AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Ven 28 Oct 2011 - 15:22
Le bruit de mes pas qui résonne sur le béton glacé du sol me hurle que je suis seul. Je ne veux plus l'entendre, je couvre mes oreilles de mes mains, sans cesser de courir. Je manque de tomber, une fois, deux fois, je ne compte plus. Je n'arrive plus à reprendre ma respiration, elle est sifflante, je tousse, je n'en peux plus. Les escaliers devant moi semblent ne pas avoir de fin, ils montent, sans s'arrêter, je les suis, sans m'arrêter.

L'impression d'être poursuivi me noue l'estomac, cette chose qui me pourchasse va m'engloutir, c'est certain. Je me débats, je cours comme si ma vie en dépendait, en réalité, elle en dépend vraiment. Je sais précisément ce qui est à mes trousses, ce sont mes erreurs, tous ces faux pas, que je n'ai jamais assumés. J'ai beau me dépêcher, ça ne sert à rien n'est-ce pas ? Ils sont en moi, c'est trop tard, c'est foutu depuis bien longtemps. Mais je me mens à moi-même, je mens à tout le monde. Regardez-moi j'ai fondé une famille, avec une femme belle, respectée. Nous avons vécu une histoire merveilleuse, elle me détestait, j'étais fou d'elle, j'ai tout fait pour qu'elle succombe. Elle l'a finalement fait, nous nous sommes marié, nous avons eu deux merveilleux enfants. Tout paraissait si vrai, si beau. Notre union, notre amour, notre seule chance d'être heureux dans ce monde. Mais alors si tout cela a existé, si tout cela avait un sens, pourquoi est-ce que tout a disparu, si brusquement ? Pourquoi ai-je tout détruit, tout gâché ?

J'arrive finalement à la fin des marches, mon élan me fait perdre l'équilibre et je tombe. Mon corps est propulsé sur la pierre froide de la tour, je crie. J'aurais voulu hurler son nom, mais je n'en ai même plus la force, je n'arrive pas à articuler quoi que ce soit.

Allongé sur le sol humide, je sanglote. Ma main droite se glisse dans la poche de ma veste, caressant du bout des doigts le petit bout de papier qui s'y trouve depuis des années. Je n'ai pas besoin de la regarde pour savoir que nous y figurons, toi, moi, ta beauté glaciale et mon sourire naïf, portant sur nos genoux nos enfants, très occupés à faire semblant d'être sages. Ce stupide papier me brûle la peau, car il signifie bien plus qu'il n'y paraît. Il est la preuve que tout cela a bien été réel.

Si j'en avais eu le courage, je t'aurais écrit une lettre. Mais je suis un lâche, vous le savez tous maintenant, ce n'est plus un secret pour quiconque.


______________________________________
Betty,

Je te demande pardon, pour tout. Ne pleure pas. Ca n'en vaut plus la peine, j'ai fait bien trop d'erreurs.
Tu l'ignores sans doute, et tu préfèrerais peut-être l'ignorer à jamais : je t'ai trahie. Je n'ai pas été à la hauteur de ta confiance, ni la tienne, ni celle des enfants.
Je suis un sale égoïste, tu sais. Je n'ai pas envie de te voir souffrir, je ne veux pas voir l'incompréhension dans leurs regards lorsque tu leur diras que leur papa s'en va, peut-être pour quelques semaines, quelques mois, ou alors pour toujours. Tu sais, lors de ce fameux moment où je serais parti, parce qu'on aurait tous les deux eu besoin de "prendre du recul". Je m'en serais allé, et je nous aurais achevés dans les bras d'autres femmes.
Je n'ai pas envie de vivre tout cela. Je refuse que tout s'effondre, je ne m'accorde pas le droit de te faire souffrir encore plus.
Nous ne nous reverrons jamais, Betty. Mais quoi qu'il arrive, où que je sois après, sache que je t'aimerai toujours.

______________________________________

Liam dressa un brouillon mental de la lettre qu'il n'écrirait jamais tout en s'approchant de la fenêtre.

