AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    Dim 8 Jan 2012 - 20:48
Ce froid soir de janvier la nuit était si noire qu’elle en était devenue singulièrement angoissante. Les étoiles et la lune étaient complètement absentes du ciel et le paysage entier semblait avoir été engloutit par les ténèbres. Le vent sifflait, giflant avec force les flancs des ruines de Lómilendë. Pourtant, malgré l’oppressante obscurité une fine silhouette se détachait au loin. Elle pénétra dans le parc. Erzèbeth, la démarche impérieuse et gracile progressait doucement vers la base. Un halo de lumière émanait de la nécromancienne illuminant ainsi faiblement ses alentours. Pourtant, bien loin d’inspirer du réconfort et de la chaleur ces étranges faisceaux qui irradiaient de la nordique étaient inquiétants ; glauques. Tel un papillon de nuit attiré par le feu le halo de la comtesse transpirait la convoitise et la curiosité malsaine.

A une cinquantaine de mètres de l’entrée, Erzèbeth agita avec désinvolture sa main déclenchant ainsi momentanément tous les systèmes de protections. Une fois sur le seuil des vestiges de l’école, la finlandaise s’arrêta ; son aura qui bien que perçant l’épaisse et suffocante obscurité de la nuit projetait en contre parti d’angoissantes ombres sur les pans de murs éventrés de l’entrée. Les talons de la nordique claquèrent d’un son répétitif et méthodique sur le sol de marbre du hall lorsqu’elle pénétra dans ce dernier. Retour au bercail.

La générale se dirigea vers une porte d’acier à double battants située sur sa droite – l’entrée de la base – et apposa machinalement sa main sur le détecteur d’empreinte magique. Après un petit « bip » qui résonna avec force dans l’immense hall la porte s’ouvrit. Erzèbeth s’engouffra dans les entrailles de Lómilendë.

Les couloirs de la base habituellement continuellement éclairés afin de permettre à ses résidents de travailler à toute heure s’éteignirent subitement lorsque la nécromancienne y pénétra. La seule source de lumière était désormais l’étrange halo qui se dégageait de la finlandaise. Le visage calme et impassible, la peau encore plus pâle et les lèvres bleutés, Erzèbeth progressait avec élégance, sa longue et fine robe de soie noire virevoltant au gré d’une brise pourtant inexistante.

Non sans reste d’avoir plongé les couloirs dans le noir, l’arrivée de la comtesse provoqua également une étrange chute de température. Exception faite du martèlement des talons de la nécromancienne sur le sol et le subtil son des froissements de sa robe, un silence de mort s’était emparé des lieux. Les horloges accrochées aux parois des corridors avaient cessé d’émettre leur tic-tac régulier et les habituels bruits qui accompagnent généralement la nuit semblaient avoir été eux-aussi engloutis par le néant. Lentement du givre commença à se former par endroits éparses. La température continuait de chuter drastiquement. Le halo d’Erzèbeth quant à lui semblait gagner en puissance, diffusant une lumière de plus en plus vive et angoissante. Enfin ce fut même jusqu’aux sons produits par la gestuelle de la comtesse qui s’estompèrent mystérieusement. Le temps et l’espace semblaient être désormais régis par de nouvelles règles jusqu’alors inconnues.

Pourtant, lorsqu’Erzèbeth rencontra quelqu’un au tournant d’un couloir, tout disparut subitement. L’aura de la nordique se volatilisa et l’environnement sembla reprendre tous ses esprits. Les lumières se rallumèrent, les horloges reprirent leur tic-tac, la température monta en pic et les familiers bruits nocturnes de quelque craquement résonnèrent à nouveaux.


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Dim 15 Jan 2012 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    Mer 11 Jan 2012 - 9:11
Depuis plusieurs semaines déjà, la Générale Tsukiyo se devait de maintenir la base en ordre et de régler les affaires des autres Généraux de la base. Si elle devait exécuter ces tâches c’est parce qu’Ambroise avait été mis hors-jeu par Erzèbeth Nàsdy elle-même, sur le champ de bataille d’Islande. A leur retour à Lómilendë, les deux femmes avaient appris de manière abrupte l’horrible nouvelle qui rendait la nécromancienne veuve. Attristée, celle-ci avait décidé de partir quelques temps pour les terres nordiques. Vanina, qui restait seule Générale en état de travailler s’était attelée au bon fonctionnement de la base et aux coordinations de celles-ci provisoirement. La nouvelle de la mort d’Adrazar avait été transmise à tout le monde, exception faite du coordinateur dans le coma.

