AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Happy meal! - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Happy meal! - Terminé    Jeu 27 Oct 2011 - 16:33
Fatigué, pressé, curieux, tantôt pensif, heureux et affamé: c'est ainsi qu'il convenait de décrire l'état d'esprit du lieutenant Ilian Adelsohn alors qu'il réglait son repas et déjà s'apprêtait à filer en direction d'une table isolée pour y dévorer le contenu de son plateau, seul, comme il en avait l'habitude. La matinée du garçon avait été merveilleuse. Libéré de son travail en raison de l'envolée subite du Hexenmeister vers l'Islande, Ilian avait eut tout loisir de profiter des premières lueurs du jour pour quitter le château et s'imprégner de la nature sauvage de la région le temps d'une marche sur les hauts de la forêt de Margolin, qui surplombait sur des kilomètres le Lac Leinster. Suite à cet épisode détente et réflexion, l'officier avait décidé d'entretenir son physique en allant courir une heure et demie durant dans le parc de l'ancienne école. Se faisant, il était tombé sur une volée de nouvelles recrues élémentalistes à l'instruction, qu'il avait fini par coacher en compagnie des sous-officiers formateurs. A l'initiative de l'Allemand, on avait fini par organiser de petits duels et c'est dans une ambiance sportive et bon enfant que les sorciers s'étaient défiés les uns les autres, usant de leurs dons respectifs. Il y avait parmi l'équipée qu'Ilian avait côtoyée des éléments de talent, très prometteurs.

Le jeune homme était sur le point de jeter son dévolu sur une place libre lorsqu'il aperçut, à 30 mètres devant lui, l'informateur Gabriel Miraglia Cortés, de dos, qui entamait son déjeuner dans la plus stricte intimité. Cette vision eut tôt fait de remémorer au châtain l'énoncé que lui avait adressé le sorcier quelques jours auparavant, en hâte, alors qu'il lui avait amené le soldat russe. Il s'agissait de partager un repas ensemble, à l'occasion.

~Après tout... pourquoi pas!~

Ayant pris une décision, 'Lian vira de bord et se précipita en direction du noiraud, enthousiaste et souriant.


- Salut, l'informateur, clama l'élémentaliste, une fois parvenu à la hauteur du sud-américain.

- J'ose? Gabriel abandonna un signe d'approbation, ce qui poussa l'officier à s'assoir en face de son collègue.

Les deux sorciers se jetèrent un bref regard, se souhaitèrent réciproquement bon appétit, puis attaquèrent leurs assiettes, l'air voraces.


- Tu m'as invité l'autre jour... Alors dès que je t'ai vu à l'instant, je me suis dit que tu apprécierais peut-être que je me joigne à toi un moment.

Ilian n'ajouta rien, avalant à ce moment précis sa première fourchetée. En fait, le châtain était désormais curieux de mieux connaître l'individu qui lui faisait face. Le duel plus serré qu'attendu entre les garçons avait éveillé l'intérêt de l'Allemand, qui se réjouissait de pouvoir détailler un peu mieux la personnalité de Gabriel et peut-être en faire plus qu'une simple connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Dim 30 Oct 2011 - 22:50
Après de longues semaines passées à suivre le Général Gooker Gabriel pouvait enfin trouver un peu de calme et de repos à la base-mère. Ce matin Gabriel s’était levé très tôt et avait comme chaque jour commencé la journée par une médiation. Ce petit rituel permettait au chamane de se recentrer tout en perfectionnant sa communication avec l’autre monde ; communément appelé « l’au-delà ». Vers 10h00 le sud-américain s’était dirigé vers la salle commune pour aller prendre son déjeuner. Comme à son habitude il choisit un coin isolé et alla s’asseoir discrètement au bout d’une table.

A peine l’informateur plantait sa fourchette dans son omelette qu’une voix familière résonna à ses oreilles. La voix de l’autosuffisance. Gabriel sourit discrètement. Mira quien está. Le noiraud adressa un large sourire à Ilian et l’invita à s’asseoir. Le lieutenant s’exécuta et vint se poser en face du latin. L’informateur planta ses yeux mordorés dans ceux de l’allemand. L’élémentaliste avait beau avoir beaucoup de charme Gabriel lui portait une profonde répulsion. Quelque chose chez ce lieutenant dérangerait profondément le sud-américain. Gabriel ne pouvait tout simplement pas le sentir. Mais d’un autre côté, l’allemand piquait sa curiosité.

