s'entretiendraient plus longuement sur tout ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 23 Oct 2011 - 21:49
Pour la deuxième fois, l’élémentaliste avait déposé un baiser sur le visage de la chamane. Elle se sentit légère quelques instants. Même si la raison de ce baiser n’avait que peu de raison d’être aux yeux de la nippone, celle-ci n’allait pas s’en plaindre. Elle signifia au coordinateur que cela importait peu étant donné les circonstances.

A l’intérieur de la machine volante, Ambroise agissait tel un enfant tout excité de se retrouver dans les airs. Il passait sa tête au-dehors de l’appareil pour ressentir la douce brise sur son visage jeune. Elle s’étonnait de la candeur de l’allemand qui avait pourtant plus de 160 ans. Celui-ci revint à l’intérieur de l’hélicoptère et donna un dossier conséquent à Vanina qui portait le sceau d’ultra-confidentialité. Cette dernière commença à feuilleter le contenu volumineux du recueil. Les dires de l’allemand venaient corroborer les gros points du dossier. Il espérait que les deux plus grandes sorcières de leur temps ainsi que lui-même arrêteraient Gooker. Il prit ensuite la main de Vanina dans la sienne. La chamane n’opposa aucune résistance et sourit discrètement. Les derniers propos de l’élémentaliste firent finalement réagir Vanina.

« Je te remercie d’agir ainsi. Mais sache que malgré les apparences, je ne suis pas en sucre et que je ne crains nullement quant à l’issu des événements. Si Erzèbeth et moi se retrouvons sur le terrain nous sommes pratiquement imbattables. Je suis d’ailleurs soulagé de la rejoindre. »

Elle s’approcha du visage d’Ambroise pour ne plus qu’être à quelques centimètres de celui-ci et le regarda dans les yeux en susurrant malicieusement.

« Et comme tu es dans notre camp, il n’y a pas de soucis à se faire. »

L’hélicoptère s’était posé au même instant que la chamane terminait sa phrase, celle-ci sortit de l’hélicoptère en un rien de temps et marcha d’un pas rapide vers le moyen de transport suivant. Cette fois, c’était elle qui menait la danse et qui marchait en tête, tout en laissant le coordinateur en plan. Elle s’engouffra dans un véhicule qui les amènerait tous deux au lieu de rencontre avec la nécromancienne.

Une bataille se préparait et la japonaise décida de mettre ses obscures pensées sur la mort de Yezekael de côté. Erzèbeth et elle, ainsi qu’Ambroise certainement, devaient encourir un grave danger, mais le fait de se laisser déranger comme cela par tout ceci rendait le risque encore plus pesant. Elle convoquerait les deux Généraux au plus vite lors de leur retour pour discuter de ces événements. L’allemand arriva finalement au côté de Vanina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 23 Oct 2011 - 23:53
Erzèbeth était en train de s’entretenir avec plusieurs colonels quant aux tactiques d’attaques et de défenses et aux divers positionnements qu’ils utiliseraient lors de l’affrontement contre les sliviens lorsqu’un informateur fit irruption dans le bureau. La scandinave, qui était penchée sur une table sur laquelle on avait posé une immense carte géographique de l’Islande, se releva lentement et fixa d’un regard perçant le nouveau venu qui salua respectueusement tous les membres de l’Etat-major de la salle avant de s’adresser directement à la finlandaise.

-Générale, commet vous nous l’avez préalablement demandé nous nous devions de vous signaler tout mouvement de Herr Tugendbach du côté de Lómilendë, et bien il se trouve que Monsieur le Coordinateur est actuellement en déplacement avec votre collègue la Générale Vanina, ils viennent en Islande.

Stupéfaite la nécromancienne ne laissa cependant rien transparaître et d’un geste sec de la main indiqua à l’homme qu’il pouvait disposer. Ambroise et Vanina allaient arriver ? La surprise laissa bien vite sa place à de la perplexité. Manifestement le coordinateur avait radicalement changé d’avis et venait carrément en personne prêter mains fortes à la nordique.

Erzèbeth fut tirée de ses pensées par un bruit strident et une lumière rouge. L’alarme de la base venait de s’enclencher ; Sliven passait à l’attaque. Dans son ensemble de similicuir noir doublé d’un plastron-corset la scandinave était déjà prête pour le combat. Alors que l’alerte continuait de résonner, un véritable branlebas de combat s’amorça dans la base. Les portes s’ouvrirent à la volée, des dizaines de soldats se précipitaient dehors et on entendait déjà hélicoptères et avions de combats décoller. La nécromancienne ordonna rapidement aux trois colonels et à la majore présents de rejoindre leurs bataillons et de se disperser comme précédemment prévu. De son côté Erzèbeth enjoignit télépathiquement à ses hommes de la retrouver sur la piste 4 où les attendait un hélicoptère.

Les troupes de Sliven avait amorcé leur attaque simultanément dans les 5 premières villes du pays à savoir Reykjavik, Kópavogur, Hafnarfjörður, Akureyri et Reykjanesbær. C’était vers Akureyri que les emmenait l’appareil militaire à bord duquel la comtesse était montée accompagnée de six soldats d’élite. Le regard froid et le visage inexpressif la dernière fois qu’Erzèbeth avait ouvert la bouche fut lorsqu’elle avait ordonné au département de l’information de la base dans laquelle elle se trouvait d’informer Ambroise et Vanina à leur arriver de sa position. Depuis elle était restée silencieuse et grave. La scandinave n’avait pas besoin de communiquer avec son bataillon. Ils savaient très bien ce qu’ils devaient faire. Maintenant qu’elle avait le temps d’y penser, elle arrivait clairement à ressentir ce que lui provoquait la venue d’Ambroise. De l’agacement. Il s’était ravisé au dernier – et bon – moment. Si le coordinateur avait poursuivi dans sa première lancée, Erzèbeth aurait pu démontrer avec facilité son incompétence et exiger sans autre son renvoi. L’Islande était attaquée et si le coordinateur s’en était tenu à ses propos de base il serait désormais dans une situation très précaire. Cependant, la situation n’étonnait qu’à moitié la scandinave. Ambroise était intelligent, redoutablement intelligent. Malgré tout, ce brusque changement de position de la part de l’allemand ne faisait que de renforcer les doutes de la finlandaise. A quoi jouait-il ?

A nouveau la nécromancienne fut tirée de ses méditations lorsque l’hélicoptère arriva à proximité d’Akureyri. Le bruit des conflits et les détonations attirèrent toute l’attention de la générale. Soudain, alors que l’engin volait encore à une bonne vingtaine de mètre la scandinave sauta pour atterrir avec grâce sur le sol gelé. Les premières habitations de la ville se dessinaient déjà à moins d’un kilomètre et formaient un gigantesque brasier. Les cris perçant et déchirés des civiles portés par le vent arrivaient avec force jusqu’aux oreilles de la finlandaise. La scandinave se mit à courir et rejoignit en quelques minutes le champ de bataille. Ses hommes quant à eux venaient de mettre pieds à terre et se dirigeaient à la course vers Akureyri.

Les hommes de Sliven s’étaient déplacés en masse, ils avaient été rejoints par des citoyens islandais qui embrasaient leur idéal, la résistance de son côté se faisait écraser. Soudain, un élémentaliste slivien remarqua la présence de la comtesse et relaya l’information à coup de grands cris vers ses camarades. Plusieurs élémentalistes lancèrent alors unanimement le même sort vers la nordique qui fut assailli par pas moins d’une trentaine de lances de feu. Un puissant sort de protection fit rebondir les déflagrations qui allèrent se perdre dans le ciel. De toute évidence les soldats sliviens avait été entrainé à l’arrivée de la nordique. Sa théorie fut confirmée lorsqu’Erzèbeth entendit une chamane qui portait un insigne de colonel hurler :

- Puesta de la luna !

Instantanément les élémentalistes créèrent un titanesque golem de feu qui ne mesurait pas moins de 15 mètres. La créature était alimentée par les brasiers des habitations et maintenue debout par une dizaine d’élémentaliste. Les autres réengagèrent immédiatement l’assaut en envoyant une vague de boules de feu suivie par plusieurs esprits frappeurs et des « Rigor Mortis ». Les trois arts étaient de la partie et il semblait que leur nouvel objectif ne consistait plus à assujettir la ville mais à occire la nécromancienne. Virevoltant et dansant dans les airs la générale évita avec brio et facilité les attaques frontales mais ce qui l’inquiétait plus c’était le colosse de feu qui se dirigeait, menaçant vers elle. Enfin ses hommes la rejoignirent. Les deux élémentalistes du bataillon envoyèrent deux puissantes gerbes d’eau sur le golem qui allèrent le frapper de plein fouet. Ce dernier tomba lourdement en arrière. Des cris et des déflagrations surgissaient de toutes parts. Rapidement la comtesse et ses hommes durent passer en mode défensif. Les sliviens étaient bien trop nombreux. Par voie télépathique la générale ordonna aux trois chamanes et à la nécromancienne de reculer, puis elle tendit son bras droit en avant, paume ouverte vers les lignes ennemies et énonça calmement :

- Snjár Vígamaðr

Aussitôt, un puissant blizzard se leva, créant une nette séparation entre les deux camps. Quelques soldats sliviens tentèrent bien de le traverser mais ils furent instantanément gelés. Par ailleurs, le golem de feu essaya lui-même de couper le blizzard de la comtesse en lui assenant une violente droite, mais le vent nordique rugit de plus belle et le força lui aussi à reculer. Les deux élémentalistes du bataillon mirent le gain de temps que leur fournissait la finlandaise à profit et se mirent à constituer un golem de glace. Conscients de ce qui se passait de l’autre côté du tourbillon de glace les sliviens unir leurs forces et balancèrent pelle mêle de puissants sorts offensifs contre le blizzard de la nécromancienne. La générale tressaillit légèrement mais maintint son sort. Une fois que les élémentalistes eurent achevé le golem de glace – qui était cependant bien plus petit que celui de feu – la nordique mit fin à son sort. Le blizzard qui jusqu’alors balayait le terrain de gauche à droite formant une sorte de paroi défensive, expira son dernier souffle contre les adversaires, les frappant de front. Les sliviens qui ne furent pas assez rapides pour se protéger furent tués nets par le vent polaire dont la température avoisinait les -90°.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Lun 24 Oct 2011 - 17:08
« Et comme tu es dans notre camp, il n’y a pas de soucis à se faire. »

L'énoncé de la chamane tinta longuement aux oreilles d'Ambroise, dont la mine au préalable plutôt bon enfant et enjouée changea du tout au tout, devenant grave. Il avait beau n'être qu'à quelques centimètres d'une femme qu'il convoitait, les insinuations et sous-entendus de la phrase, bien qu'en réalité légitimes, le mettaient hors de lui. N'avait-il pas fourni jusqu'à maintenant des preuves convaincantes de sa loyauté à l'OMDS? N'avait-il pas réussi avec brio à tromper tout un chacun, jusqu'au Conseil supérieur de l'organisation? Et dire que Vanina, peut-être innocemment, osait tout remettre en question par cette phrase. La réaction fut instantanée. Hors de lui, l'air offusqué et blessé, l'élémentaliste, bon acteur, laissa entendre sa position:

- Je m'emplois à gagner ta confiance et celle d'Erzèbeth, et c'est avec un discours plein de suspicions que tu accueilles ma démarche?! Vanina, les lourds sous-entendus de ton énoncé ont quelque chose d'extrêmement blessant, je suis...

Ambr' marqua une pause. L'hélicoptère venait de toucher le sol, ils étaient à Dublin, sur le point de sauter dans un jet pour l'Islande.

- ... déçu.

L'atmosphère s'était refroidie et une certaine distance s'était à nouveau installée entre l'élémentaliste et sa collègue. Enfin, les portes de l'hélico furent débloquées et Vanina fila en tête de file en direction de l'avion, non loin de là. Pendant ce temps, Ambroise décrivait une avancée fanfaronesque vers l'engin de l'OMDS, dansant, sautillant, gesticulant tel un dément, pris d'une soudaine envie de se défouler avant de se retrouver en Islande, au coeur des hostilités, avec une bien obscure mission à accomplir.

