AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Lun 23 Fév 2015 - 22:23
Le grand jour était arrivé. Hannibál allait rencontrer ses collègues, ou du moins trois d’entre eux. Le docteur Frieman serait absent pour des raisons qu’il ignorait. Même s’il n’allait pas faire la connaissance du personnage aujourd’hui, le hongrois avait déjà cru comprendre que le psychologue n’était pas dans les petits papiers de la directrice. Dans ceux de personne d’ailleurs. Il savait que la directrice ne serait également pas présente mais il l’avait déjà rencontrée. A vrai dire, il avait déjà également eu à faire au docteur Black qui lui avait par ailleurs été d’une très grande utilité. Il n’avait pas vraiment d’avis à son propos. C’était une belle femme, un tantinet trop exubérante pour lui et certainement farouche et égocentrique mais pas méchante. Le psychologue sourit à cette pensée. « Méchante ». Disons plutôt qu’elle savait se comporter en société, pour ce qui était de la nature de son âme il en était certainement tout autre. Après tout, ne fallait-il pas être dérangé sous certains aspects ou tout au moins controversé pour travailler à Lómilendë l’officieuse ?

Lorsqu’il arriva, la rousse était déjà présente. Il la salua sobrement et prit place. Doucement, il sentit la pression monter. Les chefs de service se connaissaient déjà. Pour sa part, il remplaçait à la hâte l’ancien responsable de Hyde. Emma arriva légèrement en retard. Belle femme elle aussi. Charmant accent anglais. Elle fut suivit de très près par Aedan qui les salua chaleureusement. Irlandais. Hannibál avait beau parler anglais avec un accent hongrois prononcé il avait une grammaire parfaite et une oreille remarquable. Aucun accent ne lui échappait. Il était le seul non-anglophone. S’il ne se trompait pas, il était également le seul nécromancien. Décidément, il se démarquait du groupe. Il se rassura en se remémorant des concepts pourtant primordiaux de psychologie sociale : de prime abord, les groupes qui nous sont étrangers et que nous devons intégrés nous semblent toujours homogènes et impénétrables. Grossière erreur. Sous leurs airs tantôt nonchalants tantôt détachés et professionnels Samaha, Emma et Aedan nourrissaient tous des affects bien particuliers les uns aux autres et certainement pas placés sous le signe de l’amitié. Le neuropsychologue supposait que la compétition devait être rude et les personnalités des chefs de service hautes en couleurs.

En silence, les responsables commencèrent à sortir de leurs affaires les dossiers à traiter. Hannibál qui ne savait pas comment fonctionnait les colloques avait été mis au parfum par Jezabel. Chacun parlait des cas intéressants et de leurs éventuels transferts dans les diverses catégories ainsi que de leur sort. Une fois dans la catégorie C il n’existait plus de service et chacun devait se battre pour ses cobayes. En y repensant, le nécromancien était cette fois convaincu : il ne régnait certainement pas un esprit de joyeuse camaraderie entre les docteurs. Ses collègues le regardant avec insistance, Hannibál en déduit qu’il était sûrement supposé ouvrir les festivités.

Bonjour à tous. Comme vous le savez probablement déjà je suis le docteur Masaryk. Je remplace le précédent chef du service Hyde. Je suis neuropsychologue diplômé de l’université d’Aberdeen en Ecosse, j’ai exercé dans plusieurs institutions d’Europe centrale et à mon compte à Budapest avant d’avoir l’opportunité de venir ici à Lómilendë.


Le nécromancien marqua une courte pause avant de s’adresser directement à Emma.

Je suppose que vous êtes le docteur Thompson. Je tenais à vous féliciter pour votre œuvre « To be or not to be ? Why not both ? ». Je l’ai lue et beaucoup appréciée, c’est du très bon travail.


Ce qui était un valeureux compliment d’un estimé collègue fut pourtant énoncé avec l’apathie qui caractérisait tant Hannibál. Le visage toujours impassible il ouvrit son dossier et commença.
On m’a fait parvenir le dossier du patient Vanhill et je me permets d’émettre un doute quant à son diagnostic. Il a été admis pour une schizophrénie et catégorisé en B mais d’après mes sources il pourrait souffrir de ce qui s’apparente plus à un trouble de la personnalité multiple, aussi me semble t’il plus indiqué que ledit patient soit admis dans mon service.