-Oui ; je me suis dit qu’après le duel qu’on a mené ce serait sympa de faire plus connaissance.

A l’évocation du duel Gabriel ressentait une joie tout contenue. Son métier n’était en aucun cas orienté vers l’offensive et pour un « simple » informateur le sud-américain avait plus qu’honorablement tenu tête à Ilian, de plus le vénézuélien avait appris bien des choses sur le lieutenant en le combattant. C’était aussi ça être informateur ; tout analyser. Et se battre avec quelqu’un était la meilleure manière de le cerner. De comprendre ses peurs, ses limites, ses qualités. L’allemand n’en était certainement pas conscient mais Gabriel était littéralement en train de le scanner.

Le vénézuélien passa de manière désinvolte sa main dans sa chevelure de jais et reprit d’un ton enjoué.

-Alors… je sais que c’est bas et atrocement cliché mais… entre la vieille congelée et le nabot décoloré tu penches pour qui ?


Gabriel adressa un sourire resplendissant à son collègue. L’avis du châtain sur les trois sorciers à la tête de la base intéressait énormément l’informateur. Après tout, au-delà des caractéristiques propres à chacun, les relations qu’entretient quelqu’un avec autrui en dit également long sur le reste de sa personne. De ce fait, l’opinion d’Ilian révèlerait bien plus à Gabriel que ce dernier ne pourrait le croire. Au-delà d’un joli minois l’informateur avait également hérité d’une intelligence redoutable et d’un esprit pointu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Lun 31 Oct 2011 - 0:35
Irréprochables, les manières de Gabriel. Ses sourires, le ton enjoué de sa voix, sa mine béate, son comportement, tout ça en faisait quelqu'un de très avenant, avec qui on échangeait volontiers. Mieux même, ce sud américain parvenait à mettre tellement à l'aise ses interlocuteurs qu'il les incitait par son seul dasein aux confidences. Ces qualités concourraient d'ailleurs à faire de Miraglia Cortés l'un des plus talentueux élément du département de l'information.

Ignorant tout de la répulsion qu'il suscitait en fait chez son interlocuteur, mis en confiance, Ilian acquiesça poliment à la première intervention du noiraud. Faire davantage connaissance, ouais: c'était exactement ce que lui-même voulait. Bluffé par le chamane et ses aptitudes au duel, l'Allemand comptait bien garder à l'oeil cet excellent élément de Lomilendë, qui avait presque tout du parfait "concurrent". Ors, Ilian, à l'instar de son ancien maître, affectait luttes et défis, et voyaient au travers de ces institutions tant de moyens de grandir et de devenir plus fort. Quand bien même Adelsohn n'avait de loin pas tout donné dans le duel amical qu'il avait mené, force était de constater que Gabriel surpassait d'une bonne tête la moyenne des chamanes en terme de maîtrise magique. C'était très réjouissant. Enfin il avait trouvé un contemporain, susceptible de constituer un jour peut-être une menace. Intuitivement, le châtain devinait en effet l'extrême intelligence du vénézuléien, sans pour autant soupçonner en revanche que celui-ci la mettait en oeuvre en ce moment-même pour l'épier et retirer de ses moindres faits et gestes toutes les déductions adéquates qui s'imposaient.

Une question résonna bientôt aux oreilles de 'Lian. Miraglia Cortès comptait savoir pour qui il penchait: Erzèbeth ou Ambr'. Un immense sourire se dessina aussitôt sur la face du lieutenant, qui ne mit guère de temps à répondre.


- Ambroise, très clairement. Tous le monde a tendance à le sous-estimer à la base, et c'est exactement ce qu'il cherche d'ailleurs. Mais pour avoir été son élève, laisse moi te dire qu'en plus d'un siècle d'existence et de par maints combats menés, il a accumulé des pouvoirs que tu ne soupçonnes pas.

Le châtain marqua une pause, prenant la peine de se remémorer les rares moments qu'il avait eu l'occasion de passer en la compagnie de la générale Nàsdy. Elle aussi dégageait quelque chose, c'était incontestable.