Derrière les pitreries du mage, se cachait néanmoins un grand professionnalisme. Par ses enfantillages, le garçon aux cheveux blancs masquaient les apparences, gagnaient du temps, détournait l'attention des gens.

Enfin, le coordinateur embarqua dans le jet de l'armée, rejoignant Vanina, à nouveau terne et silencieux.

L'avion décolla dans les secondes qui suivirent et pendant le vol, Ambr' parla relativement peu, jusqu'à ce qu'un message d'une base au sol informa les occupants de l'avion que des affrontements avaient été déclenchés sur l'ile. Reyjkavic n'était plus un endroit sûr pour se poser, et de toute manière, Erzèbeth ne s'y trouvait plus. Elle s'était déplacée avec des hommes vers Akureyri.


- Les choses se précipitent... tu comprends maintenant pourquoi j'étais à ce point pressé que tu me suives, darling!?

Il avait retrouvé sa bonne humeur.

- Nous gagnerions de nous poser directement à Akureyri. Nous pourrons ainsi prêter assistance à Nàsdy. Le hasard fait bien les choses, d'après ce que je sais de l'emplacement actuel de Gooker, il coordonne l'invasion depuis un abri en retrait, à quelques kilomètres de la ville. Nous devrions pouvoir lui tomber dessus assez facilement.

L'appareil de l'OMDS opéra un revirement immédiat en direction de la ville d'Akureyri. Alors qu'ils approchaient du lieu des hostilités, des turbulences d'ordre divers vinrent perturber les dernières minutes du vol. D'abord, des avions de chasses survolaient la zone, filant à toute allure, dans un impressionnant fracas. Ensuite, la météo semblait déréglée, et un véritable blizzard soufflait à terre, provoquant des perturbations jusque dans le ciel. Enfin, on devinait au travers des hublots qu'un affrontement opposait des hommes de deux factions. Des sorts d'élémentalistes étaient à l'oeuvre, le coordinateur pouvait pafaitement le ressentir depuis là où il se trouvait.

Parvenu à la hauteur de l'aéroport de la ville, l'avion se posa, larguant ses occupants à moins d'un kilomètres du terrain d'affrontement. Ambroise et Vanina, devinant qu'Erzèbeth devait déjà être en train de mettre à profit ses dons incroyables pour assurer les positions de l'OMDS et défendre l'Islande, se précipitèrent au dehors de l'engin et entammèrent une course à vive allure vers les lignes de démarcations des troupes.

Très à l'aise dans sa tenue militaire, l'Allemand arborait à présent à nouveau un incroyable sourire. D'un claquement de ses doigts gantés de noir, Ambroise provoqua un courant d'air dans son dos, qui le poussa en avant et lui permis de prendre l'ascendant sur Vanina dans leur course en direction d'Erzèbeth et du combat. Ca allait être un vrai carnage.

~Das wird uere geil...~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 30 Oct 2011 - 16:46
A priori, la remarque de la chamane n’avait pas plu à l’allemand. Elle n’était pourtant en aucun cas accusatrice. C’était plus une sorte de taquinerie de sa part, comme si elle essayait d’avancer dans la relation tendue qui planait entre les trois Généraux. La chamane se laissait sincèrement aller à faire de plus en plus confiance au coordinateur. Elle ne releva néanmoins pas la remarque et passa au-dessus. De plus grands desseins étaient en jeu, en ce moment. Les choses s’étaient d’ailleurs compliquées sur le champ de bataille et ils devaient à présent se diriger vers Akureyri, où la nécromancienne menait déjà ses troupes avec brio.

Arrivés sur le lieu des hostilités, Ambroise s’éjecta au loin prenant de l’avance sur Vanina. Les deux collègues de la chamane semblaient apprécier le fait de devoir se battre et de travailler leur puissance. Pour Vanina, il en était tout autre. Elle n’appréciait guère que de s’adonner à pareil violence et préférait rester en retrait, seulement, en ce jour, il fallait agir.

Malgré son arrivée retardée par rapport à ses deux collègues qui dévastaient déjà les camps ennemis, la chamane décida d’avancer vite en direction des lignes opposantes afin de repérer ce fameux abri où se cachait l’ennemi que les généraux se devaient d’arrêter. Cependant, déjà des nécromanciens rivaux tentèrent de lui barrer la route en relevant de nombreux morts décharnés contre la nippone. Agacée de se voir stopper dans son ascension et à l’aide du soutien de quelques militaires qui retenait à présent au mieux la horde de zombies, la chamane se mit en transe en susurrant d’une voix grave un chant ancien. Le désavantage de l’Art de l’Essence résidait dans la lenteur de la mise en route de ses sortilèges, d’où l’aide absolument nécessaire de tiers en pleine guerre. Doucement, les yeux de Vanina changèrent de couleur, laissant à présent une lumière bleue sortir de ses orbites. Elle décolla de quelques centimètres du sol et lévitait désormais dans le froid qui faisait flotter son manteau et ses vêtements peu appropriés pour le combat. Ses cheveux se balançaient gracieusement au gré du vent environnant. Affaiblit par l’énergie qu’ils devaient déployer les soldats de l’OMDHS relâchèrent les morts-vivants qui se précipitaient à leur rencontre. De justesse, Vanina termina son incantation et, ses bras dirigés vers les cieux, elle appela une nuée d’esprits qui se déversa sur les troupes adversaires, réduisant les vaisseaux de chairs sans vie à néant. Les premières lignes ennemies qui se concentraient sur la Générale tombèrent, laissant les élémentalistes et les chamanes attaqués de front.

« Atman Yatana »

Encore une fois, la nippone ne fit preuve d’aucune clémence et, dans un sort enragé, Vanina tourmenta l’âme de ces opposants par des visions horribles et des douleurs physiques irréelles mais insupportables, les laissant agoniser et hurler à la mort. Au fur et à mesure des attaques des trois Généraux, un passage se formait petit à petit.

L’orientale ne cherchait pas à trucider ses opposants, car elle avait bien conscience que les premières lignes envoyées au combat ne regroupaient qu’un ramassis d’humains stupides qui croyaient réellement que les idéaux de Sliven étaient leur principal but et que la gloire les toucheraient, un jour. Non, l’orientale n’essayait pas de tuer, mais elle ne cherchait pas non plus à les ménager et si plusieurs étaient emportés par les sorts puissants de la nippone, alors soit, il en était ainsi, pour leur plus grand malheur. D’ailleurs, si les sorts de Vanina ne les achevaient pas, ils pouvaient parfois leur réserver une destinée bien pire que la mort, les rendant tels des « légumes » ou psychologiquement atteints.

A la vue de leur collègues torturés, des ennemis se jetèrent corps et âmes en jurant la perte de la japonaise. Certains sorts élémentalistes de feu arrivèrent même à toucher la Générale, dégradant ses vêtements et la blessant au niveau de l’épaule. Cette dernière, exaspérée par cette lésion fort désagréable mais non dangereuse dans l’immédiat absolu, produisit une protection autour de sa personne en invoquant des âmes guerrières de l’ancien temps. Un samouraï, un viking et un guerrier Massaï joignirent leurs mains afin de tournoyer autour de la chamane et de lui prodiguer un bouclier.

Une fois encore, sous la pression des attaques, la nippone repoussa les partisans de Sliven à l’aide d’un enchantement terrible. Elle susurra comme ensorcelée les mots suivants :

« Shibousha no odori »

Les esprits invoqués au début de l’affrontement par la nippone se concentrèrent en un nuage qui se transforma avec la vitesse en tornade de morts. Ceux-ci planèrent au-dessus de la misérable tête de leurs assaillants et possédèrent petits à petits tous les combattants ennemis environnants. A présent, les soldats attaquèrent leur propre camp et furent décimés par leurs propres alliés. Jamais, il n’avait été donné de voir pareil maniement des esprits de l’au-delà qu’en la personne de la japonaise. Le combat battait son plein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 30 Oct 2011 - 19:09
A peine le blizzard levé par Erzèbeth disparut que les hordes sliviennes reprirent l’assaut de plus belle, le golem de feu à leur tête. Ce dernier se heurta violement au golem de glace des deux élémentalistes de l’OMDS et un combat de titans s’engagea entre les deux créatures. Très vite la sueur se mit à perler sur le front des deux élémentalistes du bataillon de la comtesse qui avaient tout le mal du monde à rivaliser avec la dizaine d’élémentalistes du camp adverse. Simultanément les trois chamanes se mirent en transe récitant à une vitesse vertigineuse leurs incantations. La Générale et l’autre nécromancienne du bataillon se chargèrent alors de fournir du temps à leurs compagnons relevant une lignée de zombie destinée à retarder les sliviens.

Percutée par un puissant sort chamane la nécromancienne alliée succomba obligeant Erzèbeth à redoubler de talent et d’énergie pour maintenir tous les morts-vivants debout. Sur son flanc gauche le golem de feu anéanti dans un bruit effroyable celui de glace et les deux élémentalistes alliés furent carbonisés. Le combat allait mal. Dans un cri de rage la finlandaise fit violemment s’entrechoquer ses deux bras en direction de ses ennemis déclenchant une onde noire. A nouveau les sliviens qui n’eurent pas le temps de se protéger furent décimés par ce haut-sort nécromant qui faucha simplement et méthodiquement leur vie. Les cadavres que provoqua l’onde noire eurent à peine le temps de toucher le sol qu’Erzèbeth les releva d’un regard. Au même moment les trois chamanes alliés libérèrent leur puissance déchainant avec fureur une cavalerie d’esprits frappeurs. Les forces s’égalisaient mais la Générale avait utilisé beaucoup d’énergie et s’affaiblissait de seconde en seconde.

Le golem de feu qui vomit une vague de lave que la nordique eut tout juste le temps d’éviter grâce à un habile périlleux arrière. Les trois chamanes alliés quant à eux furent engloutis. Sans attendre la monstrueuse créature se mit à charger Erzèbeth qui se vit dans l’obligation d’envoyer tous ses minions la défendre. C’est à ce moment opportun que les renforts de l’OMDS arrivèrent suivit quelques secondes après par Ambroise puis Vanina.

D’un puissant revers le golem balaya la trentaine de cadavres qui s’étaient violemment attaqués à lui laissant le champ libre. Tout se déroula très vite. Erzèbeth vit Vanina au loin, commencé ses litanies puis un violent sort offensif la percuta de plein fouet. Après un vol plané d’une vingtaine de mètres la nécromancienne s’écrasa lourdement sur le sol. Sonnée la scandinave sentit le sol tremblée et malgré sa vue embuée par le choc elle perçut le golem qui se précipitait sur elle. A nouveau, la nordique évita l’assaut de justesse. Erzèbeth se releva tant bien que mal et fit face à la créature secondée par trois nécromanciens qui affichaient un sourire carnassier. Simultanément ils lancèrent un Rigor Mortis que la comtesse tenta de parer d’un sort de protection, seulement la puissance combinée des trois sorts brisa le bouclier. Erzèbeth valdingua à nouveau dans les airs avant de s’écraser. Bien consciente que si elle restait immobile la scandinave n’allait pas tarder à être achevée Erzèbeth se fit violence et se releva péniblement. Elle toussa une gerbe de sang et s’essuya du revers de sa manche la bouche.

La terre se mit à trembler et dans un effort surhumain Erzèbeth ne se contenta pas d’éviter l’attaque du golem mais de la parer. Alors que la créature allait la percuter de plein fouet la comtesse tendit ses deux bras et s’écria :

- Vetr Íss

Une gerbe bleu glace percuta de plein fouet le golem qui implosa à a peine un mètre de sa proie. Immédiatement les nécromanciens qui avaient attaqué la comtesse quelques instants auparavant se précipitèrent à nouveau sur elle. Erzèbeth eut juste le temps de jeter un coup d’œil à Ambroise et se frayait facilement un passage à travers les lignes ennemies carbonisant tout sur son passage et Vanina qui avait de toute évidence sorti le grand jeu. Une bonne cinquantaine de sliviens étaient désormais possédés par la chamane qui avait donc engorgé les rangs de l’OMDS.

