AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sofía de Santa Cruz - old
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Espagnole
Magie pratiquée: Élémentalisme
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]   Sam 3 Mar 2012 - 2:39


La belle élémentaliste se jeta au sol pour esquiver un missile qu’elle n’avait pas le temps de parer. L’engin siffla dans les airs très près d’elle, tandis qu’il allait s’écraser et explosait quelques mètres plus loin. Quelques débris et blocs de ciments tombèrent autour de l’espagnole, ceux qui auraient pu la blesser étaient stoppés par une couche de glace déployée autour d’elle, par réflexe. Elle releva la tête, et réanalysa la situation. Elle était couchée sur un tapis recouvert de poussière et tâché de sang séché. Placée au 8e étage d’un immeuble, dont les 5 derniers étages n’étaient plus, soufflés depuis longtemps par des sorts et des détruits par l’avalanche de roquettes et missiles en tout genres. Autour d’elle, que des bâtiments détruits, aucun intact. Les habitants se réfugiaient dans les sous-sols qu’ils creusaient et aménageaient en refuge. Tout un immense réseau de galeries s’était créé depuis 2013, suites aux guerres civiles et aux attaques de Sliven qui avait finalement envahi le pays.
Le gouvernement ne répondait plus qu’au nom de Sliven, une bonne partie de la population luttait pour leurs idéaux, abrutis par la propagande "libératrice" de Sliven. Cependant de récentes vagues de migration avaient posé des problèmes dans le pays. En effet, il servait de passerelle pour de nombreux peuples des pays alentours qui fuyaient leur régime en espérant atteindre l’Europe. Certains se voyaient contraints de rester s’y cacher, nombre y mourraient. Alors des révolutionnaires ou des migrants tentaient d’obtenir leur droit de passage. Le gouvernement ne l’acceptant évidemment pas, le pays vivait une guerre civile, régie par le mercenariat et la force. Les vendeurs d’armes y faisaient des recettes épatantes. N’importe qui pouvait se procurer une arme, souvent de piètre qualité, leurs vendeurs savaient que les acheteurs mourraient avant de les utiliser. Ou en les utilisant.
L’espagnole se releva, regarda en contrebas dans les rues et apercevait une multitude de soldats armés au lointain se diriger vers elle. Elle appuya sur son écouteur.
-Escouade Alpha III, dirigez-vous immédiatement vers le centre des communications et de radio de la ville. Escouade Alpha IV, déployez-vous. Escouades Delta II et Gamma V, quelle est votre position?
Grésillant: -Nous avons pris contrôle de la base de résistance principale sud.


-Le réseau électrique nous appartient, ainsi que la centrale de distribution des eaux située au sud-est. Votre plan se déroule selon vos ordres.


-Parfait. Escouades Bêta, qu’attendez-vous pour intervenir dans la partie nord?


-Nous sommes retenus par des rebelles armés et des civils se joignent à eux. Ils ont fait sauter le seul pont ralliant votre position. Le détour avec les blindés nous retardera.


-Hors de question, avancez vers le prochain point, je me charge du pont.



Les kazakhs n’étaient plus qu’à une petite centaine de mètres de son immeuble. Le Lieutenant se leva, ses yeux bruns brillaient intensément.
-Quinque magnitudo, terra, quatit !


Il y eu un grand silence et soudain une sorte de grand craquement sourd secoua toute la zone. Le goudron des rues se fissura et ondula légèrement, des blocs de béton et des briques tombaient. Dans un grand fracas, les premiers étages de nombreux immeubles alentours cédaient et les édifices s’effondraient, dont celui sur lequel se tenait l’élémentaliste. Les soldats, surpris, étaient tombés à terre et ne purent éviter que l’immeuble les écrase. Sofía avait gracilement sauté du toit, bien que gênée par tout l’équipement qu’elle devait porter, en protection et contre les moins quinze degrés environnant. D’un geste, elle fit venir à elle la glace gelée du sol à ses pieds. Cette plateforme de givre ralentit sa chute et elle atterrit comme une fleur.
*C’est pratique ce froid et toute cette glace, ça me demande moins d’efforts. Vive les hivers rudes...*