- Nàsdy a naturellement sa réputation et elle fait figure de championne, oui. Je crois cependant qu'un duel avec le coordinateur se solderait pour elle par une défaite et un échec retentissant. Ambr' a résolument quelque chose que je ne perçois pas chez elle, un détail, qui fait de lui mon favori. Voilà ce que je pense en l'état actuel des choses, à l'avenir, tout cela peut naturellement changer. Et toi, ton avis sur eux?

Le regard de l'élémentaliste allemand balaya Gabriel en train de manger. Pas l'ombre d'une cicatrice laissée par les éclats de verres qu'il avait projeté sur le latino, l'infirmière avait fait des merveilles, car vraiment, l'informateur était dans un sale état alors que le lieutenant l'avait transporté à l'hôpital de la base.

Reportant son attention sur son plat, 'Lian avala à toute vitesse une bonne partie du contenu de son assiette, laissant trainer ses oreilles pour écouter la réponse du garçon.

Ensuite, le châtain ajouta encore, sur un ton volontairement provoc':


- Rien à voir: tu ne m'en veux pas trop d'avoir été meilleur que toi quand nous nous sommes battus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Mer 2 Nov 2011 - 22:39
Alors que l’attitude chaleureuse et avenante de Gabriel semblait naturelle elle était en fait réglée comme une horloge et intérieurement le noiraud était aussi froid qu’une pierre tombale. Le chamane envoutait de son regard cuivré son interlocuteur et exerçait sur lui une attraction bien cherchée. Conscient de ses charmes le sud-américain en usait et en abusait. Alors qu’Ilian répondait à se première question Gabriel s’étira négligemment et enleva son surement pour se retrouver en marcel noir. Evidemment lorsqu’il retira son pull le tout se leva uniformément dévoila ses abdos marqués et sa peau halée.

Ilian vouait clairement une allégeance aveugle et par conséquent une répugnante soumission à Ambroise. Le ton niaisement admirateur et l’argument facile. Gabriel sourit en approuvant et feint même à la perfection intérêt et surprise suite à la réponse de l’élémentaliste. Lorsque l’allemand demanda en retour son avis au noiraud, celui-ci eut un rire maitrisé à la perfection qui semblait tout à fait sincère et répondit chaleureusement.

-Le nabot. Je miserais sur le nabot. Après tout il surgit de nulle part et décroche le poste de coordinateur de cette base d’élite ; c’est loin d’être anodin.

Tout en réfléchissant Gabriel leva innocemment les yeux au ciel et prit une moue pensive. Cette attitude maitrisée donnait une impression de soumission et de naïveté maitrisée qui attendrissait n’importe quel être humain déjà passablement intéressé par son interlocuteur comme l’était Ilian par Gabriel. Tout n’était que manipulation et froide réflexion pour le vénézuélien qui refermaient ses griffes sur l’élémentaliste.

-La vieille bourge est évidemment un gros morceau. Je veux dire, j’ai grandi en apprenant à la respecter et à la craindre. C’est une figure mondiale. Une soldate cruelle et implacable et surtout une grande femme. Je veux dire ; dans le monde machiste dans lequel on vit les femmes de sa trempe sont rares.

Le chamane ponctua son opinion d’un sourire en coin. Gabriel variait les sourires, les tons et les approches. Il savait pertinemment que pour manipuler il ne fallait pas être robotique. Il fallait donner l’impression d’être vivant, authentique, et dans ce domaine il n’y avait pas meilleur que l’informateur. Le lieutenant avait beau être un prodige dans son art et un homme très intelligent il se trouvait face à un maître de la manipulation. Un homme surentrainé à charmer et manier autrui. Car le manque de combats offensif chez les membres du département de l’information était clairement remplacé par une supériorité indiscutable de leur capacité à manipuler les autres. Sa formation d’Informateur couplée à sa personnalité cruelle, froide et implacable faisait de Gabriel – au-delà d’un sorcier – un humain redoutable.

Lorsqu’Ilian lui lança sur un ton taquin une petite pique Gabriel sourit innocemment, d’un sourire doux et condescendant et répondit.

-Absolument pas. Tu es un grand sorcier Ilian et je suis toujours ravi de pouvoir apprendre des meilleurs que moi pour à mon tour m’améliorer.

Flatter l’égo et….

-Mais fais attention, je n’oublie pas que je me dois de te mater à mon tour.

