AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Ven 3 Fév 2012 - 13:27
Une voix proteste dans le couloir. Non, impossible d'entrer maintenant, Vanina Tsukiyo reçoit un colonel au rapport. Un silence s'installe, suivit d'un rire léger et délicat. Et tout d'un coup, un courant d'air glacé et mordant s'insinue sous la porte d'entrée du bureau, gèle les occupant de la pièce, alors que la surface de bois barrant l'accès au lieu est violemment catapultée vers l'avant, tout juste retenue par ses gonds, finissant sa course dans le mur, avec fracas. Ambroise Tugendbach déambule l'air de rien dans l'accès ainsi ménagé, claque des doigts de sa main droite histoire d'envoyer le rendez-vous de Vanina aux calendes grecques. Le colonel est projeté par un souffle vif et intense à travers le seuil dégagé, et droit après lui, la porte se referme au commandement d'un délicat mouvement du poignet d'Ambroise. Ce dernier tient dans sa main gauche un journal, qu'il abandonne brusquement sur le bureau de la générale. D'un regard dans son dos, l'élémentaliste marmonne.

- J'espère que l'autre aura l'intelligence de ne pas essayer d'entrer à nouveau. Sinon, c'est dans les jardins que je l'envoie.

D'un simple coup d'oeil, l'Allemand invite Vanina à prendre connaissance du contenu de l'article publié dans le Dagblaðið Vísir. Le garçon, plein de bon sens, y a joint une traduction en anglais.

S'appuyant sur la table de bois de la japonaise, il questionne:


- Qu'allez-vous faire?

Maître Tugendbach fixe à présent Vanina avec gravité. Curieux de connaître son point de vue et ses éventuelles suggestions.


Dernière édition par Ambroise Tugendbach le Mer 29 Fév 2012 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Mer 8 Fév 2012 - 19:42
Vanina qui avait dû s’occuper de toute l’administration de la base pratiquement à elle seule durant ces dernier mois, n’avait pas pu s’occuper des problèmes de tout le monde et avait exécuté chaque tâche par ordre de priorité. De ce fait, elle se retrouvait, en cet instant, dans son bureau, en train d’écouter les élucubrations d’un colonel qui s’adressait à elle en chinois. La nippone ne comprenait pas grand-chose de cette langue qui n’était pas celle de sa nation. Elle espérait qu’un chinois serait cela, mais il sembla que non. Elle n’en fit rien, car ce dernier semblait l’insulter et elle n’était pas d’humeur à répondre à cet imbécile.

Tel un sauveur, Ambroise mit fin à la réunion plus que pénible. Seulement, la chamane ne semblait pas du tout satisfaite. Malgré tout, la japonaise engagea, elle, le discours avec une politesse.

« Bonjour Professeur. Bien que vous ne soyez plus coordinateur et d’ailleurs c’est une raison de plus pour ne pas traiter ce… colonel… de cette façon, aussi agaçant et persistant soit-il. Je vais devoir engager un traducteur pour communiquer avec lui afin de m’excuser de cet accident, alors que là, de simples inclinaisons de la tête auraient suffi. J’ai déjà assez de travail comme ça depuis qu’Erzèbeth n’en fait qu’à sa tête et que vous avez démissionnez. »

Vanina qui était Générale non pas par choix mais plus par obligation était quelque peu indignée contre le jeune/vieux allemand qui avait tout simplement décidé d’abandonner ses fonctions, sans aucun de conscience semblait-il. Elle revoyait Yezekael qui sur un coup de tête pouvait tout quitter sans faire cas des conséquences. L’entrevue improvisée se poursuivit par un article de journal traduit. Vanina y lut les premières lignes. Ce n’était rien de bien grave que des avis de journalistes à scandale. Il y en avait énormément sur les deux sorcières. Ce qui suivit, par contre, fit se redresser la chamane qui relisait attentivement chaque mot des derniers paragraphes.

« ELLE A QUOI ??? »

Erzèbeth avait définitivement perdu la raison. Comment avait-elle osé annexer un pays entier et qui plus est neutre ! Son Gel Cœur était un réel problème et il fallait trouver un moyen de l’enrayer ou tout du moins lui trouver une occupation qui ferait moins de scandales. Le professeur demanda à la Générale ce qu’elle comptait faire.