Le nécromancien n’avait aucune idée si ce qu’il venait de faire était courant. Peut être que pour éviter toute confrontation ou froissement d’égos, on ne transférait pas les patients d’un service à l’autre s’ils avaient été mal diagnostiqués. Si c’était le cas, ça lui était bien égal. Il comptait réclamer et obtenir ce qui lui était dû. Ce premier colloque était certes un moyen de faire connaissance mais surtout de faire son boulot. Les patients C et B se faisaient rares et si un lui revenait de droit, il n’allait pas le laisser filer entre ses doigts. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aedan O'Briain
Chef du service 4 - Nyx


Feuille de personnage
Nationalité: Irlandais
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 31 ans

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Mar 24 Fév 2015 - 10:06
Aedan s’installa et sorti un dossier bien mince de sa malette. Il le déposa devant lui avec un claquement. Rien. Il n’avait rien. Son dernier patient de catégorie C avait tenu bien moins longtemps qu’il l’avait espéré – celui-là aurait mérité de mariner un peu plus longtemps en catégorie B. Il n’avait plus rien à se mettre sous la dent. Son service était particulièrement mal fourni : bien que passionnant, peu de gens se faisaient interner pour les maux qu’il soignait, ou alors ils étaient si légers qu’une catégorie B n’était même pas envisageable. Il avait juste un cas, une catégorie A, qui pouvait se dégrader. Qui était en train de se dégrader. C’était tout ce qui constituait son dossier du jour. Il le résumerait sous la forme de « futur B, à surveiller. » Déprimant.

Il écouta son nouveau collègue lécher les bottes d’Emma – à qui il n’avait pas ré-adressé la parole depuis leur légère prise de bec. Peut-être l’avait-elle-même oubliée. Il agirait naturellement, et verrait bien ce qui se passerait ensuite.

Le nouveau, presque aussi malheureux que lui en ce moment au niveau des patients, tenta ensuite de faire transférer un patient du Docteur Thompson dans son propre service. Aedan sourit. Voilà qui promettait d’être amusant.

Attendant avec impatience le verdict d’Emma, il tendit la main vers le dossier qu’avait ouvert Hannibál. « Puis-je ? » demanda-t-il poliement avant de faire glisser le dossier devant lui. Il ne s’était pas particulièrement intéressé à ce nouveau cas. Avant de se plonger dans la lecture, il jeta un regard à Samaha, dont il s’était récemment rapproché, et lui sourit discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emma Thompson
Cheffe du service 1 - Bathory Sade


Feuille de personnage
Nationalité: Britannique
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 37 ans

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Mer 25 Fév 2015 - 17:35
* Et dire que tu as choisi le nom de ce livre en envoyant l’éditeur de Freedom Press se faire foutre lorsqu’il a refusé de te le publier. Ce connard n’arrêtait pas de citer Shakespeare pour justifier ses décisions de merde. J’aurais voulu voir sa tête lorsque j’ai dépassé les 100'000 exemplaires vendus *, sourit-elle.

« Je vous remercie. »

Emma se retrouvait enfin face au petit nouveau : il avait plutôt l’air sérieux – probablement parce qu’il est nouveau, songea-t-elle ; il lui faut faire bonne figure. Et sexy, Seigneur ! Elle n’allait pas le croiser pour la dernière fois, celui-là. La complimenter ne la laissait jamais de marbre, il allait s’en apercevoir.

L’Anglaise croisa les jambes inconsciemment, et observa attentivement le ténébreux Hannibál s’adresser aux lions qui lui faisaient face. Oui, elle savait que le manège repartirait de plus belle, comme à chaque réunion. Mais pendant que les crocs s’arracheraient les bouts de viandes par-ci par-là, elle tenterait cette fois de réfléchir à l’organisation de sa semaine, juste histoire de ne pas débarquer une énième fois en retard à un rendez-vous qu’elle n’arriverait même pas à préparer. Son porte-documents était bien plus diversifié que sa tête, elle n’avait pas idée de tout ce qui se tramait dans son service. QUE de ce qui l’intéressait, au final. Il débuta son discours, Emma le fixait toujours intensément.

*Regardez-moi ces mains ; je parie qu’il doit en avoir une éno… *

« … ledit patient soit admis dans mon service. »

Danger. Mais de qui parlait-il ? Emma lui sourit de manière hésitante.

« Veuillez m’excuser mais… de qui parlez-vous exactement ? »

Certes, la noiraude venait de s’extraire tout le professionnalisme d’une cheffe de service en ne posant qu’une seule question, mais tant pis, elle ne voulait pas prendre le risque de paraitre inapte au combat.