Corser l’affaire pour introduire une compétition saine et affirmer son caractère attisant de ce fait l’intérêt de son interlocuteur et son envie de montrer sa supériorité une nouvelle fois. Oui ; Gabriel était un maître. Une fois que les deux jeunes hommes eurent finis de manger le noiraud regarda son collègue et lui proposa.

-Alors ; tu as des choses à faire ou tu veux qu’on aille faire une petite promenade ? Ou autre chose. Si tu as de brillantes propositions je suis partant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Ven 4 Nov 2011 - 18:45
Lorsque le lieutenant Adelsohn mentionnait le alte Hexenmeister, sa voix et son enthousiasme trahissaient souvent l'admiration qu'il vouait au personnage. Mais contrairement à la déduction que Gabriel avait posée, cet intérêt et ce respect ne découlaient d'aucune façon d'une stupide allégeance, pas plus qu'ils ne constituaient une forme de soumission. Le respect qui existait entre les deux allemands découlait uniquement d'une longue relation d'amitié, fortifiée par les années et le vécu d'expériences communes. La relation de base entre le fils Adelsohn et maître Tugendbach était semblable à celle qu'un professeur entretien avec un élève talentueux qu'il admire et qu'il supporte. Au fil des ans, elle avait évolué vers une relation père-fils, et les secrets entre le "nabot" et son Zauberlehrling n'étaient pas légion. Enfin, Ambroise avait eut maintes occasions de susciter chez Ilian un émerveillement tout rationnel, basé sur les nombreux affrontements qui avaient émaillés le processus d'apprentissage du prodige Adelsohn. Non, il ne fallait pas y voir une bête allégeance construite sur du vent, mais bien plutôt un rapport privilégié chèrement gagné par les deux personnages.

Distrait par la gestuelle étudiée de son interlocuteur, 'Lian ne prêta pas l'attention requise à Gabriel pour se rendre compte de sa déduction erronée. Il ne reprit donc pas l'informateur, ce qu'il eut habituellement fait en constatant pareille méprise.

Bientôt, le noiraud partagea son avis sur la question d'une confrontation entre l'élémentaliste et la nécromancienne. Il cautionnait la précédente affirmation d'Ilian. Mieux, Gabriel parvenait même à feindre prodigieusement un intérêt piqué de curiosité quant à l'énoncé du lieutenant, qui n'y vit que du feu. L'informateur avec qui il venait de partager un repas se jouait déjà de lui et piégé par les apparences, l'Allemand ne parvenait plus à s'extirper du mensonge dans lequel il était conforté depuis peu. Sans le savoir, il était le prisonnier du chamane. Alors qu'il croyait au début d'une amitié, force était de constater qu'il n'y avait pour Gabriel entre lui et Ilian qu'un lien fonctionnel de manipulateur à manipulé, rien d'autre. S'il avait été conscient de ce qui se jouait en ce moment-même, Ilian aurait surement tenté d'achever à n'importe quel prix celui qui se permettait de l'instrumentaliser de la sorte. Ignorant et sur ce coup, naïf, l'élémentaliste ne réalisait tout simplement pas, trop noble dans ses comportements pour se figurer pareille chose.

Le collaborateur du département de l'info enchaîna en flattant le châtain, répondant à sa provocation par une autre, faisant monter les enchères. Ilian affectait tout particulièrement ce genre d'escalade de comportements, qui tantôt rapprochait, tantôt éloignait les individus les uns des autres. Sans répliquer oralement, le regard du châtain confirma à son interlocuteur qu'il répondait présent à cette forme de défi, et qu'il se ferait un plaisir d'affirmer sa supériorité de toutes les manières qu'il jugerait appropriées...

C'est simultanément que les deux garçons finirent leur repas. A cette occasion, Gabriel reprit d'ailleurs la parole:


- Alors ; tu as des choses à faire ou tu veux qu’on aille faire une petite promenade ? Ou autre chose. Si tu as de brillantes propositions je suis partant.