« Ce que je compte faire ? Là, tout de suite, si vous voulez bien excuser mon langage, je lui botterais les fesses. »

La nippone était en colère. Elle avait déjà suffisamment de problème avec l’administration que gérer un nouveau conflit politique à elle seule semblait le comble.

« Non plus sérieusement, je sais très bien ce que je dois faire au niveau officiel, trouver un moyen d’étouffer l’affaire, dédommager l’Islande et tout un tas d’autre chose bureaucratique. Ce que j’ai besoin, là, tout de suite, c’est d’une idée pour stopper Erzèbeth ou un moyen de la mettre sur la touche. »

Elle se leva et se dirigea vers une étagère de laquelle elle sortit un vieux Whiskey.

« Et bien entendu, il faut que je boive quelque chose car mes nerfs vont lâcher. »

Elle se versa un verre et en proposa un par politesse à l’élémentaliste. Elle rangea la bouteille qu’elle n’avait jamais touchée auparavant. Ses yeux changèrent partiellement de couleur à intervalles irréguliers. On aurait dit comme une interférence entre son état de transe et son état normal. Elle s’assit dans son fauteuil particulièrement pâle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Jeu 9 Fév 2012 - 14:32
Ambroise soupire, il ne comprend pas.

- En ce qui me concerne je ne comptais pas m'excuser. Mais si vous souhaitez le faire en votre nom, libre à vous; ce que ce poltron vous racontait ne relevait surement pas de l'urgence au même titre que la nouvelle entre mes mains.

L'Allemand marque une pause et considère la pièce. Pile de dossiers sur pile de dossiers, la pauvre nippone ne devait sans doute plus savoir où donner de la tête. Lui même se permettait qui plus est de faire irruption dans son bureau de manière abrupte, ajoutant encore à ses problèmes. Ma foi tant pis; Vanina aurait sans doute gagné à se réveiller plus tôt et à le soutenir de manière anticipée auprès d'Erzèbeth sitôt qu'il était sorti de son coma. En se montrant plus ferme auprès de sa collègue, elle aurait pu l'infléchir et peut-être par là éviter la démission d'Ambroise. Désormais, il fallait composer avec la triste réalité des choses, et assumer.

- Vos propos Miss Tsukiyo semblent sous-entendre que ma démission était irresponsable. C'est faux. Je l'ai murement réfléchie et il s'agissait de la seule option viable pour l'OMDS. Délivré de ma charge, je suis libre comme l'air. Aussi, ai-je la possibilité maintenant de me concentrer sur l'essentiel et de vous aider, ainsi que je l'ai promis. Soyez forte.

Le maître élémentaliste juge inutile de préciser directement qu'il a déjà un plan en tête et que ce dernier est plutôt du genre hardcore. Son ex-collègue chaman lui semble à l'heure actuelle déjà bien préoccupée pour qu'il lui lâche de la sorte les détails d'un projet aussi risqué qu'audacieux. Patientant quelques secondes encore, le professeur écoute le discours peu encourageant de Vanina sur la nécessité d'étouffer l'affaire et de dédommager l'Islande. De la poudre aux yeux, rien de plus.

- Je n'en ferais rien. Erzèbeth est allé trop loin; si nous ne prenons pas des mesures directes et énergiques, nous serons bientôt plus à déplorer que l'ennemi que nous combattons. Et je me verrai sans doute obliger de changer de camp si une telle chose arrive, au même titre que vous d'ailleurs, si vous êtes cohérente. Ce qui s'est produit en Islande est un excellent argument pour exiger la suspension d'Erzèbeth.

Le ton de Tugendbach est délibérément grave et préoccupé. En face d'une générale à bout de nerf, désireuse de trop bien faire et dépassée par l'ampleur de la tâche, le mage allemand ne peut qu'éprouver un léger pincement au coeur. Il l'aidera bien sûr. D'une voix plutôt tendue, Vanina propose à son impromptu visiteur un verre de whiskey. Celui-ci acquiesce, s'empare du verre qui lui est proposé et le dépose devant lui sur la table de travail de la sorcière, entre deux énormes piles de documents.

- Miss Tsukiyo, l'heure est grave. Bien plus que vous ne l'imaginez. J'ai fait des recherches sur le gel-coeur, tout en creusant en parallèle dans la magie élémentaliste, histoire de trouver quelque chose capable de combattre ce mal nécroman. Et j'ai trouvé... Mais peut-être n'êtes vous pas prête à entendre ce que j'ai à vous dire, aussi vais-je vous laisser le choix.