Le docteur Masaryk conserva son teint impassible et répéta le nom de Vanhill.

Emma abaissa les yeux sur la première feuille qui ressurgeait de son porte-documents : Xen Aublin-Vanhill, loup schizo aux penchants meurtriers à côté duquel un légume a plus de conversations. Et son sourire disparut aussitôt. Lui laisser son spécimen ? Alors qu’elle crevait la dalle ? C’est ça…

Son visage s’assombrit, ses yeux se plissèrent légèrement sur Hannibàl.
Un « Puis-je ? » se fit entendre :  *Pourquoi j’ai le sentiment de ne pas aimer cette voix ?... Ah, oui ; c’est celle d’Aedan.*

A peine O’Briain débuta la lecture du dossier d’Hannibàl que la Miss le fit glisser jusqu’à elle, sans lui demander son avis, ni même lui adresser un regard – il n’a pas à répliquer, il est Irlandais : l’oppression, ça le connait.

« Docteur, je conçois que votre venue ici puisse vous réjouir au plus haut point de par la qualité des services que propose cet hôpital non-seulement à ses patients, mais également à ses collaborateurs. »

Elle marqua une courte pause, écarquilla les yeux puis ajouta calmement mais fermement :

« Néanmoins, je pense qu’il serait plus sain pour nous tous – à commencer par vous - de vous renseigner quant au travail qui vous est demandé entre ces murs. Il serait regrettable, en effet, que quelques fantaisies de néophyte ne viennent détériorer les efforts de toute une équipe d’experts, ne trouvez-vous pas ? »

L’atmosphère se tendait gentiment, il ne faudrait rien lâcher.


« Docteur, croyez-vous vraiment que le patient Xen Aublin-Vanhill, atteint – et je cite son dossier officiel – de schyzophrénie, de dépression chronique et d’un comportement antisocial aurait sa place dans votre service ? »



Emma était satisfaite : d’abord parce qu’elle avait réussi à garder son calme. Ensuite parce qu’elle défendait avec brio un patient dont elle ne connaissait à peine l’existence. Et finalement, parce qu’O’Briain ne pouvait pas lire ce fichu dossier. *Un rapace à la fois, ça me suffit.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samaha Black
Cheffe du service 3 - Baudelaire


Feuille de personnage
Nationalité: Anglaise
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Dim 1 Mar 2015 - 18:04
Rare était les fois où Samaha Black se présentait aussi vite à une réunion. Aujourd’hui, la psychiatre avait exactement 26 minutes de temps libre avant le début des hostilités, comme elle aimait les appeler. Sans trop réfléchir, ni remarquer sa surprenante avance, elle prit place machinalement et sortit un dossier d’une valeur inestimable, celui de la nécromancienne Nàsdy. Happée par le contenu du précieux document, l’anglaise ne vit pas le temps passer. Lorsqu’un premier collègue pénétra dans la salle, la chamane rangea le dossier sans s’alarmer. En agissant normalement, elle espérait ne pas attirer de curiosité mal placée. Hannibál Masaryk la salua sobrement. Toujours aussi étrange, celui-là. Samaha était pourtant plus qu’enchanter de savoir que l’homme en question lui devait une petite faveur, mais malgré toute la curiosité qu’il avait suscitée chez elle, la sorcière avait mieux à se mettre sous la dent pour le moment. Il n’était pourtant pas question de se vanter auprès de ses collègues. Tant qu’ils ne l’apprenaient pas, la rousse avait le temps de creuser l’écart qui les séparait et de prendre les devants. Seulement Aedan O’Briain le saurait vraisemblablement avant tout autre, puisque la directrice allait lui demander de s’occuper de Selena. Une faiblesse qu’elle n’espérait pas regretter trop vite et surtout trop amèrement.
 

