AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Mer 18 Mar 2015 - 14:38
Aedan O'Briain. Chef du 5ième étage. Quelque peu difficile à rencontrer ces derniers temps si les bavardages des patients, infirmiers et autres personnels de Lomilende pouvaient être pris au sérieux.

Aasimir voulait au moins l’apercevoir, peut-être même lui parler en passant, histoire de figer un visage, une odeur et une aura dans son esprit. Surveiller les chefs de service et les psy n’était déjà pas spécialement facile en se faisant passer pour un patient, mais ça l’était encore plus quand ils n’étaient pas trouvables.

Aasimir déambulait gentiment dans la salle de repos du 5ième étage, saluant d’un petit mouvement de tête les patients présent. Il profitait de cette ballade pour mémoriser les lieux, les visages et l’emplacement des zones à risques.

Il venait de décider de refaire un tour dans l’étage, histoire d’être sûr que le patron n’était pas là, quand il aperçut un mouvement furtif dans le couloir menant aux chambres des patients. Sans en avoir l’air, se faisant aussi discret qu’un courant d’air, Aasimir s’approcha pour trouver un angle de vue.
Il n’eut que le temps de voir disparaître une tête brune dans un angle. Tête supportée par un corps qui semblait un peu frêle, et corps porteur d’une tenue de soin de l’hôpital. 

***ça m’étonnerai qu’un des patron s’amuse à s’habiller comme les patients pour esquiver son travail… quoi que… faut être décidément un peu barge pour travailler ici… alors… en tout cas il cherchait à ne pas se faire voir… gros comme une maison et absolument pas discret mais bon… ***

Aasimir hésita un instant, tourna la tête vers la salle de repos d’où provenait le générique de fin d’une série bidon de milieu d’après-midi, et soupira. Après tout, il n’avait rien de mieux à faire en attendant. Autant voir et savoir ce que préparer ce patient.

Avec des mouvements de félins, l’élémentaliste emprunta le chemin de fuite du patient, pour se retrouver face à un escalier menant à l’étage du dessus.

Un souffle d’air aurait fait plus de bruit qu’Aasimir montant les marches à la suite du jeune homme. Il se retrouva sur le seuil du 6ième étage quand il entendit la porte du 7ième se refermer avec un léger déclic. Un sourire aux lèvres, le prédateur monta un étage de plus. Il attendit quelques secondes et doucement poussa la porte de service.

La voie était vide. Une légère émanation de magie était perceptible dans l’air. Le jeune sorcier avait dut utiliser sa magie sans prendre de précautions particulières. Aasimir soupira intérieurement. Son instructeur, du temps de sa formation, l’aurait enfermé trois jours dans un cercueil plombé en plein soleil pour le punir d’une telle erreur.

Rapidement se déplaçant tel un fantôme, Aasimir fut rapidement devant la porte d’une chambre pour les gardes de nuits, depuis laquelle provenait des bruits étouffés de déplacements et surtout des ondes familières de magie.

*** Un élémentaliste… j’en mettrai ma main au feu… bien que ça ne soit pas un réel défi au final...***

La porte était entrouverte, sans doute pour pouvoir entendre les bruits extérieurs de l’étage en cas d’intrusion. Vérifiant avec méthode que la zone n’était pas piégée d’une quelconque façon, Aasimir tendit un œil dans l’embrasure.

Son champ de vision était limité mais il pouvait clairement voir un jeune homme brun, en tenue de patient, debout et visiblement concentré.

*** on va attendre d’en savoir un peu plus avant de décider si je me montre ou pas… après tout surveiller un patient ou ses agissements n’entrent pas dans ma mission… pour l’instant en tout cas…***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Mer 18 Mar 2015 - 19:19
Toujours sans nouvelle de sa doctorante ès psychologie favorite, Arkann avait déjà pris les devants et paré au plus pressant. Il était, pour ainsi dire, au taquet! Durant la nuit, il passait de longues heures à méditer son plan d'actions et dès les premières lueurs du jours, après un somme de courte durée, il entreprenait de le concrétiser, étape par étape. Si la jeune psychologue aux cheveux d'ébène était toujours une pièce centrale de son jeu, il avait préparé par anticipation d'autres mouvements pour parer au dangereux personnage qu'il devinait soupirer sous les traits impassibles du Professeur Masaryk. 

Aedan, l'Amargànt ne l'avait plus revu depuis son arrivée à Lomilënde. Et ça lui allait parfaitement, ce type ne lui inspirait pas beaucoup plus confiance que Masaryk, et seule lui paraissait digne d'un peu de sa confiance Selena la nécromancienne. Encore fallait-il toutefois qu'il puisse lui parler et lui confier ce qu'il avait actuellement sur le coeur. Et ce qu'il pressentait.

