AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résumé trame 1 : Maléfices (2007-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Résumé trame 1 : Maléfices (2007-2008)   Ven 27 Mar 2015 - 12:40

Lómilendë 1.0
Ouverture Juin 2007 – Maléfices

 

Lómilendë, les origines
C’est au milieu d’un été caniculaire, fin Juin 2007, que Lómilendë rouvrit ses portes après avoir sombré dans un sommeil long de 430 ans. Enfin, l’école légendaire resurgissait des obscurs limbes du passé. Ce nom, qui avait sombré dans l’inconscient commun de tous les sorciers et sorcières, reprenait ses lettres de noblesse ; il revenait à la vie. 

Près d’un demi-millénaire plus tôt, trois sorciers d'exception, Erzsébet Báthory, Maël Adrazar et Zaïna Oby, se posaient en précurseurs de ce qui deviendrait, des siècles plus tard, la norme : réunir les trois magies sous le même toit. Les co-fondateurs nourrissaient alors l’espoir de rapprocher la communauté magique et d’apprendre aux sorciers issus des trois arts d’apprendre à se respecter mutuellement en apprivoisant les différences respectives propres à leur magie. Ils ouvrirent ainsi en 1577 la première école tri-magique de l’histoire dans les alpes suisses. Ce fut un franc succès et l’établissement gagna vite une réputation mondiale. Le monde magique connut une véritable révolution et les trois arts entamèrent alors le long chemin de la réconciliation. Lómilendë fut bien vite associée à la puissance et au prestige. Dirigé d’une main de fer par trois mages de renom, l’établissement dispensa à des générations de sorciers et sorcières un enseignement de haute qualité, formant des mages qualifiés et respectueux des autres arts.

Bien vite, on se bouscula aux quatre coins du globe pour pouvoir venir apprendre les merveilles du chamanisme de la part de Zaïna Oby, les prouesses de l’élémentalisme par Maël Adrazar et les mystères de la nécromancie par Erzsébet Báthory. Le nouveau concept innovateur d’instaurer un apprentissage obligatoire de l’histoire des trois arts à tous les élèves quel que soit le leur, couplé à la célébrité grandissante des trois directeurs grava à jamais le nom de l’école dans l’histoire. Institution devenue incontournable, Lómilendë fit de Zaïna, Maël et Erzsébet les sorciers les plus connus de leur époque et ils marquèrent chacun eux aussi l’histoire, la dernière de manière très controversée. Le nom de Lómilendë et de ses trois fondateurs étaient appelés à traverser les âges, pas l’école.

Erzsébet Bathory fut non seulement la nécromancienne qui fit sortir sa magie de sa position de faible minorité pour l’élever au rang de puissante rareté mais également une cruelle comtesse qui assassina près de 600 vierges pour se baigner dans leur sang afin de conserver beauté et pouvoir. Alors âgée d’à peine 17 ans, elle fit le pari fou de s’allier à Zaïna et Maël pour créer une école d’un nouveau genre. L’opération fut un triomphe et lui apporta une notoriété mondiale. Elle se révéla vite être un personnage ambigu et redoutable. Elle donna ses lettres de noblesse à la Nécromancie et fut une véritable figure politique. Riche, puissante et influente elle devint l’incarnation même de l’ambivalence. Œuvrant tantôt à l’éducation des jeunes générations tantôt au développement de son art, elle développa aussi une fascination morbide pour les limites de la nécromancie. En vieillissant, elle gagna toujours plus de puissance, d’influence et de cruauté. Alors que la Chasse aux sorcières/sorciers débutait en trombes en Europe, les activités de la Hongroise qui attirèrent les foudres des Humains sur Lómilendë et les tensions entre les directeurs eurent raison de l’Ecole qui dû fermer ses portes en 1600.

La folie de l’Inquisition se tassa et bien des écoles magiques purent rouvrirent, mais pas Lómilendë : la mort d’Erzsèbet en 1614 l’empêcha. La nécromancienne avait été jugée pour ses meurtres et sa cruauté et condamnée à l’emmurement vivant. Si la vie d’une des trois fondatrices entacha le nom de Lómilendë de mystères et d’effroi, celle des deux autres sorciers fut tout autre. Maël Adrazar partit fonder une prestigieuse école d’élémentalisme à Berlin – toujours ouverte – et mena une existence droite et intègre. Zaïna Oby de son côté devint une véritable légende en unifiant le Chamanisme alors éclaté et purgea la Terre des esprits les plus maléfiques. Les deux sorciers accomplirent de grandes choses et détachèrent lentement leur nom de Lómilendë, forçant indépendance et respect par leurs actions. Le nom de feu l’école sombra alors lentement mais sûrement dans une sorte d’inconscient collectif, devenant une légende urbaine. Le 16ème siècle était une période troublée et agitée tant pour les humains que les sorciers, incitant à la prudence les historiens lors de son étude. Une telle école, fondée par ceux qui deviendraient les figures de leurs arts respectifs avait-elle sérieusement pu exister ?