L'Allemand se tait. Il fixe Vanina, lui adressant un regard véhiculant toute la confiance qu'il lui voue. Enfin, il s'exclame:

- Je peux aussi vous aider pour la paperasse, je vous serais d'un grand secours m'est avis. Dites-moi comment vous décharger... Ma discrétion sera totale, notre efficacité s'en voudra renforcée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Ven 10 Fév 2012 - 16:15
Après la première déclaration de l’allemand, la nippone préféra ne pas s’étendre sur le sujet. Son point de vue et celui du professeur ne serait certainement pas sur la même longueur onde, surtout pas en ce jour. Quant à la seconde déclaration de l’élémentaliste, elle le corrigea tout de suite.

« Lorsque je parlais d’étouffer l’affaire, c’était dans le but de protéger l’organisation et non Erzèbeth. Si c’est le seul moyen de la stopper je préfère encore ne rien faire la concernant et qu’elle se fasse suspendre. De toute façon ces actes auront des conséquences. On ne peut changer ce qu’elle a fait. Quant à moi, je vais simplement minimiser ses dégâts aux profits de Lómilendë. »

La chamane s’était toujours convaincu qu’elle travaillait plus pour l’ancienne école que l’OMDSH, d’où l’omission de cette dernière expression au profit de la première. D’après Tugendbach, elle avait désormais le choix, quant au fait qu’il lui dévoile ses projets ou non.

« Sachez que je pourrai certainement supporter ce que vous allez me dire donc faite. Tant qu’il s’agit d’aider Erzèbeth, je suis prête à tout entendre. »

Il proposa enfin son aide pour s’occuper de la paperasse de l’école. Vanina apprécia fortement cette demande.

« Je vous remercie de votre aide. Je vous laisse donc choisir quelques dossiers de cette pile, si vous voulez bien. »

Elle désigna la pile de droite qui concernait toutes sortes d’affaires. La pile de gauche n’avait pas été proposée à Ambroise, car Vanina souhaitait s’en occuper personnellement, surtout car ces dossiers concernaient son propre pays.

« Alors, expliquez-moi votre trouvaille, je vous prie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Sam 11 Fév 2012 - 20:04
Ambroise s'accapare une vingtaine de dossiers qu'il dépose sur ses genoux, chipe un stylo et quelques post-it's, puis, tout en ouvrant les portes documents, s'apprête à réciter le fruit de ses réflexions. D'un petit geste discret, l'Allemand s'humecte les lèvres, une seconde avant de se lancer.

- Le gel-coeur dévore Erzèbeth, qui n'est déjà plus que l'ombre d'elle même. Ses effets sont subtils et ne s'étendent pas seulement au corps de notre estimée collègue, mais aussi à son âme et à sa magie. Une chose est sûre quoi que nous fassions, ces événements laisseront des traces indélébiles.

Un post-it est détaché de la pile par l'élémentaliste, qui y annote une indication, plaque le papier contre la première page du dossier, qu'il referme et balance à côté de son siège. Première affaire réglée. Vanina n'aurait plus qu'à prendre connaissances des indications d'Ambroise pour signer - ou non - les divers documents qui avaient un jour été le quotidien de l'ex-corrdinateur Tugendbach.

Par la suite, le garçon aux cheveux de neige résume brièvement le mode opératoire requis pour l'accomplissement d'un gel coeur, en mentionnant formules magiques et pratiques absolument nécessaires à son bon fonctionnement. Tout en énumérant ces données plutôt techniques, le mage sabre dans les piles de dossiers de la nippone, si bien que le travail diminue à vu d'oeil.

Une demi-heure s'écoule environ, jusqu'à ce que l'Allemand n'en arrive au point central de son allocution.


