AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jezabel Pendragon
Directrice générale


Feuille de personnage
Nationalité: Ecossaise
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 35 ans

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 24/04/2014

MessageSujet: End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé   Lun 30 Mar 2015 - 15:23
Lenz lançait à la directrice un regard d'animal effrayé. Cramponné au bureau en face d'elle, il suppliait.

« Madame la Directrice, faites quelque chose... Ne voyez-vous pas comment ils traitent les patients ? Nous devions faire avancer la science ! Nous devions sauver tant de vies, en en sacrifiant un minimum ! Avez-vous eu vent des expérimentations du nouveau chef de service nécromancien ? C'est de la magie noire ! »

Lancé dans sa tirade, le Docteur Frieman était à bout de souffle, crachant des arguments sans chercher à y donner une suite logique. Il avait découvert l'étrange lubie d'Hannibàl qui consistait à relever des morts pour les analyser. Une idée étrange, très peu orthodoxe, qui donnerait peut-être les meilleurs résultats jamais atteints à Lómilendë. Dès sa découverte, il avait finalement ouvert les yeux sur ce qui se tramait autour de lui. Les sacrifices inutiles de tous ses collègues lui sautèrent enfin au visage, le faisant paniquer.

Il avait dû effectuer une surveillance des plus discrètes et efficaces pour le découvrir, songea Jezabel, admirative. Hannibàl n’était pas du genre imprudent, cependant Lenz était un puissant sorcier et il n’avait donné au nécromancien aucune raison de se méfier, évitant toute rencontre. Il avait finement joué son coup. Quel dommage de gâcher un tel potentiel…

Convaincu d’être à Lómilendë pour… Comment disait-il ? « Faire le mal pour faire le bien », il avait finalement compris que rien de « bien » ne se déroulait au sein du sombre établissement. Dans un dernier sursaut d’espoir – de folie ? – il s’était rendu chez la directrice, espérant qu’elle stopperait ces macabres machinations.  Impassible, elle le regardait. Elle le fixait sans faire le moindre commentaire alors qu’il continuait son discours hystérique. Intérieurement, Jezabel avait éclaté d’un rire cruel dès les premières paroles du vieillard. Enfin ! Enfin elle n’avait plus besoin de se méfier constamment des moindres faits et gestes du chef de service ! Il venait de décider lui-même de son sort, qui serait funeste.

Nous allons réduire les effectifs, une fois de plus. Plus on est de fous plus on rit, peut-être, mais la nécessité actuelle n’est pas à l’humour.


Lorsque l’Allemand finit par se taire, les yeux désespérément fixés sur la belle Ecossaise, elle prit la parole à son tour, d’une voix douce, faussement rassurante.

« Docteur Frieman, je vous prie de vous calmer. Nous avons eu suffisamment de problèmes avec l’ancien chef du service 5, vous comprendrez que tous mes gestes sont surveillés. Je ne peux agir sur de simples accusations, vous n’avez amené aucune preuve que je puisse voir… »

Jezabel baissa les yeux sur le tas de feuilles vierges étalées sur son bureau. Lenz avait un dossier. Des photos, des rapports volés à d’autres services, des listes de patients disparus étrangement, des décomptes démontrant que des corps manquaient… Cependant, lorsqu’il avait sorti les pages de sa mallette, un simple sort informulé de la chamane avait suffi à les rendre blanches comme neige. L’idiot… Quel excès de confiance de sa part.

« Nous ferons des recherches, Docteur Frieman, nous les ferons rapidement et nous prouverons vos dires. En attendant, ne faites rien qui pourrait vous mettre en danger. Retournez à vos appartements, n’en sortez sous aucun prétexte. Vos patients seront confiés à vos infirmiers les plus compétents et je m’occuperai personnellement de votre sécurité. Venez, nous allons nous en occuper immédiatement. »

Le chef de service aurait pu mourir dès qu’il avait passé la porte du bureau directionnel. Il ne s’était pas méfié, aveuglé par la confiance qu’il portait à la femme qui était sa supérieure. Un simple sort et sa tête serait tombée sur le sol avant qu’il ait pu refermer la porte. Pourtant, Jezabel n’avait rien fait. Lasse de se salir les mains à la moindre incartade de ses subordonnés, elle avait vu là l’occasion de tester Aasimir. Tuerait-il pour elle ?

Elle se leva, accompagnant de près Lenz, qui se confondait en remerciements et en détails sur le contenu du rapport qu’elle avait effacé à son insu. Une fois arrivés dans les appartements 6 de la Tour Est, la sorcière recommanda une fois de plus à son employé de bien resté enfermé, de ne sortir sous aucun prétexte. Elle le préviendrait dès que la menace aurait été éliminée. Jouant son rôle et souhaitant s’assurer que le docteur ne bougerait pas, elle invoqua un esprit mineur qui veillerait sur la porte. Ce que Frieman ignorait, c’est que l’ordre de laisser entrer Aasimir avait été donné à l’invocation. Il ne serait pas en sécurité bien longtemps.