Dans cette attente, le brun avait de quoi s'occuper. Actuellement, c'est la maîtrise de son art magique qui accaparait la plus grande partie de son temps. Arkann avait hâte de rétablir un taux de réussite un peu plus élevé lors de la pratique de ces sorts, actuellement, il frisait toujours le 50%. A son humble avis, cela découlait du fait qu'il se refusait intérieurement à accepter certaines choses, ce qui induisait d'une part le blocage de sa mémoire, et d'autre part celui de ses aptitudes à la sorcellerie. Le garçon n'était pas en mesure de déterminer ce qui était le pire. Et à défaut de voir beaucoup de soignants de l'asile de fous qu'était Lomilendë... difficile de progresser sur les deux voies en questions. 

Debout, le dos à la porte, Arkann s'était trouvé une salle isolée au 7e étage, quasi-privée, pour s'adonner à de petits exercice d'élémentalisme. Il était en train de laisser courir une flammèche entre ses doigts élancés, la promenant d'une phalange à l'autre en tachant d'accélérer le rythme - stabilisation et concentration, telles étaient les caractéristiques à travailler dans cet exercice-, lorsqu'il prit subitement conscience du fait qu'il était observé. Un sorcier, élémentaliste lui aussi, dans son dos. S'efforçant de masquer sa présence d'une manière on ne peut plus artificielle qui plus est. Exactement ce qu'il ne fallait pas faire lorsqu'on désirait vraiment passer inaperçu. L'Américain fit mine de n'avoir rien remarquer, ignorant le type. Mais en son for intérieur, c'était une toute autre histoire.

Ce n'est pas Masaryk, cela au moins je peux le tenir pour acquis, mais qu'est-ce qu'il a à me reluquer de la sorte ce bonhomme? Il n'est certainement pas du personnel soignant, cette catégorie d'individus n'est pas assez raffinée pour patienter si longtemps face à une infraction aux règlements de maison... Donc, j'en déduis qu'il doit s'agir d'un patient. Mais... mieux vaut rester prudent.

Subitement, sans que rien ne permette de l'anticiper, le sol se déroba sous les pieds du curieux qui observait, s'incurvant, bientôt parfaitement bombé. La conséquence inévitable: soit l'espion était vif et prompt et il improviserait une entrée au pas de course dans la pièce dans laquelle se dressait Arkann, désormais de face...; soit il s'était fait complètement avoir et il finirait à genoux devant lui, de chasseur, devenant proie.

D'une voix sure, Arkann s'exclama:

- Je peux t'aider? Tu espionnes pour le compte de Masaryk?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Jeu 19 Mar 2015 - 10:41
*** What the fuck !!!! Tout ça pour ça !! Voir un minot faire mumuse avec une flamme… Sérieux !!! Aasimir faudrait te botter le cul !!! même pas en train de faire quoi que ce soit d’interdit ou d’obscène !!! … il ne pouvait pas rester dans sa chambre, merde !!***

L’élémentaliste était déjà en train de faire demi-tour mentalement, désappointé par la découverte sans grande valeur qu’il venait de faire. Pourtant au fond de lui, un instinct le fit rester sur place afin de se faire remarquer et d’engager la conversation. Il laissa son corps revenir à un niveau de détente, reprenant le rôle d’un patient lambda.

Il n’eut pas à attendre très longtemps. Le jeune homme dans la pièce avait agît sans laisser passer la moindre trace dans sa physionomie. Il avait modifié la structure du sol par magie pour faire « glisser » Aasimir.

Malheureusement pour Arkann, vouloir faire se dérober le sol sous les pieds d’un élementaliste, vouloir utiliser la « terre » comme un piège pour un sorcier connecté au réseau énergétique du sol, c’était un peu comme vouloir empêcher la pluie de tomber, le soleil de briller ou un feu de brûler. 
A part en étant pris totalement par surprise, ou en étant complètement impliqué dans un combat pour sa vie ou en train de mourir, il y avait peu de chance qu’une poussée de magie élémentaire juste sous ses pieds n’échappe au surveillant de Lomilende.

L’attaque était cependant réussie sur un point, les options restantes étaient minimes. Entrer dans la salle et faire face, disparaître en arrière en abandonnant la partie ou répliquer violemment par la magie. Pour Aasimir, les deux dernières n’étaient pas envisageable : il ne devait pas faire preuve de ses  capacités sans une bonne raison et seulement à condition de ne pas laisser de témoin.
Du coup, il prit le parti de faire son entrée dans la pièce. Basculant en avant comme s’il venait de perdre l’équilibre, il poussa la porte fortement et se lança en avant avec beaucoup plus de rapidité qu’une simple chute n’aurait dut permettre.

Le jeune sorcier qui avait provoqué le piège était maintenant de face et lui parlait. La phrase ne fut pas terminée qu’Aasimir lui rentrait dedans de plein fouet, bien en face, ses bras venant se plaquer parfaitement dans un mouvement totalement maîtrisé sur le haut de son torse, près des épaules. L’impact fut un peu rude et la vitesse aidant, le centre de gravité du couple formé bascula.

Ils se retrouvèrent donc plaqués, collés l’un contre l’autre sur le lit de garde de la chambre. Le très jeune brun en dessous, le jeune châtain au dessus, se regardant face à face.

