AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Concile des Trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Le Concile des Trois    Sam 21 Jan 2012 - 11:16
Les yeux en l'air, Ambroise s'abandonne à quelques pointues réflexions. Devant lui une pile considérable d'ouvrages touchant tous à l'élémentalisme, des thèses innombrables rédigées par d'éminents experts, toutes acquises par la bibliothèque de l'ancienne école, systématiquement archivées et conservées. Le haut lieu de savoir dans lequel se tenait en ce moment même Ambroise constituait à n'en pas douter une des bibliothèques les plus fournies d'Europe.

Au rythme de l'incessante suite des tic-tacs de l'horloge principale, l'heure du rendez-vous approche, l'Allemand en est parfaitement conscient, appréhendant même cette réunion, ce concile à trois, décisif sur un point au moins. Son avenir. Son avenir et peut-être celui de Lomilendë en tant que tel.

La rencontre de la veille, entre le coordinateur et la générale Nàsdy, avait laissé Tugendbach perplexe à maints égards. Ce qui le préoccupait avant tout, c'était la nature incroyablement sombre de ce qui habitait la nécromancienne, et quand bien même il était dans la norme pour un nécromancien d'avoir quelques affinités avec les ténèbres, là, il y avait clairement quelque chose de particulier. Dans tous les cas, Ambroise ne manquerait pas à l'avenir de garder un oeil sur Erzèbeth Nàsdy.

D'un geste désinvolte, l'Allemand fit glisser les grimoires devant lui vers l'extrémité de la table qu'il occupait, indiquant par là au bibliothécaire qu'il pouvait aller replacer les ouvrages dans leurs rayons.

18:00 sonnent; Maître Tugendbach quitte sa place de travail et se dirige vers l'entrée de la bibliothèque. Les derniers occupants à fréquenter le lieu sont chassés par le service de gestion, permettant ainsi la tenue de l'imminent concile. Droit, silencieux et en apparence très calme, l'élémentaliste fait face aux vieilles portes de bois, finement sculptées, qui séparent la biblio des couloirs.

La poignée s'abaisse. Une générale au moins s'apprête à opérer son entrée en scène. Les mains dans les poches, mais le port élégant et distingué, le coordinateur s'apprête à recevoir ses hôtes avec l'art et la manière dus à leurs rangs.


Dernière édition par Ambroise Tugendbach le Dim 22 Jan 2012 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Sam 21 Jan 2012 - 18:35
A 18h tapantes Erzèbeth rentra dans la bibliothèque où se tenait déjà Ambroise. Vêtue d’une longue robe noire à corsage et manches longues elle avait ramené ses cheveux en une haute queue de cheval et son teint avait une couleur gris-cadavre. Effrayante et belle. Froide et répugnante. La comtesse traversa la salle sans accorder un moindre regard à l’allemand ; elle s’assit sur un fauteuil pourpre, croisa ses jambes et attendit.

Après quelques secondes ce fut au tour de Vanina de faire son entrée. La nordique se leva alors avec raideur et annonça.

"Ambroise ; suite à votre perte de mémoire ; Vanina et moi-même sommes ici pour décider si vous êtes à même de poursuivre à votre poste de Coordinateur. Suite à notre coutre conversation de hier j’ai d’ailleurs décelé un détail des plus ennuyeux. Vous m’avez assuré que je n’étais en aucun cas capable de prendre une telle décision ; cependant comment pourriez-vous le savoir si vous avez vraiment perdu la mémoire ? Aucun dossier ou rapport ne pourrait vous mettre à jour avec précision concernant tous vos droits et les miens, tous nos devoirs respectifs. Ainsi je me suis dit que j’avais eu à faire à un saut d’humeur, un regain d’orgueil de la part d’un jeune homme de 17 ans ; un adolescent."

La scandinave marqua une pause et balaya la salle d’un regard ennuyé avant de poursuivre.

"J’opte donc simplement pour votre destitution immédiate. Vous m’avez tout l’air d’être un insolent, égocentrique, arrogant, faible et irresponsable petit garçon."

Bien que tranchante la phrase avait été énoncée sur un ton calme et dépourvue de haine ou animosité. On aurait dit que la comtesse lisait la liste de ses courses à haute voix. La finlandaise poursuivit sur le même ton monocorde et formel.