La ré-ouverture de Lómilendë
En 2005, la jeune mais  prometteuse députée au Ministère International de Magie Vanina Tsukiyo s’intéressa, dans le cadre d’une recherche, à ses ancêtres. Comme toute personne magique, la chamane avait déjà entendu parler de Lómilendë. Ses investigations l’amenèrent à la plus déroutante des surprises : sa réputée ancêtre Zaïna Oby était une des co-fondatrices ! Fascinée par cette découverte, Vanina dévora archives et livres d’histoire tout en multipliant les voyages pour rassembler toutes les informations possibles sur Lómilendë. Bien vite elle découvrit que les lignées d’Adrazar et Bathory avaient aussi perduré et que parmi leurs descendants se trouvaient deux sorciers prometteurs du même âge qu’elle. Vanina qui n’avait jamais vraiment cru aux coïncidences vit là un appel univoque du destin. Lómilendë devait revivre. Elle contacta alors Yezekaël Adrazar et Erzèbeth Nàsdy.

Le premier, âgé de 27 ans, était le descendant direct de Maël Adrazar. Bien après Maël, la famille Adrazar brilla à travers les âges et rayonnait encore en ce début de 21ème avec puissance sur l’Allemagne et le monde élémentaliste. Yezekaël se distingua par sa facilité déconcertante à maîtriser les 4 éléments mais surtout le feu, tout comme son illustre aïeul. Lorsque Vanina le contacta il était un enseignant éclectique qui offrait ses services dans plusieurs écoles du pays, dont celle fondée par Maël à Berlin. Il accepta immédiatement.

Erzèbeth Nàsdy, elle aussi de deux ans son aînée, était une ambitieuse nécromancienne. Elle devint la plus jeune générale (de la Section Scandinave) de l’OMDS lors de la première révolte de Sliven. Elle acquit une renommée mondiale en 2005, l’année où Vanina la contacta, lors de la bataille du Chili qui mit fin au soulèvement nécromancien Sliven (pour un temps seulement) où elle fut un élément décisif. A la suite de quoi le puissant et vénérable Mage Ackien, à la tête de l’OMDS, la nomma comme son bras droit. Aux vues de ses nouvelles fonctions elle fut plus réticente lorsque Vanina la contacta, elle finit cependant par se laisser convaincre.

C’est ainsi que 2 ans plus tard, en 2007, après de nombreuses préparations, Lómilendë rouvrit ses portes dans un somptueux château irlandais perché sur les monts Wicklow dans le Leinster, au sud de Dublin. Des experts dans leurs domaines furent appelés de par le monde pour venir dispenser leur maîtrise à l’école qui devait, dans ce nouveau millénaire, faire face à une rude concurrence. Les écoles tri-magiques n’avaient plus rien d’exceptionnel, aussi pour retrouver son renom, la nouvelle Lómilendë dû miser sur l’excellence de son nom et de son corps professoral. Bien vite néanmoins, Lómilendë regagna sa gloire passée grimpant quelques jours après son ouverture à la troisième place du classement mondial des écoles magiques - ne manquant la première place que par son manque de points dans la catégorie Résultats aux examens internationaux que ses élèves n’avaient pas encore passés.






Classement mondial 2007 des écoles magiques
1. « Golden Consciousness » : Auckland, Nouvelle-Zélande. 46pts. 
Voir le détail des points:
 

2. « Santa Via » : Guatemala, Guatemala. 44pts
Voir le détail des points:
 

3. « Lómilendë » : Périphérie de Dublin, Irlande. 38pts.
Voir le détail des points:
 
 
4. « Unik » : Zurich, Suisse. 37pts
Voir le détail des points:
 
 
5. « Ei käännöksiä sanalle » : Helsinki, Finlande. 36pts
Voir le détail des points:
 
 
6. « Seishin' » : Tokyo, Japon. 31pts 
Voir le détail des points:
 
 
7. « Lennon’s School » Boston, USA. 30pts
Voir le détail des points:
 
 
7. « Héritage » Genève, Suisse. 30pts 
Voir le détail des points:
 
 
9. « Singapour » Singapour, Singapour. 28pts
Voir le détail des points:
 