Après un moment, le reste de la petite clique rappliqua. Seuls Jezabel Pendragon et Lenz Frieman restaient absents. La première avait autre chose à faire et le second était devenu, un peu, persona non grata depuis quelques temps. Etonnamment, le Dr Masaryk fut le premier à prendre la parole. Après un petit compliment, le personnage réclamait déjà un cas. Voler un patient à Emma Thompson, voilà qui était un sport des plus ardus et des plus intéressants. Le petit nouveau frappait fort. Entre temps, Aedan adressa un sourire discret à Samaha qu’elle rendit presque instinctivement. Il essaya de s’emparer du dossier mais fut rapidement coupé par Emma qui, comme à son habitude, ne laissait pas passé ce genre d’attaque envers son service. La chamane adorait pourtant ces petits jeux et sautaient souvent à pieds joints sur les occasions pour mettre son grain de sel et tenter de voler quelques patients au passage. Le comble du bonheur pour la rouquine était de rendre le patient en question à son propriétaire à la fin de la séance en échange de services ou autres faveurs. Bien évidemment, la psychiatre s’exposait aussi à des pertes de temps à autre, mais le jeu en lui-même faisait déjà partie du plaisir du métier. Cette fois, l’anglaise ne fit rien. Elle observait et s’amusait, distante, des pourparlers entre les différents protagonistes. La chamane n’avait rien d’intéressant pour ses collègues dans son service et n’avait pas fait de recherche particulière sur leurs nouveaux patients. Peut-être O’Briain et Thompsen remarquerait son inhabituel inactivité, mais elle ne pouvait chasser de son esprit le cas Erzèbeth Nàsdy…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Mer 4 Mar 2015 - 13:43
Muet comme une tombe, Hannibál écouta Emma défendre, toutes griffes dehors, son patient. Il n’échappa pas à l’œil vif du neuropsychologue qu’Aedan avait poliment tenté de jeter un coup d’œil à la pomme de la discorde avant de se faire violemment snobé par le docteur Thompson. La psychiatre, Black, restait silencieuse, se délectant certainement de la scène de potentiel chaos qui se profilait.

Je pense que notre devoir c’est de faire notre boulot au mieux et ainsi de reconnaitre nos potentielles erreurs comme dans le cas de ce flagrant mauvais diagnostic. D’autre part, il serait regrettable que vous finissiez votre brillante carrière comme chaire à manipuler pour mes expériences, ainsi je propose que vous fermiez votre grande gueule et que vous me léchiez les boules en approuvant ce que je dis.

Ca, c’est ce qui se cachait derrière le visage de marbre du nécromancien. Samaha n’aurait cependant pas là joie de pouvoir assister aux premières loges à un combat rangé entre les deux chefs de service. Il s’exprima calmement.

Que les choses soient claires, je ne cherchais nullement à vous offenser.

Il esquissa un sourire avant de poursuivre.

C’est justement au nom de la qualité de cette institution que je me permets de remettre en question un diagnostic certainement posé à la hâte par quelque psychiatre de campagne.


Il planta ses yeux dans ceux d’Emma. Salope. Il continua avec le même flegme

Aussi je vous propose que nous l’évaluions les deux. Ce serait un plaisir de pouvoir coopérer avec vous. D’ailleurs, quel que soit l’issue du diagnostic, je suis persuadé que si monsieur Vanhill s’avère être assez prometteur pour une catégorie C nous arriverions à nous entendre pour un « traitement » commun.


En attendant une réponse d’Emma, il observa rapidement Aedan et Samaha. Il les surprit en train de se faire un clin d’œil, les regards embrassés. Rien de bien étonnant. Lorsque les êtres humains sont appelés à passer beaucoup de temps ensemble ils finissent inlassablement par copuler comme des lapins, menant inexorablement à des psychodrames enflammés. Nul doute, Black et O’Briain s’étaient rencontrés, au sens biblique, et à en juger par la nature de leurs échanges non-verbaux : récemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aedan O'Briain
Chef du service 4 - Nyx


Feuille de personnage
Nationalité: Irlandais
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 31 ans

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Lun 23 Mar 2015 - 14:58
Exaspéré de n'avoir pu jeter un oeil au dossier, Aedan haussa les sourcils et posa un regard blasé sur Emma.

« Docteur Thompson, il s'agit de votre patient. Le fait que vous ayez besoin de prendre ce dossier signifie-t-il que vous n'avez même pas jugé utile de prendre votre propre copie avec vous ? Le cas semble peu vous intéresser. »

Il se désintéressa de la conversation, laissant l'étrange femme se faire voler son patient par le nécromancien. Il songea à ses propres malades : le cas Arkann ne serait pas évoqué durant ce colloque. Il avait envoyé une note à Hannibàl et tout cela se réglerait en privé. Il n'avait aucune envie de devoir justifier son choix, qui n'avait pas été très objectif.  Il ne s'était pas encore assez penché sur les autres dossiers pour en parler. Bien qu'il les ait lus, il n'était pas parvenu à planifier les rencontres avec les patients avant la réunion avec les chefs de service. Il serait plus à même de prendre une décision dans les semaines suivantes. Pour le moment, tous oscillaient plus entre les catégories A et B qu'autre chose.