- Pour renverser la vapeur et sauver ce qu'il reste à sauver de cette sorcière et de cette femme, nous allons devoir mettre en oeuvre un enchantement d'élite, classifié parmi les hauts actes d'élémentalisme. Haut sortilège qu'à mon grand regret, je ne suis pas en mesure de pratiquer. Et vous ma chère, vous, vous allez devoir vous battre dès maintenant contre Erzèbeth. Vous dresser en sempiternel obstacle face à son manque d'humanité, quitte à ce que cela vous déchire. Je prédis même que vous en viendrez à affronter la nécromancienne... Ce sera nécessaire courant de l'été, lorsque j'aurai trouvé quelqu'un avec qui je pourrai pratiquer le haut enchantement dont j'ai déjà parlé plus haut. Je recruterai parmi mes élèves de la classe d'élémentalisme, le plus talentueux d'entre eux dans la maîtrise du feu.

D'un gracile mouvement, Ambroise tend son bras vers le verre de whiskey, autour duquel ses doigts se referment avec légereté. Amenant le verre à sa bouche, l'Allemand fait santé avant de savourer l'alcool.

- Le haut sortilège de la Flamme d'argent a ceci de particulier que son feu ne brûle pas la cible. Enfin pas directement à tous le moins. Dirigé vers le gel coeur, la Flamme d'argent dévorera cette magie pour l'éternité, en courcircuitant les effets. Un mage de feu devra pratiquer la manoeuvre, alors que moi, je nourrirai son brasier de mon vent. De la sorte, il est clair qu'Erzèbeth ne fera pas le poids, même si sa magie est débridée par le gel-coeur qu'elle porte en elle. Car vous le devinez surement, il s'agit d'une mage d'exception, à la puissance sans pareille. J'ai de la prétention quant à l'étendue actuelles de mes ressources, mais celles d'Erzèbeth vont clairement au-delà des miennes en termes de force brute.

L'Allemand soupire et conclut:

- Serez-vous prête à vous battre contre Erzèbeth, maintenant en coulisse et bientôt de front? Au péril de sa vie et de la vôtre?

Interdit, attendant une réponse, le Professeur s'attribue une nouvelle pile de dossier qu'il recommence à traiter machinalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Mer 29 Fév 2012 - 17:00
Le vieil élémentaliste venait de dévoiler son soi-disant plan afin de stopper la comtesse de glace. Le résultat de tout cela était aux yeux de l’allemand prétentieux un grand et terrible combat à mener où celui-ci serait encore et toujours la vedette de ses plans, bien que celui-ci ait finalement compris qu’il ne faisait pas le poids contre la Générale nécromancienne, surtout à une heure où ses pouvoirs étaient complètement débridés. Quelque chose cassa en la charmante Vanina qui fit comme un déclic au fond d’elle. D’un claquement de doigts gracieux, la Générale des armées nippones fit apparaître trois vieux bouquins poussiéreux et de nombreux parchemins. Elle s’adressa à Ambroise par le tutoiement, car le temps n’était plus aux bonnes manières mais à l’action.

« Bien que sceptique, je suis ravie que tu te sois attelé à ta tâche dans de si brefs délais. »

Elle afficha un léger sourire sincère de remerciement et poursuivit en affichant un visage grave et presque offensé.

« Premièrement, croire qu’une bataille contre Erzèbeth puisse me chambouler à ce point est très naïf de ta part. J’ai vécu une situation bien pire que cette fois-là avec mon ex-collègue Adrazar et crois-moi le Gel-Cœur de la finlandaise n’est rien en comparaison de ce que nous avons dû affronter, car cette fois-là c’était un être pire que la nécromancienne que nous avons dû combattre qui ne suivait aucun idéaux et encore moins celui de la justice. Sachant que, malgré les précautions que nous avons prises, cet être pouvait réapparaître à n’importe quel moment, nous avions avec Yezekael et Erzèbeth mis au point des sortilèges puissants combinant deux voir carrément les trois magies fondamentales de notre monde, à savoir l’élémentalisme, le chamanisme et la nécromancie. Depuis ce jour-là, bien qu’Erzèbeth soit la meilleure amie que je puisse avoir dans ce monde, je me suis jurée de tout faire pour l’arrêter, quoi qu’il puisse en coûter et même si cela signifiait la tuer, bien entendu cela reste un dernier recours. »

La chamane exécuta une petite pause méritée et ouvrit les livres à certaines pages spécifiques. D’un geste maîtrisé, elle envoya chaque livre de part et d’autre de son bureau afin que son subalterne puisse lire les sujets concernés. L’écriture était de nature japonaise, mais une traduction de nature magique permettait à tout à chacun de comprendre ce qui y était raconté. Vanina en ressorti les grandes lignes.