Ilian allait immédiatement décliner la proposition, quand bien même il avait clairement envie de partager un peu plus de temps avec l'informateur. En effet, il avait prévu d'affecter son après-midi à une tâche complexe dont la réalisation lui semblait néanmoins prioritaire. Depuis son entretien avec Karell, le lieutenant n'arrêtait pas de ressasser le cours des évènements en quête d'indices sur l'individu qui se trouvait derrière la manigance, et à force de déductions et d'hypothèses, l'Allemand avait la quasi-conviction qu'il convenait d'orienter ses recherches du côté de la générale Tsukiyo, qu'il ne connaissait que trop mal. Il avait donc prévu de faire un détour par son bureau, pour tâcher d'y récolter des indices ou des preuves, qu'il pourrait ensuite mettre à la disposition d'Ambr' pour corroborer les dires qu'il lui avait adressé dans une lettre et lui permettre de mieux saisir la situation. Entre autre, le collaborateur de l'Etat-major savait les trois têtes de Lomilendë absentes en raison d'une mission à l'étranger.

Ilian, revenant sur son refus catégorique, improvisa alors d'une voix posée et prudente, évaluant la réaction de Gabriel dans ses plus infimes détails, la réponse que voici:


- J'ai à faire professionnellement parlant. Mais si ca se trouve, tu vas pouvoir m'accompagner. Tu connais Tsukiyo? Ton avis sur elle, enchaîne ensuite sur l'équation Ambr' - Erzy' en l'incluant comme paramètre, et si tes réponses me conviennent, j'ai effectivement quelque chose de plus excitant à te suggérer qu'une simple promenade à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Mer 16 Nov 2011 - 17:39
La supériorité ce concept des plus abstrait semblait miroboler constamment dans les yeux d’Ilian. Et pourtant, de facto, celui qui était en train d’acquérir une vraie supériorité sur l’autre c’était bel et bien Gabriel sur l’allemand. Le fait d’avoir gagné le duel contre l’informateur ne faisait que de gonfler l’égo déjà surdimensionné du châtain qui ne verrait en aucun cas le coup venir. Gabriel était en train de se jouer de lui et il allait pousser le vice loin, tellement loin que le lieutenant en serait anéanti. Pas éternellement c’était certain. Il avait bien trop de caractère pour ça ; et c’était d’ailleurs une chose qu’admirait beaucoup le latin. Ilian en voulait ; il avait de la volonté et de l’intelligence ; de la noblesse même. Mais que pourrait la noblesse face à la cruelle beauté et au démoniaque esprit manipulateur qui constituaient l’épineuse et vénéneuse personnalité du vénézuélien ?

La première surprise fut la réponse de l’allemand à l’invitation de Gabriel, ce dernier était en effet certain qu’il allait refuser ; c’était comme ça que fonctionnaient les personnes comme Ilian. Elles tentaient de se rassurer en se faisant désirer. Elles donnaient l’illusion d’être libres alors qu’elles sombraient d’ores et déjà dans la soumission et la naïveté. Cependant, l’allusion à la japonaise brouilla tous les paramètres du sud-américain qui sentit tout son être se glacé intérieurement. Il n’en laissa cependant rien transparaitre ; il le fallait. Ce fut dont avec une grand douleur intérieure qu’il articula pourtant d’un ton neutre et professionnel comme l’exigeait la situation.

-Je ne la connais pas personnellement. Pourtant il est clair qu’elle sera la perte d’Ambroise ; car si avant je penchais en faveur de Tugenbach pour une confrontation directe avec la Nàsdy il est plus qu’évident qu’Erzèbeth-Vanina réduisent Ambroise en charpie et sans trop de peine qui plus est. La relation entre les deux générales est une force titanesque, mais également bourrée de faiblesses.

Au contraire de ce qu’il avançait même si Gabriel ne connaissait pas personnellement Vanina il connaissait tout d’elle. Il s’était renseigné durant de longues années montant sur la nippone un dossier béton.

-Pour ce qui est des relations qu’elle entretient avec Ambroise du peu que je sais je dirais qu’elle serait la plus encline à lui accorder sa confiance. Je ne vois vraiment pas Mme Nàsdy le faire. A moins bien sûr que…


Gabriel se tut soudainement. Il s’était juré de rester impartial concernant l’opposition Ambroise-Erzèbeth. L’issu l’intéressait grandement et il n’avait de ce fait nullement envie que le petit chien-chien du coordinateur court lui raconter les points faibles de la comtesse que connaissait le chamane.

-… qu’à l’avenir il l’écoute docilement.