Il n'avait qu'une hâte : que la petite dispute entre les services 1 et 5 se termine et que Samaha passe enfin au dossier Nàsdy. Il avait eu une entrevue avec la directrice de l'hôpital quelques jours auparavant, ce qui lui avait réservé la plus étonnante des surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emma Thompson
Cheffe du service 1 - Bathory Sade


Feuille de personnage
Nationalité: Britannique
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 37 ans

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Sam 28 Mar 2015 - 20:16
Ahimsa (ahiṃsā en sanskrit IAST ; devanāgarī : अहिंसा) signifie littéralement « non-violence », et plus généralement respect de la vie.

Bien qu’il soit doté d’un sens profond et prometteur de clarté, ce mot ne figurait pas dans la mémoire d’Emma. Elle devait s'efforcer de l'apprendre par elle-même, mais diable que c'était difficile!

Emma ouvrit la bouche mais fut interrompue par O’Briain. Elle le fixa de ses grands yeux écarquillés sans bouger, qu’il s’agisse de son corps ou de son visage, tout était épinglé – ce sont ces moments qui mettent les individus autour d’elle plutôt mal à l’aise en général.  Une attitude annonciatrice de saccage de plombs.

« Oh si Docteur, détrompez-vous : ce dossier m’intéresse au plus haut point. Vous et moi partageons une excitation considérable en ce moment-même ; disons juste que la mienne est moins évidente. »

Seules ses lèvres s’étaient mises en mouvement, rejointes par ses orbites, visant Samaha, pour mettre un point à son discours.
Elle se retourna vers Hannibál : le combat pouvait reprendre. Il était temps pour Emma de passer au bluff, et d’abattre ses cartes imaginaires sur la table. Son seul but : épater la galerie pour mettre un maximum de pression sur le petit nouveau en le décrédibilisant.

« Selon vous, Docteur Masaryk, mon patient aurait été mal évalué par de simples psychiatres de campagne. Soit. Admettons que les 2 psychologues  et 3 psychiatres qui ont diagnostiqué mon patient s’avéraient être, en fait, tous incapables. Admettons. »

Elle décrocha la petite photo passeport du dossier et inspecta le visage de Xen.

« Ce jeune homme est en chair, mais ses yeux trahissent une terrible fatigue. Ayant été viré de l’école, je doute qu’il s’agisse d’un effet du stress dû aux études. Aussi, son regard est vide et ne fixe pas l’objectif, il est perdu au-delà de l’appareil ; il est absent, c’est évident.  
J’espère qu’après avoir lu et jugé mon best-seller de bon,  vous ne verrez pas de prétention houleuse de ma part à poser un jugement préalable à partir d’un simple bout de papier glacé.
Admettons désormais que je sois tout aussi peu fiable que ces autres spécialistes, malgré mes 14 ans d’expérience, et ne prenons pas en compte ce que je viens de dire. Qu’avez-vous à me proposer ?»



Emma souriait désormais, narquoisement.
Mais Hannibál, qui l’écoutait attentivement, se mit à sourire lui aussi.

*Merde. Qu’est-ce qu’il a derrière la tête ? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samaha Black
Cheffe du service 3 - Baudelaire


Feuille de personnage
Nationalité: Anglaise
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Lun 30 Mar 2015 - 18:04
La balle de la discorde se passait entre les trois autres chefs de service, mais, à présent, Samaha ne se délectait plus de ce va-et-vient persistant. Elle était lasse. Dorénavant, la psychiatre avait un passe-temps et de nouveaux projets. Leurs disputes ne l’amusaient plus. La chamane voulait quitter cette salle au plus vite et faire une première approche du cas « Nàsdy », en évitant d’avoir le rejeton dans ses pattes, si possible. Le fait qu’elle soit internée ici représentait un champ des possibles très large. Les appartements des différents chefs de service étaient construits sur les anciens quartiers des trois directeurs de Lómilendë. Ces lieux devenaient, par conséquent, des endroits clés à exploiter sur la célèbre nécromancienne. Elle avait donné des cours dans cet établissement, mais elle s’y était aussi battue. C’était un peu sa maison. Si l’anglaise se souvenait bien ; le mari d’Erzèbeth Nàsdy s’était même suicidé le haut des tours de l’hôpital. Que de possibilités à développer.
 