Dès son retour dans son bureau, Jezabel convoqua son espion.  


Black Widow ne tarda pas à se présenter, sans escorte ni attaches, cette fois. Sa secrétaire était la seule à savoir ce qui se tramait : aucun autre membre du personnel ne connaissait le double jeu du patient. Son arrivée en solitaire prouvait qu’il était des plus débrouillards.

Satisfaite de ce début, Jezabel ne perdit pas son temps en explications : elle avait pu comprendre, au cours de son premier entretien avec l’agent, que celui-ci ne semblait pas particulièrement se soucier des potins entourant les missions tant que son objectif était clair.

« Bien que la surveillance du Docteur O’Briain ne soit pas terminée, je vous demanderais de mettre cela en pause afin d’effectuer une mission éclair. Il s’agit d’éliminer le chef du service 5, Lenz Frieman.  Il se trouvera dans ses appartements de la Tour Est. Il vous faudra vous y infiltrer sans vous faire remarquer, le tuer, puis me livrer le corps. Pas besoin de me faire un rapport détaillé, la dépouille sera une confirmation amplement suffisante… Vous reprendrez ensuite votre mission avec Aedan O’Briain. »

Une fois Aasimir parti pour effectuer ses ordres, Jezabel se retrouva seule, fixant la porte qui venait de se refermer sur le jeune homme. Deux notes s’écrirent d’elles-mêmes suivant les pensées de la directrice, avant de partir vers leur destinataire.

@Jezabel Pendragon a écrit:
A l’attention de : Hannibàl Masaryk

Le cadavre encore frais de l’un de vos confrères vous ferait-il plaisir, ou vous contentez-vous des patients ?

- Jezabel Alexa Pendragon Lennox

Peut-être l’étrange homme aurait-il l’utilité du cadavre de Lenz, que la directrice avait demandé à Aasimir de lui livrer comme preuve.

@Jezabel Pendragon a écrit:
A l’attention de : Sofìa de Santa Cruz

Veuillez vous présenter dans mon bureau dès que possible.

Avec mes salutations les meilleures,


- Jezabel Alexa Pendragon Lennox

Après avoir vu les notes filer vers d’autres bureaux, Jezabel replongea dans ses pensées. D’ici quelques minutes, quelques heures tout au plus, Lenz mourrait. Aedan serait sous surveillance, quant aux autres chefs, elle n’avait pas la moindre raison de douter de leur fidélité. Emma aimait bien trop torturer ses patients, Hannibàl avait eu l’autorisation d’effectuer les expériences qu’il souhaitait, tandis que Samaha avait un cas des plus intéressants qui l’attendait… Tout se passerait bien. La fin de d’une Ère d’insécurité la plus totale était venue.

Ce que Jezabel Pendragon ignorait encore, c’était que Pire était à venir…



[HRP :
Aasimir tu peux poster une réponse ici ou l'inclure dans ton post dans les appartements de Frieman.
Hannibàl tu peux poster une petite note ici pour répondre oui ou non à Jeza, j'ai pensé que ça pourrait t'intéresser ?
Sofia je pense que ça sera mieux d'ouvrir un nouveau topic !]

_________________

"We're all mad here. I'm mad, you're mad."
"How do you know I'm mad ?" said Alice.
"You must be" said the Cheshire Cat.
"or you wouldn't have come here."

~ Lewis Carroll



Dernière édition par Jezabel Pendragon le Mar 31 Mar 2015 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé   Lun 30 Mar 2015 - 22:23
Comment vous-sentez-vous, là tout de suite ?

Seule une petite ampoule diffusante une lumière crue éclairait la petite cave dans laquelle se trouvait Hannibál et son patient. Dans le secret des deuxièmes sous-sols, le neuropsychologue continuait ses expériences. Silence. Le sujet n’était pas très coopératif. Impatient, le Hongrois commença taper nerveusement le bout de son dossier avec son stylo. Après d’interminables minutes, enfin sa question trouva réponse

Vide.

Le neuropsychologue soupira. Il regarda sa montre, il était temps de passer à autre chose. Il se leva et d’un mouvement de poignet sec renvoya le patient d’où il venait : outre-tombe. Ses thérapies avec des zombies fraichement levés se heurtaient aux mêmes problèmes. Il n’arrivait pas à en tirer ce qu’il voulait. Bordel. Si seulement il avait été meilleur nécromancien. Il était doué, c’était une évidence mais il lui manquait quelque chose qu’aucun entrainement ou livre ne pourrait combler : le talent brut. Des compétences en art obscur il en avait plus que la plupart des nécromanciens mais il n’était malheureusement clairement pas de la trempe du timbré mais excellent Barbados ou de l’incontournable Nàsdy. A cette pensée, Hannibál se surprit à se demander de qui se rapprochait-il le plus ? Le premier avait été un maitre de la mort grandiose, complètement malade mais d’un talent admirable, Erzèbeth n’était plus à présenter : figure de l’ambivalence et de la toute-puissance. Force était de constater que même s’il partageait les origines de la Comtesse il n’avait pas sa droiture ni son incommensurable génie en nécromancie.