Un combat enragé débuta entre la scandinave et les trois nécromanciens sliviens. La nordique devait user de tout son talent pour faire face à ses trois mages qui étaient de toute évidence des prodigues de l’art obscure. Malgré leur talent la Générale parvint à les faire reculer, cependant ils furent vite rejoints par une demi-dizaine d’autres nécromanciens. Erzèbeth était encerclée. Mourir tuée par des « compagnons de magie » serait terriblement ironique pensa amèrement la nordique. Il fallait se l’avouer ; de toute évidence la finlandaise avait sous-estimée les forces sliviennes. D’un autre côté si Ambroise avait donné son accord tout aurait été bien plus aisé et les forces de l’OMDS auraient été supérieures à celle de Sliven et mieux préparées. Mais les renforts envoyés à la hâte ne suffiraient peut être pas.

Une chamane et une élémentaliste alliée accoururent pour porter secours à la Générale, mais les deux sorcières furent violement abattues. Dans un ultime don d’énergie Erzèbeth murmura :

-Dauðr

Une fumée noire se mit alors à s’échapper de tous les cadavres étalés au sol – sans distinction de camp – affluant directement vers la bouche de la comtesse. Très vite le terrain de combat fut traversé de toute part par des filets de fumée noire, tous finissaient leur course où se trouvait la générale. Erzèbeth semblait boire ces émanations morbides. La comtesse se gorgeait de l’essence de la mort elle-même, lui prodiguant un regain de force et de pouvoir titanesque. Terrorisés les nécromanciens adverses tentèrent d’interrompre le sort ; sans résultat. Erzèbeth était une des rares sorcières qui n’ait jamais maitrisé ce sort. Le maléfice dauðr, remettait en effet à neuf le nécromancien qui en usait – comment un coureur qui retrouverait miraculeusement tout son souffle et toute sa puissance pour le sprint final - mais ceci sous de fortes conditions. On ne buvait pas impunément la mort. Un tel acte laissait des séquelles et vidait de toute son énergie le lanceur. Le dauðr avait tué plus d’un nécromancien qui s’était osé à le lancer.

Requinquée Erzèbeth sortit ses deux dagues et entama une danse morbide au milieu de ses adversaires, telle une furie. Elle coupait des têtes, fauchait des bras, découpait des torses. La cadence folle à laquelle la comtesse tuait était effarante. Après avoir décimé les 10 nécromanciens sliviens en une fraction de seconde elle les releva d’un claquement de doigt et se jeta sur la deuxième ligne. Les sliviens tombaient comme des mouches et la finlandaise semblait incapable d’être arrêtée jusqu’à ce que soudainement un nuage de fumée noire s’échappa de sa bouche. La centaine de zombie qu’elle avait relevée changea aussitôt d’allégeance – désormais assujettit par les nécromanciens adverses - rejoignant Sliven et la scandinave tomba à genoux sur le sol
.
Immédiatement Erzèbeth fut frappée par un puissant sort chamane qui la pénétra avec force. Des images d’horreur envahirent son cerveau. La nécromancienne se recroquevilla sur le sol, hurlant à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mer 2 Nov 2011 - 9:10
Agile, léger, l'élémentaliste allemand avait rejoint le champ de bataille par la petite porte, opérant une entrée discrète, poussé par un vent favorable dans son dos, fonçant vers l'aventure et d'innombrables ennemis. Les adversaires de Sieur Tugendbach ignoraient tous ou presque l'ampleur de ses pouvoirs; cela rendait les choses plus faciles encore.

Le Hexenmeister à l'apparence d'un adolescent entama une véritable chorégraphie dans le champ de neige où se jouaient les hostilités. Gracieux, audacieux, le garçon paraissait s'amuser aux coeurs de ces scènes d'horreurs, se mouvant avec insouciance dans le macabre décor. Vanina pratiquait un Atman Yatana, lui articulait un simple Lufthansa en effleurant du bout de ces doigts le visage de plusieurs malheureux devant lui, qui trompés par les apparences, l'avaient laissé approcher trop près. Fatale erreur, les individus désignés par le tactile coordinateur finirent tous à genoux sur le sol glacé, asphyxiés, privés d'air et d'avenir. Les cibles choisies par l'allemand crevaient, à présent incapable de respirer ou de parler, dépossédées de leur magie incantatoire, condamnées à s'éteindre devant plus puissant qu'elles. Erzèbeth exécutait un remarquable Vetr Íss, et Ambr' au même instant, les bras tendus vers des soldats sliviens, les carbonisaient aussitôt, les condamnant à l’immolation d'un imperceptible mouvement des lèvres. La guerre faisait rage, implacable, inévitable. A chaque instant, des humains cessaient d'être hommes pour devenir cadavres et presque aussitôt, se voyaient manipulés par les nécromans, troublés dans leurs repos, forcés par ces mages de l'horreur à lutter plus avant, pour un camp ou pour l'autre.

Le combat n'avait débuté que depuis quelques minutes, néanmoins, très vite, il sembla que le coordinateur des forces de l'OMDS ne tenait pas à user de sorts de grande ampleur dans un premier temps. Plusieurs raisons à cela: Tugendbach, ne recourant qu'à des maléfices relativement mineurs, avait tout loisir ainsi d'observer ses collègues dans le feu de l'action et d'en retirer un précieux enseignement sur leurs méthodes; Tugendbach ne désirait lui-même pas trop se dévoiler, gardant ses meilleurs atouts pour le vrai combat qu'il s'était engagé à mener, celui qui devait aboutir aux trépas des deux anciennes directrices; enfin, Tugendbach était pour l'heure d'humeur badine et ne comptait se défouler qu'une fois venu le moment d'occire Gooker en personne.

Bientôt, Erzèbeth Nàsdy fut forcée de recourir à un sortilège effroyable, tant de par ses effets que de par les sacrifices qu’il imposait. Très attentif, Ambroise suivit la manœuvre d’un bout à l’autre, observant la mort revigorer la finlandaise, qui semblait s’en délecter. Devenue furie, Erzèbeth massacra aussitôt les intrépides qui avaient cru l’avoir poussée à ses derniers retranchements. Sans pitié, froide et implacable, elle transperça de ses lames plusieurs corps, provoquant souffrance, hurlées, supplications et trépas.

Néanmoins, assez vite, la fumée noire abandonna la sorcière, qui se retrouva plus mal en point alors qu’elle ne l’était tout à l’heure, au moment où elle avait décidé de pratiquer un Dauðr.

Vanina n’était pas en reste. En reine des chamanes, elle se servit des esprits qu’elle avait invoqués au début de la bataille pour briser les lignes adverses, avec un véritable succès. La jolie asiatique impressionna Ambroise tout au long de sa prestation, dévoilant l’étendue de sa magie qui n’était pas pour laisser indifférent. La tuer, ne serait pas aisé.

Alors qu’il se faisait la réflexion, Ambr’ aperçut Erzèbeth allongée dans la neige, victime d’un sort chamane, en très mauvaise posture.

~Te tuer, la maintenant… ce serait si facile. Mais vois-tu, Vanina m’en voudraient tellement que je devrais ensuite enchainer avec elle et si d’aventure vous aviez l’occasion de joindre vos forces durant cet affrontement, je pense que c’est moi qui n’en reviendrait pas.

Dernier point, t’abattre maintenant me couvrirait de honte. Je t’aurai à la loyale, je t’écraserai alors comme j’ai écrasé l’autre. Ton heure viendra, Nàsdy. Aujourd’hui, je suis néanmoins officiellement ton allié !~
.

L'élémentaliste scruta les chamanes qui fixaient Erzèbeth et la malmenaient, puis, subitement, se rua sur le sol, percutant la neige de ses deux paumes.

Instantanément, à 100 mètres de là, où gisait la finlandaise, un dôme de terre s'érigea autour de la silhouette gémissante de la nécromancienne, rompant le contact visuelle entre ses tourmenteurs et elle-même. Alors que la jeune femme disparaissait sous son voile terreux, ses cris s'estompèrent également. Comme Ambr' l'avait déduit en observant le sort pratiqués par les chamanes, il suffisait pour l'interrompre de placer la cible hors du champs visuel du lanceur. Cétait désormais chose faite, et dans son dôme, Erzèbeth n'encourait plus grand chose. Elle pouvait prendre le temps de récupérer, protégée par l'élément terrestre, le plus robuste et le plus ferme d'entre tous. Dans sa tour d'ivoire, Erzy' pouvait être certaine de ne pas se voir inquiéter par qui que ce soit, 10 minutes durant au moins.

Fier de lui et conscient du fait qu'Erzèbeth savait pertinemment qui venait de l'aider, le coordinateur se rencentra sur lui-même et ses adversaires directs. Le temps de pratiquer son enchantement-protecteur de haut niveau et déjà, lui se retrouvait dans la poisse. 30 hommes en face de lui allaient le transpercer des balles de leurs fusils. Alignés en peloton d'exécution, ils n'attendaient plus que l'ordre de leur lieutenant pour s'exécuter.


- Fire!

Ambroise eut un mouvement de recul, se protégeant le visage de ses bras. Dans une assourdissante détonation, 30 balles d'aciers quittèrent leur dispositif de lancement pour fuser plus vite que le son vers le coordinateur.

L'élémentaliste ne dut son salut qu'à sa vivacité d'esprit et à la vitesse de sa pensée, bien plus rapide que le son.

Informulant un incroyable enchantement venteux, le garçon aux cheveux de neige opposa aux balles un très bref mais surpuissant courant d'air, de direction semblable mais de sens opposé aux éclats d'aciers. Un fracas supérieur à celui du tonnerre s'éleva de la scène de bataille, frappant l'attention de tous. Les balles furent stoppées dans leurs courses et tombèrent inamovibles sur la neige, à quelques centimètres de leur objectif initial. Une violente onde de choc, conséquence directe du contre-sort venteux, propulsa à terre l'entier du peloton d'exécution. L'Allemand acheva alors les hommes qui avaient cru pouvoir l'abattre:

- Imbrasio.

Des flammes les dévorèrent aussitôt, alors que lui avançait, bientôt parvenu à l'extrême opposé du camp adverse, en face d'un petit sentier qui s'enfonçait dans un bois, légèrement en pente. A 1.5 km de là, il y avait une grotte, et dans la grotte, il y avait Gooker et quelques mages d'élites pour le protéger.

Parvenu à ce point, Ambroise stoppa net, fit demi-tour, et s'assit en tailleur dans la neige. Il bailla, négligemment, puis regarda ses collègues à l'oeuvre, les yeux grands ouverts, comme un gosse émerveillé face à un spectacle le ravissant. Dommage, Erzèbeth, toujours dans son dôme, n'avait rien perçu de sa prestation face aux armes automatiques des soldats. Elle avait néanmoins surement entendus les détonations successives. Quant à Vanina, occupée à bien faire son travail, elle progressait dans les lignes adverses, plus lentement que lui car soucieuse de préservée des vies. D'ici 5 minutes, les deux sorcières d'exception l'auraient surement rejoint, et ils pourraient faire ensemble le point avant de s'engager pour la suite des hostilités.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mer 2 Nov 2011 - 19:58
La chamane continuait son périple aux travers du champ macabre. Au fil des cadavres ennemis qui jonchaient le sol, les adversaires se faisaient de plus en plus rare, cependant aussi de plus en plus puissants. Entourée d’un bouclier d’esprit et d’une garde de soldats la nippone continuait d’envoyer des sorts offensifs à tout va, avançant toujours dans une semi-lévitation constante. Sa danse des esprits avait pris fin et les soldats possédés tombèrent sur le sol d’épuisement physique et surtout mentale. Elle lança un sortilège en prononçant distinctement ces mots, afin d’éradiquer la dernière grosse masse qui la séparait de l’élite de Sliven :

« Evanescat Spiritu »

Ce sort faucha l’âme des opposants, ne laissant derrière eux qu’une enveloppe vide qui restait debout à attendre. Les corps étaient capables de se mouvoir et même d’émettre des sons, mais ne ressentaient plus rien. Pour les quelques faibles d’esprit et apeurés du troupeau, leur âme s’évanouit d’elle-même dans la froideur de l’air. Pour la majorité des fanatiques qui se jetaient corps et âme dans la sanglante bataille pour leurs idéaux, leur esprit ne fut emprisonné que l’espace de deux petites minutes. Hélas, sans plus de moyens d’action quel qu’ils soient, les corps sans essence se firent pour la plupart décimés en moins de deux minutes par l’armée alliée.