Grâce aux nombreux combats et vivifiée par les basse températures de l’Oural, petite ville du nord avec un grand centre administratif, Sofía progressait rapidement et pour certains sorts, les incantations n’étaient plus nécessaires. Ainsi, elle transforma sa plateforme gelée en longues stalactites qu’elle envoya à la gorge d’un petit groupe rebelle lui bloquant le passage. Elle courut quelques instants à travers les rues dévastées et arriva près de la rivière Chagan. L’élémentaliste vérifia qu’elle était seule et leva le bras droit au dessus de sa tête, étendant le bras gauche vers le sol. Elle les fit tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, les yeux d’un vif éclat bleu.
- Quod aqua oritur, humor gelaverit, in glaciem coniungere.


Petit à petit, un pont de glace de plus en plus épais se formait entre les deux rives. Les premiers soldats du bataillon le traversèrent, suivis par les deux blindés et un camion transporteur. Le Lieutenant leur adressa quelques ordres, et ordonna aux blindés et à trois escouades de la suivre. Ils se dirigeaient vers le centre administratif. D’ici, ils contacteraient le gouvernement à Astana. Leur cheminement ne fut bloqué que par des décombres que Sofía, aidée de deux autres élémentalistes, dégageaient. Ils joignirent rapidement le centre. Évidemment, ils opposèrent une résistance. Sur ordre de leur cheffe, les deux blindés canardèrent les quelques barricades de fortune et firent suater la porte de l’édifice. Les escouades s’y engouffrèrent aussitôt et eurent vite fait de dominer tout le complexe. Fière et satisfaite, l’espagnole s’assura auprès de ses troupes que la ville leur appartenait, ce qui était le cas. Elle fit envoyer ses conditions et des traités à la capitale. S’ils ne déposaient pas les armes et refusaient toutes négociations, Astana et Almaty, la plus grande ville, seraient ses prochaines cibles. Sofía profita du répit pour se tenir au courant des dernières nouvelles. un message lui apprenait que Mr. Turgenbach ouvrait des cours d’élémentalisme.
*Il a reçu l’aval de la hiérarchie ? C’est rapide. Il a dû soudoyer quelqu’un ou user de son ancienne fonction. Mais bon il pourrait m’être utile. On verra ça plus tard. L’info n’est pas importante. Ah ! Par contre ça…donc la générale va donner une entrevue en Norvège auprès de politiciens et journalistes… mais qu’est-ce qu’elle a en tête ? Elle veut redorer son blason ? Non je ne pense pas….*


Pensive, elle fut ramenée à la réalité en entendant une explosion, apparemment lointaine. Un soldat lui informa qu’ils avaient, conformément à ses plans, dynamité la principale base rebelle, sans évacuation des chefs, fraîchement capturés.
-Perfecto. Merci, vous pouvez vous retirer. Nous nous installons dans le bâtiment. Sortez les employés, sécurisez la zone et que les escouades maintiennent leur position jusqu’à demain dans les divers quartiers de la ville. Envoyez un rapport de notre avancée à la base Islandaise et à Lómilendë.
Fatiguée, l’espagnole s’isola dans la salle adjacente, ramassa le crucifix tombé au sol et le plaça devant elle contre un mur, elle s’accroupit, joignit les mains, et commença à chanter quelques psaumes. Elle priait pour tous les innocents qu'elle savait tués à cause de son invasion. Elle s'attristait qu'il faille en arriver là, mais ce pays rejoindrait l'OMDHS d'ici peu, elle en était persuadée. Comment, elle l'ignorait, mais était prête à toutes éventualités.


Dernière édition par Sofía de Santa Cruz le Mer 14 Mar 2012 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ivan Hemsworth
Patient(e) - service 4


Feuille de personnage
Nationalité: Australien et Russe
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 33 ans