Bien que le travail fut conséquent, la japonaise avait eu des semaines très ordinaires. Chaque jour, elle se levait très tôt afin de commencer son job administratif. Elle faisait une pause vers 9h où durant celle-ci elle continuait de travailler en visitant les différents départements de la base pour s’enquérir des problèmes de chacun. Puis, vers 10h15 elle reprenait le travail administratif. Tous les midis, elle passait une petite demi-heure à l’infirmerie au chevet du coordinateur espérant vainement qu’à chaque fois il ne s’y trouverait plus. Elle ne mangeait que très peu, car 15 minutes après elle devait déjà retourner à ses tâches. Le soir enfin, elle finissait plus tard que tout le monde et passait une partie de la nuit à écrire des lettres à Erzèbeth pour qui elle s’inquiétait, mais aucune réponse ne lui était jamais parvenue.

Alors qu’elle s’occupait d’écrire une de ces incessantes lettres, un spasme inquiétant traversa le corps de la chamane. Il semblait qu’un esprit essayait de lui communiquer quelque chose. Elle avait un mauvais pressentiment. Inquiète, elle abandonna son écrit pour sortir de ces quartiers. La base était à présent plongée dans une ambiance terrifiante comme si un scénario de film d’horreur allait se dérouler dans cet endroit par cette froide nuit de janvier. Il n’y avait plus de lumière et il faisait horriblement froid. L’orientale se dirigea vers divers endroits de la base dans l’espoir de trouver la source de ce chaos. C’est alors qu’au détour d’un couloir tout redevint normale lorsqu’elle tomba par hasard sur son amie finlandaise.

« Erzèbeth ! Tu es revenue ! »

Très amicalement, la chamane serra son amie dans ses bras, apparemment soulagée de la revoir.

« J’étais inquiète. Tu n’as donné aucun signe de vie ! Enfin bref… C’est étrange j’ai été averti par un esprit que quelque chose n’allait pas et je me suis retrouvée plongée dans le noir et le froid. T’est-il arrivé la même chose ? C’est étrange j’ai un mauvais pressentiment logé dans ma poitrine comme si quelque chose n’allait pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    Sam 14 Jan 2012 - 0:21
Vide et inexpressive Erzèbeth resta de marbre lorsque sa meilleure amie l’étreignit chaleureusement. Vanina. Le prénom résonna avec des consonances mystérieuses et éthérées dans la tête de la nécromancienne. Elle avait l’air inquiète. Lorsqu’elle s’exprima Erzèbeth haussa un sourcil, signe de scepticisme. Puis d’une voix neutre elle déclara.

"Désolée Vanina. J’ai été très occupée."

Durant quelques secondes la nordique resta silencieuse. Muette même. Tout s’enchaîna alors très vite. Les cheveux de la comtesse se parsemèrent de légers et subtils cristaux de glace. Intriguée la nippone voulut faire remarquer le mystérieux phénomène à sa meilleure amie mais alors qu’elle allait saisir un flocon de ses doigts gracile elle interrompit brusquement son geste. Parvenue à quelque centimètres de la nordique elle avait alors sentit quelque chose émaner de sa collègue : du froid. La peau d’Erzèbeth avait d’ailleurs maintenant une couleur de marbre bleuté et était si froide qu’elle en refroidissait l’atmosphère. La chevelure d’ébène de la Finlandaise était devenue glacée et cassante, couverte de givre et se yeux autrefois verts étincelaient désormais d’un bleu polaire. Cet effrayant tableau était complété par les lèvres violette-pâle de la nécromancienne qui n’avait jamais autant ressemblée à un de ses morbides esclaves d’outre-tombe qu’en ce moment.