C’est après cette attaque que Vanina aperçut Erzèbeth en grandes difficultés. Sans trop de réflexion, la chamane sortit de sa transe et était prête à se projeter de manière astral afin d’aider son amie, mais Ambroise fut beaucoup plus rapide et empêcha, de ce fait, que Vanina ne laisse son corps sans protection au milieu d’une horde de fou furieux qui ne juraient que par son trépas. Elle fut soulagée et apprécia beaucoup l’intervention du coordinateur. La nécromancienne était sauve. Distraite ne serait-ce qu’un cours lapse de temps, celui-ci fut suffisant pour que la chamane fût secouée à l’intérieure de sa bulle protectrice par des sorts offensifs. Sa garde lui supplia de se focaliser sur les ennemis qui leur faisaient face. La japonaise repris sa transe le plus rapidement possible, mais les soldats qui assurait sa protection furent tués. En rage devant la perte de ces soldats face à ces quatre ennemis respectivement un chamane, un nécromancien et deux élémentalistes, la Générale, maintenant en transe, articula lentement :

« Tenebrae Anima »

Les yeux de la nipponne devinrent complètement noire. Ses bras étaient dirigés vers la terre qui tremblait légèrement sous le poids de la « chose » qu’elle appelait à elle. Une légère fissure se créa dans le sol et laissa échapper une fumée noire. Une sorte d’ombre immonde se matérialisa devant l’orientale sous les yeux de ses trois ennemis intrigués et du chamane horrifié. Ce dernier prit la fuite, probablement conscient du pouvoir de l’immondice qui se dressait devant lui. L’ « ombre bestiale » la rattrapa et le détruisit d’une violence sans nom. Elle s’attaqua aussi aux trois autres énergumènes qu’elle assassina de manière sanglante. Une fois le travail effectué, Vanina renvoya la « bête » au plus vite dans les entrailles de la terre, mais celle-ci se débattait semblant vouloir se retourner contre son maître. Des lianes d’ombre attachèrent la « chose » et l’entraînèrent péniblement avec elles. La nippone essoufflée par son dernier sort se ressaisit et parvint finalement au côté d’Ambroise.

Elle avait pu observer quelque peu les talents de son collègue. Bien que les enchantements employés par celui-ci ne fussent pas des plus impressionnants, la facilité d’exécution de ceux-ci et la vitesse à laquelle il avait traversé les lignes ennemies avaient surpris la chamane. L’allemand était donc un redoutable allié. Plus précisément, la maîtrise de son élément face aux balles des armes ennemies étaient des plus intéressants. Au vue des prouesses de l’élémentaliste, Vanina se rappela son ancien collègue qu’elle avait momentanément mis de côté. Elle devait annoncer la nouvelle après l’opération. Cette pensée lui fit serrer le poing. Par un léger hochement de tête, elle se recentra sur la mission. Erzèbeth n’allait pas tarder, elle aussi, à les rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Sam 5 Nov 2011 - 22:44
Aussi soudainement qu’elle était venue la douleur s’estompa. Un compact dôme de pierre vient plonger la comtesse dans l’ombre lui offrant également un abri. Comme enfermée dans une pièce assonorisée les bruits du combat pourtant si proche lui parvenaient désormais étouffés. De toute évidence un de ses alliés avait bien fait son boulot et avait protégé sa Générale. Cependant, un désagréable pressentiment lui disait que l’auteur de ce sort n’était autre qu’Ambroise lui-même qu’elle avait aperçu à quelques mètres avant d’être frappée de plein fouet par les incantations des chamanes adverses. Affaiblie et sonnée la nécromancienne rassembla rapidement ses esprits. Il lui fallait se ménager ; elle ne pouvait se permettre d’être en position de faiblesse dans le sillage de l’allemand.

Erzèbeth exerça une fine pression sur le dôme de pierre lui servant d’abri ; ce dernier vola en éclats, balayant au passage bien des sorciers. Les sliviens qui quelques secondes auparavant tentaient encore de faire céder la protection de la nécromancienne furent violement percutés par les débris de ladite protection. Consciente qu’il lui fallait retrouver des forces la nordique opta pour une technique de combat plus cruelle encore. Si le style de la combat de la finlandaise pouvait aujourd’hui être qualifié de pragmatique et empreint d’une certaine froideur, il arrivait à la scandinave de se battre avec cette ingénieuse cruauté et cette passion quasi-diabolique qui la caractérisait si bien lorsqu’elle avait 25 ans. Sans pitié la comtesse saisit à la gorge un humain slivien qui se précipitait sur elle, elle l’approcha à quelque centimètre de son propre visage et murmura une formule que personne à part le futur malheureux défunt n’entendit.

Quelques rares personnes purent observer le sordide spectacle qu’offrait à ce moment la comtesse. Telle une vampire, la nécromancienne aspira la vie hors de sa proie, mais elle n’usa nullement de ses crocs, sinon de son regard braisé. La vie du pauvre soldat humain se déversa alors dans la finlandaise qui sentait ses sens s’accroitre, son corps se revigorer et ses blessures se soigner à mesure que son sort agissait. Bientôt l’homme – toujours fermement maintenu par la poigne de fer de la comtesse – fut secoué de spasme accompagné de vomissement de sangs ; la seconde qui suivait Erzèbeth laissait choir le cadavre sur le sol gelé.

Lorsqu’elle se retourna des adversaires qui accouraient découvrir avec effroi Erzèbeth comme remise à neuf. Alors qu’ils allaient faire feu la nordique asséna une puissante vague télépathique à tous les sliviens à la ronde qui s’écroulèrent simultanément. La majorité des sorciers sliviens se relevèrent péniblement alors que la quasi-totalité des hommes sliviens avaient succombé à l’attaque de la nordique. Rapidement Erzèbeth enchaîna. Elle leva les bras au ciel et comme lors d’une prière invoqua.

-Dauði Tyna

En apparence rien ne se produisit mais in facto la comtesse venait de vider tous les cadavres de leur essence. Il était désormais impossible à tous les nécromanciens – sans distinctions de camp ou de puissance – de relever des zombies – du moins à partir des cadavres déjà présents. Après une rapide estimation, Erzèbeth constata que les sliviens s’étaient fait écrasés et que les quelques survivants étaient désormais encerclés par les alliés redevenus majoritaires. Vanina et Ambroise se tenaient à une centaine de mètres ; ils semblaient l’attendre. D’un pas décidé la nécromancienne se dirigea vers ses collègues donnant au passage des directives aux colonels qui accouraient vers elles.

Une fois arrivée auprès d’Ambroise et de Vanina Erzèbeth s’adressa à son amie.

-Ravie de te voir. Les enfants sont bien arrivés ?

La comtesse ne daigna même pas regarde l’allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Dim 6 Nov 2011 - 23:06
Ambroise, complètement ignoré qu'il était, assista aux premières loges aux retrouvailles des deux amies. Assis en tailleur, pour une fois silencieux et discret, il jouait avec un petit tas de neige qu'il avait lui-même constitué, l'air manifestement très absent.

~ Go go go Gooker, la voilà venue ton heure; go go go Gooker, je m'en vais là sans pudeur... Saper ta vie. ~

Perdu dans ses sombres pensées, le coordinateur ne prit pas la peine de se manifester de façon tapageuse comme il l'aurait fait de coutume, en agressant Erzèbeth et en lui faisant remarquer qu'il existait et qu'il venait quand même de lui sauver la vie. Les circonstances commandaient plutôt au germain de se faire petit. Ainsi, l'impression qu'il était loyal à l'OMDS n'en serait que renforcée. En faisant le pitre et en revendiquant gloriole et autres vanités, il aurait élevé des soupçons que l'esprit redoutable de la finlandaise n'aurait jamais laissés passer.

La nécromancienne ayant décidé de pas tenir compte de la présence du coordinateur, celui-ci n'allait pas insister. Il brillerait justement par son absence. Dans un profond soupir, le garçon se releva, laissant courir sa magie dans le décor dévasté du champ de batailles, où gisaient tant de corps. Alors que les soldats de l'OMDS désarmaient et arrêtaient les derniers Sliviens encore en activité, un épais brouillard initié par l'élémentaliste se leva, recouvrant le terrain des hostilités. L'ambiance déjà lugubre à la base n'en devint que plus sombre encore et morbide. Bientôt, il ne fut absolument plus possible de voir à plus d'un mètre. Le tout faciliterait la fuite des sliviens toujours en état de décamper.

Dans ce paysage chaotique, déchiré, où l'on avait l'impression d'errer sans fin, perdu dans la solitude la plus totale, quelques cris d'agonies rompaient parfois le sentiment d'isolation quasi absolue susceptible de naître chez chacun. Alors que la finlandaise semblait parfaitement à l'aise dans ce nouveau décor, Vanina elle parut moins sûre d'elle.

Ambr' s'éloigna discrètement des deux femmes, qui échangeaient à présent quelques paroles. Il s'avança d'une dizaine de mètres, disparaissant, comme absorbé par les bandes de brume. L'élémentaliste arpenta rapidement 500 mètres, pénétrant dans la lisière du bois, accompagné du brouillard qu'il avait lui-même discrètement généré. Quelques sliviens qui l'avaient repérés tentèrent en vain de l'arrêter, mais l'adolescent aux cheveux de neige les abattit sans pitié d'un rapide mouvement des lèvres, recouvrant ses cibles d'un manteau terreux, sous lequel elles étouffaient, pour ne plus devenir que l'équivalent de statues. Le coordinateur générait ainsi sa propre oeuvre d'art, macabre, son allée de gisants, de toute beauté.


Souriante, Vanina, agissant en amie, s'apprêtait à introduire Ambroise dans la discussion avec Erzèbeth, lorsqu'elle réalisa avec effroi que l'Allemand n'était plus là. Il avait laissé derrière lui quelques traces dans la neige, qui indiquait l'itinéraire suivi. Il fallait néanmoins se pencher sur le sol pour pouvoir suivre la piste, tant la visibilité était mauvaise. Pour cette raison entre autre, afin de baliser son chemin, l'élémentaliste avait laissé derrière lui les silhouettes figées des soldats qu'il avait occis.

Bientôt, l'allemand atteignit l'entrée de la grotte dans laquelle Gooker était sensé se trouver, accompagné de sa garde rapprochée et d'une équipe de radio-télécomunication pour coordonner les attaques sur l'Islande. Il s'immobilisa là, se dissimulant derrière un rock à l'entrée, attendant de voir les deux redoutables générales débarquées et entamer le processus d'arrestation de Gooker. Là, il interviendrait dans un fabuleux final pour tuer son ancien collègue et le faire taire avant qu'il ne puisse le trahir. Tout était manifestement réglé comme sur du papier à musique. Ambroise ne laisserait aucune chance à Gooker et opérerait au nez et à la barbe des deux éminentes générales de Lomilendë...


Dernière édition par Ambrosius Tugendbach le Lun 7 Nov 2011 - 10:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Lun 7 Nov 2011 - 8:17
Fidèle à elle-même, la nécromancienne avait repris la situation en main de son côté et avait fini par rejoindre ses collègues en leur imposant un spectacle de combat exquis. Vanina avait apprécié les démonstrations de magie d’Erzèbeth et se rappelait, à nouveau, en quoi la nécromancie semblait très proche du chamanisme, sous certains aspects. Une combinaison de ces deux Arts auraient pu sembler destructeur et tellement innovateur à la fois.

A peine arrivée, la finlandaise n’avait pas daigné adresser le moindre salut à Ambroise qu’elle semblait exécrer toujours autant. Vanina décida de ne pas relever cette discussion une énième fois, bien qu’un merci ou un simple bonjour, si celle-ci n’avait peut-être pas remarqué qui l’avait aidé, aurait été de rigueur. Cette situation de non-confiance, ne serait-ce au moins qu’en apparence, était pesante. Ayant l’air souriante, la chamane était pourtant, en dessous de son paraître, d’humeur bien morose. A l’évocation de sa filleule et de son frère, le cœur de la nippone se réchauffa légèrement.