 
10. « Perfection and Victory » Johannesburg, Afrique du Sud. 24pts
Voir le détail des points:
 

Ecole avec la meilleure réputation : Lómilendë & Unik
Ecole avec les meilleurs résultats scolaires : Golden Consciousness
Ecole enseignant le Chamanise, la Nécromancie et l’Elémentalisme :  Golden Consciousness, Santa Via & Lómilendë
Ecole ayant le meilleur corps d’enseignant, niveau d’instruction : Lómilendë
Ecole ayant la diversité ethnique la plus élevée : Golden Consciousness, Santa Via & Lómilendë
Ecole enseignant uniquement la Nécromancie : Ei käännöksiä sanalle 
Ecole enseignant uniquement l’Elémentalisme : Héritage 
Ecole enseignant uniquement le Chamanisme : Seishin', Singapour & Perfection and Victory 
Ecole à majorité Nécromancienne et minorité Elémentaliste : Unik, Lennon’s School
 


L'organisation de Lómilendë
L’établissement fut séparé en trois sections distinctes : Manawyddan pour les élémentalistes – dirigée par Yezekaël Adrazar, Wahei pour les chamanes – dirigée par Vanina Tsukiyo et Vèrestävä pour les nécromanciens – dirigée par Erzèbeth Nàsdy. On y enseigna également la Magie des Soins, la Magie Universelle ou encore l’Initiation au Combat pour ne citer que ces trois parmi les autres matières.

HoraireCoursLieuProfesseur
8h10 à 9h00PotionsCachotsM. Adrazar
9h05 à 10h55Magie des Soins5èmeMme. Lynisse
PAUSE
10h15 à 11h05Histoire de la Magie3èmeMme. Tsukiyo
11h10 à 12h00BotaniqueSerresM. Peterson
MIDI
13h05 à 13h55Initiation au combat1erM. Afanassiev
14h00 à 14h50Magie Universelle7èmeMme. Nàsdy
PAUSE
15h10 à 16h00Métamorphose8èmeM. Macchi
16h05 à 16h55Nécromancie/Chamanisme/Elementalisme4èmeMme. Nàsdy/Mme. Tsukiyo/M. Adrazar
 


Résumé
Lors de cette première version, les membres étaient invités à jouer des élèves, des professeurs, bibliothécaires, concierges, ou des artisans et commerçants du village de Marilcrow situé en contrebas de l’école. La vie du RPG s’organisait donc assez naturellement autour des années scolaires et des cours. L’action était rythmée par la haute concurrence entre les trois sections dont en particulier celle d’Erzèbeth et Yezekaël. Les tensions entre la nécromancienne et l’élémentaliste étaient telles qu’ils finirent par se défier en duel. Leur combat, arbitré par Vanina, auquel seuls les élèves, le personnel de l’école et les habitants de Marilcrow purent assister, rentra dans l’histoire. Le plus puissant des élémentaliste affrontait la plus puissante des nécromanciennes au cours d’une lutte spectaculaire sur fond de ressentiments et de dégoût qui teintaient leur relation depuis qu’ils se connaissaient. Au final d’un spectacle époustouflant, Erzèbeth l’emporta de peu usant de toute sa puissance. Yezekaël, perdant pour la première fois de sa vie un duel qu’il disputait, gagna néanmoins le respect de sa collègue suite à sa lutte acharnée. La trame se structurait donc autour des événements faisant suite à la réouverture de la prestigieuse Lómilendë, de l'arrivée des élèves du monde entier et de l’ambiance générale régnant au château et alentours.


Post-Scriptum
Ce résumé de la première trame est truffé de liens qui vous renverront vers des postes originaux - à comprendre "d'époque" ! Ils ont été corrigés sur la forme pour épargner vos pauvres yeux (nous avions 14-15 ans à l'époque) mais pas sur le fond qui lui est intacte. Les images sont elles aussi issues du graphisme original. Nous espérons que vous apprécierez ce travail qui vous permettra, si le coeur vous en dit, de vous plonger dans la riche et longue histoire de Lómilendë. Des résumés similaires seront postés prochainement pour les trames 2 et 3. 


Rédaction du texte : Hannibál Masaryk
Mise en page et graphisme : Jezabel Pendragon 
Correction et mise à niveau des anciens postes : Samaha Black, Hannibál Masaryk & Jezabel Pendragon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Résumé trame 1 : Maléfices (2007-2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Photos de Transferts
» Cours n°2 : Les maléfices
» Preparation en vue de la rentree scolaire 2007-2008
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Aux Portes de l'Enfer :: Encyclopédie :: Pour en savoir plus-