"Dès demain j’enverrai une missive au conseil d’administration de l’OMDHS qui je le sais écoutera les deux générales de sa base d'élite. Si vous souhaitez rester membre de cette base nous serons ravies de pouvoir vous compter dans nos rangs et nous vous trouverons un poste plus approprié. "

Erzèbeth se tourna alors vers Vanina et d’une voix un brin plus chaleureuse conclut.

"Si tu n’es pas de cet avis Vanina je suis bien évidemment disposée à t’écouter et à trouver un arrangement. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Dim 22 Jan 2012 - 13:26
La page du livre du jeune Karell était parvenue à la chamane. Cette dernière était ravie de voir que le jeune homme se sentait très impliqué dans la sécurité de la base. En revanche, ce que Vanina lut par la suite sur cette même page, la rendit très pâle. Elle avait eu une très bonne intuition concernant la nécromancienne. Mais qu’elle idée lui était passée par la tête afin de geler son organisme ? Rien ne justifiait cela, même pas la perte d’un être cher.

A présent, les généraux de la base semblaient bien seul à suivre chacun de leur côté leur propre dessein. Vanina ne semblait plus pouvoir compter sur le raisonnement de son amie qui n’avait plus de cœur, et Ambroise était louche selon le rapport embrumé de Karell. Il fallait faire quelque chose ; prendre une décision. Le but personnel de Vanina était à présent de « sauver » Erzèbeth et pour atteindre cet objectif, elle avait besoin d’aide. Le seul qui semblait disposé à pouvoir l’aider était l’infortuné allemand qui n’avait plus toute sa mémoire, cependant Vanina était prête à tout pour parvenir à ses fins, y compris faire retrouver la mémoire au coordinateur si cela était nécessaire. Elle devrait tâcher de lui faire confiance, tout en se méfiant de ce petit rien suspect qui l’entourait.

Toutes ses pensées mirent la japonaise quelque peu en retard. Elle pénétra dans la bibliothèque juste après ces deux compères. Erzèbeth dirigea tout de suite la séance en mettant en exergue l’incapacité de l’élémentaliste et en suggérant sa destitution immédiate. Puis celle-ci se retourna vers Vanina en lui adressant la parole de manière plus chaleureuse. Cela eut pour effet de rassurer la nippone qui interprétait cela comme le fait que la Générale était toujours présente au fond.

« J’ai en effet une autre proposition. Je crois qu’il est d’usage d’accorder une chance à M. Tugendbach. En effet, sa mémoire pourrait reparaître plus ou moins rapidement si nous y travaillons. De plus, malgré le climat tendu qui règne entre nous, la puissance magique de type élémentaliste reste un élément important de notre force de combat et je crois qu’il serait dommage de nous en priver. Sliven rassemble des forces de plus en plus puissantes et nous avons-nous aussi besoin d’en faire autant. »

La chamane s’arrêta quelques instants et pris place sur une table environnante. Elle passa une main dans ses cheveux, elle paraissait anormalement sûre d’elle.

« Comme votre relation est tendue, je me propose de surveiller M. Tugendbach et de tâcher de ramener sa mémoire à la surface. Si aucun progrès ne se sont fait dans les trois mois qui viennent, nous le renverrons bien gentiment sur sa terre natale et il aura la possibilité de rejoindre nos rangs pour un poste moindre, si cela fait partie de ces envies, en gage de respect envers ce qu’il a été. »

La japonaise priait afin que l’allemand ne crie pas au scandale comme un enfant irresponsable. Il n’avait qu’à ravaler sa fierté pour le moment afin de briller pour la suite. Erzèbeth, quant à elle, il fallait qu’elle accepte le compromis. Tout reposait sur cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Dim 22 Jan 2012 - 15:21
Erzèbeth. Fracassante dans ses manières, comme la veille. Puis Vanina, plus douce et retenue, agissant à l'instar d'un pont entre les deux personnalités passablement antagonistes de l'Allemand et de la Finlandaise, de l'élémentaliste et de la nécromancienne, du coordinateur et de la générale...