*** ça n’est pas pour me déplaire tout ça… un rien sec mais ferme… ya de quoi faire…***

Aasimir dont le regard se posait sur le visage d'Arkann se mit à rougir puis à bafouiller et tenta de se relever rapidement, tout en s’excusant des dizaines de fois et en proposant son aide à l’autre jeune homme.

« Ahhh ! Vraiment désolé !! Je ne voulais pas !! Je suis désolé !! Vraiment ! Je ne t’ai pas fait mal au moins ! Désolé, pardon ! Je ne sais pas ce qui s’est passé… le sol s’est dérobé, j’allais frapper et entrer et je suis tombé en avant. Désolé !!  Tu veux de l’aide ?? »

Jouer un rôle était parfois épuisant. Aasimir aurait bien laissé tomber tous les masques d’un coup et discuter brutalement de cette agression magique mais la mission passait avant tout.

« Je m’appelle Aasimir, je suis… euh un locataire de l’étage 4… Je me baladais à la découverte des lieux comme je viens d’arriver… quand… j’ai cru voir de la lumière dans cette chambre… désolé si je t’ai interrompu... Vraiment désolé… »

Une main derrière la tête pour se frotter le crane, le rouge au joue, et la gêne sur le visage, Aasimir était l’exemple parfait de la contrition.

Intérieurement par contre, il était hyper réceptif aux actions et agissement de sa cible. Prêt à réagir violemment si le besoin y était. Un patient de plus ou de moins dans l’hôpital ne ferait pas une grande différence, et il était habitué à maquiller les scènes de crime pour que ça passe comme un suicide dans le pire des cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Jeu 19 Mar 2015 - 19:36
Quel con! fut la première pensée d'Arkann à l'égard de l'espion lorsque celui-ci fut incapable d'éviter de lui rentrer dans le cadre et l'envoya valdinguer vers l'arrière pour finalement lui tomber dessus et l'allonger sur un lit situé en retrait dans la pièce. La vie avait son lot de surprises, bonnes et mauvaises.

L'inconnu, manifestement gêné, s'éparpilla vite en excuses et en rougissements, ce qui ne manqua pas d'interpeller l'Américain, pas autrement fan des manières. Il fronça un sourcil, écouta l'autre avec un air un brin sceptique. Après avoir patiemment attendu que le châtain se présente, Arkann se manifesta à son tour, reprenant son discours dans l'esprit de sa dernière intervention, sur un ton toujours sec et posé.

- Tu as dû zapper ma question, je te demandais si tu espionnais pour Masaryk. Oui ou non?, questionna l'Amargant, impatient, de la suspicion dans la voix.

Au fond, qui l'autre était lui importait assez peu. Il l'avait juste remarqué derrière la porte, bien que très discret, et l'élémentaliste américain s'était dès lors inquiété des véritables intentions de celui qu'il avait aussitôt pensé être un espion. Curieux d'entendre enfin une réponse claire à son interrogation, Arkann, d'un mouvement gracile du poignet, répara le bombement que sa magie venait de susciter, rendant aux dalles du 7e leur aspect traditionnel. 

Il avait eu de la chance le bougre. Lorsqu'il lui était arrivé dessus, il avait pu juste à temps écarter sa main autour de laquelle dansaient plusieurs corps lumineux, des flammes avec lesquelles l'élémentaliste jouait et s'entrainait. En apparence, une occupation triviale. Dans les faits, un entrainement exigeant.

D'un oeil perçant, Arkann Amargànt analysait la tenue d'Aasimir. Il paraissait réellement embarrassé. Et il y a de quoi bonhomme...

Haussant les épaules, Arkann opta pour s'aboucher à nouveau avec le personnage maniéré. Il avait une nouvelle question. S'il savait que l'autre était élémentaliste, il ignorait en revanche son niveau. Et comme un arbre peut bien cacher une forêt, il avait en tête, histoire de ne pas passer à côté du bois, un questionnement qui ne manquerait pas d'en révéler davantage sur la thématique.

- Et donc, Aasimir... N'as tu rien remarqué, en entrant, n'étais-tu pas conscient que si le sol se dérobait, c'était de la magie? C'est moi qui t'ai poussé à l'intérieur, parce que je n'apprécie pas autrement les voyeurs qui cherchent à passer inaperçu. Dis-moi, entre les flammes dans ma main... et l'ondulation du sol... Que déduis-tu?

La question au regard des circonstances devait paraitre résolument déroutante. Et c'était: Tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Ven 20 Mar 2015 - 14:12
« Hein ?... euh… j’en déduis que… » Aasimir laissa rouler son regard sur le jeune homme sur sa main, en l’air. Un silence s’installa laissant croire à une intense réflexion.

*** … tu es un petit prétentieux tout juste capable de maîtriser la base de la magie pyrique et que Yezekaël t’aurait transformé toi et tes sourcils en un tas de charbon fumant pour simplement l’avoir regardé comme tu le fais avec moi… et que je me demande bien ce qui m’en empêche de faire pareil… mais restons zen et faisons comme si j’étais un pas doué…***

« … tu es un sorcier élémentaire ! Sacrément doué en plus car je n’ai rien senti venir… Je ne pense pas que j’aurai été capable de faire ça… ou en tout cas pas aussi vite. » finit-il par ajouter après les quelques secondes de silence.