« Oui, tout s’est bien passé. Liam a semblé quelque peu étrange, mais bien vite, tout est rentré à la normale. Ils sont quelque peu déboussolés par leur nouvel environnement, mais ils s’y feront rapidement. »

A peine, avait-elle répondu à la question que, déjà, l’élémentaliste avait disparu ne laissant que de fins pas dans la neige. La brume environnante parsemée de cris macabres était désagréable à la japonaise qui n’appréciait que guère cette ambiance de meurtre. Cherchant à s’adresser au coordinateur, les deux femmes remarquèrent son absence. Avant qu’Erzèbeth ne puisse agir d’une quelconque manière, Vanina la stoppa d’un geste de bras. Maintenant qu’elles étaient seules, la chamane ne tenait plus et devait annoncer la funeste nouvelle à son amie.

« Erzèbeth, en ce moment je vais te parler en tant qu’amie et non en tant que Générale. J’ai appris de source fiable que Yezekael avait été assassiné. »

Elle laissa un silence pesant s’installer et donna le temps à la finlandaise d’appréhender la nouvelle. La mort de l’ex co-directeur de Lómilendë était une information capitale et qui plus est cela signifiait que quelqu’un avait réussi à défaire un des meilleurs sorciers de ce monde.

« Avec une quasi sûreté, ma source peut affirmer que c’est un sorcier affilié à Sliven qui a fait le coup. Nous sommes, peut-être, en danger. Nous devons nous méfier de Gooker et de sa garde, on ne sait pas si l’auteur du meurtre est avec lui. Ou si c’est lui-même qui a exécuté le massacre. Ensemble, il sera dure de nous défaire, mais restons sur nos gardes. »

La japonaise était sincère. Elle avait été déstabilisée par pas mal d’événements ses derniers temps et ses réactions ne firent plus ce qu’elles étaient. La mort en elle-même ne la terrifiait pas, mais la perte de quelqu’un qui lui était proche lui serait fatale. Elle était affaiblie et ne le réalisait pas. Cela était une bien dure retombée d’un sort qui après 15 ans commençait à s’effriter.

« A notre retour à Lómilendë, je vous convoquerai, toi et Ambroise, pour que nous élaborions les mesures à entreprendre face à cette nouvelle. »

La chamane aurait pu décider d’entreprendre le chemin qui les rapprocherait de leur collègue, mais celle-ci était trop préoccupée par la réaction qu’aurait Erzèbeth à l’annonce de ces informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mar 8 Nov 2011 - 0:36
Vanina, aimable et chaleureuse répondit à la question d’Erzèbeth. Ambroise de son côté semblait avoir opté pour le même comportement que la finlandaise. Il ne lui adressa pas la parole, l’ignorant magistralement et continua à jouer innocemment dans la neige avant de se lever et de s’éloigner discrètement. La chamane, qui avait après avoir confirmé l’arrivée en bonnes et dues formes des enfants Nàsdy-Macchi à leur mère, enchaina immédiatement sur un sujet bien moins réjouissant qui détourna d’ailleurs l’attention des deux sorcières, rendant de ce fait l’éloignement d’Ambroise inaperçu.

La nouvelle balaya Erzèbeth. Il était mort. Yezakël Adrazar était mort. Si la nordique avait appris la nouvelle dans d’autres circonstances elle aurait certainement ressenti de la peine, de la nostalgie et peut être même de la tristesse. Mais la nouvelle était si inattendues, et les conditions si peu propices aux émotions que ce fut de manière froide et pragmatique que réagit la comtesse.

-Tu as tout à fait raison Vanina. Yezekaël était un sorcier hors-pair, et logiquement, celui ou ceux qui se sont débarrassés de lui le sont sans nul doute également.

Erzèbeth marqua une pause. Actuellement il n’était pas à l’ordre de digérer la nouvelle mais de la rentabiliser. Tôt ou tard Erzèbeth devrait faire face à l’aspect émotionnel qu’impliquait la perte d’un être qui avait compté dans sa vie mais pour le moment l’information ne faisait que de l’inviter à redoubler de prudence. Vanina n’avait pas mal réagi au manque de réaction de son amie ; et c’est bien parce qu’elle la connaissait mieux que quiconque. La finlandaise – qui avait répondu à la nouvelle comme si on lui annonçait que le prix du pain avait augmenté – savait pertinemment que son attitude vide de toute sensibilité n’avait pas choqué la japonaise. Erzèbeth était ainsi faite. Aussi froide qu’une statue. La comtesse avait un une façade de pierre.

Lorsque les deux femmes se retournèrent, elles s’attendirent à découvrir Ambroise mais : rien. Le coordinateur s’était déjà mis sur les traces de Gooker. Alors que Vanina ; qui avait vite repéré les sordides traces laissées par l’élémentaliste, allait s’élancer à son tour la scandinave la retint.

-Attends.

Lui murmura-t-elle. Le soudain brouillard qui s’était levé s’était encore épaissit et la vision était absolument abominable. De plus tous les élémentalistes alliés semblaient incapables de le dissiper ; sachant que Gooker était un chamane, il y avait dans les environs un très puissant élémentaliste. Erzèbeth ne fit pas part de ses conclusions à sa collège. Elle resta muette et se contenta d’avancer la première, Vanina lui emboita le pas. Si les élémentalistes n’arrivaient pas à dissiper la brume, la nécromancienne elle y arriverait. Sans qu’elle n’eut à prononcer une formule des étranges lueurs tantôt bleutées, verdâtres ou alors ambrés s’élevèrent de tous les cadavres. Les fameux feux-follets. Le champ de bataille et les alentours furent alors baignés dans cette clarté morbide. Quelle ironie que de penser que la mort pouvait être source de lumière. Cette lumière-là était cependant totalement dépourvue de chaleur et inquiétante. Tout en continuant sa progression suivie de près par Vanina, Erzèbeth entama des litanies nécromanes à voix basse. Lentement des zombies décharnés s’extirpèrent du sol gelé. 1, 2, 3….7….30, ils furent bientôt plus d’une cinquantaine à faire office de garde aux deux générales. Le sort précédemment jeté empêchait à tous les nécromanciens de relever les cadavres fraichement tombés, mais ceux qui excellaient dans la maitrise de l’art obscure étaient tout à fait capables de relever des zombies du néant. Erzèbeth ayant avec brio dissipé le brouillard, les deux femmes localisèrent vite Ambroise, elles le rejoignirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mar 8 Nov 2011 - 11:46
Par quelques voies magiques détournées, Erzy' était finalement parvenue à dissiper le brouillard. La visibilité s'en était trouvée renforcée, mais l'ambiance restait très cloaque. Des lueurs, pour la plupart teintées d'un bleu malsain, flottaient à présent au-dessus du terrain, accentuant les traits déjà livides de la plupart des combattants. Sous le couvert des arbres, positionné devant la grotte, derrière un rock, Ambr' ne fut que partiellement le témoin de ce spectacle. Il constata simplement que les nappes de brume qu'il avait tissées glissaient lentement vers l'intérieur des terres, cédant la place aux lumières d'outre-tombe.

- A la bonne heure! clama le coordinateur, lorsqu'il aperçu enfin les deux générales, sur le point de le rejoindre. L'absence d'un manteau de brouillasse lui compliquait certes un peu la tâche, mais les choses n'en seraient que plus expéditives. Moins renfermé sur lui-même que tout à l'heure, le regard vif et résolu, l'élémentaliste fixait les deux femmes.

Il bailla, manifestant ainsi son impatience chronique, puis se décida à bouger de sa planque, s'approchant ainsi de la nécromancienne et de la chaman.

Ensemble, les trois individus incarnaient l'union des arts magiques. Un élémentaliste, une chaman, une nécromancienne, tous trois incroyablement talentueux. Dans cette configuration là, il était très difficile de supposer que Gooker eut la moindre chance, quand bien même il était lui-même chaman d'exception.


- On n'a que trop attendu! Mesdames, j'impose maintenant mon rythme.

Complètement indifférent à l'idée de savoir si la cadence pour laquelle il avait optée plairait aux deux sorcières, Ambroise retira ses gants noirs avec une grande délicatesse, les glissant sous sa ceinture de façon élégante. Il fixa l'entrée de la grotte, ferma les yeux et se servit de son majeur et de son pouce droit pour claquer des doigts.

Une violente onde magique se propagea instantanément alentours. Quelques secondes s'écoulèrent alors sans que rien ne se produise, puis un cri de rage retentit, se muant rapidement en cri de panique. Dans la grotte, quelqu'un hurlait provoquant de l'agitation, alors qu'en parallèle un bruit de succion allait toujours croissant.

Bientôt, un homme, aspiré par une force invisible dans son dos, était tiré de force hors de la grotte à toute vitesse, alors que derrière lui, on entendait le tumulte d'une garde rapprochée en émoi.

L'élémentaliste allemand s'applaudissait lui-même, affichant un sourire con. Il avait "pêché" Gooker et l'avait trainé de force hors de son repaire, le mettant clairement en position de faiblesse. Alors que le général slivien fonçait sur Ambroise, toujours aspiré par le courant d'air que Maître Tugendbach avait engendré, celui-ci s'excalma:


- Je vous présente Andrés Alvaro, alias Gooker. Il est à nous!

L'individu lâcha un juron en arrivant à la hauteur d'Ambroise, le visage plein d'incompréhension et... de peur. Maintenant que Gooker le savait de la partie, l'élémentaliste devait agir vite pour l'empêcher de manifester la moindre information compromettante le concernant. D'un coup de coude monumental, Ambroise envoya son bras gauche frapper la mâchoire du sud-américain lorsqu'il fut exactement parvenu à sa hauteur. Le sort d'aspiration cessa aussitôt, et dans un hurlement de douleur, la silhouette du général roula sur le sol. Le chaman, la bouche en sang, incapable désormais de formuler des phrases pour s'exprimer, tout juste apte à anoner quelques formules magiques, entreprit de se relever péniblement. Dans ses yeux, il y avait de la rage, une haine terrible manifestement tournée vers son adversaire, Ambroise Tugendbach, celui qui l'avait trainé hors de la planque.

Andrés se rua gauchement sur l'élémentaliste allemand, qui l'évita d'un simple pas en avant. Agile, le coordinateur trouva même l'occasion de tendre un croche-patte au général, qui une fois de plus s'étala sur le sol.


- 1... 2... 3... BAOUM!

Une explosion retentit, provoquant la chute de pierres à l'entrée de la grotte. Les premiers hommes de la garde de Gooker finirent broyés sous la roche, alors que les autres furent stoppés net dans leur progression. L'issue était condamnée pour un moment. Soit les sliviens pouvaient entreprendre de déblayer l'entrée à coups de sortilèges, soient ils devraient sortir par un autre accès. Dans tous les cas, cela laissait du temps aux trois dirigeants de Lomilendë.

- Bon, c'est pas tout Erzy', mais si tu te montrais un peu utile? Ton armée de maccabées fait un peu pitié là, sans job... Tu pourrais t'en servir pour éviter que des sliviens ne fuient par des sorties de secours. Il y en a surement aménagées ici et là, et tes cadavres les surveilleraient à merveille! Quant à toi Vanina, je te serais reconnaissant de pouvoir bloquer les aptitudes magiques de Gooker. On dirait pas comme ça, mais ce n'est pas un enfant de coeur.

Ambroise faisait à présent exactement ce pourquoi il avait été embauché à Lomilendë: il coordonnait. La seule différence qui subsistait entre les apparences et la réalité était le fait que l'Allemand ne poursuivait pas comme but ultime la victoire de l'OMDS, mais plutôt le meurtre des deux plus grandes sorcières de l'ère contemporaine. Et la mort de Gooker semblait désormais très clairement être une étape en vue de la réalisation du processus.