Le garçon à la chevelure de neige écoute, l'air fasciné les paroles prononcées par chacune des deux femmes. Celles qui sortent de la bouche d'Erzèbeth ne l'étonnent guère, la simple conséquence de son avertissement de la veille. Et celles qui émanent des lèvres de la japonaise en revanche le glacent. Après plus d'un mois d'absence et de coma, ces retrouvailles n'en sont pas. Absence cruelle de salutations. Pas une inquiétude sur son état de santé. Des faits, rien que des faits, un potentiel d'utilité à travers le recouvrement de la mémoire. Maître Tugendbach n'est qu'un objet. Tantôt un obstacle, souvent un divertissement, parfois aussi un atout décisif à mettre au profit de l'OMDS. Bien évidemment, ces quelques constations, l'élémentaliste les garde pour lui, affichant une mine plate et indifférente une fois les deux énoncés arrivés à leur terme.

En donneur de cérémonie éduqué, l'Allemand entame sa propre intervention par le prononcé des banalités de cordialité habituelles:


- Générale Nàsdy, générale Tsukiyo, je vous adresse le bonsoir. Merci d'avoir répondu par l'affirmative à ma petite invitation.

Un sourire aimable vient éclairer les traits autrement neutres de l'enfant. Sortant les mains de ses poches, il s'exprime alors en parfait rhéteur du XIXe siècle, d'une voix ferme, autoritaire, engagée, sur un ton enthousiasme et crédible, donnant à son parlé une force de conviction dont l'intensité n'avait jamais été aussi grande auparavant.

- Erzèbeth; votre franchise m'honore à l'inverse de vos manières. Cela dit, je prends acte de vos impressions. Votre avis pèse surement auprès de l'OMDS, mais formellement, vous savez que seule l'Assemblée générale de l'organisation peut me destituer par un vote. Votre avis, aussi fourni et posé soit-il, demeure donc un avis.

Occupant l'espace entre Vanina et Erzèbeth de façon très souveraine, le coordinateur opère un déplacement travaillé, captivant par ses gestes précis l'attention des deux générales. Il s'apprêtait à présent à prendre position quant aux dires de sa collègue japonaise, qui avait, somme toute plaidée en sa faveur.

- Vanina; je ne sais de vous que ce que contient votre dossier, soit bien peu de choses. J'aurais néanmoins espéré que nous étions plus proches vous et moi, vous êtes une femmes ravissante. Vos paroles cherchent le compromis, mais je pense que vous vous égarez en agissant de la sorte. L'OMDS ne peut agir actuellement sur la base de compromis, notre force de frappe n'en serait qu'amoindrie et Sliven, pour ce que j'en sais, nous écraserait sans l'ombre d'une hésitation.

Plutôt que de rejoindre un séant en se déplaçant, Ambroise, d'un très délicat mouvement de la main, tire à lui une table et un banc, glissant sur le sol dans sa direction avec fracas. Une fois les éléments parvenus à sa hauteur, l'élémentaliste y prend place. Il sort alors d'une poche intérieure de son veston deux documents, un sceau et une plume.

Détendu, il consulte le premier document, le marque du sceau et le paraphe, avant de l'éloigner de lui. Quelques minutes lui sont néanmoins encore nécessaires avant qu'il ne marque le second texte de son empreinte. Une fois le procédé achevé, comme soulagé, Maître Tugendbach éloigne le second document et déclare:


- Dans les circonstances actuelles, je pense que la générale Nàsdy a raison. J'ai ordonné cette réunion pour tâcher d'obtenir votre confiance et votre appui, mais les circonstances d'ouverture m'indiquent que c'est chose vaine pour l'instant. Partant, je démissionne de mes fonctions de Coordinateur de l'OMDS avec effet immédiat, ainsi qu'en atteste le deuxième document.

Le garçon fixe successivement Vanina et Erzèbeth, sans trop s'attarder dans leurs regards respectifs, juste histoire de s'assurer de leur pleine attention, puis poursuit.

- Le premier document que j'ai signé peu avant le second, instaure en vertu de mon autorité la réouverture de la chaire d'élémentalisme de Lomilendë. Et je revendique le poste de Professeur. Il est réservé, selon le texte de l'ordonnance, à tout élémentaliste de l'OMDS talentueux qui le revendiquerait. En cas de candidatures multiples, un tournoi tranchera, déclare la lettre du règlement. Je doute que quiconque dans cette base n'entende m'affronter à l'heure actuelle, je suis donc sans plus attendre nommé Professeur d'Elementalisme; si d'autres candidatures devaient émergées dans les jours à venir, je les traiterai de façon appropriée et mettrai les prétentieux au clair avec la réalité des choses. Remarques, commentaires?