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Re: Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]   Sam 10 Mar 2012 - 14:02
Le jeune russe lustrait son blason. Le signal sonore se déclencha et un gradé ouvrit la porte et hurla :
-GO ! GO ! GO !
Le soldat prit son arme, et tout en courant vers les véhicules blindés, il attachait son casque. De nombreux autres soldats le suivaient. Une pluie gelée, presque de la grêle, s’abattait sur eux. Insensibles, tous les autres soldats couraient comme lui et montèrent s’installer sur leur banc. Le véhicule démarra en trombe. Il se dirigeait vers Almaty. Cela faisait une semaine qu’ils étaient là. Ils auraient dû repartir et quitter le sol kazakh aujourd’hui, ce n’était plus le cas. Les négociations engagées par le Lieutenant Santa Cruz y Luna avaient été fructueuses au début. Pas immédiatement, certes, mais elle s’y était attendu. Le Lieutenant avait tout d’abord exigé une capitulation du régime avec des demandes inadmissibles et irrecevables. Cependant, comme elle savait que le gouvernement refuserait la première fois, autant demander l’irrecevable, puis rentrer en négociation par après avec des traités durs mais des conditions acceptables. Le gouvernement était rentré dans cette phase, et avait pratiquement déposé les armes. Les rebelles s’étaient calmés, de nombreux immigrants avaient quitté le pays et ce dernier avait presque rejoint l’OMDHS.
Puis, il y a deux jours de cela, un haut gradé slivien s’était introduit au Kazakhstan sans être remarqué immédiatement, et avait empêché que le régime de terreur tombe et que le gouvernement accepte les conditions de l’OMDHS. Il avait soulevé l’armée kazakh contre le Lieutenant et ses troupes, et l’effet de surprise avait été efficace, Lómilendë déplorait quelques pertes. Ivan se souvenait avoir vu, lors d’une garde, la jeune Lieutenant espagnole sortir de son baraquement hurlant et jurant en espagnol quelques obscénités et aboyant en diverses langues des ordres de tous côtés. Le jeune russe avait saisi qu’elle s’insurgeait qu’un haut-gradé de Sliven ait pu arriver sans qu’ils soient automatiquement avertis. Apparemment beaucoup de choses étaient à revoir, et ils s’étaient peut-être faits bernés, comme elle l’avait craint. Le gouvernement aurait-il accepté le temps que ce sauveur slivien accoure ? Le jeune russe se souvenait très bien de son visage, que la colère déformait à peine, et n’entravait aucune grâce des mouvements, mais semblait presque en harmonie, comme un tango.
-On descend !
La réalité le sortit de ses pensées et son devoir l’appelait. Le soldat Hemsworth sauta du camion blindé et courut rejoindre leur base de fortune à l’extérieur de la ville. Ils y attendraient les ordres. Proches de l’entrée, un sergent accourut vers le caporal de leur section. Il lui remit un document qu’il ouvrit aussitôt. Tous partirent alors vers leur prochain point. Ivan entendit un bourdonnement et leva la tête. Un EC-665 Tigre, hélicoptère blindé, les survola, et le chamane distingua clairement la jeune élémentaliste, cheffe de leurs troupes, debout proche de la verrière, dans une grande tunique noire et verte militaire, mélange entre un grand manteau faisant une sorte en bas en robe ouverte jusqu’aux hanches, qui rejoignaient un plastron protégeant le buste. Son regard sévère était dissimulé par des lunettes, et ses longs cheveux bruns attachés en une longue tresse.