Il sauta, et mourut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Ven 28 Oct 2011 - 19:20
Ilian sursauta. Il venait de provoquer l'explosion d'un mannequin d'entrainement lorsqu'il perçut dans son dos un mouvement rapide, quelque chose de sombre venait de passer à vive allure au travers de la surface vitrée derrière lui. Ca avait été trop bref pour que le garçon puisse arrêter la nature de l'objet qui avait traversé le vide, mais une chose était sûre, il ne s'agissait vraisemblablement pas d'un oiseau. Trop volumineux, trop éphémère. Le bruit sourd qui suivit quelques secondes après vint confirmer cette hypothèse: quelque chose avait chuté du sommet de la tour.

~Quelque chose...? Ou quelqu'un! Nom de Dieu.~

Adelsohn se précipita vers la fenêtre. Il savait déjà ce qu'il verrait en l'ouvrant et en se penchant dans le vide, un mélange d'intuition et de sagacité ne lui laissait guère de doute sur la question.

Inspirant une profonde bouffée d'oxygène, le lieutenant se résigna à vérifier ses craintes: il ouvrit la fenêtre, passa son buste au-delà du cadre et fixa le sol, quelques dizaines de mètres plus bas. Macabre. Un corps inanimé, vraisemblablement mort, jonchait le parc de Lomilendë.

Un frisson traversa l'élémentaliste, qui referma aussitôt la fenêtre. Sans doute avait-il été le dernier à furtivement croiser l'espace d'un dixième de seconde le visage de celui qui venait de trouver la mort. Il ne le connaissait pas, ou en tout cas, n'avait pas eu le temps de le reconnaitre. Il fallut au jeune homme quelques instants encore pour se recentrer. Quelle plaie. Ce décès tombait on ne peut plus mal, en l'absence de l'ensemble des dirigeants de la base. Des gens comme lui devaient dès lors prendre la relève et lever le corps, c'était certain.

Ilian s'élança vers la sortie de la salle d'entrainement, et plus largement, dévala les escaliers qui le séparaient du rez de chaussé, avant de traverser le hall de Lomilendë en coup de vent. L'Allemand arriva le premier dans le parc, là où gisait le malheureux.

S'accroupissant, le Lieutenant tendit deux doigts vers le cou du cadavre. Naturellement, l'homme n'avait plus l'ombre d'un pouls.

~Qui est-ce au juste? Lui j'le connais pas, il ne travaille pas pour nous! Et puis, qu'est-ce qui s'est passé là-bas en haut? Meurtre, suicide?! ~

Le châtain lança un regard vers la cime de la tour cardinale. Rien, personne. Il faudrait enquêter. Il faudrait rendre des comptes aussi.


- SCHEISSE!, cracha le garçon, alors qu'une autre silhouette émergeait de l'entrée de Lomilendë.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ivan Hemsworth
Patient(e) - service 4


Feuille de personnage
Nationalité: Australien et Russe
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 33 ans