Ambroise Tugendbach en avait fini. Il n'était désormais plus coordinateur et en vertu de son acte législatif, il s'était quasiment auto-proclamé professeur d'élémentalisme, en veillant toutefois à faire preuve de suffisamment de subtilité pour qu'on ne puisse pas lui reprocher d'avoir agi dans une affaire le concernant. En effet, le texte arguait que tout un chacun, à condition d'être pro OMDS et élémentaliste, pouvait concourir au poste. Seul le plus talentueux l'obtiendrait néanmoins, et cela revenait dans les circonstances actuelles à nommer de facto Maître Ambroise Tugendbach à la tête de la chaire en question.

Calmement, le garçon se leva à nouveau. Il passa une main dans ses cheveux de neige, puis lâcha un léger soupir, accompagné d'un sourire.


- En tant que Professeur d'élémentalisme, je vais rapidement rétablir le prestige de la chaire et annoncer sa réouverture. Je prendrai pour élèves les jeunes talents les plus prometteurs et les formerai pour l'armée que vous dirigez. Si un jour je fais mienne votre confiance, peut-être accepterai-je de revêtir à nouveau les fonctions que j'abandonne aujourd'hui de mon plein-gré. Le conseil d'administration de l'OMDS est déjà averti de mes intentions et les approuve. Je leur ai fait savoir que le pouvoir n'était que très peu ma tasse de thé. Mes vraies préoccupation sont à rechercher ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Dim 22 Jan 2012 - 21:40
Attentive et inexpressive Erzèbeth écouta en silence Ambroise parler. Une foule d’émotions aurait traversé son cœur s’il n’avait pas été gelé. La nécromancienne se contenta donc d’analyser le contenu. Il démissionnait. Parfait. Le futile pourquoi qu’évoqua l’allemand ; la noiraude ne prit même pas la peine de l’assimiler. La seule chose importante était que l’allemand avait facilité les choses. La nordique ne laissa même pas le temps à sa collègue de se manifester ; elle enchaîna sur ce même ton monocorde et détaché qui ne la quittait plus.

"-Soit. Que ce soit volontaire ou non ; vous nous facilitez la tâche et c’est très bien ainsi. Je vous demande donc de libérer votre bureau dans les plus brefs délais ; le nouveau coordinateur ou la nouvelle coordinatrice ne devrait pas tarder à être nominé."

Erzèbeth n’aborda même pas le nouveau rôle d’Ambroise. Ca lui était complètement égal. La base comprenait déjà des sorciers d’élite, les meilleurs, ainsi si le petit voulait s’amuser à jouer les enseignants, grand bien lui fasse. Il verrait les détails de sa nouvelle tâche avec le nouveau ou la nouvelle coordinatrice dont s’occuper de telles futilités serait le rôle.

La finlandaise inspecta rapidement la salle. Tout ce qui avait à dire avait été dit ; elle pourrait donc ainsi avancer son départ pour l’Islande. Alors qu’elle s’apprêtait à quitter la salle elle s’arrêta. Il lui fallait prévenir le coordinateur de sa mission ; sauf que coordinateur il n’y avait plus. Dans cette situation précaire la comtesse estima que jusqu’à la nomination du nouveau coordinateur le sortant restait en fonction elle s’adressa donc avec diligence et froideur à Ambroise.

"-Je m’en vais de ce pas en Islande consolider notre présence suite à notre victoire contre Sliven. J’emmène deux régiments avec moi. Je suis joignable via la base de Reykjavik où je séjournerai durant la prochaine semaine."

Sans plus de cérémonies Erzèbeth quitta la bibliothèque et se dirigea vers ses appartements où l’attendait ses bagages déjà prêts. A la vue de son lit où Liam l’avait tant de fois serré dans ses bras, la nécromancienne sentit une bête ; la bête, grondée au fond d’elle. Elle détourna le regard et sortit de la pièce. Le lieu où vivait la comtesse était autrefois rempli de photos de ses enfants et de son mari ; tous ces vestiges du passé avait disparu, rendant les lieux à l’image de l’habitante : froids.