L’hélicoptère flotta au-dessus d’eux, puis à l’approche de la ville, envoya un missile détruire le barrage de fortune bloquant la rue principale. Hemsworth se plaça devant son unité et déploya un fin bouclier spirituel qui bloqua quelques balles. La fumée se dégageant du cratère d’impact et des voitures qui composaient le barrage qui brûlaient empêchait les soldats de Lómilendë de repérer leurs opposants. Ivan renforça son bouclier comme il le put, s’essoufflant terriblement, et permit à son unité de franchir la barrière de feu et de débris. De l’autre côté, fumée dissipée, les tirs fusèrent. Professionnels, les soldats de Lómilendë se protègent immédiatement et mirent rapidement à terre les quelques soldats présents. Puis ils foncèrent au centre ville. Hemsworth détestait tuer. Mais en tant que soldat, il y était contraint. Il évitait juste au maximum le regard des hommes qui s’écroulaient après avoir croisé la mire de son pistolet. Ils évoluèrent rapidement, les tirs de mitraillettes du Tigre et les nombreuses boules et pics de glaces qui déferlaient du ciel leur solutionnant bien des problèmes. Puis un tir mit à terre leur caporal. Hemsworth se dirigea immédiatement vers ce dernier et récupéra la missive concernant les ordres. Derrière un gros débris, il lut rapidement les consignes. Et prit la commande de son unité. Il fallait agir, pas le temps de prendre des ordres de la base ou de se demander quoi faire sans commandement.
Le jeune russe, désormais habitué au terrain, repéra au loin leur objectif. La station de relais qui brouillait leurs communications au profit de celles de Sliven n’était plus qu’à quelques mètres. Et là il vit une opportunité. Un petit groupe de soldats kazakhs courraient vers eux. Ivan ordonna de les descendre mais pas tous. Il se leva légèrement et prit le risque.
-Merc’hodenn din speredme humenjoù !
Le soldat portant un bazooka s’arrêta aussitôt, voulant se prendre la tête entre les mains, mais se tourna aussi vite et braqua son lance-missile en direction du relais-émetteur. Il porta le genou à terre, tira, jeta l’arme, dégoupilla une grenade, la lança devant lui, en saisit une autre sans même regarder, la tête baissée, le regard vide, la dégoupilla et la lança à ses pieds devant ses compagnons horrifiés qui ne saisirent que trop tard.
Ivan annula aussitôt son lien magique et fut aveuglé par les deux explosions et les nombreux cris de douleur et terreur qui résonnaient dans toute la rue. La station explosait de toutes parts et s’enflammait relativement vite sans tenir compte du terrible froid et de la pluie gelée durant quelques instants, avant de faiblir. Les communications ne se firent pas attendre. L’unité Delta II d’Ivan transmit leur position, leurs pertes et reçut les nouvelles. La ville, du moins les points stratégiques, étaient leurs. Un blindé viendrait les chercher. Suite à la mort du caporal, Ivan était son remplaçant direct, et obtint donc sa place.
Surpris, Ivan s’étonna des nombreux changements de ces deniers mois. Il avait quitté sa douce Russie, arrivé dans la dernière grande base qui opposait encore une véritable résistance farouche à la domination de Sliven. D’abord promu chef-cuisinier, le voila caporal. Il avait une unité qui dépendrait de lui. Le chamane se jura de s’améliorer au plus vite. Il présentait qu’il aurait un jour besoin d’être bien plus puissant.
Fatigué, Ivan s’endormit en une seconde sur sa couchette miteuse de son nouveau baraquement à Almaty. Le Lieutenant était venu féliciter toutes ses troupes lors du repas, et leur dire qu’ils rentreraient une fois Astana, la capitale, soumise. Ce qui, selon elle, ne tarderait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sofía de Santa Cruz - old
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Espagnole
Magie pratiquée: Élémentalisme
Âge: 23 ans

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]   Mer 14 Mar 2012 - 12:50
[Rapport rédigé en espagnol, traduit par bienséance pour l’OMDS]

Astana, État Major du Kazakhstan
Quartier général, bureau présidentiel
le 05 mars 2026
23h30


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Lómilendë
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Islande


Rapport de conquête, Kazakhstan

<<<< Lieutenant Sofía Tamara y Santa Cruz y Luna
<<<< Département du combat, État major de Lómilendë


Synthèse des rapports de bataille par le Lieutenant Santa Cruz y Luna

Essentiel:

16 morts
11 blessés
Rapatriement des escouades Bêta - Delta - Gamma
Escouade Alpha restée sur place
Rébellions kazakhs alliées ou soumises
Conquête et soumission du gouvernement kazakh
Décès de l’ancien président


Description:






La capitale Astana, et par conséquent le pays, sont sous notre emprise. Après une capture rapide de premières villes, nous avons pris contrôle de la plus grande ville avec forte influence, Almaty, avant de nous diriger vers la capitale. Cette dernière est tombée sous notre emprise après une demi-journée de combats; nous avions pris la peine de soutenir les rébellions envers le gouvernement et avons “encouragé” les habitants à la révolte. La confusion qui s’en suivit, aussi bien politique que sociale, nous a donné un clair avantage. Les pertes civiles sont importantes, encore indéterminées. Le constat est difficile à effectué, d’une part des populations kazakhs ont migrés vers d’autres pays, d’autre part de nombreuses peuplades avaient quitté le leur et sont restées au Kazakhstan. De plus, certains se terrent encore, dans leurs cachettes dans les montagnes ou sous les villes. L’armée kazakhs, désormais sous les ordres directs de l’OMDS, recherchent activement les derniers opposants à notre prise de pouvoir.
Concernant le gouvernement, nous avions court-circuité ses stations de relais, et nous être emparé des casernes militaires. Face à notre supériorité stratégique, numérique et magique, nous n’avons rencontré que de faibles résistances. En nous appropriant rapidement et efficacement leurs points stratégiques essentiels, nous avons empêtré leur système et avons pu accéder rapidement à la capitale. Le but initial était, selon le Code et notre Constitution, la Diplomatie. Elle avait été amorcée, mais une venue impromptue d’un commandant Slivien l’a stoppée. Il a profité de notre effet de pagaille dans les réseaux d’informations pour venir depuis le sud et rallier la capitale, d’où il a tenté de coordonner une opposition. Nous avons rapidement repris le contrôle de la situation, et nous sommes dirigés vers l’État major du gouvernement Kazakh. Après avoir décimé les barricades et ouvert les barrières et détruit leurs barrages, nous avons pénétré le Palais Présidentiel. Le Président Kazakhs, Mr. >>>>> s’est battu avec ses soldats, courageusement. Refusant toutes négociations, et ayant porté atteinte en ma personne et deux de nos soldats, je l’ai mis à terre et congeler ses organes. C’était un nécromancien, et comme son corps refusait de mourir, je l’ai écrasé en soulevant des blocs de terre, et ensuite broyé. Ses restes ont été récupérés et incendiés, les cendres dispersées pour éviter un mémorial en sa personne et donner un exemple.
Nous avons pris ensuite possession du Palais Présidentiel, le contrôle de l’État Major et de l’Armée. Comme tout le système kazakhs nous appartient, et ayant appris la fuite du commandant slivien durant notre prise de la ville, j’ai donné de nombreux ordres pour terminer l’œuvre de soumission et délégué le reste des affaires à mon homonyme islandais, envoyé à ma demande de la base secrète islandaise sous la direction de la Générale Báthory. Dès son arrivée, il a mis en œuvre des escouades chargées de localiser le commandant slivien disparu et de localiser les dernières cachettes de rébellions, qui seront exterminées si elles n’abdiquent pas. Mon travail de conquête étant terminé, j’ai donné l’ordre de rapatriement des escouades Bêta-Delta-Gamma en leur totalité. Je serai de retour à la base de Lómilendë durant la matinée du 06 mars 2026, sauf changements.
Annexes :
Les corps de nos soldats ont été également rapatriés à leurs familles respectives, suivis d’une lettre de condoléance. Les blessés reçoivent le traitement nécessaire, grâce à nos médecins et unités de soins, magiques ou non. Le soldat Hemsworth, suite au décès de son supérieur, a été gradé caporal. Pour tous les détails, se référer aux rapports des dirigeants et chefs d’escouades mis en annexes de ce document. Toutes questions ou examens doivent recevoir mon aval ou celui de la base Islandaise. Les chefs d’escouades restent bien entendus à disposition entière de l’OMDS une fois leur unité reformée et soignée.
Lieutenant Santa Cruz y Luna,
État major de Lómilendë,
en mission pour l'OMDS,
selon les ordres et la direction
de la Générale Báthory






[HRP]: Sofía rentre le 06 mars pour pouvoir participer au cours d'Ambroise. Ivan indiquait qu'une semaine s'était écoulée depuis le début de la conquête. Je pars du principe que la conquête à duré 9 jours, pour les combats. Donc la date de début de topic ne fait pas fois, uniquement celle de fin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une avancée vers un nouveau point d'accès - [Sofía Tamara de Santa Cruz y Luna] - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Dites à mes amis que je m'en vais, je pars vers de nouveau pays ?
» SONDAGE #6 - Vers un nouveau forum
» Oliville : Le nouveau départ, la quête des réponses. { H-Finder & Terminée.
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Le Monde :: Missions à travers le Monde.-