AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Bête. [Ambroise] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: La Bête. [Ambroise] - Terminé   Lun 16 Jan 2012 - 21:59
Une fois que Karell lui avait annoncé que le Herr Koordinator cherchait à la voir, Erzèbeth s’était mise à sa recherche. La comtesse s’était logiquement rendue dans ses quartiers : vides. A cette heure avancée du matin Ambroise se devait pourtant de dormir profondément dans son lit ou tout au plus d’être assis dans son bureau. Cependant lorsque la scandinave avait frappé à la porte de l’office de travail de l’allemand il n’y avait eu aucune réponse. Il ne lui restait donc plus qu’à le localiser grâce à sa télépathie. Seulement quelque chose n’allait pas. Tout restait hermétiquement fermé à l’esprit de la nécromancienne. Sa télépathie se heurtait à un mur de glace. Il n’y avait plus rien. Plus que du vide ; glacial et muet. La comtesse resta quelques secondes immobile puis se remit en marche. Elle n’avait nullement besoin de sa télépathie pour anéantir l’ennemi.

Trouver Ambroise s’avérait cependant plus ardu, aussi se dirigeât ’elle vers le département de l’Information. Elle pénétra dans la salle des vidéos et observa les nombreux écrans alignés ; chacun représentant une partie de Lómilendë et de ses alentours. Alors elle le repéra. Dans le grand salon ; il se tenait debout devant la cheminée dont il avait allumé l’âtre désormais éclairé de grandes flammes. A sa grande satisfaction, Erzèbeth remarqua que si sa télépathie avait été affectée par son sortilège il n’en était rien pour sa vitesse et son agilité. Elle atteignit donc le quatrième étage dans un temps record.

Les portes à double battants de la pièce étaient entre-ouverts, aussi les poussa-t-elle et se dirigea d’un pas alliant grâce et robotisme jusque vers son collègue. Une fois à sa hauteur elle fixa l’âtre et d’une voix neutre s’exprima.

"Ravie de vous voir rétabli Ambroise. "


Au contact de la chaleur que dégageait la cheminée Erzèbeth sentit une étrange et désagréable sensation s’emparer d’elle. Un mélange d’attirance et de dégout. Ce feu ; cette chaleur attisait quelque chose en elle. Une bête gronda en son sein puis se tut. Tout redevint normal. La nordique secoua de manière désinvolte sa rêche et glaciale chevelure d’ébène avant de poursuivre de son étrange ton robotique.

"Vous avez demandé à me voir ? "

Enfin la comtesse daigna recarder Ambroise. Il semblait profondément surpris et perplexe. La nécromancienne remarqua aussi qu’il avait – pour la première fois depuis qu’elle le connaissait – vraiment l’air d’avoir 17ans. Une évidence s’imposa donc à elle : quelque chose s’était modifié chez l’Allemand. Elle n’avait donc pas été la seule à subir d’importants changements.

Après quelques secondes de contemplation muette la finlandaise fut frappée d’un sentiment puissant et pourtant indescriptible. La même se remit à rugir au fond d’elle. La nécromancienne eut un mouvement de tête agacé, comme si elle cherchait à chasser un insecte et fit claquer sa langue contre son palais. Elle serra les poings. Ses jointures se couvrirent de givre et le feu de l’âtre diminua radicalement. Puis lorsqu’Ambroise prit la parole le feu reprit de plus belle et la nordique se détendit. La bête s’était à nouveau calmée.


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Sam 21 Jan 2012 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La Bête. [Ambroise] - Terminé   Mer 18 Jan 2012 - 10:49
Quelques choses de monstrueux s'était glissé dans le dos de l'élémentaliste. Alors qu'Ambroise scrute les flammes de l'âtre, complètement captivé, il décèle cette force repoussante en approche. Une source de pouvoirs incroyable, qu'il peut difficilement s'imaginer entièrement soumise à la volonté de son détenteur. Ou de sa détentrice. L'Allemand se leva promptement pour accueillir l'être en approche et alors qu'il s'exécutait une voix féminine s'adressa à lui, neutre, robotique, désincarnée... Les lueurs qui dansaient dans l'âtre il y a encore un instant frémirent et faillirent s'éteindre, mais en prenant la parole, Tugendbach insuffla un peu de sa propre magie dans le feu, ce qui lui redonna vigueur et force.