La scandinave donna l’ordre d’un départ anticipé et dans la demi-heure qui suivait tous ses soldats étaient prêts. Ils quittèrent la base dans plusieurs berlines noires et arrivèrent à l’aéroport vers 20h. A 1h du matin ; la noiraude était installée dans ses nouveaux quartiers, avait contacté la base 2304-Z pour les informer de son arriver en bonne et due forme en terre islandaise et s’était plongée dans ses plans de guerre. Une nouvelle fois, la générale avait quitté la base ; loin de Lómilendë et de tous ses souvenirs le Gel-Cœur agissait plus vite. Déjà la bête semblait s’éteindre et son cœur battre à intervalles encore plus distantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Dim 22 Jan 2012 - 23:12
Ainsi donc le coordinateur démissionnait. De mieux en mieux. Les choses seraient peut-être plus aisées dans l’avenir… ou pas. Une foule de sentiment de rage et de tristesse envahirent la chamane qui voyait ses espoirs s’écrouler. Sa meilleure amie ne serait peut-être plus jamais humaine et un de ces collègues avait perdu tout souvenir et décidait comme cela sans préavis de démissionner. La finlandaise annonça son départ pour l’Islande ce qui consistait en une pseudo bonne nouvelle. Pendant ce temps, la Générale Tsukiyo pourrait parler à l’ex-coordinateur du cas de sa collègue. Elle tenta tant bien que mal de maîtriser ses émotions et une fois que la nécromancienne eut quitté la pièce, elle se déplaça vers le coordinateur. Afin de lui adresser la parole, elle reprit le « vous » de politesse, car cela semblait plus poli dans la mesure où l’allemand ne devait pas se rappeler d’elle outre mesure.

« Pardonnez mon manque de savoir-vivre, mais… je suis quelque peu stressée en raison de dernières nouvelles que j’ai d’ailleurs à vous transmettre. Je n’ai pas pu réellement m’enquérir de votre état de santé mais…»

A cet instant précis, la japonaise ignorait pourquoi elle mentait à Ambroise. Cette première était passée pratiquement chaque jour à l’infirmerie pour vérifier l’état de ce dernier.

«… j’ai tenté de faire au mieux pour assurer vos fonctions lors de votre absence forcée. Comment allez-vous, mis à part ce léger contre temps au niveau de la mémoire ? Et comment diable avez-vous pu vous remettre si rapidement lors de votre réveil ? Puis-je vous aider pour quoique ce soit ? »

Vanina attendit les réponses de l’élémentaliste avant de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Lun 23 Jan 2012 - 10:58
Ambroise laisse Erzèbeth s'en aller sans rien ajouter, il se contente de la suivre du regard, attentif à nouveau au froid qu'elle dégage. La tare de cette sorcière l'inquiète; son blizzard, en plus de l'atteindre superficiellement lui, est susceptible de causer des dégâts bien plus en profondeur, il le devine déjà. Les proches de la nécromancienne sont en danger. Ses armées sont en danger. L'OMDS elle-même vit un grave péril, avec à sa tête, une femme vide de ressenti, incapable d'humanité, créature sans âme, présentement gouverner par une pulsion ténébreuse et potentiellement dévastatrice.

L'intervention de Vanina, bien plus chaleureuse que les pensées du nouveau Professeur, chasse l'Allemand de ses préoccupation et parvient même à tirer de lui un sourire, insouciant et sincère.


- Dame Tsukiyo, merci. Vous m'êtes d'un réconfort certain. A vrai dire, je vais de mieux en mieux. Je n'ai gardé aucune séquelle physique de mon coma, juste cette fichue mémoire qui me manque, et du coup, un certain flottement pour l'heure. Mais j'apprends très vite, et mon état s'améliore de jour en jour. L'abandon du poste de coordinateur, loin d'être une peine, me permettra de me concentrer sur ce qui est essentiel. Et ce n'est surement pas la burocratie.

Attentif à son interlocutrice, l'élémentaliste la détaille longuement du regard. Chevelure rosée, légère; silhouette fine et gracile; teint plutôt pâle; mine préoccupée.