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Lun 7 Nov 2011 - 17:38
Cheminant à la recherche de son motoneige, Ivan de promenait dans le parc esperant reconnaître l'endroit où quelques temps avant il était arrivé et avait déposé son véhicule. Mais le temps ne l'avait pas aidé, les bourrasques glaciales avaient éffacé toutes traces. Perdu dans ses pensées, l'ancien militaire russe fut soudain surpris par l'arrivée de deux esprits.
L'un des deux, un vieil homme, semblait affolé et en désarroi. Tandis que l'autre, une femme, arborait un sourire plein de malice et paraissait comme satisfaite, telle une journaliste d'un mauvais magazine à sensation devant des faits croustillants. Tous deux s'adressaient au jeune chamane qui, bien malgré lui, ne pouvait entendre leurs paroles.Finalement les deux esprits comprirent, faisant apparemment rire la femme qui semblait se moquer de lui.
*Pourquoi ça la fait marrer qu'un chamane ne puisse pas forcément les entendre?*
Ceux-ci lui indiquèrent cependant la direction d'une des Tours Cardinales, par de grands gestes, et Ivan comprit qu'il devait s'y rendre. Abandonnant ces deux esprits, Ivan avança d'un pas rapide mais silencieux vers la Tour. Proche de celle-ci, il se mit à la recherche de quelque chose de suspect. Ce faisant, il vit des traces de pas qu'il suivit et aperçut plus loin une silhouette.
Le jeune chamane réprima une insulte voyant au loin le jeune lieutenant hautain, rencontré lors de son arrivée.
-Salutations Lieutenant Adelsohn, (insistant particulièrement sur le dernier mot), que fais tu i...Bloody Hell!
Ivan s'arrêta lorsqu'il vit à ses pieds le cadavre désarticulé d'un homme, quelque peu plus âgé qu'eux, les cheveux châtains. Il regarda avec force l'autre militaire, et se demanda si il l'avait tué, et qui cet homme était. Se doutant qu'il n'obtiendrait aucune réponse de son interlocuteur, Ivan observa la zone. Pas de traces de combat, de lutte. Il ne ressentait aucune précence magique. Il leva les yeux vers le haut de la tour. Une fenêtre était ouverte près du sommet. Un suicide? Ou un meurtre déguisé? Et le Lieutenant était il venu par hasard?
-Qui est-ce? Que lui est-il arrivé?
Il parla d'un ton neutre, habitué à la situation. Défensif, le russe s'approcha du cadavre, testant son pouls, sans réponse. Il regarda alors son supérieur, en attente d'une réponse, ou au contraire d'un silence qui pourrait en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Lun 7 Nov 2011 - 20:39
Longeant le portique d'entrée et donnant par la même l'impression qu'il sortait du château alors qu'en fait Ivan revenait d'un petit tour dans le parc, le nouveau venu ne tarda pas à se manifester plus avant en formulant un salut à l'adresse du lieutenant Adelsohn, rapidement suivi d'un juron. Le garçon avait à l'instant découvert le cadavre désarticulé sur lequel était penché l'élémentaliste. Ivan, sous le regard noir du châtain, se risqua lui aussi à toucher le corps, afin de s'assurer de son trépas. Tout de suite après, il questionna celui qui quelques jours auparavant l'avait arrêté aux alentours de l'ancienne école.

- Ne le touche pas. Son corps a peut-être des infos à nous révéler, une autopsie sera sans doute utile, il faudra transporter la dépouille à l'infirmerie.

Ilian s'était exprimé sur un ton sec et mauvais, particulièrement agacé. Il n'avait d'ailleurs même pas pris la peine de répondre aux deux interrogations du Russe, estimant que son précédent énoncé couplé à la situation parlait de lui-même. Non, il ne savait pas qui était ce malheureux, et non, il n'avait aucune idée de ce qui s'était tramé ici.

Scrutant une dernière fois la tour, l'Allemand articula, distinctement:


- Elevatio!

Le corps se souleva doucement, pour se mettre à flotter à quelques mètres du sol. Le visage du trépassé, bien que blême, n'exprimait pas de la crispation. Au contraire, on y lisait plutôt une certaine forme de délivrance. Comme si à travers la mort, l'inconnu avait été soustrait à un destin qui de son vivant eut été plus terrible encore.

Ilian allait filer vers l'infirmerie, lorsque soudain, il se remémora le fait que le Russe était chaman. Peut-être allait-il enfin pouvoir se rendre utile. D'une voix plus enthousiaste, plus polie et plus sincère que tout à l'heure, le lieutenant déclara:


- Tu nous a rejoint non? Sans quoi, j'imagine que Cortès t'aurait affilié un surveillant. Ecoute, tu pourrais m'être d'un grand secours en questionnant les esprits du coin sur le cours des évènements... Je l'ai vu chuter, mais je ne sais pas si ce type a été poussé en bas de la tour ou s'il s'est jeté dans le vide de son propre chef. J'ignore également son identité. Enfin, ses éventuels motifs. Tu penses pouvoir m'aider?