Lorsqu’il arrive à son bureau, Hannibál découvrit une lettre qui l’attendait. A sa lecture il sourit. Pendragon avait bel et bien des yeux et des oreilles partout. Elle avait donc eu vent de ce qui était arrivé au pauvre infirmier Nichols. Elle ne semblait pas contrariée pour un sou, bien au contraire. Le dragon avait plutôt l’air de se délecter de l’inventivité dont le Hongrois avait fait preuve. Après tout, en se débarrassant du corps de la sorte il rendait service à la couverture de Lómilendë. La reptilienne directrice pouvait ainsi continuer de veiller sur son trésor dans être trop dérangée par les remous que causaient inévitablement la subite mort d’un membre du personnel. De toute manière, le cas Nichols avait été géré avec brio par l’administration : ne pouvant supporter la pression de son nouveau boulot dans un hôpital psychiatrique de la trempe de Lómilendë il s’était suicidé. Originaire du Canada, il n’avait aucun ami en Irlande et des contacts minimums avec ses parents qui n’avaient causé aucun problème. Lómilendë les avait bien évidemment généreusement dédommagés pour l’incident. Affaire close.

Le Hongrois alluma son ordinateur et répondit à Pendragon.

@Hannibál Masaryk a écrit:
A l’attention de : Jezabel Alexa Pendragon Lennoy

J'apprécie grandement la proposition. Dès que vous en aurez l'occasion, faites seulement parvenr le corps à mon service

Une excellente journée,


- Hannibál Masaryk, PhD.


Une fois le mail envoyé, il s’appuya contre son dossier et réfléchit. Le dragon n’avait certainement pas mangé la Reine et encore moins le clown. Le reptile avait elle fait une seule bouchée du bourreau (des cœurs) ? C’était peu probable. Le vieux fou avait certainement fini par dépasser la date de péremption. Tant mieux. Le Hongrois ne l’avait rencontré qu’une fois mais il lui avait vite apparu comme évident que Lenz était en décalage complet avec le reste du personnel initié. Une pensée lui revint en tête. S’il ne se trompait pas, Frieman et Black ne s’étaient pas rencontrés à Lómilendë, il existait un lien entre les deux chefs de service. Hannibál sourit, le clown et le fou faisaient une belle paire, mais sur l’échiquier géant de l’hôpital les pièces commençaient à tomber, les choses changeaient. Il semblait que le 31 décembre, lors des douze coups de minuit, ce ne serait pas que l’année qui s’achèverait mais plutôt une ère. Tout s’accélérait. 


Dernière édition par Hannibál Masaryk le Mar 31 Mar 2015 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aasimir Fenring
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Elémentalisme
Âge: 27 ans

Nombre de messages : 111
Age : 31
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé   Mar 31 Mar 2015 - 12:39
Se balader à l’intérieur de l’hôpital était devenu un véritable jeu pour Aasimir. Il avait commencé par explorer tous les étages concernant les patients pour continuer ensuite par ceux du personnels. Il pensait s’attaquer aux étages cachés quand il reçut la convocation de la directrice.
Exécutant le détour nécessaire, il se dirigea vers le bureau. Il ne pensait pas qu’elle l’avait convoqué juste pour satisfaire un besoin rapide et pressant. Cela devait être important.

###

*** En effet, c’était important… Eliminer Frieman… Dans son appartement… carte blanche… ramener le corps comme preuve… encombrant… dangereux… challenge… Il reste encore du temps… je devrai pouvoir m’amuser un peu… carte blanche !!!***


Aasimir, se fondant dans les ombres, disparu rapidement en direction des quartiers du bon Docteur Frieman. La suite des évènements promettait d’être longue et pleine de surprises…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jezabel Pendragon
Directrice générale


Feuille de personnage
Nationalité: Ecossaise
Magie pratiquée: Chamane
Âge: 35 ans

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 24/04/2014

MessageSujet: Re: End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé   Mar 31 Mar 2015 - 19:25
Jezabel s'enfonça un peu plus dans son fauteuil et sourit. Elle enverrait une note à Hànnibal dès que le corps lui aurait été amené. La machine était lancée.

Un à un, les pions se déplaçaient...

_________________

"We're all mad here. I'm mad, you're mad."
"How do you know I'm mad ?" said Alice.
"You must be" said the Cheshire Cat.
"or you wouldn't have come here."

~ Lewis Carroll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

End of an Era [évent. Aasimir ; Hannibàl] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ?
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Aux Racines du Mal :: Les Sous-sols :: Bureau de Jezabel Pendragon - Directrice de Lómilendë-