- J'imagine que la nouvelle dont vous voulez me toucher un mot à trait à votre collègue, n'est-ce pas? Je l'ai ressenti aussi, hier soir déjà. Et j'en prends un peu plus conscience à chaque instant passé en sa compagnie. Cette femme est dangereuse; y compris pour elle-même.

Ambroise Tugendbach marque une pause. Quelques idées farfelues lui traversent l'esprit et agaillent ses traits d'enfant. Derrière son regard néanmoins, la sagesse d'un vieil homme de 177 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Lun 23 Jan 2012 - 11:41
La chamane qui semblait désormais sur une corde raide se détendit quelque peu. Ses émotions retombèrent sous l’effet d’un simple discours amical. L’heure ne semblait pourtant pas à la détente et Vanina restait très inquiète du sort de sa grande amie. Sans nul doute, l’Allemand avait ressenti l’état étrange de la nécromancienne qui ne dégageait plus aucune chaleur humaine. Bien que la comtesse fît du froid son élément de prédilection, cette fois celui-ci prenait beaucoup trop de place dans son âme. Il fallait agir pour le bien de tous.

« Je vous avoue que mon manque d’égard envers votre personne était en rapport avec ce de quoi souffre Erzèbeth. »


La nippone entraîna sans plus attendre le nouveau professeur dans les profondeurs de la bibliothèque et murmura quelques formules afin de se protéger des oreilles et regards indiscrets. Elle sortit de la poche de sa robe noire une page pliée et déchirée d’un manuel. Celle-ci n’était autre que le document envoyé par Karell Corera. Elle le tendit à l’élémentaliste en le commentant.

« Voici à quel sortilège s’est soumis Erzèbeth Nàsdy. C’est un de mes « protégés » qui a réussi à me fournir ses précieuses informations. »

La japonaise évita de prononcer le nom du sortilège pour plus de sécurité. Elle se tût et laissa tout le loisir à l’Allemand de parcourir la feuille de papier. Il y était inscrit les informations suivantes :

Citation :
Le Gel Cœur

Connu comme un des sortilèges les plus accomplis en matière de nécromancie le Gel-cœur autrement appelé « Papillon de Nuit » est un maléfice d’élite que très peu de nécromanciens sont à même de réaliser. L’envoutement consiste à « geler » au sens propre son organisme, empêchant ainsi toute émotion (qu’elle soit passée ou présente) d’avoir de l’emprise sur le sujet. La douleur physique est elle aussi annihilée et la raison et l’esprit deviennent prépondérants. L’Art Obscur gagne parallèlement en puissance désormais privé de barrières sentimentales. Les effets secondaires sont peu connus et variables, mais une chose est sûre : ils atteignent le physique aussi bien que l’âme. D’autre part, le « Gel-Cœur » finit toujours pas tuer la personne sous son emprise ; le cœur – au bout d’un temps indéfini et variable (moyenne de 6 mois) – se glace et meurt.

On raconte cependant que les plus puissants des nécromanciens seraient capables de maintenir leur corps debout après la mort physique de celui-ci ; continuant ainsi de vivre à travers le sortilège se muant en machine dépourvue d’humanité.

Lorsqu’Ambroise eut terminé de parcourir le document la chamane enchaîna :

« Vous devez certainement savoir que malgré l’aspect professionnel, mes liens avec Erzèbeth me sont très chers. C’est pourquoi je vous prie non seulement en tant que Générale de cette base, mais aussi en tant que personne de m’aider à la sauver. »

Le regard de Vanina était cette fois intense et fort. Elle fixait son interlocuteur de manière soutenue. C’était un immense service qu’elle demandait à un homme dont elle devait se méfier selon les dires de son informateur, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que celui-ci devait avoir tort où qu’il y avait une explication raisonnable à tout cela. Elle allait peut-être perdre une des rares personnes en qui elle avait confiance et ses sentiments semblaient très instables.