Souriant, Ambroise eut encore le temps de penser au fait qu'il faudrait que le combat qui allait bientôt faire rage soit suffisamment intense pour que Erzy' n'ait pas le temps d'aller sonder les pensées du général adverse; lorsqu'il fut frappé de plein fouet par un maléfice chaman informulé par Gooker. Le garçon aux cheveux de neige tomba à genou, lâchant un léger cri, une douleur inhumaine s'étant emparé de lui, transperçant son crâne. Et là, sans être en mesure de faire quoi que ce soit, Ambr' réalisa que son corps était momentanément devenu le pantin du sud-américain. Conscient de tout ce qui se passait mais incapable de résister pour l'heure à la force qui le contraignait, Ambr' se mit à attaquer ses collègues. Précipitant ses deux bras vers l'avant, il balança deux énormes boules de feu, une pour chacune des sorcières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mar 8 Nov 2011 - 23:10
La réaction d’Erzèbeth fascinait la chamane. Bien que celle-ci s’attendait à une réaction détachée de sa part, la facilité déconcertante avec laquelle la nécromancienne repoussait ses émotions dans les confins de son être était pour le moins époustouflant. Une telle force de caractère rassurait et renforçait la confiance de la nippone dans la suite des événements.

La finlandaise étala à nouveau son talent dans les Arts Obscurs en invoquant les feux follets qui éclairaient désormais les environs et neutralisait la brume pesante. L’ambiance n’était pas encore agréable, mais la visibilité était primordiale afin de rejoindre le coordinateur au plus vite. Vanina emboîta le pas de son amie en observant avec intérêt les statuts morbides. Elle aurait apprécié s’approcher de plus près pour contempler l’œuvre qu’elle admirait et qui l’écœurait en même temps. Bien entendu, il n’était pas question de se dérober à la situation et la concentration de la japonaise réapparut aussi vite qu’elle s’était détournée. A présent, une cinquantaine de macchabés servait de garde rapprochée au deux Générales. Erzèbeth, reine dans la maîtrise nécromancienne, avait arraché du néant ces gardes du corps étranges.

Rapidement arrivé au lieu fatidique, l’Allemand rejoignit les deux femmes et enchaîna rapidement la suite des événements. Il gesticulait, s’impatientait, coordonnait. Après avoir introduits les deux Générales de manière fracassante à Andrés Alváro, l’élémentaliste s’amusa à le mettre KO magistralement grâce à l’effet de surprise subtilement utilisé. Il donna ensuite des ordres à Erzèbeth puis Vanina. Cette dernière observa le Général, mais avant que celle-là ne puisse agir, celui-ci qui avait baissé sa garde tomba à genou et cria légèrement sous la douleur. En quelques secondes, la chamane avait identifié le sort de possession utilisé par Gooker. Il était vraisemblablement puissant pour utiliser pareil sortilège sans formule. La nippone avait sous-estimé les capacités de l’adversaire, mais heureusement pour le pauvre Ambroise possédé, elle savait parfaitement comment réagir, maintenant que le niveau du chamane était dévoilé. L’orientale avait besoin d’un peu de temps pour entrer en transe et la boule de feu qui fonça à toute à allure vers sa personne n’aidait en rien. Elle ne bougea pourtant pas et jusqu’au derniers instants, les yeux clos, elle entama une litanie ancestrale. Alors que l’offensive arriva à quelques centimètres de son corps entier, Vanina rouvrit ses yeux à nouveau entourée d’une lumière bleue et stoppa la boule de feux par l’invocation d’un esprit protecteur. Elle avait eu chaud, mot qui se prêtait parfaitement à la situation. Son ancien cynisme prit le dessus quelques instants lorsqu’elle se surprit à penser devant l’image du coordinateur manipulé :

*A force de gigoter et de faire le fier, le petit verre de terre s’est fait prendre à revers !*

Ravie de pouvoir combattre en nombre restreint, Vanina décida d’agir avant Erzèbeth. Elle devait traverser la garde de l’allemand pour atteindre Gooker. Bien entendue, la chamane aurait pu forcer l’esprit à disparaître de la tête de l’élémentaliste, mais les séquelles qui pouvaient s’en suivre n’aurait pas été un choix acceptable. Elle se dévêtit de son manteau encombrant et arracha quelques morceaux de vêtements qui tombaient en lambeau. Sa blessure à l’épaule n’était pas belle à voir, mais l’adrénaline qui enivrait la chamane annihilait la douleur. Son adversaire ne possédait de loin pas son entière puissance, car Gooker ne l’avait jamais contrôlé auparavant et que l’élémentaliste devait certainement lutter à l’intérieur de son propre corps, ce qui faciliterait la tâche. La chamane se dirigea furieusement vers Ambroise et jeta sur lui une nuée d’esprits qui formèrent des liens afin de l’emprisonner. Elle se retrouva finalement derrière l’élémentaliste tout près de celui-ci et articula au creux de son oreille, comme aurait eu l’habitude de faire l’allemand, un :

« Sorry, darling ! »

D’un geste précis, elle frappa au bon endroit au niveau de la nuque de son collègue pour qu’il s’évanouisse. Elle se téléporta astralement instantanément devant Gooker afin d’augmenter l’effet de surprise auquel il ne semblait pas habitué. Elle toucha le front du Slivien surpris prononça les mots :

« Delustro ! »

Une vision d’horreur s’offrit aux yeux de l’assemblé. Une trainée noire peu ragoutante sortit de la bouche de Tugendbach qui reprit ses esprits soudainement. La chamane disparut pour recouvrir son propre corps et aida le coordinateur à se relever. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres de la nippone qui lança à la finlandaise.

« Erzèbeth, il est tout à toi ! »

L’arrestation de leur ennemi n’était plus qu’une question de temps. Il leur livrerait des informations certainement bien croustillantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Mer 9 Nov 2011 - 21:47
A peine la finlandaise et la japonaise attinrent Ambroise que ce dernier sembla reprendre vie. Il s’agita, gesticula, et comme un enfant pressé de faire une attraction bafouilla plein de paroles incompréhensible avant de gambader vers la grotte. Calmement les deux sorcières le rejoignirent. A peine pénétrèrent-elles dans l’antre des Sliviens qu’elles virent l’élémentaliste mettre brillamment à Terre Gooker avant d’enchainer avec une nouvelle flopée d’ordre. Froide et inexpressive Erzèbeth se contenta de faire un sec mouvement de la tête en direction de ses zombies qui s’exécutèrent aussitôt. La demie centaine de macchabés se répartit donc dans la zone dont Ambroise venait de bloquer l’entrée principale à l’aide d’un éboulement. La majorité de la garde de Gooker et d’autres sliviens furent broyés par les gravats.

C’est alors que tout s’enchaina, Ambroise fut soudain projeté à terre, tordu de douleur. La seconde qui suivit-il se relevait et attaquait les deux sorcières. Erzèbeth qui était toujours sur ses gardes – et encore plus lorsqu’Ambroise était dans les parages – réagit si vite qu’on aurait pu jurer qu’elle s’était téléporter. D’un prompt glissement latéral la nécromancienne se déplaça de deux mètres sur sa gauche évitant très largement la boule de feu. Elle était d’ailleurs sur le point de lancer un sortilège pour sauver Vanina mais celle-ci réussit à gérer son timing à la perfection stoppant le globe enflammé à quelques millimètres de sa personne. Erzèbeth n’eut ensuite rien le temps de faire ; les hommes qui s’étaient retrouvés bloqués à l’entrée avaient s’étaient ensuite débarrassés des zombies de la comtesse. Six sliviens débarquèrent donc à la course. La nordique constata bien vite que Vanina avait les choses en mains de son côté, elle se contra donc sur le petit bataillon d’assassins sliviens qui se ruait désormais sur elle.

Un choix très simple s’imposait. Si elle le désirait Erzèbeth pouvait lancer un massif sortilège nécromancien qui ferait d’une pierre six coups, mais le cout énergétique serait important et la scandinave n’ayant aucune confiance en Ambroise et bien consciente qu’il ne fallait pas sous-estimer Gooker voulait à tout prix économiser son énergie. Elle opta donc pour la vieille méthode et engagea un furieux combat au corps à corps. Sans ses capacités vampiriques la comtesse aurait clairement été massacrée par ces six armoires à glace, mais son agilité et la force de ses coups rendit le combat inéquitable pour l’adversaire. Entre pirouette, esquives et attaques la finlandaise se débarrassa bien vite de la moitié des sliviens qu’elle releva instantanément sous forme de zombie. Alors qu’un autre assassin fraichement éviscérer se faisait zombifier par la comtesse cette dernière entendit la voix de Vanina lui criant qu’il « était à elle ». Un court instant Erzèbeth pensa que la japonaise faisait référence à Ambroise, puis elle se rendit compte que la nippone parlait en fait bien évidemment de Gooker dont elle avait rompu le maléfice. Dommage. Pensa amèrement la nordique, elle se serait fait une joue d’évincer le coordinateur. Quelque chose lui disait cependant que ce jour viendrait.

Sans attendre Erzèbeth laissa ses quatre zombies en finir avec les deux assassins sliviens restant et de sa vitesse surhumaine traversa les 20 mètres qui la séparait de Gooker en tris secondes montre en main. Elle saisit avec violence et fermeté l’homme à la gorge et le souleva à un mètre du sol, son bras gauche tendu. Le général semblait peser moins de 5 kg alors qu’il dépassait en réalité les 90 kg. La scandinave le fixa dans les yeux et d’une voix glaciale lui dit sèchement.

-Alors comme ça c’est toi qui es chargé de ma mort ?

Sans attendre de réponse la comtesse envoya puissamment l’homme s’écraser contre une paroi de la grotte. Gooker retomba lourdement sur le sol poussant des gémissements de douleur. De son côté Ambroise s’était relevé. Vanina prononça quelques formules de soins à son égard. Un peu requinqué l’Allemand s’avança vers Erzèbeth et Gooker ; il allait de toute évidence intervenir et la comtesse n’aimait vraiment pas ça. D’une voix forte et embrasée elle hurla à l’allemand.

-Ne bouge pas Ambroise ; ou je te broie.


Stupéfié par la rage et la véracité de la menace – il savait bien qu’Erzèbeth n’hésiterait pas à le hacher menu – l’élémentaliste s’arrêta. Vanina, tout aussi stupéfaite par le comportement de sa collègue lui demanda ce qu’il se passait. La nécromancienne resta quelques secondes immobile puis elle énonça lentement.

-Je le veux vivant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Jeu 10 Nov 2011 - 20:38
Vanina dévoila rapidement sa maîtrise incomparable du chamanisme en intervenant instantanément pour délivrer le coordinateur du charme de possession dont il était la victime. Après avoir attaqué Ambr' de face avec des esprits lieurs afin de l'immobiliser, elle l'avait frappé à la nuque, faisant s'effondrer le jeune homme à terre, sans connaissance.

Lorsque l'élémentaliste retrouva ses esprits, il réalisa qu'il était allongé devant la grotte, glacé et nauséeux, vomissant de la bile aux éclats noirâtres. Il n'avait aucune idée de ce qui s'était passé entre le moment de sa chute et son réveil, pas plus qu'il n'aurait su dire combien de temps s'était écoulé. Le fait était néanmoins qu'à présent, il était à nouveau maître de son corps et de sa magie, et la force de contrainte, il semblait qu'il était actuellement en train de "l'évacuer".

Ambroise cracha encore quelques restes de la mixture, avant de se calmer. Il se releva, tremblant et en sueur. Très vite, le garçon alla mieux, regagnant des forces. Quelques sorts pratiqués par Vanina le revigorèrent même à tel point qu'il fut bientôt au-dessus de son état de bien-être habituel, le teint impeccable et la mine heureuse. Maître Tugendbach rayonnait.

Observant l'actuel champ de bataille, dans lequel intervenaient pour acteurs principaux Gooker et Erzèbeth Nàsdy, l'allemand tenta de reconstruire le court des événements.

