AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé   Dim 19 Avr 2015 - 18:42
Bien avant que le réveille ne sonne, ce matin de 26 décembre, Hannibál s’était levé de bonne humeur. Chose rare, habituellement celle-ci était plutôt égale, voir apathique. Le grand jour était arrivé. Impitoyable et irrépressible, le nécromancien jouait depuis son arrivée consciencieusement et minutieusement ses tours avec brio. Ses plans se déroulaient à merveille. Très furtivement, il s’était néanmoins retrouvé dans une position inconfortable par deux reprises déjà.
La pute était venu rajouter des paramètres inattendus et pour le moins troublants dernièrement. Leur rencontre ne serait de loin pas la seule, son instinct était clair : Aasimir était un élément important du système qu’il érigeait, une pièce majeure de son engrenage. Cette ombre, toujours présente, était globalement sous contrôle et le neuropsychologue avait déjà une marche à suivre précise entête. Enfin, l’incident avec le pion était sur le point d’être classé définitivement.

Suite à l’utilisation du Trochilidae, il avait eu un très bref échange avec la directrice qui lui avait d’ailleurs fait savoir qu’il serait convoqué sous peu pour un entretien bien plus conséquent. Un entretien où se jouerait son poste voire même sa vie¸ il le savait pertinemment. En attendant, le dragon lui avait donné le feu vert.

Tout sourire, Hannibál rejoignit comme prévu son collègue Aedan devant son bureau. Il avait également l’air de bonne humeur. Le nécromancien sourit. Ensemble ils se rendirent aux cellules d’isolement de la tour nord. C’est à peine si le Hongrois remarqua l’effervescence qui régnait partout dans l’établissement. Demain aurait lieu le spectaculaire banquet de Noël. La directrice avait vu les choses en grand si on en croyait les ragots. Le nécromancien n’aurait pas la chance de tester l’authenticité des faits, il ne s’y rendrerait certainement pas. Déjà qu’il n’aimait pas ses collègues, passer la soirée à devoir chercher des sujets de conversation et feindre d’écouter le clown, le fou, la camionneuse ou qui que ce soit d’autre ne le tentait que trop peu.

Enfin, ils arrivèrent au sommet de la tour nord. A la sortie de l’ascenseur, le neuropsychologue arrêta son collègue et s’assura une dernière fois que tout se déroulait comme prévu.

Vous avez eu le temps de parcourir le protocole que je vous ai envoyé n’est-ce pas ? De remarques ou interrogations ?

L’élémentaliste approuva avant de répondre sobrement que tout était ok.  Il l’avait validé sans d’autres commentaires la veille mais le Hongrois vérifiait qu’aucune question n’avait germé entre temps. Apparemment pas. Parfait. Les deux psychologues se dirigèrent donc enfin vers la cellule d’Arkann. Devant s’y trouvait les deux initiés qui avaient été assignés à sa garde. Fondamentalement et logiquement, il n’y avait aucun risque. Les cellules étaient magiques, impossibles de s’en échapper mais le Hongrois avait voulu n’omettre aucun détail. Pour la même raison, il ordonna qu’un infirmier aille chercher deux autres initiés de haut niveau qui quadrilleraient la zone proche. Personne ne devait s’approcher, il y allait avoir du grabuge.

L’homme s’exécuta. Aedan ouvrit la porte de la pièce et y pénétra, immédiatement suivi par le nécromancien qui la scella consciencieusement. Arkann était debout au milieu de la pièce. Le neuropsychologue qui n’affichait plus aucun sourire avait retrouvé son timbre si flegmatique lorsqu’il s’exprima. 

Bonjour Mr. Amargànt. Nous y voici. Le début de votre thérapie. Comme nous vous l’avions déjà exposé, parallèlement au traitement de vos symptômes et avant de nous attaquer à l’amnésie à proprement dite, nous allons vous évaluer.


Un imperceptible sourire illumina le pâle visage du Hongrois une fraction de seconde. Le petit pion va tomber.


Le Docteur O’Briain est un élémentaliste particulièrement doué, il sera donc notre expert magique. Pour ma part, je vais vous demander une liste de sorts à effectuer. Je profiterai de vos exécutions qui seront dûment jugées par mon collègue pour analyser vos réactions et votre comportement. 

Les deux chefs de service se munirent chacun d’une check-list et d’un stylo. Ils étaient prêts.

Exercice numéro 1 : une matérialisation élémentaire de chaque élément dans l’ordre que vous désirez.

Alors que le patient commençait à s’exécuter, Hannibál débuta lui aussi des incantations informulées. Concentré et appliqué à réussir ses sorts, Arkann ne se rendit compte de rien. Un imperceptible flux de magie nécromante s’écoulait maintenait lentement de l’aura du neuropsychologue, saturant doucement mais sûrement l’atmosphère. Elle enferma les trois sorciers dans un cocon de ténèbres, pour l’instant invisibles, dont seuls Aedan et Hannibál avaient conscience.