« Je ne veux pas vous donner l’impression de vous utiliser même si en quelque sorte c’est le cas. J’espère que vous saurez plus y voir la confiance que je vous accorde en vous demandant cela. S’il vous plaît. »

Ambroise pouvait être tellement imprévisible dans ses réponses que le climat d’attente en devenait insoutenable la chamane ne pouvait s’empêcher de serrer ses pouces à l’intérieur de ses poings priant pour la plus rapide des réponses concernant sa demande, que son calvaire se termine au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Lun 23 Jan 2012 - 13:32
Reclus sous un manteau de sortilèges, aux tréfonds de la bibliothèque, Vanina pose son fardeau et ouvre son sac alors qu'Ambroise, captivé, écoute et observe. La chaman dévoile à l'élémentaliste les précieuses informations qu'elle a collectées. Son ton trahit l'ampleur de ses craintes. Touchant.

- Sans doute était-ce la meilleure chose à faire que de venir m'en parler. Merci Vanina.

Bien qu'ayant l'apparence d'un enfant, Ambroise Tugendbach s'exprime sur un ton un brin paternaliste, dévoilant par là de la compréhension ainsi que de la compassion à l'égard de sa collègue. Indéniablement, la situation de Tsukiyo n'est pas des plus confortables. Une amie dans la tourmente et l'absence douloureuse d'un arsenal d'outils prompt à la remettre d'aplomb. La vie est parfois bien cruelle; le destin perfide.

- Je vous aiderai, naturellement. Mais les résultats ne sont pas garantis. Et il y a une condition.

Le mage se penche sur sa collègue avec légèreté, glisse le long de sa gorge, qu'il effleure d'une douce expiration, jusqu'à rejoindre son visage puis enfin, la hauteur de son oreille gauche. Là, il susurre:

- Cessez dès maintenant avec cette manie affreuse de m'instrumentaliser, accordez-moi votre amitié sincère et votre confiance, telle qu'à l'instant, de façon durable. Ces sentiments vertueux vous feront plus noble; ils seront peut-être notre atout décisif au moment de ramener la vraie générale Nàsdy à la surface. Je veux votre promesse, jurez-le.

Puis Ambroise s'éloigne, de façon aussi délicieusement subtile qu'il ne s'était à l'instant approché. D'une diction claire, il assène un finite incantatem dissipant la magie chaman de sa collègue, à présent qu'il n'y a guère plus d'informations confidentielles à livrer.

Alors qu'il attend le positionnement de Vanina sur les points qu'il a mentionné plus haut, déjà, l'esprit de l'élémentaliste s'affaire à l'ébauche d'une stratégie. Bien que profonde, la magie noire dont a fait usage Erzèbeth lui semble éventuellement réversible, mais le sorcier sait déjà que pour parvenir à ses fins, il lui faudra faire preuve de toute son audace et de tout son génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Lun 23 Jan 2012 - 18:49
Le souffle de la nippone se relâcha à l’annonce de l’aide promis, cependant l’exigence d’une condition la repositionna dans un état de stress. Qu’allait-il lui demander ? L’élémentaliste se rapprocha de la chamane subtilement et glissa lentement derrière elle jusqu’à atteindre son oreille, puis il lui susurra sa demande. Un frisson que Vanina avait ressenti déjà auparavant réapparut, mais elle tenta de le cacher. Il exigeait une amitié. On ne peut contrôler ce que l’on ressent pensa aussitôt la Japonaise surprise par cette étrange requête. Ce que l’on pouvait faire c’était simplement des efforts.

« Je vous remercie de m’aider. Je vous accorde ma confiance et j’arrêterai cette manie pénible de vous « instrumentaliser ». Quant à une amitié sincère, je ne peux la commander et celle-ci doit être réciproque, mais par chance, en acceptant de m’aider vous me prouvez que je peux vous considérez en tant qu’ami. Ce que je vous promets donc n’est pas une amitié inconditionnelle et immédiate mais disons que je vous promets ma confiance et toute ma volonté à devenir une très bonne amie. J’espère que vous comprenez mes propos quelque peu flous et que ne vous les interpréterai pas de travers. Est-ce que cela vous convient ?»

La Générale esquissa un léger sourire sincère. Elle avait une dernière information à livrer à Ambroise. Le fait de lui révéler ce qui allait suivre était un premier pas en direction de sa promesse. Une chose très importante qui pouvait se révéler fatale. Elle tournait à présent le dos à l’ex-coordinateur.