Foutaise. Jamais Erzèbeth n’accorderait sa confiance à quelqu’un parce qu’il « l’écoute docilement » ; ça Gabriel en était certain. Le chamane sourit à Ilian. Il ne savait pas s’il avait répondu comme l’allemand le désirait à ses interrogations et il s’en contre-fichait à vrai dire. L’intérêt capital du noiraud était ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Mer 16 Nov 2011 - 22:02
Les mains jointes, le regard posé sur Gabriel, l'officier écouta attentivement l'entier de son allocution, avec une attention telle qu'il aurait été capable de reproduire mot pour mot le petit exposé du noiraud une fois qu'il en eut terminé. L'énoncé, bien structuré et pertinent, constituait à lui seul une nouvelle preuve de la redoutable intelligence de l'informateur. Le tout avait été rendu dans un parlé anglais pur style, avec la forme et les manières. Le noiraud savait plaire à son auditoire et le convaincre, et s'il était redoutable dans ses déductions, il l'était encore plus dans sa façon de les transmettre aux tiers. Le lieutenant tenait donc enfin son rival, exactement le genre d'individu dont il avait besoin pour progresser et faire murir ses propres compétences. Mieux qu'un individu, Gabriel Miraglia Cortès semblait être devenu un ami, ou en tout cas l'ébauche d'un ami, et partant, il y avait matière à exploiter ce rapport, toujours dans l'optique d'atteindre de plus grands pouvoirs, une meilleure compréhension du monde, et in fine, dans le but ultime d'avoir à disposition de nouveaux outils à mettre au service du bien. Immobile, silencieux, charmé, Ilian tarda à répliquer.

Après quelques secondes d'un silence qu'il jugea après coup un brin dérangeant pour lui, Ilian se reprit:


- Parfait, tu es très intéressant. J'aime ta façon de penser, je vais pouvoir t'expliquer ce que j'envisage d'entreprendre dans le courant de l'après-midi, mais avant, je souhaite te faire part d'une divergence de vue. Erzèbeth Nàsdy, que j'ai un peu cotoyé, n'accordera jamais sa confiance à un docile caniche. Ca tombe bien d'ailleurs, Ambroise n'est pas de ce gabarit. Conclusion, il a peut-être une chance de gagner la confiance de la comtesse.

La mine joyeuse, le lieutenant compléta:

- Je ne sais d'ailleurs pas comment tu es en mesure d'arriver à la conclusion que la générale Nàsdy fait confiance à ceux qui lui sont soumis. Sa personnalité ne traite en égal que les personnes qui ont fait leur preuve, de façon autonome. Cela signifie: ceux qui lui ont donné raison lorsqu'elle était dans le juste, mais aussi ceux qui ont osé s'élever face à elle lorsqu'elle sombrait dans le faux. Et quoi qu'on dise de cette femme: furie, force de la nature, vampire, monstre... On oublie trop souvent de se souvenir qu'elle est avant tout humaine.

Cela dit, mon programme pour l'après-midi...


Avant de pouvoir finir sa phrase, Ilian s'était mis à tousser. D'un élégant mouvement du bras gauche, il avait portée une de ses mains à la hauteur de sa bouche, par politesse. Il allait poursuivre sur sa lancée et indiquer à Gabriel sa volonté de violer l'intimité des locaux de la générale Tsukiyo pour le compte du coordinateur, lorsque tout à coup...

***

Accourant à tout allure, le petit messager s'était faufilé à travers les rangées de tables, avait enjambé des bancs sur sa route pour finalement s'arrêter in extremis à la table des deux garçons sur le départ. Essouflé, l'individu cracha son message d'une traite, avant de reprendre son souffle.


- Ils sont de retour le coordinateur est dans le coma mais Sliven a été stoppé et un général ennemi de haut rang a été tué vous devriez allez voir par vous même mon lieutenant.

"Le coordinateur est dans le coma". A ces mots, Adelsohn s'était figé, perdant instantanément une teinte. Le garçon se mit aussitôt à réfléchir à toute vitesse, essayant de comprendre comment une telle chose avait pu arriver. Naturellement, la délivrance inespérée de cette information chamboulait tous ses plans. Impossible de fouiller le bureau de Tsukiyo en sa présence dans la base, beaucoup trop dangereux. Et maintenant, le Hexenmeister devenait sa priorité. Après tout, il était chargé de sa sécurité.