~J'ai ordonné. Fait inahbituel, Erzy' s'est pliée à ma volonté sans l'ombre d'une résistance. Elle a envoyé ses zombies surveiller les entrées... Vanina a commencé un rituel, et... cette douleur, puis l'impossibilité radicale de pouvoir manipuler mon corps. Les boules de feu sur Erzy' et Vani', ensuite ces esprits lieurs, et cette tape dans mon dos. Si je considère l'arène de combat, peu de changements manifestes avec la situation de toute à l'heure. Gooker est encore en vie et entre les mains d'Erzèbeth, qui ne m'a pas encore agressé. Elle ne sait donc toujours rien. Il a dû s'écouler une dizaine de secondes tout au plus. Miss Tsukiyo, je te dois une fière chandelle, ton intervention rapide et décisive, m'a tiré d'un bien mauvais pas.~

Le prestigieux personnage jeta un regard vers le coude qui avait fracassé tout à l'heure la mâchoire de Gooker. L'uniforme du coordinateur était à cet endroit marqué d'une tâche pourpre, qui avait déjà commencé à sécher. Il ne s'agissait de rien d'autre que du sang que le sud américain avait laissé filer tout à l'heure en encaissant l'attaque surprise du garçon aux cheveux de neige.

~Gooker est fini; et moi j'ai gagné cette partie.~

Burlesque, c'est ainsi qu'il convenait de décrire la situation telle qu'elle était au moment où Ambr' ramena toute son attention sur Gooker et son adversaire. Suspendu aux bras puissants de cette femme, l'air inquiet, le général ne faisait pas le fier face à la terrible expression de celle qui l'agrippait si fermement. Manifestement, lasse d'observer celui qu'elle comptait bien mettre derrière des barreaux, Erzèbeth envoya Gooker volé contre une paroi rocailleuse. Le général encaissa fort mal son atterrissage violent contre le mur, et s'avachit sur le sol, manifestement déjà à bout. Face à lui, les 3 leaders de l'OMDS, représentants des 3 arts magiques, unis pour le combattre. Il savait que c'était perdu d'avance, son intelligence ne le laissait déjà plus espérer.

L'élémentaliste, pressé d'en finir, choisit ce moment pour se ruer vers le Slivien et l'achevé. Néanmoins, Erzèbeth, d'un ordre sec, le stoppa dans sa progression, articulant une menace.

Complètement indifférent, Ambroise aurait en temps normal passé outre, mais s'il agissait de visu devant la finlandaise et la nippone, dans la configuration actuelle des choses, il se compromettrait. Soit, il se débrouillerait avec ce qu'il avait, à distance, sans bouger.


-Je le veux vivant.

Le sud-américain eut un soupir de relâchement. Il n'allait pas mourir. C'est alors que ses yeux croisèrent ceux de son ancien allié, Ambroise Tugendbach. Le regard complètement inexpressif, l'Allemand se servit de sa main droite pour collecter un peu du sang frais qui maculait encore son costume.

Gooker, tenu à l'oeil par la générale Nàsdy qui ne fixait que lui remarqua ce geste. Ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche, mal en point, s'efforça d'articuler un:


- Tugendbach, tu es le...

A cet instant, Ambroise porta sa main qui avait récupéré le sang de Gooker à la hauteur de son visage. Il lécha le doigt marqué de l'hémoglobine de l'autre, et ses pupilles s'allumèrent alors, teintées de rouge. Maître Tugendbach cracha aussitôt ce qu'il avait en bouche, provoquant instantanément un ultime cri de douleur chez le Slivien, dont le visage se crispa.

Bientôt, du sang en quantité énorme coula de son nez, de sa bouche, de ses yeux et de ses oreilles. Le liquide semblait anormalement chaud et laissait deviner à qui l'observait bien qu'il était sur le point d'entrer en ébullition. Le corps du chamane se contorsionna une dernière fois, puis le général s'effondra, terrassé.

L'élémentaliste allemand s'était servi de son sang pour lancer un terrible maléfice à distance. Le liquide qu'il avait pris dans sa bouche avait opéré le lien magique nécessaire à la réalisation du sort, et sans crier gare, Ambr' avait fait entrer en ébullition le sang qui se trouvait dans la tête du général adverse, combinant pour se faire la maîtrise de l'élément eau et de l'élément feu, dans une approche originale. Le cerveau de Gooker avait littéralement grillé, ce qui représentait l'avantage qu'une chamane comme Vanina ou une nécromancienne comme Erzèbeth n'avait plus aucune possibilité, même par des hauts sorts de leur arts, de récupérer les infos qui avaient pu se trouver dans l'esprit de l'ancien leader slivien.

Satisfait, Ambroise lança un regard plein de défiance à Erzèbeth, qui n'était pas loin de lui.


~Comme s'il fallait que je bouge pour l'abattre. Tu es bien naïve Nàsdy, et tu me sous-estime encore... Tout comme l'Adrazar le faisait en son temps.~

Prenant un air déçu et choqué, Ambroise déclara d'une voix relativement neutre et froide:

- ... oui, je sais Gooker, je suis le fou qui t'a tiré hors de ta cachette sur la base d'un excellent dossier monter par Miraglia Cortès. Tu aurais pu avoir la politesse d'aller jusqu'au bout de ton intervention...

L'élémentaliste se tourna vers Vanina, qui s'approcha de lui, puis alla ensuite rejoindre Erzèbeth. L'Allemand l'imita en ajoutant:

- Sortilège d'auto-exécution. Très répandu chez les Sliviens de hauts rangs, il se déclenche automatiquement lorsque son porteur est en péril. Il provoque une mort instantanée et empêche ainsi l'adversaire de récupérer des infos. Ce soir, nous n'avons pas pu avoir Gooker en vie, mais nous avons débarrassé le monde d'une immondice.

Diable qu'il savait bien mentir.

- Vanina, je te remercie pour ton aide. Félicitations à vous deux, vous avez été parfaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Jeu 10 Nov 2011 - 21:31
Le temps semblait s’être figé. Ambroise et Vanina, immobiles, se tenaient à quelques mètres derrière la comtesse qui fixait d’un regard de braise Gooker étalé par terre, secoué de sanglots de douleur. Le général slivien se mit alors à bafouer le début d’une phrase. « … Tugendbach… ». Perplexe, Erzèbeth allait puiser les informations à la source et user de sa télépathie pour rentrer dans l’esprit de Gooker lorsque ce dernier fut soudain secoué de violents spasmes. Une quantité faramineuse de sang se mit à sortir du nez, des oreilles, de la bouche et des yeux du chamane qui rendit l’âme dans un cri d’agonie. La télépathie de la comtesse se heurta alors à un vide sidéral. Il était mort. Les poings de la finlandaise se crispèrent imperceptiblement. Son teint déjà si pâle perdit encore une teinte. Immobile, la scandinave ne bougea pas d’un pouce et comme elle l’attendait avec impatience, ce fut l’insupportable ton supérieur et enfantin d’Ambroise qui brisa le silence. Toujours muette et inexpressive la nordique écouta l’allemand déblatérer son tissu de mensonge. Un sortilège d’auto-exécution hein ? La comtesse n’en croyait pas un traitre mot. Elle ne connaissait que trop bien Sliven et son fonctionnement et elle savait pertinemment que si cette pratique était en effet très courante Gooker l’aurait utilisée bien avant. Le général – se sachant pourtant très clairement vaincu – n’avait pas mis fin à ses jours. Il n’avait pas opposé de résistance farouche à Erzèbeth lorsqu’elle l’avait agrippé et il s’était contenté d’attaquer Ambroise, uniquement Ambroise alors que sa cible principale était en toute logique la nécromancienne. Non, décidément Gooker n’avait nullement commit un suicide d’honneur et n'avait à aucun moment eut l'envie de mettre fin à ses jours. Il avait de toute évidence beaucoup choses à révéler, trop de choses au gout du Coordinateur.

Alors que l’allemand remerciait généreusement Vanina de l’avoir sauvé et remis sur pieds Erzèbeth daigna enfin bouger et se retourna lentement. Elle fixa l’élémentaliste qui la regardait en souriant niaisement et murmura.

-Endr

L’effet fut immédiat ; tous les maléfices de haut niveau qui avaient requinqué l’élémentaliste s’évaporèrent instantanément et simultanément. Ambroise s’effondra alors dans un hurlement de douleur sur le sol. A nouveau meurtri et secoué de spasmes de douleurs. Vanina bien que pleine de bonne volonté ne put rien faire face à la vitesse surhumaine de sa meilleure amie qui enchaina, le bras gauche tendu vers Ambroise étalé sur le sol, en hurlant.

-Þurs reiði

Une déflagration noire ébène fusa de l’extrémité des doigts de la finlandaise pour aller frapper brutalement l’élémentaliste. Le Þurs reiði, ou « Ogre de la Colère » était un sortilège nécromant qui consistait à canaliser la colère en énergie létale, bien dosé le maléfice l’était forcément tout autant – létal. Cependant, bien que l’envie brûlait en son sein comme un brasier démoniaque, Erzèbeth ne rendit pas le sort mortel, malgré tout, à peine ce dernier heurta l’élémentaliste qu’il cracha une gerbe de sang. A l’impact où sort avait frappé le ventre il y avait désormais un cercle, d’une dizaine de centimètres de diamètre, de chaire nécrosée. Si l’on n'emmenait pas l’allemand à l’infirmerie au plus vite, la nécrose s’étendrait aux organes et il mourrait dans l’heure. Folle de rage Erzèbeth s’apprêtait à lancer un autre sort mais Vanina s’imposa fermement ordonnant à son amie de se calmer. Les yeux de la chamane étaient devenus totalement blancs, elle murmura quelques paroles inaudibles et un dôme opaque entoura l’allemand qui gémissait toujours de douleur, se tenant le ventre, vomissant encore des quantités effrayantes de sang.

La scandinave qui avait les deux bras tendus vers l’élémentaliste – désormais protégé - les abaissa doucement. Redevenue froide et calme elle fixa la japonaise et d’une voix sans appel lui dit.

-Laisse-le-moi.

Erzèbeth savait pertinemment que sa meilleure amie n’en ferait rien, et elle l’écouterait. Mais la scandinave savait tout aussi pertinemment que l’allemand – pourtant très proche du précipice de la mort – l’avait entendu. Et avec ces mots la nécromancienne lui lançait un message très clair : leur relation venait de gravir un échelon.


[HRP : J'ai posté avant Vanina avec l'accord de celle-ci]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Ven 11 Nov 2011 - 13:39
Les événements s’enchaînèrent dans un torrent de vitesse. Erzèbeth s’était jetée sur Gooker et l’avait bien amoché en l’envoyant valdinguer contre un mur de la caverne. Ambroise qui s’était relevé et qui était requinquer par les sorts de la nipponne semblait vouloir se venger lui aussi du général ennemi qui avait pris auparavant possession de son corps d’une manière désagréablement dégradante, mais la finlandaise la stoppa nette dans son ascension lui ordonnant de ne pas bouger, bien entendu quelques menaces suivirent l’énoncé afin de rendre tout cela plus « Erzèbeth ». Gooker qui laissa échapper un soupir de relâchement articula difficilement le nom de famille du coordinateur, mais avant que celui-ci n’ait eu le temps de terminer sa phrase, de violent spasme secouèrent l’entier de son corps, jusqu’à ce que mort s’en suive. Malgré une explication assez convaincante sur le fait qu’il se serait suicider dans le but d’obtenir une noble mort, la comtesse de glace se rua sur l’élémentaliste sans laisser la moindre chance à Vanina d’intervenir qui malgré de bon réflexe ne pouvait rivaliser avec la vitesse vampirique de la nécromancienne. Elle lança un sortilège puissant qui emporta le coordinateur aux bords du gouffre de la mort.

Vanina qui s’était dépêchée de rejoindre les deux Généraux, se plaça dans le champ de vision de la nécromancienne afin de bloquer ses attaques, prête à encaisser s’il le fallait. Elle avait déclenché sa transe de manière rapide, car elle était restée sur ses gardes tout au long du combat. Néanmoins un tel effort épuisait péniblement la chamane qui ne devait, en temps normal, n’utiliser que des enchantements longs. Elle invoqua un dôme réparateur autour d’Ambroise, à l’intérieur duquel des esprits tournoyaient et le maintenait en vie. La japonaise resta de immobile devant la nécromancienne qui l’intimait de la laisser passer.