« Mon informateur a rassemblé de précieuses informations sur les membres de cette base. Malheureusement, il se trouve que ces informations n’intéressaient pas que moi. Gabriel Miraglia Cortés un autre informateur chamane de cette base aurait dérobé de précieuses données et assommé mon informateur ce qu’il fait qu’il a oublié une partie de ces données. »

Vanina se retourna vers l’Allemand et le regarda d’un air grave.

« Il semblerait de plus que ces informations vous concernaient et qu’il y avait quelque chose de louche à votre propos pour reprendre les mots de mon informateur. Etant donné que vous avez perdu la mémoire, il se peut que vous ne voyiez pas de quoi il retourne, mais si vous avez la moindre idée de ce que cela pourrait être, merci de me parler franchement au nom de notre amitié naissante. »

Elle continuait de fixer l’élémentaliste.

« Cette demande d’informations est un acte fait par le passé je vous demanderais donc de ne pas m’en tenir rigueur et d’aller de l’avant. Il semblerait néanmoins que j’avais en parti raison, tout le monde n’est vraisemblablement pas digne de confiance dans cette base, malheureusement je me suis focalisée sur la mauvaise personne et je vous en demande sincèrement pardon. »

Son regard était franc et évoquait la sincérité. Elle ne baissa pas les yeux et continua de fixer Ambroise.

« Il faudra surveiller les actes de ce Miraglia Cortès. J’ai déjà envoyé mon informateur s’en occuper afin qu’il récolte de nouvelles données. Il possède un moyen particulier de me contacter afin que je reçoive ses informations dans les délais les plus rapides.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    Lun 23 Jan 2012 - 20:18
Cette fois, Vanina s'exprime longuement. Et sagement. Chaque information délivrée est soigneusement ingérée par Ambroise et intégrée au puzzle qu'il cherche à reconstruire. Au terme de l'énoncé de la nippone, c'est très naturellement que l'élémentaliste réplique:

- Ce soir je prends vos mots et je ne les oublierai pas. Dès lors, Vanina, vous trouverez en moi un collègue et un allié compétent. Notre collaboration ne sera pas vaine.

Le professeur s'engage d'un pas soutenu en direction du hall de la bibliothèque. L'heure avançait, et le mage souhaitait s'isoler au plus vite pour tracer seul les premiers contours du plan dont l'objectif serait de sauver la générale Nàsdy. Dans le sillage du garçon aux cheveux neigeux, la chaman. Vraisemblablement soucieuse des prochains mots que pourraient avoir l'ex-coordinateur de la base.

- Aucun souvenir. Mais me connaissant, si d'aventure je n'avais pas été fidèle à l'OMDS, j'aurais fait du si bon travail pour gangrainer l'organisation qu'elle serait déjà complètement à genoux. A moins que je n'aie poursuivi l'objectif de maintenir la base dans un marasme d'incompétences. Qui sait?! Le passé est le passé, et je pense qu'il faut vivre avec le présent.

Les portes de la biblio se trouvent désormais à la portée du bras d'Ambroise, qui néanmoins s'immobilise, prenant un temps d'arrêt. Sur un ton très sérieux, il enchaine.

- Pour ce qui est de ce Miraglia Cortès, j'ai lu son dossier. Ma réflexion initiale? Ce type est trop propre pour l'être. Il ne faut pas le surveiller, il faut l'arrêter et l'interroger dès son retour. J'ai rencontré hier soir un garçon plein de potentiel qui ferait cela très bien, le lieutenant Ilian Adelsohn. A vous de voir..., cela n'est plus de ma compétence.

Et sur la base de cette conclusion, le garçon ouvre la porte et en franchit le seuil. De l'autre côté, il conclut:

- Bonne soirée Vanina. Je vais mener des recherches, pour voir ce qu'il est possible de faire dans le cas de notre amie la générale Nàsdy. Vous recevrez de mes nouvelles en temps opportun. D'ici là, soyez forte, et tentez de freiner le mal en elle en lui faisant vivre autant d'émotion que possible.

Déjà, l'Allemand disparait à l'angle du couloir. Les dés sont jetés; rien ne va plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Concile des Trois    
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Concile des Trois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Trois Mousquetaires
» La Geste des Trois Amants
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ?
» Trip à trois!
» Un, Deux, Trois ... mètres de cordes (PV Kilip)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Rez-de-chaussé, Etages et Tours :: Etages :: Cinquième Etage :: Bibliothèque-