« Je suis désolé si tu as cru que je t’espionnais ou quoi que ce soit ! Ce n’était pas mon intention ! Et non désolé je ne connais pas de… Masaryk et ce n’est pas lui qui m’envoie ou je ne sais quoi. Je viens d’arriver dans la section Baudelaire… je ne connais pas encore les autres patients de l’hôpital… »

Aasimir avait volontairement laissé croire avec sa phrase qu’il pensait que le Masaryk dont Arkann parlait était un patient, pour endormir un peu plus la méfiance du jeune homme. Regardant autour de lui, inspectant la salle et faisant genre il ne savait pas trop quoi faire, il reprit la parole rapidement.

« Je ne voulais pas te déranger mais… tu faisais quoi au final ici tout seul ? Je peux t’aider à quelque chose pour euh… compenser mon interruption ? A moins que rester avec toi sans dangereux pour ma santé ?? » ajouta-t-il avec un petit sourire et une grimace ironique, laissant quand même transparaître une inquiétude réelle. 

Après tout, ils étaient tous les deux patients d’un hôpital psy… certaines pathologies pouvaient se montrer dangereuse pour leur porteur et d’autres pour les personnes proches des malades. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Sam 21 Mar 2015 - 16:40
L'Amargànt soupira à la première réponse de son collègue. Ce n'était pas ce qu'il avait attendu. C'était très en deça. Bien sûr, l'autre s'efforçait de paraître moins docte et doué qu'il ne l'était, mais dans ses efforts pour ce faire, il frisait, en faux semblant à tous le moins, la débilité. Du coup, pour Arkann, il y avait apparence, et partant, guère d'éléments à tirer de ce personnage. Mieux valait ne pas s'attarder là, et perdre davantage de son précieux temps. Les niaiseux l'ennuyaient; les menteurs aussi.

- Bravo Aasimir..., lâcha le brun, en essayant d'être crédible. ...Et tes louanges m'honorent!, ricana le garçon, en son for intérieur, affichant sur ses traits l'expression la plus neutre qu'il était en mesure de composer.

- Je vois. Oui, je pense que c'est dangereux pour toi de rester dans les parages, tu ferais en effet mieux de t'en aller et d'aller zieuter les autres étages. J'ai l'esprit plutôt affairé actuellement, et si tu ne connais pas le Professeur Masaryk, qui n'a rien d'un patient, c'est forcément que tout cela te dépasse. Je ne t'impliquerai pas là-dedans. File.

L'élémentaliste croisa les bras en face de son alter ego. Il était très sceptique quant aux bases de leur rencontre. Il n'aimait guère le ton mielleux de l'autre à son adresse, et, pire que tout, il avait l'impression vague que cet autre jeune homme lui mentait, ou en tout cas ne lui disait pas tout. A l'instant, il avait déceler sa présence derrière la porte en train d'épier sur la base de la magie complexe qu'il mettait en oeuvre pour dissimuler son aura. Un professionnel capable de tant d'application dans la dissimulation ne pouvait pas se cantonner à une réponse aussi désespérante que "tu es un sorcier élémentaire !" lorsqu'on lui soumettait la proposition "Dis-moi, entre les flammes dans ma main... et l'ondulation du sol... Que déduis-tu?". La réponse sincère d'un élémentaliste moyen eut été:"tu es un terra-pyro sorcier". Alors de deux choses l'une: soit le gaillard était vraiment mauvais, soit il ne disait pas la vérité. La première raison comme la seconde menait Arkann à se distancier. Sans cela, il eut été ravi de trouver un allié auquel révélé les doutes consécutifs à ses aventures nocturnes avec Kate Lafferty. Histoire de mettre un terme définitif aux agissements supposés du neuro-psychologue, mieux valait faire équipe et l'attaquer en masse. Ce n'est qu'ainsi que son édifice de mensonges s'effondrerait irrémédiablement. Et que le glas sonnerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Mar 24 Mar 2015 - 9:32
Aasimir hésitait fortement. Il était prêt à partir de la pièce et laisser Arkann jouer avec ses flammèches. Et en même temps, il avait envie d’en savoir plus. Le patient avait mentionné Masaryk plusieurs fois, et d’une façon sans équivoque. Il suspectait le Docteur de ne pas être un simple praticien.

Du coup, rester avec lui pourrait peut-être lui permettre d’obtenir des informations intéressantes pour en savoir plus sur le chef du service Hyde. Seulement le jeunot là, ne semblait pas spécialement motivé par sa présence. Le numéro du jeune homme naïf ne semblait pas lui plaire.

*** Il fallait que je tombe sur un patient intellectuel et paranoïaque… si je veux en apprendre plus… je vais devoir changer un peu le rôle… Est-ce que ça vaut la peine... comment vais-je faire…***

Alors qu’Arkann le regardait avec méfiance et un soupçon de condescendance, Aasimir réfléchissait à toute vitesse. Les nombreuses connections de ses neurones faisaient jaillir le maximum d’idée et raccrochait les parties ensemble pour arriver à quelque chose de crédible.