Pourtant, lorsque la générale s’exprima elle ne semblait nullement trépassée, ni même malade. Sa voix bien que totalement dépourvue d’émotions était maitrisée et bien vivante.

"Je propose Vanina que nous nous réunissions rapidement pour une petite réunion entre généraux."

L’évocation d’une rencontre incluant Ambroise éveilla de flous et lointains souvenirs dans la mémoire de la Scandinave qui murmura presque imperceptiblement.

"Ambroise…."

A nouveau Erzèbeth se mua dans un silence de glace avant de reprendre avec ce même ton si effrayamment robotique.

"Se porte-t-il mieux ? Ce serait fâcheux que je l’aie achevé. Pourtant il me semblait que les infirmiers avaient fait un boulot remarquable en stoppant la nécrose !"


Après un pic d’anormalité où la comtesse s’était presque littéralement changée en statue de glace les choses semblèrent retrouver un brin de banalité. Les cheveux de la nordique perdirent leurs reflets de glace et la peau ainsi que les lèvres de la nécromancienne se colorèrent légèrement. Erzèbeth cessa même de faire descendre inconsciemment la température alentour. De toute évidence sa propre température corporelle devait avoir cessé de chuter.

Malgré ce retour à la « normale », à la lueur des lumières de couloir, Erzèbeth semblait différente. Plus sombre et plus froide que jamais. Sa peau avait perdu sa sublime teinte de porcelaine pour virer à un blanc blafard et grisâtre. Sa peau semblait être devenue non seulement aussi froide que la glace mais aussi dure que cette dernière. Ses cheveux semblaient s’être encore assombris et avaient pourtant perdus de leur superbe. Ils paraissaient morts et revêches. Ses lèvres avaient pour leur part pris une angoissante couleur gris de lin rappelant celle des cadavres et ses yeux autrefois si enflammés étaient désormais aussi imperméable et vide que les ténèbres qu’elle avait l’habitude de maitriser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    Dim 15 Jan 2012 - 20:34
Quelque chose n’allait pas, même pas du tout. La comtesse était froide mais pas seulement au sens figuré, également au sens propre. Des cristaux apparurent sur sa chevelure noire. Après avoir tenté vainement d’attraper un de ceux-ci, Vanina stoppa son geste et recula quelque peu. Elle dévisagea la nécromancienne quelque peu terrifiée. De vieux souvenirs remontèrent à sa mémoire. Elle se souvenait d’une possession qui l’avait autrefois presque détruite, néanmoins cette fois-ci cela semblait différent.

Tout sembla redevenir à la normale, mais la chamane restait sur ses gardes. Sa collègue proposa une réunion. Peut-être en dévoilerait-elle plus sur son état ? Vanina lui accorda le bénéfice du doute. Le seul gros problème résidait dans le fait qu’Ambroise était toujours dans le coma cet après-midi encore.

« Je suis allée m’enquérir de son état à midi, mais même si les résultats montre que son état s’améliore, il est toujours plongé dans le coma. Nous pouvons aller le trouver, mais je doute qu’un miracle se soit produit. »

La Générale ne cachait pas son malaise. Elle avait peut-être pris une trop mauvaise habitude en accordant sa totale confiance à la nécromancienne et en ne cherchant pas à cacher ses émotions devant elle.

« Désires-tu passer à l’infirmerie ? Nous pourrions ensuite parler de ce que tu souhaites. »

Les deux générales finirent par se diriger vers l’infirmerie bien que Vanina trouvait cela inutile. Arrivée, devant la pièce elle observa le lit du coordinateur vide et regarda son amie en bredouillant manifestement surprise :

« Euh… eh bien… je… je… suppose qu’Ambr… le coordinateur est ré… réveiller… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Karell Corera
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Equatorien
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 28 ans

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    Dim 15 Jan 2012 - 21:30
Suite ici; je me suis incrusté Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé    
Revenir en haut Aller en bas
 

Papillon de Nuit ou Gel-coeur. [Libre] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Papillon de Nuit - Clan du Lion - Mâle
» Papillon de nuit
» Je suis un papillon de nuit, une grosse mite quoi!
» [ Papillon de Nuit ] -PV-
» De battre mon coeur....[ Kyllian][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne-