AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boustifaille entre soldats - Cantine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ivan Hemsworth
Patient(e) - service 4


Feuille de personnage
Nationalité: Australien et Russe
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 33 ans

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 05/10/2011

MessageSujet: Boustifaille entre soldats - Cantine   Ven 23 Mar 2012 - 22:23
Le four sonna. Le rôti était prêt. Ivan enleva la casserole des plaques et l’amena sur une table du réfectoire. Un commis le suivit avec le rôti, souhaita un bon appétit et se retira. Ivan servit le goulasch maison à son équipe, qui fêtait les récents changements. Tous se servirent avec joie, enchaînant bière sur bière et discutant des nouveautés, armes, foot….
-Haha ! Hé ! Vous croyez qu’on va conquérir combien de pays ce mois-ci ?
-Vu le rythme imposé par la Násdy et l’autre espagnole, l’OMDS aura le monde a la fin de l’année.
-D’ici là ce ne serait plus la peine, le but étant de vaincre Sliven ; libérer le monde, pas le dominer.
-Et tu crois que nos dirigeants n’en seront pas tentés?
-Tant que nos deux générales auront leur mot à dire, je ne m’inquiète absolument pas pour ça. Elles ont déjà prouvé leur valeur, je suis certain et je suis pas le seul, que malgré tous les trucs bizarres et parfois …débiles qu’elles font, elles ne voudront pas ce genre de pouvoir.
- Je me demande pourquoi Mr. Turgendbach a démissionné. C’était un excellent Coordinateur, et combattre à ses côtés était un honneur ! C’est un fin stratège.
-Mais il ne vaut de loin pas la puissance de la Comtesse. Elle cache très bien son jeu, elle aussi.
-Je préférais suivre les ordres de Miss Tsukiyo. Elle s’inquiétait à nous protéger et savait-nous encourager. En tous cas, je suis content de ne pas être en Islande depuis que la Comtesse a …changé.
-En devenant très efficace. Comprends la, sa vie n’a pas toujours été rose, elle a subi de nombreuses pertes qui lui étaient chères. Et son mari s’est suicidé.
-Je n’ai pas besoin de la comprendre pour la respecter. Elle est en effet d’une incroyable efficacité. J’ai entendu dire que Sliven s’en inquiète, et j’espère bien ! En quelques mois, 3 pays nous ont rejoints !
-C’est discutable, les méthodes employées sont douteuses et peu éthiques.
-Même le Costa Rica ? Je croyais que c’était eux qui le voulaient ? Ils n'ont pas finalemet accepté d'eux-même l'offre et la diplomatie?
-Naïf ! J’ai été voir les dossiers, et un ami m’a appris que seuls les dirigeants internes de l’OMDS sont au courant. Le Costa Rica a été forcé, par la Santa Cruz y quelque chose. C’est la Comtesse qui l’y aurait envoyé. Notre Lieutenant est responsable des attentats dramatiques qui s’y sont produits. Le gouvernement n’avait pas vraiment le choix, elle le leur a pas vraiment laissé.
-Et elle fait pas dans la dentelle, je vous le dit ! Avant d’être muté avec vous avant-hier, j’étais aussi au Kazakhstan, et je l’ai vu en œuvre. Deux jours avant de reprendre la plus grande ville, elle avait appris l’existence d’un complexe souterrain rebelle, ils avaient infiltré une ancienne mine désaffectée. Elle voulait s’y rendre seule, mais un gars chargé de sa protection l’a obligée de prendre notre escouade avec elle. « Je n’ai pas besoin d’eux ils ne serviront à rien ! Je m’en sors très bien seule, je sais ce que je fais et non le suicide n’est pas d’y aller seule mais d’y envoyer des troupes à ma place ¡dejame en paz ! » lui a-t-elle beuglé avant d’embarquer avec nous. Il y a avait aussi une petite unité technique. Ces gars-là sont de vrais geeks et sont pas causants, je n’ai su leur utilité que sur place.
-C'est-à-dire ? Tu reveux une bière ?
-Ouep ! Ils avaient de gros sacs avec eux et nous ont suivis une fois que l’hélico nous a déposés non loin de la base rebelle. Tu aurais du les voir, ces fouines qui transportaient du matos avec leurs petits bras ! Ces gars là sont pas toujours faits pour les missions à l’extérieur. Enfin. Je pensais qu’elle allait nous dire d’attaquer, et c’était effectivement du suicide : y’avait qu’une seule entrée, et protégée. Nous n’aurions aucun effet de surprise, et les gars dedans connaissent le terrain. Nous serions tombés dans tous leurs pièges et on se serait fait massacrer comme des lapins !
-Apparemment c’est pas ce que vous avez fait. Hey ! Passe-moi la casserole et le sel.
-Arrivés tout près, et suffisamment loin pour ne pas être repérés, elle a fait déballer les sacs. Y’avait deux sonars et un radar. Elle leur a fait scanner la montagne pour avoir un aperçue de l’étendue des galeries. Puis elle s’est assise, a prié quelques secondes, ses yeux brillaient d’un sacré brun et elle a levé les bras doucement et baissé d’un coup en murmurant un truc et elle restait penchée sur le sol, un genou à terre. Et là on a tous flippé. Tout a commencé à trembler comme pas possible et je voyais des blocs se détacher de la montagne devant nous. Y’avait une tonne d’éboulements, de glissements de terrains, de rocs qui dévalaient les flancs…et d’un coup ….PAF ! Une partie de la montagne et du sol pas loin devant nous se sont effondrés.
-Elle a fait s’écrouler la montagne et la mine ??
-Ouais. Elle a aplati tous ses occupants et écrasés tous les résistants d’un coup. On était sciés. Ceux qu’elle a pas éclaté ont du mourir emprisonnés sous les gravats. Elle s’est tourné devants les deux chefs qui nous accompagnaient, et s’est justifiée : « Pas de pertes de notre côté, résistance éliminée, zone devenue sans danger. Et non je ne fais pas de prisonniers. Je ne sacrifie pas mes hommes pour obtenir un prisonnier vif. Ils ne servent à rien, et ça régule la population carcérale. J'épargne aux États de devoir les liquider en douce après ou de mettre en oeuvre des stupides moyens onéreux pour empêcher qu'on les sauve. Je fais économiser de l'argent à l'État en fait, et leurs vies no valen nada de toda manera.» Mais je crois qu’elle faisait de l’humour à la fin.
-D’un côté c’est vrai, lorsqu’on les tue sans devoir les capturer, on a toujours moins de pertes vu qu’on peut bourriner sans qu’on ne nous reproche quelque chose ou un dérapage.
-Malgré tout, elle a énormément utilisé sa magie pour nous aider et nous protéger dans les villes, elle était toujours devant nous ou au-dessus de nous pour déblayer le gros des rues.
-Ça ne change pas grand-chose au fait qu’elle est dangereuse…pour Sliven et les rebelles qui pensent la battre avec leurs armes. Je l’ai vu geler des balles qui lui étaient destinées, et même geler à temps un missile qu’elle a renvoyé congeler sur ses envoyeurs. Eux aussi avaient une sacré tête. Avant qu’il n’y en ait partout…
-T’es infâme je mange.
-T’as déjà fait pire mec…
-On passe au dessert plutôt ?
Et heureusement pour certains qu’ils ne durent pas partir en combat le lendemain, et que leurs appartements n’étaient pas tant éloignés de la cantine.
Hemsworth demeura très pensif durant la nuit sur les commandants et dirigeants de l'OMDS. Et il en conclut qu'ils valaient mieux que ceux de Sliven.






[HRP] Navré pour le côté arc en ciel et pour les yeux que toutes ces couleurs gênent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Boustifaille entre soldats - Cantine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discutions entre soldats [Narah]
» Explications entre collègues (MATT)
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Programme national de cantine scolaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Les Cuisines-