Aasimir allait prendre la parole, il ouvrit la bouche, s’arrêta, secoua la tête et amorça un demi-tour, les épaules et la tête baissées. Réponse physiologique classique à l’abandon d’une cause et au renoncement.

Dans la fraction de seconde qui suivit, le bras droit d’Aasimir fusa vers le visage du jeune sorcier et l’attrapa au niveau de la bouche, la paume se plaquant dessus et les doigts de chaque côté tenant la mâchoire. Muselé, le jeune homme était pratiquement incapable de faire un bruit suffisamment intense pour être entendu.

Avec une force bien supérieure à ce qu’il semblait pouvoir développer, Aasimir , dans le même mouvement, repoussa Arkann contre le mur de la pièce où il le plaqua. Immédiatement la pierre se déforma pour saisir les bras et les jambes du jeune sorcier dans une étreinte incassable.

Le surveillant avança son visage à quelques centimètres de l’oreille du jeune homme et prit la parole en chuchotant.

« Un son, un geste ou un frémissement dans ton aura qui indiquerait que tu utilises la magie et ma main sur ta bouche entre en combustion et transforme toute la partie basse de ton visage en un morceau de charbon noirci. Est-ce que je suis clair ?? »

Aasimir releva lentement sa tête pour fixer le jeune homme dans les yeux. Le visage du tueur avait perdu sa bonhommie et sa timidité. Maintenant, il exprimait une inquiétude et une volonté inflexible.
Sentant l’assentiment du jeune homme, Aasimir reprit la parole.

« Je suis navré d’avoir à recourir à telle méthode… mais si tu t’étais contenté de bien vouloir gentiment croire le numéro du patient inoffensif, tout aurait été plus simple… mais tu sembles être un petit peu trop intelligent pour ton propre bien… »

Petite pause. Le dos de la main d’Aasimir devint incandescente et une chaleur intense se fit sentir.

« Je ne plaisante pas bonhomme ! C’est compris ?? Une pensée et ça ne sera pas simplement le dos de ma main… Je vais te dire qui je suis et pourquoi je suis là… et ensuite je vais te relâcher pour que nous ayons une conversation d’adulte… si tu tentes quoi que ce soit… »

Sur ces derniers mots, les yeux d’Aasimir prirent une couleur rouge comme animé d’un feu intérieur. Un rien dramatique et exagéré mais cette mise en scène permettait souvent de créer une crainte tangible chez la victime.

« Je suis un… le mot le plus proche serait détective. Je suis envoyé par une agence qui m’a chargé de retrouver les traces d’une infirmière de Lomilende ayant disparu sans donner de nouvelles… Je suis preneur de toutes informations que tu peux avoir… et tu as l’air de savoir des choses sur l’un des chefs de service dont j’ai le nom…

Je suis sincèrement désolé de ce que je suis en train de faire, mais ma couverture ne doit pas être mise en danger… Maintenant je vais te relâcher… »

D’un petit bon en arrière, Aasimir mit un peu de distance entre lui et Arkann. Immédiatement après, la magie qui retenait le jeune sorcier disparu, la pierre repris sa forme normale ne laissant pour seule trace de tout ceci qu’une marque de pression sur les membres du jeune homme. Au final, à part un coup de chaud, une légère douleur aux bras et un petit coup d’adrénaline, Arkann n’avait rien.

Immobile Aasimir se tenait face au jeune sorcier. La main droite légèrement levée, avec une flamme orangée qui virevoltait autour des doigts passant par-dessus, par-dessous, bondissant au somment de l’index pour venir ensuite s’entortiller le long du majeur comme un minuscule serpent, pour ensuite rouler autour de la paume et remonter le long de l’annulaire. Un mouvement sans fin, maîtrisé qui n’était pas sans rappeler l’exercice du début.

« Et pour répondre un peu plus correctement à ta question… j’en déduis que tu es un élémentaliste qui sait au moins utiliser deux éléments, feu et terre, mais qui doit encore recevoir une formation plus poussée dans ce domaine. Tu restes prometteur en tout cas.

On repart sur de nouvelles bases… plus franches… sans rancune ? »

Aasimir espérait que la paranoïa et l’obsession du complot du jeune homme serait suffisant pour croire au nouveau rôle qu’il jouait. Il avait lancé suffisamment d’hameçon pour qu’il morde au moins à l’un d’entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Mar 24 Mar 2015 - 19:37
L'enchainement avait été foudroyant, si bien qu'Arkann n'avait pu opposer l'ombre d'une résistance. Sans comprendre le pourquoi du comment, le garçon se retrouva muselé, la main d'Aasimir sur son visage, fermement appuyée à la hauteur de sa bouche, et le reste de son corps refoulé contre le mur de pierres le plus proche. Un tour de magie plus tard, les quatre membres de l'Américain étaient fermement maintenus immobiles par une fantastique étreinte de la paroi, déformée par l'art de l'agresseur. Un bref instant de négligence, et le jeune élémentaliste se retrouvait dans une bien fâcheuse posture. Shit, trapped. Fucking basterd. 