« Erzèbeth, tu ne tueras pas cet homme, même si tu le crois coupable. »

La Générale orientale avait bien compris que son amie avait des doutes au sujet du coordinateur. Bien entendu, malgré les paroles tout à fait naturelles de l’élémentaliste quelques éléments étaient étranges. Comme le fait que Gooker s’adresse à lui comme s’ils semblaient être des connaissances, alors que Tugendbach était très récent dans le monde actif de l’OMDS ou encore la mystérieuse mort qui n’était pas de coutume très répandue chez les Sliviens. Mais même ces quelques doutes, sans preuves tangibles ne justifiaient pas le meurtre d’un homme et encore moins d’un homme qui les avait aidées jusque-là.

« Laisse tomber. Même si tu penses que c’est ton ennemi, il t’a sauvé lorsque tu étais en position délicate et même s’il se trouve que c’est la pire ordure sur cette terre, il l’a quand même fait. Alors considère au moins que vous êtes quitte pour cette fois. »

Vanina tentait de parler au mieux en face de son amie. Elle savait très bien que si elle s’enflammait, la nécromancienne répondrait certainement avec violence. La rage semblait l’enivrer et Vanina n’était réellement pas apte et avait encore moins l’envie de défier son amie. Elles étaient du même bord et la nipponne savait que malgré la violence qu’elle devrait se faire, la nymphe obscure se calmerait.

« Maintenant je te propose de rentrer à Lómilendë et d’aller retrouver tes enfants un moment. J’accompagnerai le coordinateur à l’infirmerie et j’en profiterai pour faire soigner ma propre blessure. »

En effet, la blessure que Vanina arborait sur son épaule n’était plus très belle à voir et la douleur qui se faisait à nouveau ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Ven 11 Nov 2011 - 20:21
La surprise fut totale. Alors que Gooker était enfin neutralisé et vaincu, Erzèbeth, loin de s'en contenter, avait aussitôt prit le parti de s'attaquer à présent au coordinateur. D'une formule, la sorcière balaya les effets des enchantements de requinquement pratiqués par Vanina, ce qui plaça immédiatement Ambroise dans une position de faiblesse. A peine avait-il eu le temps de réaliser que la finlandaise s'en prenait à lui qu'un nouveau sortilège frappa de plein fouet l'élémentaliste, sans qu'il ne puisse l'éviter. Le garçon s'effondra sous la violence de l'assaut. A terre, plié sous la douleur, il gémissait, laissant s'échapper de sa bouche quelques filets de salive sanguinolents.

Pour la deuxième fois, la nécromancienne avait fait couler le sang d'Ambroise, liquide carmin dont il avait une peur phobique lorsqu'il provenait de son propre corps. A cette vision, le rythme cardiaque de l'officier supérieur s'accéléra encore et ses tremblements redoublèrent d'intensité. Par chance, il était néanmoins probable que la véritable origine des tremblements passe inaperçue aux yeux des deux magiciennes, qui conversaient alors que lui souffrait le martyre. En effet, les spasmes pouvaient très bien passés pour étant du fait du sortilège d'Erzèbeth.

Heureusement, Vanina avait réagit promptement en décidant de secourir l'Allemand. D'une formule, elle l'avait placé en sécurité derrière un bouclier, à l'intérieur duquel virevoltaient des entités spirituelles qui prêtaient leur concours à la victime du Þurs reiði, réduisant quelque peu sa souffrance, mais totalement inopérantes quant aux effets matériels du maléfice. La tâche dévorait Ambr', progressant en lui avec une sournoise lenteur. Une vraie torture.


« Laisse tomber. Même si tu penses que c’est ton ennemi, il t’a sauvé lorsque tu étais en position délicate et même s’il se trouve que c’est la pire ordure sur cette terre, il l’a quand même fait. Alors considère au moins que vous êtes quitte pour cette fois. »


Les paroles de la chaman, que le coordinateur avait sans autre perçues malgré son état précaire, lui en apprirent long sur la profondeur des doutes qui habitaient la finlandaise quant à sa loyauté. Comment en était-il arrivé là? Jusqu'à maintenant, il avait pourtant tenu son rôle avec brio, il en était même venu à sauver Erzèbeth sur le champ de bataille alors qu'elle était en difficulté, et malgré tout ces efforts, la comtesse ne semblait pas prête à céder la moindre bribe de confiance à son collègue, qu'elle préférait tenter d'assassiner.

~Verdammt, was für einen Schmerz! Das wird untragbar und auf eine äusserliche Hifle soll ich ohnehin nicht warten. Diese scheisse Gräfin lässt mir gar keine Alternativ.~

Le garçon de 17 ans en apparence ne perdrait pas la face si facilement face à Erzèbeth, et surtout, il ne lui ferait pas le plaisir de mourir de son fait. Quand bien même le sort n'avait pas revêtu son intensité maximale, en attendant d'être mené à une quelconque infirmerie, Ambroise avait largement le temps de succomber. Il fallait que la sorcière annule son enchantement d'elle-même, sous la contrainte si nécessaire. Sachant que Vanina ne serait pas prête à aller aussi loin que lui, l'élémentaliste, toujours brisé sur le sol, rassembla ce qu'il lui restait de force pour une contre-attaque digne de ce nom. Sa voix, bien que déchirée par la douleur, raisonna comme une terrible sentence:

- Pro vento usque.

Ce qui se produisit alors fut absolument incroyable. Une colonne d'air verticale fusa des cieux vers Erzèbeth à plusieurs centaines de kilomètres heure, la plaquant aussitôt face contre terre. L'impact, inattendu et violent, ne manqua pas d'occasionner des lésions diverses sur tout le corps de la nécromancienne, et particulièrement au niveau du visage. Immobilisée contre le sol, la tête enfoncée dans la neige, le vent soufflant sans discontinuer et avec une telle intensité que tout mouvement, même pour une descendante de vampire à la force surhumaine était impossible, Erzèbeth se retrouvait une fois de plus dans une situation peu confortable en face du coordinateur. Ainsi neutralisée, Nàsdy avait le visage enfoncée dans la glace - qu'elle semblait tant affecter - et se retrouvait, une fois encore, incapable de respirer convenablement. Un duel à mort se jouait désormais entre le Hexenmeister et la nordique. S'ils ne revenaient pas l'un comme l'autre à la raison, ils mourraient, c'était certain. Restait à savoir qui succomberait en premier.

La chaman nippone observait la scène, stupéfaite. Un courant d'air violent battait ses longs cheveux rosés, ni plus ni moins que les turbulences engendrées par l'afflux d'air qui maintenait la finlandaise la tête dans la neige et le corps immobile sur le sol glacé.

L'OMDS en était arrivé là. Un slivien témoin de la scène en train de se jouer aurait naturellement beaucoup rit, alors que Vanina, elle, se remémorait certainement un autre comba,t similaire en intensité, qu'elle avait arbitré des années auparavant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   Sam 12 Nov 2011 - 13:26
Silencieuse et impassible Erzèbeth écouta son amie parler. C’était donc lui qui l’avait sortie de cette mauvaise passe une vingtaine de minutes auparavant. L’information calma quelque peu la comtesse. Cette dernière en avait eu l’intuition, mais voilà qu’elle en avait la confirmation. Elle devait donc en effet une fière chandelle à l’Allemand qui lui avait sauvée la vie. Erzèbeth avait beaucoup de défauts ; mais c’était une femme pleine d’honneur, ce qui rendait d'ailleurs la situation encore plus désagréables pour la nordique. La finlandaise qui exécrait tant Ambroise lui devait la vie. Vanina avait raison, ils étaient désormais quittes.

Erzèbeth abandonna donc sa pause de combat. Vanina lui sourit furtivement, soulagée que son amie ait entendue raison. L’orientale proposa que les trois dirigeants de Lómilendë retournent à la base, d’une part pour soigner Ambroise dont la nécrose s’étendait, d’autre part pour faire le point et rédiger le rapport de la mission « Puesta del Sol ».

L’attaque fut des plus inattendues. Une colonne d’air descendante d’une force colossale projeta avec violence la nécromancienne face contre terre. Dû au parfait effet de surprise la nordique ne put rien faire. Ambroise avait de toute évidence des ressources cachées. Impressionnant. Vanina qui elle aussi fut prise de court par la surprise ne réagit pas tout de suite ; et alors qu’elle allait le faire, Erzèbeth s’adressa à elle télépathiquement.

NON !

Le cri résonna dans la tête de la chamane qui eut l’impression qu’on venait de la plonger dans un lac glacé. Erzèbeth n’avait pas voulu blesser sa collègue mais l’adrénaline était tellement élevée que son message télépathique avait été bien plus fort qu’elle ne l’avait pensé.

Eraflée de toute part, quelques côtes brisées, le visage enfoncé dans le sol gelé lui empêchant ainsi de respirer Erzèbeth, se mit à avoir des hoquets étranges. Elle riait. Du moins à la façon dont sa position actuelle le lui permettait. Le fou. Il lui avait donné la raison dont elle avait besoin. Dès lors Erzèbeth pouvait enfin franchir cette ligne qu’elle attendait tant de franchir. S’il était certain que la plupart des gens sous-estimait Ambroise à tort, on sous-estimait pas Erzèbeth ; et à raison. Malgré ses capacités physiques surhumaines, la comtesse ne pouvait pas se mouvoir, et il lui était impossible de formuler un maléfice - ce qui excluait d’emblée les plus puissants sorts - qu’elle connaissait. Qu’importe, Erzèbeth n’avait nullement envie d’user d’un enchantement.

Ambroise toujours recroquevillé, ses mains posées sur sa plaie nécrosée, fixait avec détermination sa victime. A ce jeu -là il gagnerait, sa blessure mettrait encore plus d’une demi-heure à le tuer alors que le manque d’air de la comtesse aurait rapidement raison d’elle. Vanina elle était totalement tiraillée. Elle n’avait qu’une envie c’était de venir en aide à son amie et mettre fin à cette folie, mais la scandinave n’avait été on ne pouvait plus clair ; elle ne voulait pas que la chamane intervienne.

Sans crier gare et avec toute la force dont elle était capable, Erzèbeth rentra dans l’esprit d’Ambroise tel un bulldozer roulant sur un petit château de verre. L’effet fut immédiat, le pro vento usque s’interrompit instantanément. Péniblement la comtesse se releva, riant comme une démente. Puis son rire se calma progressivement pour s’arrêter soudainement laissant place à de la contrariété. La nécromancienne était rentrée avec une telle vigueur dans la tête de l’allemand déjà affaibli que celui-ci avait sombré dans le coma lui fermant de ce fait la porte de son intérieur. La scandinave ne pourrait donc pas lire dans ses pensées.

Du sang maculait son visage à la pâleur lunaire et respirer lui faisait mal. Erzèbeth était aussi mal en point que Vanina qui avait elle aussi perdu plusieurs teintes de peau au fur et à mesure qu’elle s’était vidée de son sang.

-Tu as raison Vanina ; il est temps de rentrer.


Répondit Erzèbeth à sa collègue. La comtesse jeta un dernier coup d’œil à Ambroise étalé par terre.

J’espère pour toi que c’était notre dernière confrontation ; car la prochaine fois je n’aurai aucune pitié.


Pensa froidement la nordique. Une chose était sûre, l’atmosphère à Lómilendë allait être des plus tendus. Il apparaissait désormais comme une évidence à la comtesse qu’il lui fallait faire le point - seule - et trouver une solution à l’épineux problème Ambroise. A proprement parler elle n’avait aucune preuve irréfutable, juste de nombreux indices. Cependant la finlandaise ne frappait jamais à moitié, aussi elle attendrait patiemment et le jour opportun, le jour où il y aurait une faille elle s’y engouffrait sans merci.

Les deux sorcières sortirent de la grotte – les soldats de l’OMDS venaient de finir de dégager l’entrée - suivie du corps inerte du coordinateur que Vanina faisait habilement léviter un petit mètre derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Puesta del Sol [Vanina, Ambroise puis Erzèbeth / Islande] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» départ pour xXx Islande... quoi? en pédalo!
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» Et puis, on va aussi piquer leurs nez [ Go go go PokéTsuki o/]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Le Monde :: Missions à travers le Monde.-