- Je ne crois pas, non.

D'un demi tour sur lui-même, le coordinateur se place en face d'une sombre beauté, trop froide et trop aiguisée pour sembler réelle. Il y a là assurément quelques noirs enchantements à l'oeuvre, s'accorde à songer l'élémentaliste, en son fort intérieur, alors qu'il vient tout juste d'adresser sa réplique à la ténébreuse, sur un ton parfaitement monocorde

- Vous êtes?

La substance de la sorcière avait été à ce point altérée par ses récents actes que sur la base des photos contenues dans son dossier, Ambroise ne la reconnaissait pas.

7 luminessences de feu se détachèrent alors de l'âtre dans la cheminée, fusant vers la nécromancienne, pour finir par tournoyer autour de son visage, révélant plus nettement ses traits alors encore en partie dissimulés par la pénombre.


- Comprenez bien: qui que vous soyez ou ayez pu être... vous apparaissez aujourd'hui nue à mes yeux. Vous n'incarnez plus rien. C'est un nouveau départ; je ne vous laisse pas le choix.

Le garçon esquisse un sourire, aimable et avenant, bien que restant sur ses gardes. Espiègle, curieux même, il s'enthousiasme des instants à venir, finissant par inviter son hôte à prendre place à ses côtés sur le divan en face de la cheminée.

[HRP]1700e message, :star: Ambroise :star: rocks.[/HRP]


Dernière édition par Ambroise Tugendbach le Jeu 19 Jan 2012 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: La Bête. [Ambroise] - Terminé   Jeu 19 Jan 2012 - 22:16
La moue de surprise qu’avait tirée l’élémentaliste à l’approche de sa collègue était donc en réalité bien plus profonde et censée que ne l’avait pensé la comtesse. En temps normal ; Erzèbeth aurait, en découvrant qu’Ambroise avait de toute évidence perdu la mémoire, ressenti une foule d’émotions allant du scepticisme à la curiosité en passant par la colère. Mais rien. La nordique resta irrémédiablement froide et stoïque. Elle enregistra l’information telle une machine, calcula les nouveaux paramètres et parla.

"- Erzèbeth Nàsdy."

De toute évidence, non seulement l’allemand avait été frappé d’amnésie, mais en plus il ne l’avait pas convoquée. Certainement soucieux d’y voir plus clair – dans tous les sens tu terme – l’allemand fit s’envoler du feu une demi-douzaine de flammes qui allèrent danser autour de la finlandaise éclairant ainsi ses traits. Ils étaient durs et froids. Inexpressifs et sombres. Une certaine bestialité semblait même s’être dessinée sur le visage de porcelaine de la nécromancienne. Agacée par cette source de chaleur bien trop proche à son goût la scandinave les fit disparaitre sans même esquisser un mouvement.

A la dernière réplique d’Ambroise Erzèbeth ne réagit même pas. Inutile. Contenu vide de sens primaire. Futilités. Lorsque l’élémentaliste lui désigna un siège la nordique lui concéda une réaction en s’asseyant. Une fraction de seconde elle avait hésité entre laisser cet être désormais sans importance qui ne l’avait même pas convoqué ou s’enquérir de savoir s’il était toujours digne de son grade de Coordinateur. En prenant place la nordique avait donc opté pour la deuxième option.

"-Je souhaiterais m’entretenir au plus vite avec vous Ambroise."


A la mine sceptique de l’allemand qui allait de toute évidence – à juste titre – rétorquer qu’ils avaient justement la possibilité de s’entretenir sur le champ, elle enchaîna avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit.

"-De manière plus active. De toute évidence vous avez subi une perte de mémoire ; ce qui remet bien évidemment de nombreuses choses en cause … dont votre grade. Je déciderai donc en compagnie de Vanina de votre habilité ou non à continuer d’exercer vos fonctions."