Arkann parvint sans difficultés notables à matérialiser une goutte d’eau, une flamme, un courant d’air et un amas terreux. L’Irlandais, toujours silencieux, apposa un vu. Le nécromancien remarqua que tout comme lui, imperceptiblement, son collègue se préparait.

Parfait. Je vais maintenant vous demander de choisir l’élément que vous maîtrisez le moins et d’effectuer une démonstration de votre choix avec celui-ci.

L’enchantement du Hongrois était désormais opérationnel. Tout l’espace était empli d’art nécromant en puissance. Les quelques initiés gardant les alentours avaient été mis au courant des grandes lignes du protocole. Ils savaient désormais que jusqu’à ce que le sort qu’Hannibál avait lancé s’estompe, plus personne ne pourrait rentrer ou sortir de cette cellule. Echec… 


Dernière édition par Hannibál Masaryk le Lun 20 Avr 2015 - 22:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arkann Amargànt
Invité




MessageSujet: Re: Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé   Dim 19 Avr 2015 - 21:04
Arkann était vraiment épuisé. Depuis l'explosion dans les caves, il n'avait eu pour instant de répit que les heures durant lesquelles le sédatif qu'on lui avait administré avait produit des effets, si on pouvait appeler cela du répit. La nuit avait en effet été épouvantable, alors qu'il était allongé à même le sol, dans un état semi-conscient pas très enviable. A peine réveillé, le brun s'était qui plus est aussitôt retrouvé flanqué de O'Briain et Masaryk. Ces deux-là, sans tenir compte un seul instant de son apparence qui trahissait un état de santé préoccupant, avaient aussitôt proclamer le début de sa thérapie. Great! Il était toutefois patent que dans l'immédiat, plus que d'une thérapie, Arkann avait besoin de se sustenter et de récupérer. Soupirant alors que le hongrois débitait ses instructions, Arkann se plia bon gré mal gré à la première exigence de son interlocuteur. Vu le caractère du type, il était peut être avisé de commencer par faire un pas dans sa direction, avant de le contrer. Reculer pour mieux sauter.

Feu, eau, air et terre furent générés en d'infimes quantités par le jeune magicien. 

Parfait. Je vais maintenant vous demander de choisir l’élément que vous maîtrisez le moins et d’effectuer une démonstration de votre choix avec celui-ci. 

Le brun haussa les épaules, extrêmement las qu'il était. Le sourcil droit froncé, il répliqua...

- Je peux recourir aux quatre indifféremment... et c'est tout. Je ne sais même pas s'il y en a un qui fonctionne moins bien.

L'Amargànt patienta, ne sachant pas dans ces circonstances comment exécuter au mieux la volonté du "thérapeute". Voyant que rien ne venait, il se risqua à poursuivre sur un autre registre.

- Est-ce que je peux avoir quelque chose à boire s'il vous plait? Et pourquoi pas à manger... je n'ai rien avalé depuis hier...

Le garçon fixa tour à tour les deux personnages en face de lui. Qu'avaient-ils en tête? Serait-il retenu longtemps dans cette prison, contre son gré? Est-ce qu'ils allaient enfin se résoudre à satisfaire sa curiosité en lui délivrant les réponses auxquelles il aspirait? Arkann était prêt à en entendre beaucoup sur la réalité du terrain à Lomilendë, ses intuitions corroborées par une multitude d'indices lui laissaient craindre le pire, mais à partir du moment où les deux autres seraient francs, lui pourrait l'être également, ce qui ne manquerait pas d'ouvrir un champ nouveau de perspectives inexplorées. Trépignant, l'Amargànt soupira, une fois de plus. Il ne savait toujours pas quoi faire. Alors qu'il attendait une quelconque réaction de deux hommes, l'Américain réalisa que l'autre élémentaliste qui occupait la pièce accumulait du potentiel magique. Qu'est-ce qu'Aedan entendait entreprendre au juste? Arkann décida de se tenir prêt à toute éventualité. D'un geste nonchalant, il éleva son bras gauche à la hauteur de son visage, puis promena brièvement un doigt sur ses lèvres complètement déshydratées. Si O'Briain ou le neuropsychologue ne lui procuraient pas rapidement de quoi s'abreuver, son prochain sortilège serait pour sûr de nature aqueuse. 


HRPG: je saisis l'occasion de ce message pour souligner le fait que je tiens à jouer mon personnage jusqu'au bout, et par conséquent à admettre moi-même les éventuelles atteintes à son intégrité. Vous avez bien sûr toute liberté pour les cas bagatelles, et suivant comment pour gagner du temps vous pouvez me contacter par mp pour que nous définissions le déroulement des opérations. Sinon, je ferai figurer dans ma réponse ce qui se produit sur Ark' : )
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Aedan O'Briain
Chef du service 4 - Nyx


Feuille de personnage
Nationalité: Irlandais
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 31 ans

Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé   Lun 20 Avr 2015 - 15:05
Aedan avait suivit Hannibál silencieusement, comme une ombre. Il avait ouvert la cellule dans laquelle était enfermé Arkann, y était entré suivi du nécromancien, sans décrocher le moindre mot. Il n'avait pas émis le moindre son non plus lors de l’énonciation des consignes par son collègue. La seule parole sortie de sa bouche avait été prononcée pour confirmer qu'il n'avait toujours aucune question, juste après avoir retrouvé le neuropsychologue. Il était on ne peut plus tendu.