« J’avais déjà entendu parler du Gel Cœur, car après l’Affrontement qui sévit sur Lómilendë, j’avais cherché activement un moyen de brider certaines émotions afin de mieux gérer les événements passés. J’ai eu vent du Gel Cœur, sous un autre nom, par son apparition à deux reprises aux cours des derniers siècles, dans mon pays. Comme tu dois le savoir, le japon, tant à un niveau humain qu’au niveau sorcier, est un pays qui recherchait et recherche toujours l’excellence. Deux hommes ont donc tenté de s’infliger un Gel Cœur afin de mener à bien les affaires du pays. Bien entendu, ce fut un réel échec et le grand public n’eut jamais vent du fait qu’ils étaient sous l’emprise d’un sortilège de ce genre. Ils n’avaient certes pas la puissance d’Erzèbeth et donc n’avaient aucun moyen de combattre ce sort. Ils étaient de véritables machines à raison et n’ont jamais plus montré aucun sentiment. Notre nécromancienne préférée, quant à elle, est beaucoup plus puissante et a eu quelques vagues de rechute sentimentale, si je puis me permettre de nommer cela ainsi, qui font que son cas n’est pas encore désespéré. Je vais donc en toute logique faire de mon mieux afin de garder notre lien entier et de le renforcer en lui faisant susciter le plus d’émotions possibles. Néanmoins, je refuse de me battre contre elle tant que son cas ne sera pas sans espoir, car si je me bats contre elle, ce sera pour l’anéantir. C’est d’ailleurs tout ce que je pourrai faire. Je suis peut-être un des derniers liens qui arrive à lui faire ressentir des émotions, mis à part ses enfants, et si je commence à la trahir en l’attaquant je ferai disparaître ce lien. De plus, cela laisserait de trop grandes opportunités à des êtres malveillants de nous attaquer. »

Vanina Tsukiyo déroula les parchemins aux endroits concernés et les afficha devant le professeur en devenir.

« Le sort que tu viens de me mentionner se retrouve dans mes écrits. Il est notamment indiqué que ce sort n’a que très peu de chance de fonctionner. Bien entendu, tout ce que j’ai réalisé dans ma vie, et il en va sûrement de même pour toi, avait très peu de chance de se réaliser, nous ne prendrons donc pas en compte ce petit avertissement. Il n’est pas expliqué comment l’utiliser – je suppose que cette partie, tu pourras très bien t’en charger - mais il est ajouté que ce que tu m’as précisé est incomplet. Il est impossible que ton sortilège fonctionne de force, il faut que la cible soit consentante. Je cite : « La personne victime du Gel-Cœur ne pourra être arrêté si elle ne l’accepte pas dans un moment de lucidité. ». Ceci prend totalement sens à mon goût. En effet, le Gel Cœur est certainement très bien protéger des sorts extérieurs puisque son rôle est d’empêcher que toutes émotions ne se dégagent du cœur, il faudra donc un moment de faiblesse où Erzèbeth baissera sa garde de raison afin que nous puissions lancer ce sortilège. »

De ces fines mains, la nippone attrapa un lettre enfilé dans le troisième tiroir de son bureau. Celle-ci la tendit en direction du gamin aux cheveux blancs. Elle repartit sur un vouvoiement de circonstance, car cette fois-ci, elle devait parler d’affaires qui concernaient la base.

« Ceci n’a rien à voir avec notre discussion, mais le département de l’éducation de l’OMDS vous ordonne d’envoyer un plan détaillé de votre programme de cours à un spécialiste en élémentalisme et à moi-même ou à Erzèbeth si vous préférez, mais je doute que celle-ci ne prenne le temps de vous donner un avis. Si vous ne recevez pas les deux feux verts, vous n’aurez de ce fait aucun droit d’enseigner. Je vous recommande donc de le faire dans les plus brefs délais qui soit et si vous me l’envoyer je promets de vous envoyer un feedback dans les plus brefs délais. »


Dernière édition par Vanina Tsukiyo le Mer 29 Fév 2012 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Mer 29 Fév 2012 - 18:43
Le maître élémentaliste écoute Vanina sans l'interrompre, se contentant de traiter ses dossiers en arborant un air des plus indifférents. Au-delà des apparences, son attention est cependant totale. Rien ne lui échappe, et surtout pas ce tutoiement exécrable que lui sert la chaman. Et surtout pas les petites anecdotes en lien avec le passé. Et surtout pas les précisions de la magicienne concernant le gel-coeur. Pas plus d'ailleurs que les dernières formalités en lien avec son accession au nouveau poste de professeur, qu'il a d'ailleurs lui-même créé quelques jours plus tôt.