Pour la peine, l'Amargànt était déchiré entre une colère méritée vis-à-vis de sa naïveté, l'admiration pour l'exécution parfaite de l'offensive opéré par Aasimir, et l'angoisse générée par ce retournement de situation complètement inattendu. Son coeur, qui battait la chamade, était à présent un poids douloureux dans sa poitrine, une trappe de laquelle le néant de ses peurs paniques essayait à présent de se dégager. La situation présentement vécue le ramenait de manière floue à la nuit de son agression, et un stress destructeur s'était emparé de l'âme du châtain. Ce n'est que par un violent effort de volonté que l'Amargànt parvint in extremis à rester maître de lui-même. Il était passé à un cheveux seulement de la perte totale de contrôle. Et ça, Asimir avait dû le grossièrement le deviner, car c'est à cette seconde exactement qu'il laissa le revers de sa main s'embraser, en signe d'avertissement. Essayant de calmer sa respiration - ce qui n'était pas aisé avec la main de l'autre en pleine face -, Arkann ferma les yeux et tâcha de se recentrer, s'imprégnant des paroles du type et se remémorant, du mieux qu'il pu, les 40 dernières secondes qui l'avaient conduit à sa situation présente. Finalement, après une dernière intervention verbale, Aasimir relâcha son étreinte.

Une infime douleur persistait chez l'Amargànt, là où les prises l'avaient saisi. Des marques étaient d'ailleurs visibles à ces endroits, mais pour l'heure l'élémentaliste avait des chats autrement plus urgents à fouetter. A part l'instant où il avait dû redoubler d'effort pour contenir ses angoisses, le garçon n'avait pas un seul instant détourner le regard, fixant son collègue, y compris lorsque par un effet de magie, celui-ci avait tenté de l'intimidé. A présent que la trappe dans sa poitrine était à nouveau scellée, ses angoisses ayant été refoulées avec succès, Arkann osa à nouveau faire preuve d'audace en persistant à focaliser son regard sur l'autre. Il l'avait eu une fois, et ça n'était pas prêt de se reproduire. Seul point positif du retournement de situation, le mec qui n'était jadis qu'un fureteur pataud et sans intérêt avait acquis dans l'estime du brun un nouveau degré de considération, autrement plus élevé. Il avait su par son geste, quand bien même il était à son détriment, gagné du respect. Ca ne faisait plus l'ombre d'un doute, Aasimir était un sorcier anormalement talentueux et prompt, potentiellement une vraie menace. De là, Arkann devait se rendre à l'évidence: face à un mec entrainé de la sorte, dans mon état actuel, je ne fais pas le poids. Mais je ferai en sorte que cela évolue. Et un jour, tu en prendras pour ton grade! Connard.

Encore un peu secoué, Arkann se redressa du mieux qu'il put pour faire face à son collègue. Il s'agissait à présent de repartir sur de nouvelles bases, aux dires de l'autre.

- Ok. Mais évite de me refaire un coup pareil, ce serait cool.

Le châtain s'essuya la bouche d'un revers du bras, à la suite de quoi il humecta à nouveau ses lèvres. Il réalisa alors qu'il ne s'était toujours pas officiellement présenté. Si auparavant rien ne l'incitait à le faire, désormais, l'élémentaliste considérait la situation sous un angle nouveau. Passant une main dans sa tignasse, il poursuivit en ces termes:

- Au fait, je ne me suis pas encore présenté. Arkann Amargànt.  

Il s'interrompit une demie seconde puis enchaina: 

- Ta deuxième réponse est carrément plus convaincante..., en tout cas elle jure moins avec ton niveau effectif que celle que tu m'as balancé tout à l'heure en espérant que je prenne...

L'Amargànt abandonna un clin d'oeil à son interlocuteur. Il ne s'était pas offusqué des airs résolument supérieurs d'Aasimir. Après tout, ce mec venait de le mettre dans l'embarras sans l'ombre d'une difficulté et en quelques secondes seulement. Au final, il valait mieux qu'il le sous-estime plutôt que l'inverse. L'avenir lui donnerait tout loisir, si cela s'avérait utile ou nécessaire, de faire la démonstration à l'autre de ces aptitudes à leur état normal. 

Il y avait lieu maintenant de recentrer la discussion sur la thématique principale. A savoir, celle qui envahissait l'esprit de l'Américain depuis 2 nuits déjà. Les secrets relatifs au sous-sol du château et le rôle des protagonistes de Santa Cruz et Masaryk dans ce qui semblait être une bien sombre histoire.

- Pour en revenir à l'essentiel, effectivement, j'ai de bonne raison de croire que Masaryk n'est pas le tatillon neuro-psychologue qu'il parait être en grand public. Mais il n'y a pas que lui... Je suis certain que d'autres ici jouent un jeu trouble, notamment de Santa Cruz, la pharmacienne en chef et... Aedan O'Briain. Mais pour ce dernier, c'est plus une intuition, je n'ai pas d'éléments concrets. Potentiellement, tous les chefs de service sont impliqués...