A présent, Ivan tenait une occasion en or de faire ses preuves. Le regard dur, l'Allemand attendait de voir, curieux, ce dont était capable le chamane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ivan Hemsworth
Patient(e) - service 4


Feuille de personnage
Nationalité: Australien et Russe
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 33 ans

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Lun 7 Nov 2011 - 21:51
Oui il avait, ne pas toucher le corps était judicieux. Des gens plus compétents pourraient s'en occuper. Cette situation ne lui plaisait, le fait de ne pas recevoir de réponses agaçait le jeune russe. Il se releva et se tenait à côté du Lieutenant, qui fit s'élever le corps avec douceur. Ivan observait le cadavre s'élever lentement. Quelque chose était étrange sur l'expression faciale du défunt, mais Ivan n'aurait sû dire quoi. Mais un sentiment positif inexpliqué l'envahit. Son instinct lui disait que le Lieutenant Adelsohn était aussi perdu que lui et d'une certaine manière, cette ignorance lui plaisait.
* Oui je vous ai rejoint, je passe de sous-fifre d'un gouvernent corrompu d'égoïstes mégalos à sous-fifre d'une entité gouvernementale secrète remplie de tarés égoïstes. Really nice.*
Mais il était vrai que c'était un bon début pour faire ses preuves. Après tout, Ivan détestait rester inactif et il était désormais habitué à obéir. Mais cette fois cela semblait juste, concret et non pas mensonger et immorale comme l'exigeait l'armée Slivienne en Russie. Même si le changement de ton le faisait sourire.
-Interroger les esprits? Très bien. Je te retrouve où pour faire mon rapport?
Il n'était pas nécessaire de préciser qu'Ivan n'entendait pas les esprits, cette information n'était pas de grande valeur pour son supérieur, que l'info aurait amusé avant de lui faire croire qu'il était en face d'un incompétent. Le jeune australo-russe savait se débrouiller. Il attendit qu'il s'éloigne en direction du château. Désormais il lui fallait se concentrer. Hors de question qu'un autre prenne les devants. Ivan pensa aux Informateurs de Lómilendë qui pourraient s'avérer utiles pour compléter ses infos. Mais après.
Le chamane ferma les yeux et réfléchit. Puis il s'assit sur le sol gelé, proche du lieu où gisait auparavant le corps. Calmement, il formula en celte, que lui avait appris son oncle qui détestait le latin, contraignant Ivan à l'utilisation de sorts encore mineurs.
-Dienez sikourioú!
Une demande d'aide. Un esprit l'entendit et vint le voire. Évidemment, ce dernier commença à parler. Ivan l'arrêta, et tenta de lui expliquer par signes qu'il n'entendait pas. Vexé, l'esprit s'en alla.
*Saleté d'esprits incompréhensifs.*
En maugréant, il aperçut plus loin un esprit d'une femme, avec un sourire malicieux, qui l'observait depuis apparement un certain temps. Elle s'approcha, et se plaça sur la trace nettement dessinée dans la neige du corps. Elle symbolisa un coeur avec ses mains, puis fit une mimique de soupir désepéré. Et indiqua le haut de la tour, vers la fenêtre ouverte. Et avant qu'Ivan ne la questionne davantage, se volatilisa.
Tout en gravissant péniblement les nombeuses marches de l'escalier menant au sommet, Ivan se rassassait la scène. Ce devait être son motif, apparement une déprime amoureuse.
-Mais c'est bien trop léger comme motif de suicide, ou alors un meurtre passionnel?
Peut-être qu'un esprit pourrait l'aider une fois au sommet. Arrivé, Ivan s'acouda à la fenêtre et appela à nouveau un esprit. Mains jointes il attendait, répétant par trois fois la formule. Deux esprits vinrent. Ivan les regarda, les salua, et leur dit qu'il ne pouvait les entendre, montrant ses oreilles suivit d'un signe de négation.
Un esprit sembla comprendre, tandis que l'autre observait, impassible. Ivan demanda à haute et intelligible voix s'il l'entendait, l'esprit approuva d'un signe de tête. Alors Ivan lui demanda s'il savait ce qu'il venait de se passer, nouvelle approbation, et si il avait été poussé. Hochement de tête négatif. Saut volontaire? Les deux esprits hochèrent simultanément en approbation. Après quelques questions ne demandant que oui ou non comme réponse suivant le même procédé, Ivan avait obtenu quelques informations.
Il savait désormais que l'homme était marié à une haute instance gradée de Lómilendë, ignorant qui, que c'était un suicide apparement à cause de remords sentimentaux. Le défunt faisait partie des membres connus de Lómilendë et avait deux enfants. Cependant, les esprits n'étaient pas d'accord sur un motif: s'il avait trompé sa femme où parce qu'il n'était pas en mesure de solutionner ses problèmes de couples.
-Bah, avec ces infos on devrait vite trouver son identité. Дерьмо! Je suis où là?!
Ivan s'était perdu dans les couloirs sombres et torturés, et tournait la tête dans tous les sens cherchant un repère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ilian Adelsohn
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 23 ans (ère Tugendbach)