Avec classe, Ambroise clôt son ultime contribution vis-à-vis de sa pile de dossier. En 25 minutes de discussion, il a substantiellement déchargé Vanina. A la différence de cette dernière, lui est cependant déjà familiarisé au fourbi administratif de la base... Ainsi donc, la Générale n'a désormais plus qu'à prendre connaissance des notes laissée par l'élémentaliste pour gérer les dossiers à sa guise. S'emparant à nouveau de son verre, l'Allemand descend ce qu'il reste de son contenu d'une traite, puis repose le récipient sur le bureau de la sorcière. Il fixe cette dernière avec intensité. Puis prend la parole.


- Pensez-vous être assez proche de moi pour m'adresser la parole par la voie des familiarités? En supposant que oui, vous vous méprenez.

Simple, légère, détachée, l'intervention d'Ambroise claque aux oreille de la chaman à l'instar d'un fouet manipulé avec dextérité. Il n'y a pas d'énervement chez Ambroise, simplement de la consternation. Grand coeur, il met le tout au crédit du surmenage de sa collègue. Très vite, il précise néanmoins.

- Je suis ravi d'apprendre qu'affronter Erzèbeth ne vous terrifie pas outre mesure. Loin de moi l'idée de vous sous-estimer, mais s'il est évident que seul je n'égale pas Erzèbeth en force brute, cette vérité vaut tout autant à votre égard. Dès lors, je ne sais pas si je dois prendre vos paroles pour du courage ou de la folie...

L'élémentaliste se tait, marquant une pause. Il soupire, se lève, cesse de fixer Vanina. Tout en contournant son fauteuil, Tugendbach revient aux précisions contenus dans les livres de Vanina.

- Sans doute ne parlons nous pas du même sortilège. La variante de la flamme d'Argent que j'ai évoquée tout à l'heure ne nécessite en aucun cas le consentement de la cible. C'est un maléfice purement offensif de très haut niveau, et s'il est dirigé avec succès vers l'objectif à détruire, il est efficace à 100%. Ma seule préoccupation, c'est que le lanceur parvienne à orienter le flux vers le coeur d'Erzèbeth, concentrant ainsi la magie sur le gel-coeur.

Les pas d'Ambroise le mènent lentement mais surement vers la sortie du bureau de la générale. L'élémentaliste est sur le point de quitter la pièce au moment où pour la dernière fois aujourd'hui, il entend s'adresser à Dame Tsukiyo.

- Vos programmes d'enseignement bureaucratiques, je me torche le postérieur avec. C'est seul que je préside à la destinée de la chaire placée sous ma responsabilité. Usez de votre influence ici pour faire en sorte que je sois, aussi bien dans les faits qu'en théorie, libre. Ecartez vous de ma volonté en la matière, et sachez qu'il n'y aura plus lieu de compter sur ma présence dans cette école.

Le Hexenmeister voue à la générale un signe de tête poli en guise d'aurevoir. Il pose la paume de sa main sur la poignée, pousse la porte et quitte le bureau. Arrivé dans le hall d'entrée, il fait signe au chinois qu'il peut aller reprendre son entretien avec la japonaise sans plus avoir à craindre de se faire sortir de force du bureau - à tous le moins par lui-même-. Puis, d'une démarche lente, Tugendbach s'éloigne, regagnant calmement ses nouveaux quartiers, au deuxième étage du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 26
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Lun 5 Mar 2012 - 7:49
Un soupir lent traversa l'esprit de Vanina. Cette dernière déduisit par la façon d'être de l'Allemand, qui se voulait indifférent mais qui ne trompait guère une personne quelque peu psychologue, qu'ainsi le pauvre homme ne supportait guerre les changements de tons envers sa personne et n'appréciait non plus les allusions dues au passé qu'il ne pouvait comprendre et qu'il exécrait ne pas maîtriser.