Arkann marqua une nouvelle pause dans son discours, après quoi il résuma ces aventures d'une nuit avec Kate Lafferty, alors qu'ils s'étaient rendus dans les méandres des soubassements du château. Il détailla les appareils qu'il avait vu, les trapes, et l'existence vraisemblable d'un niveau plus profond encore, qu'il tenait à voir de ses propres yeux dans les meilleurs délais, pour chasser ou confirmer ses doutes. Une magie très sombre imbibaient dans tous les cas les fondations de l'asile. Alors qu'il clôturait son compte rendu tout en observant la petite flamme qui dansait dans les mains d'Aasimir, l'Amargànt s'autorisa une digression en son for intérieur. Autant tout lui dire. Plus de monde sera informé, mieux cela vaudra. J'espère en outre que je pourrai prochainement avertir Selena et profiter de son expertise. Sinon, je devrai composer ma partition seul. Ou avec Aasimir éventuellement. Même si ce mec reste louche... Après tout, il m'a promis plus de franchise, pas LA FRANCHISE. Je serais con de me fier à lui à 100%, surtout après ce qui s'est produit. Mais un allié de sa trempe, ce n'est pas insignifiant, et ce serait ballot de renoncer à lui d'entrer de cause.

- Voilà, je t'ai dit ce que je savais. Peut-être que tu serais d'accord de m'aider? Je suis un peu inquiet des derniers développements. 

Arrivé à la conclusion de son énoncé, Arkann eut un sourire en demie teinte. Il lâcha enfin le regard d'Aasimir, et cessa de l'épier. Un bref instant, l'élémentaliste avait clos ses paupières, dissimulant par là le bleu azur de ses yeux. Lorsque ceux-ci furent à nouveau visibles, la flamme qui courrait dans les mains du sorcier élémentaliste s'était éteinte. Elle vagabondait désormais entre les phalanges du châtain, plus étincelante que jamais.


HRP: Merci pour ton message de ouf, ca a été un plaisir d'y répondre : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Jeu 26 Mar 2015 - 9:01
Aasimir écoutait le jeune homme avec attention, tout en vérifiant que personne n’était sur le point d’entrer ou ne les écoutait. Il fallait tenir son rôle et se montrer plus vigilant. Pourtant au fond de lui, il jubilait. Arkann avait tout gobé, l’appât, l’hameçon et même la ligne qui allait avec.
Pourtant au fur et à mesure que le jeune homme déroulait l’histoire de ses escapades nocturnes et de ses découvertes, sa jubilation diminuait et laisser la place à un certain ressentiment. Quand il eut fini son exposé, Aasimir ne souriait plus, aussi bien véritablement que mentalement.

***Quelle bande de crétins !! La consigne de discrétion était pourtant claire !!! Et voilà que deux patients un peu trop curieux ont presque tout découvert !! Heureusement que c’est à moi qu’il se confie… et qui c’est qui va devoir gérer ça au mieux ?? pas un de ses connards d’initiés qui ne savent pas garder leur petites manies dans leurs poches et faire profil bas !!

Il en sait beaucoup trop, et il en devine certainement encore plus… Il veut en savoir plus aussi… et rapidement… il va falloir gérer ça rondement… et faire en sorte de calmer sa curiosité… momentanément ou définitivement… c’est la Directrice qui prendra la décision… Imbéciles de chefs de services de merde !!***

Le silence qui avait suivi la fin du discours d’Arkann avait permis de mettre en relief sa déclaration et de laisser monter le suspense. Aasimir prit la parole, mettant totalement de côté la petite provocation d’Arkann qui lui avait volé sa flamme, notant tout de même en son for intérieur qu’il n’était pas si mauvais que ça pour lui avoir fait ce coup-là, même s’il n’était pas des plus attentifs sur le moment.

« Les informations que tu viens de me donner… font réfléchir… et mettent en valeur beaucoup d’autres faits étranges dont j’ai eu vent… Je pense que la disparition de mon infirmière et tes doutes sur le personnel, ainsi que cette cave mystérieuse… je pense que tout ça est lié. »

Nouveau silence, histoire de maintenir une certaine tension.

« Pourtant… si ce que tu dis est vrai… on serait dans un complot à très grande échelle… dans un but qui nous dépasse très certainement… et… je trouve ça sans doute un peu trop gros… pour un simple hôpital psychiatrique… Le Rasoir d’Ockham… l’explication la plus simple est toujours la meilleure… »

Silence.