Le ton était utilitaire, froid et dénué d’humanité et Ambroise toujours silencieux.

"-Faites-moi savoir les dates qui vous conviennent le mieux au plus vite ; je m’envole pour l’Islande dans une semaine."

Puis, sans un regard ni une attention de plus à son interlocuteur resté muet jusqu’à présent, la nordique se leva et commença à se diriger vers la porte d’entrée. Son travail ici était accompli, elle avait tiré un maximum de profit de la situation. Il lui fallait désormais avertir Vanina et ses plans et s’entretenir avec l’informateur Corera afin de savoir pourquoi il lui avait sciemment mentit.

[HRP : Faudrait que tu édites; question de vocabulaire. Un "feu follet" est uniquement une émanation électro-thermique en provenance d'un cadavre; en aucun cas en provenance d'un feu Wink]


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Mar 24 Jan 2012 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La Bête. [Ambroise] - Terminé   Sam 21 Jan 2012 - 0:42
C'était donc elle, la sorcière Nàsdy. Alors que la visiteuse déclare son identité sans laisser transparaitre la moindre émotion, Ambroise sourit. Il songe au fait que manifestement, le recueil de données sur la nécromancienne nécessiterait une sérieuse mise à jour. Ne serait-ce que du point de vue de la photo.

Jugeant la beauté de son interlocutrice sous plus d'un aspect fatale, l'élémentaliste n'en demeure pas moins conscient de l'incroyable puissance qui sommeille en elle, et surtout, de sa nature sombre, violente, incontrôlable par bien des aspects. Un frisson, délicieux mélange d'intérêt et d'appréhension, parcourt l'échine du garçon alors que la finlandaise prend brièvement place à ses côtés.

Très vite, la sorcière énonce sa volonté de mettre à l'épreuve le coordinateur, de s'assurer de ses aptitudes à conserver son grade. Silencieuse et indéchiffrable, l'expression faciale d'Ambroise ne laisse en rien deviner sa véritable réaction aux paroles de la nordique. Manifestement déçue de ne pas se voir gratifier de plus d'indices sur les authentiques pensées de son confrère, la magicienne, d'une voix fonctionnelle, annonce qu'elle attend d'Ambroise un retour rapide, avant de se lever. L'échange n'aurait sut être plus utilitaire du côté d'Erzèbeth.

D'une démarche gracile, la silhouette s'engagea en direction de la sortie. Il y avait dans ses pas une froide détermination et un manque d'humanité certain; un brin de fierté aussi, de la noblesse, de l'esprit d'indépendance, de l'auto-suffisance. Sans plus accorder un seul regard à l'Allemand, sans la moindre intention de se défaire de lui par une politesse quelconque, Erzèbeth Nàsdy ouvrit la porte du salon et se glissa au-delà du seuil. Au même moment, un courant d'air glacé, vif et violent, lui caressa la nuque.

Ce n'est qu'in extremis que la sorcière parvint à éviter une collision avec Ambroise. Elle se contorsionna pour le contourner et tituba sur deux pas avant de pouvoir reprendre son équilibre. Devant elle, sur son côté droit, le coordinateur, calme et posé. L'élémentaliste avait opéré un déplacement venteux pour surprendre la glaciale nécromancienne.


- J'ignore sur quoi vous fonder vos prérogatives à m'évaluer au nom de l'OMDS, vous n'avez pas cette autorité. Je suis coordinateur et je me fiche de vos tests.

Ambroise marque une pause. Son ton n'est pas froid ou incommodant, simplement percutant.

- Demain en soirée, 18:00, dans la bibliothèque. Je vous convoque vous et Vanina Tsukiyo. Faites-le lui savoir! Sinon, mes hommages.

Aussi subtilement qu'il s'était déplacé tout à l'heure, le coordinateur se dématérialisa en un courant d'air, intense, vent frais et mordant, annonciateur de renouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bête. [Ambroise] - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

La Bête. [Ambroise] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Rez-de-chaussé, Etages et Tours :: Etages :: Quatrième Etage :: Grand Salon-