Elle accepta par la suite la critique en laissant apparaître un fin sourire compatissant envers l'élémentaliste consterné. Elle ajouta avant que celui-ci ne puisse continuer sur des vulgarités qui allaient s'en suivre.

"Je suis navrée de vous avoir vexé, Professeur. Je vous rappelle juste qu'avant votre convalescence, le tutoiement était d'usage entre nous et que d'ailleurs notre relation était censée être plus tendue que maintenant étant donné que nous sommes censés nous accorder notre confiance, à présent. Mais je ne peux vous en blâmer, car vous ne vous en souvenez certainement pas. Soit, si vous tenez à ce que je vous vouvoie je le ferai, mais vous n'avez nullement besoin de me faire ressentir votre ressentiment qui n'a, dans ce cas, aucune place dans nos relations."

Par la suite, Tugendbach avait exposé la folie de Tsukiyo en lui prétextant des mots qu'elles n'avaient pas dits. La chamane se protégea instantanément en répondant du tac-o-tac.

"Professeur, je n'ai jamais eu la prétention de dire que j'égalais Miss Nàsdy en force brut. Et je ne le prétendrai jamais surtout pas dans un moment pareil. Ce que j'affirme est que je suis apte à l'arrêter sur le plan des affects, si j'en ai la chance. Etant donné que vous n'avez jamais été proche de Miss Nàsdy, ceci est une chose que vous ne pouvez réaliser."


S'en suivi une critique ouverte quant aux sources exposées par la chamane, celle-ci continua.

"Très bien, peut-être n'est-ce pas le même sortilège, je vous l'accorde. Mais rappelez-vous, Professeur, que nous sommes dans le même camp et que vous ne devez pas vous sentir agressé par mes remises en question. J'ai l'honnêteté de vous exposer mes sources que vous ne daignez même pas regarder ou vérifier. Dans ce cas précis, je devrais me sentir plus offensée que vous et ce n'est pas le cas. Tout comme je le fais, ayez au moins la supériorité sur votre égo et l'honnêteté envers votre propre personne, de vous dire que peut-être il vous arrive aussi de vous tromper lourdement."

Les derniers dires emplis de vulgarité de l'Ex-Coordinateur amusèrent de manière inattendue la Générale responsable de la base.

"Professeur, sachez que cette lettre ne me concerne guère et que ce n'est nullement moi qui ai exigé pareils conventions. Vous devriez tenir ce discours aux départements concernés, cela aura plus d'utilité."

Elle afficha un sourire sincère.

"Je vous remercie sincèrement pour votre aide. Mais, au vu de mon statut, je me permettrai, pour une fois, un petit conseil. Vous exigez des autres qu'ils vous respectent et qu'ils n'outrepassent pas leur rang, cependant vous vous permettez de faire l'inverse de ce que vous prônez. Sachez que cela ne marchera pas toujours. Maintenant, vous n'êtes plus que Professeur - un rang plus que respectable, mais en-dessous de ce que vous étiez - et vous devez savoir vous adapter à cette situation, étant donné que vous l’avez choisi. Vous ne pouvez pas vous débarrassez de vos obligations en gardant vos avantages. Je suis très conciliante et j'accepte toutes vos excentricités et vos proclamations tant que ceci n'est pas exagéré, seulement tout le monde ne peut faire pareil."

Elle laissa s'en aller Ambroise Tugendbach sur ces quelques paroles, puisque que celui-ci s'était intérieurement promis de s'adresser pour la dernière fois à la chamane en cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ambroise Tugendbach
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Deutsche
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 177 ans

Nombre de messages : 74
Age : 28
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   Lun 5 Mar 2012 - 18:07
[HRP]
Citation :
Par la suite, Tugendbach avait exposé la folie de Tsukiyo en lui prétextant des mots qu'elles n'avaient pas dits.


<-- relis exactement ce que dit Ambroise, tu verras qu'il n'a jamais prétendu que tu te disais plus forte qu'Erzèbeth. Mon intervention est plus subtile haha. Enfin bref, c'est pas grave, juste un détail, mais il a son importance. Ambroise ne pense pas pour les autres, ce qu'il disait, c'était son simple avis à lui. Il ne se permettrait pas de "prêter" des mots à ton personnage.

A bientôt! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

La solution d'Ambroise - Préoccupations croissantes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Département du Combat :: Bureau Générale Tsukiyo-