« Ce que vous avez trouvé dans les caves doit être des restes de l’ancienne base militaire… d’après certaines rumeurs, des combats et des expérimentations ont eu lieu à l’époque… la remise en état pour en faire un hôpital n’a pas dut être terminée à ce niveau… et mon infirmière a certainement du disparaître pour une histoire de fesse avec un aide-soignant comme dans 80% des cas de ce genre… »

Aasimir fixa le jeune homme avec un sourire indulgent mais pas condescendant. Il ne fallait pas le braquer maintenant qu’il lui faisait « confiance »

« Je ne dis pas que tu as totalement tort… tu as vécu et vu des choses qui peuvent laisser croire que quelque chose de louche à lieu… mais ça me paraît un peu gros… pourtant… il ne faut pas négliger tes informations non plus… Il faut les prendre et les passer à travers le filtre de la raison et de la logique… l’explication la plus simple est toujours la meilleure… après je veux bien croire qu’il y a certains membres du personnel qui soient « spéciaux »…»

Aasimir se détendit un petit peu, laissant sa posture se modifier partiellement. Cette modification avait pour but de montrer que la tension qui s’était créée avec les révélations n’était plus justifiée et qu’il fallait peut être re-réfléchir à tout ça à tête reposée.

« Bon… pour en revenir à ta demande d’aide… je veux bien t’épauler, mais à condition que ça ne grille pas ma couverture et surtout que ça ne m’empêche pas de réussir ma mission.

Je me fais passer pour un patient souffrant d’hypersexualité et je suis interné au service Baudelaire. Si on doit se voir régulièrement sans que ça ne paraisse louche, il faut trouver une raison valable et surtout crédible de passer du temps ensemble... le mieux serait de jouer sur nos "maladies" et un rapprochement... tu es là pour quelle raison ? 

Je te dis ça car les balades nocturnes et les rendez-vous secret, il n’y a rien de mieux pour se faire attraper…  les patients sont assez libres de circuler en journée sans trop de surveillance s’ils ne font rien d’interdit. Il faut jouer là-dessus. »

***Est-ce que ça va calmer un peu ses ardeurs et ses idées de complots ou pas… en tout cas je me fais ma place à ses côtés et je pourrai surveiller que rien de trop gros ne soit découvert… et il faudra que j’aille rapidement dans cette cave tout seul afin d’en savoir un peu plus sur les actions des moutons que je dois surveiller…***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   Sam 28 Mar 2015 - 12:37
Le patient de Nyx prêta une oreille très attentive aux développements d'Aasimir. Finalement, il acceptait de lui prêter main forte, la nouvelle était excellente. Alors que Selena s'obstinait à ignorer son texto, dont le contenu était pourtant explicite, il avait mis la main sur un allié potentiel, et de poids semblait-il. Un point toutefois obscurcissait l'intérêt de cette rencontre: l'élémentaliste ultra-réactif et doué n'était pas parvenu à gagner toute sa confiance. Au contraire, il avait même éveillé chez Arkann de la suspicion. "La disparition de la sorcière - le caractère étrange du personnel - la planque dans les caves, je pense que tout est lié." ... " c'est trop gros, l'explication la plus simple est celle qui doit prévaloir, le fameux rasoir d'Ockham".

Ces propos contradictoires le déconcertaient. D'abord il l'approuvait, pour ensuite immédiatement atténuer ses soupçons. A quoi pouvait bien rimer ce jeu et tous ces revirements? L'Amargànt n'en avait pas la moindre idée, toutefois, le contexte général lui imposait la plus grande prudence et si vraiment il tenait à satisfaire pleinement sa curiosité, il devrait faire preuve de vigilance. Au fond, il ne pouvait compter que sur lui. Et le temps pressait. Chaque jour qui passait renforçait ses adversaires, contre lesquels, à l'heure actuelle, il n'avait pas de munition, alors qu'eux, de part leurs prérogatives dans l'asile, pouvaient l'abattre rapidement et sans trop d'effort, à condition toutefois de lâcher le coup au bon moment. L'élémentaliste frissonna. 

- Nyx est sensé me guérir de mon amnésie et de mes crises d'angoisses spontanées irrationnelles. Le tout a des effets assez chaotiques sur la stabilité de ma magie. D'ailleurs, tout à l'heure, tu as bien failli générer une crise avec ta surréaction. Nous aurions pu y passer tous les deux.

Le brun s'était quelque peu décontracté, un vague sourire sur ses traits, dissimulant à merveille sa perplexité du moment. Devait-il déballer les derniers détails de son plan, où s'en tenir à ce qu'il avait déjà mentionné? La question n'était pas facile à trancher. Mais finalement, Arkann prit sa décision et la manifesta en ces termes:

- Ecoute, faisons les choses comme ça... demain, tu n'as qu'à prétexter n'importe quelle excuse pour venir me rejoindre à Nyx, dans ma chambre. Pas avant 17h00. Je te livrerai tous mes projets. Tu es d'accord?

La petite flamme dans les mains d'Arkann, se pliant à la volonté de l'élémentaliste américain, disparue complètement. Les yeux bleus pâles du châtain faisaient désormais des aller-retours entre la porte de la pièce et son interlocuteur. Il lui avait semblé entendre des pas à l'autre bout du couloir dehors. Mieux valait ne pas trop trainer.

- Hu?

HRP suite par ici!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

Filature et observations [Arkann Amargànt first puis ouvert (prévenez par mp)] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un fils, s'il vous plait [Lyrae & Jana puis ouvert à tous]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» Et puis, on va aussi piquer leurs nez [ Go go go PokéTsuki o/]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: L'Antre de la Souffrance :: Étages :: Septième étage-