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   Jeu 10 Nov 2011 - 11:36
Le jeune lieutenant déambulait déjà sur la neige en direction du château, suivi du corps en lévitation, lorsque la voix du russe s'éleva pour lui demander où il faudrait qu'il le retrouve afin de délivrer son rapport. Ilian sourit.

~ Il te faut du temps pour pêcher des infos pareilles auprès d'esprits, sur le lieu d'un crime, quelques minutes seulement après le cours des évènements? Gott im Himmel, was für einen Chaman bist du denn? Je les attendais tout de suite, moi, tes lumières...~

La mine sceptique, l'Allemand lâcha un soupir, qui passa aussi inaperçu aux yeux du nouveau que son expression faciale d'il y a un instant. En effet, Ivan Hemsworth se trouvait alors dans son dos et ne pouvait par conséquent tout simplement pas voir. Réfléchissant un instant, l'élémentaliste rendit finalement la réponse que voici:


- Faisons simple. Je te confie la responsabilité d'enquêter sur ce décès. Je vais te faire confiance, quand bien même j'ai des doutes sur tes aptitudes... Ne me le fais pas regretter. Du coup, on se reverra lorsque les têtes de Lomilendë seront de retour. Ils me convoqueront certainement pour des éclaircissements, je ferai suivre jusqu'à toi et là, il faudra que tu te montres convaincant devant Maître Tugendbach, la Générale Nàsdy et la Générale Tsukiyo. Mieux vaut faire preuve des compétences requises devant eux, crois-moi.

A présent presque arrivé à la hauteur du portique d'entrée, Ilian se retourna vers Ivan, lui abandonnant un clin d'oeil. Il avait voulu venir jusqu'à Lomilendë, il avait fini par accepter de rejoindre cette armée d'élite, mais encore fallait-il qu'il fasse la démonstration de son savoir, de ses connaissances, et plus généralement, de ce dont il était capable.

Sans rien ajouter, le châtain leva négligemment un bras vers le ciel en signe de salut, et entra dans le hall de l'école, suivi de prêt par le cadavre de Liam Macchi, l'époux décédé de la comtesse Erzèbeth Nàsdy.

~Bon, une chose est claire au moins, ce type n'était pas employé par l'OMDS... dès lors, qu'est-ce qu'il fichait là? ... Un externe? Non, j'aurais reçu un dossier avec sa photo et de plus amples explications... Reste donc une ultime option relativement plausible: un proche d'un combattant, venu en visite à la base. Ors, ce genre de privilège est réservé aux hauts gradés... Ca réduit le champ d'investigation de façon assez considérable. Ca pourrait être... Ne, unmöglich! ~

De fil en aiguille et par le simple exercice de la raison, 'Lian parvenait à approcher la vérité, une vérité terrible et choquante, qu'il n'arrivait pas pour l'heure à encaisser. Cette dépouille, était-elle celle de l'époux de la générale finlandaise? La question était trop sérieuse pour n'être investiguée que par un bleu. L'Allemand s'efforcerait de son côté aussi de regrouper les infos, dans l'éventualité où Ivan devait faillir dans sa mission de renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Fin (suite de : L'envol du corbeau - L'arrivée des enfans et un job à trouver) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'envol du Corbeau [Gogo]
» Envol des Corbeaux
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» Embuscade maritime [Corbeau des Mers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Rez-de-chaussé, Etages et Tours :: Les Tours Cardinales :: Tour Sud :: Ruines-