L’altercation entre les deux principaux intéressés devait cesser, malheureusement Jezabel n’était pas là pour trancher. Il était temps de briser la glace.
 
« Loin de moi l’idée de remplacer notre chère directrice, mais il semble que cette discussion devienne stérile et que personne - ici présente - n’ait l’autorité pour trancher. Je vous propose donc de régler ça entre vous et d’aller voir la directrice lors de son retour si vous ne pouvez pas vous mettre d’accord. Ce cas ne m’intéresse pas et ne me concerne pas. Mon service n’a aucune particularité à vous signaler. Je vais donc vous quitter à moins que quelqu’un n’ait quelque chose d’autres à ajouter. »
 

La cheffe du service Baudelaire se leva et patienta quelques instants. Personne ne sembla émettre d’oppositions. Elle prit congé de ces collègues, un sourire carnassier aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Lun 30 Mar 2015 - 21:39
Tous des sauvages, pensa Hannibál exaspéré. Vexé d’avoir été évincé par la Reine, Aedan avait souligné à juste titre qu’elle ne semblait guère informée du cas qu’elle défendait avec tant de hargne. Truie. Elle ne manqua d’ailleurs pas de revenir à la charge de plus belle, déclinant l’ébauche d’armistice qu’il lui avait proposé, balayant une nouvelle fois au passage les propos d’O’Briain.

Apathique, le nécromancien écouta Thompson vomir son venin et l’éparpiller abondamment. Elle avait du talent mais aucune classe. Le sobriquet de Reine lui allait néanmoins comme un gant. Impériale et impérieuse, Emma en jetait. Elle était une sorte d’hasardeux mélange entre une camionneuse et une duchesse. Rayonnante d’autorité et de savoir mais aussi lourdaude qu’un hockeyeur. Elle taclait, catchait et botchait avec fureur et grossièreté.

Elle termina sa tirade sur la carte peu surprenante de la supériorité professionnelle. Sac à merde, c’est pas parce que t’as sucé pour publier que t’es plus compétente. La phrase lui brula la gorge tant elle était prête à jaillir. La femme aux deux divorces.  Le Hongrois resta cependant obstinément silencieux. Bien malgré lui, un sourire étira ses lèvres.

Samaha, excédée prit congé en invitant ses collègues à faire de même. Toujours muet, Hannibál l’observa. « Mon service n’a aucune particularité à vous signaler ». Menteuse. Le neuropsychologue avait rencontré la rousse à une unique occasion mais il n’avait pas fallu bien longtemps pour lui établir un profil psychologique qu’il savait sûrement très vrai. Elle était exubérante, facilement ennuyée et donc toujours en quête d’action.  S’il ne se passait vraiment rien dans son service elle aurait été la première à se jeter sur Xen ou n’importe quel autre patient. La retenue et la discrétion dont elle avait fait preuve ne lui saillaient guère. La vilaine, vilaine, mythomane. 

A peine le Docteur Black avait-elle quitté la pièce qu’Hannibál se leva à son tour et sans un mot de plus sortit. Si Emma voulait jouer salement, il le ferait. Il lui réservait quelques petites surprises qu’elle saurait certainement apprécier à leur juste valeur. La Reine aimait la chasse, c’était certain et elle y excellait à coup sûr. Le Hongrois aussi aimait ça, il n’avait juste pas le même style. Quant à la vilaine menteuse, elle ne serait pas en reste. Qui croyait-elle tromper ? Certainement pas lui. Elle qui d’habitude caquetait comme une poule, amusant la galerie, jouait très mal les mimes. Hannibál aurait gain de cause, quel que soit le moyen,  la Reine et le Clown seraient bientôt à sa merci. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Emma Thompson
Cheffe du service 1 - Bathory Sade


Feuille de personnage
Nationalité: Britannique
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 37 ans

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    Sam 2 Mai 2015 - 0:07
Rien qu’un silence, et le départ chronométré de la paire de cuisses suivie de près par le chacal, et finalement O’Briain. Emma se retrouva seule dans cette grande salle, profitant de la réunion écourtée pour jeter un œil enfin sérieux à ce fameux Xen.

Elle haussa les sourcils.


*Finalement… J’aurais pu le lui laisser. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]    
Revenir en haut Aller en bas
 

Cor Tribulationis [Chef(fe)s de service]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Aux Racines du Mal :: Les Sous-sols :: Salle de réunions-