Se levant brusquement, l'officier Adelsohn lança à Gabriel un regard qui mêlait colère et déception. Les yeux d'émeraude du jeune homme ne vacillèrent pas lorsqu'il déclara sur un ton parfaitement maitrisé:


- Navré, il y a de l'imprévu et je dois faire face. Nous nous reverrons surement.

D'un pas vif et téméraire, le châtain s'éloigna de la table, filant à travers la pièce direction l'entrée sud, à partir de laquelle il était le plus aisé de rallier l'infirmerie du château.

[HRP] Ce topic se déroule fictivement 2 jours après le suicide de Macchi: 1: Macchi est mort / 2: Ivan Hemsworth a enquêté sur l'affaire et rendu compte à Ilian la veille / 3: les généraux de Lomilendë viennent de rentrer à la base au terme de ce post. Cet ajustement est réalisé avec les bénédictions de Vanina Tsukiyo, d'Erzèbeth Nàsdy et d'Ambroise Tugendbach.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Gabriel Miraglia Cortés
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Vénézuélien
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 24 ans

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/08/2011

MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    Ven 18 Nov 2011 - 14:57
Sans réelle surprise Gabriel écouta Ilian le contredire – à raison – à proposer d’Erzèbeth. C’était une évidence, cette femme bien au contraire d’accorder sa confiance à les soumis, elle les exécrait plus que tout. Impassible à l’intérieur Gabriel affichait cependant tout le contraire sur son visage avenant. Il s’était imperceptiblement rapproché de l’allemand et avait plongé ses yeux mordorés dans les siens. Il donnait clairement l’impression au Lieutenant d’être passionné par son discours. Le tout accompagné de temps à autre d’une moue pensive rendait à nouveau la manipulation parfaite, excellemment diabolique.

Ilian semblait porter un certain respect à Erzèbeth, ce qui entrait parfaitement sa logique intrasecte. L’élémentaliste recherchait le pouvoir et la puissance et admirait ceux qui les détenaient. Surtout les gens puissants. Car qu’est-ce que le pouvoir si ce n’est un titre ? Il pouvait y avoir des parfaits abrutis au pouvoir. Inlassablement le nom « Vanina Tsukiyo » se mit à briller en lettre capitale. Perra. Trop obnubilé par sa haine et sa soif de vengeance Gabriel ne s’était jamais demander comment il percevait réellement Ambroise et Erzèbeth ; il avait divers avis préconçus qu’il servait habilement dans les situations adéquates toujours dans le but de manipuler autrui et de le soumettre mais il ne s’était jamais vraiment forgé sa propre opinion. Il se jura néanmoins de le faire.

A l’évocation de l’humanité d’Erzèbeth le sud-américain eut un sourire sincère. Qu’est-ce qu’un humain ? La question restait ouverte mais intérieurement, malgré le peu de contacts directs qu’il avait eu avec la comtesse, il avait beaucoup de peine classifier cette femme en tant qu’humaine.

Ilian allait lui expliquer le programme de la journée lorsqu’ils furent interrompus par un soldat essoufflé qui leur annonça une nouvelles pour le moins cocasse. Ambroise était dans le coma. A nouveau sans surprise, Gabriel – qui avait pris un air grave comme l’exigeait la circonstance – regarda le chienchien du coordinateur courir rejoindre son maître. Pathétique. L’allemand s’excusa et s’en alla. D’un ton neutre le noiraud répondit.

-Je comprends. A bientôt.

Il regarda le lieutenant s’éloigner d’un pas décidé ; bientôt il se retrouva seul dans le réfectoire. Tout le monde avait quitté les lieux. Le vénézuélien murmura.

-Corre perrito. Ya te capturaré, no me podrás escapar.


Puis, Gabriel se leva gracieusement et quitta à son tour la salle commune. L’annonce du coma d’Ambroise avait fait germer plus d’une idée en son sein. Ahora tenía que comprobarlas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Happy meal! - Terminé    
Revenir en haut Aller en bas
 

Happy meal! - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Happy Meal! ? Chiara
» Pokemon dans ton Happy Meal !
» 04. Happy Birthday, Cat.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Salle Commune de Lómilendë-