Hannibál avait utilisé le code. Il avait... complètement pété les plombs, s'était dit l'Irlandais. Trop occupé à s'occuper de Selena, Aedan n'avait pas tout à fait suivi le cas de son patient. Que s'était-il passé pour qu'en une journée, le nécromancien en arrive à ça ? Il avait eu un bref résumé de la part du principal intéressé, mais avait trop la tête ailleurs pour réaliser la gravité des actes d'Arkann. Il était tellement concentré sur sa mission et savait le docteur Masaryk tellement impliqué dans ce cas qu'il n'avait pas réellement conscience que le patient avait failli découvrir des choses. Qu'il se méfiait. Qu'il allait forcément récidiver. Qu'il était devenu inévitable de le tuer. Il avait décidé de faire confiance au jugement du chef du service 5, approuvé par la directrice, mais il ne pouvait s'empêcher d'être angoissé, devant le fait en train de s'accomplir. Et si quelque chose lui avait échappé ? Et si le docteur tuait le jeune homme par caprice ? Cela lui retomberait forcément dessus. Et sa mission qui n'avançait pas... Tout était si confus dans sa tête.

Trop tard, de toute façon. Les jeux étaient faits. Fin des paris.

Après avoir effectué quelques sorts avec chacun des éléments, Arkann indiqua pouvoir utiliser chacun des différents éléments avec la même facilité. Crâneur, même en maîtrisant les quatre tu as forcément des facilités avec certains... A moins que tu aies même oublié ça et ne sois pas assez entraîné pour le savoir ? Non, Aedan refusa d'accorder le bénéfice du doute à celui qu'il considérait désormais comme un petit crétin vaniteux. Le prétentieux demanda ensuite de quoi se sustenter. Tu te crois en position de faire ta diva ? Il retint un soupire et marmonna vaguement sa réponse.

« Personne ne peut sortir ou entrer dans la pièce durant l'exercice. Voilà tout ce que je peux faire. »

Comme l'avait relevé Hannibál lors de leur première entrevue, l'eau était son élément de prédilection. Heureusement pour le patient. Il matérialisa un verre d'eau : de l'eau transformée en glace comme contenant. Il le lui tendit.

« Le verre est fait de glace, buvez avant qu'il fonde. »

Il grommelait toujours. Pendant que l'autre élémentaliste buvait, il reprit la parole.

« Vous m'avez semblé moins habile avec l'eau, justement. Temps d'incantation plus long pour un résultat légèrement moindre. Sans vouloir vous offenser. »

Il jeta un regard au docteur Masaryk, se demandant si la réponse d'Armargànt l'avait exaspéré lui aussi. Peut-être pas. Peut-être seul un élémentaliste pouvait comprendre. Il ne saurait jamais, à moins que le nécromancien se transforme en commère dès la fin de la session, ce dont il doutait fort.

Il espérait ne plus avoir à reprendre la parole. Il attendit que le patient se décide. Allait-il utiliser l'eau ou n'en ferait-il qu'à sa tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Hannibál Masaryk
Chef du service 5 - Hyde


Feuille de personnage
Nationalité: Hongrois
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 34 ans

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 25/04/2014

MessageSujet: Re: Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé   Lun 20 Avr 2015 - 21:38
 Je peux recourir aux quatre indifféremment... et c'est tout. Je ne sais même pas s'il y en a un qui fonctionne moins bien. Impertinemment petit rat. Hannibál sentit une vague de chaleur l’envahir. Cet Arkann était une crevure, un imbuvable égomaniaque qui se rêvait roi alors qu’il n’était qu’un pion. L’insupportable patient continua sur sa lancée en réclamant à boire et à manger. Le Hongrois jeta un furtif coup d’œil à son collègue qui fit de même. Leurs regards se croisèrent. Exaspérant avorton.


Bien trop aimable au goût du nécromancien, son collègue fit apparaitre un verre de glace rempli d’eau qu’il tendit au garçon. Il en profita pour relever les faiblesses du petit Dieu que ce dernier ne semblait évidemment pas avoir remarqué. De son côté, le Hongrois n’avait pas du tout prêté attention à ce qui s’était déroulé, il n’avait pas vraiment assimilé les événements. Il regardait sa proie, excité, avec une seule idée en tête : l’occire, enfin.

En silence, Arkann but l’eau et ré-exécuta un sort aqueux. Le neuropsychologue continua à lui dicter des enchantements à effectuer, impitoyablement. Les minutes passèrent et l’américain se fatigua rapidement, se pliant aux exigences de ses thérapeutes. Il protesta vaguement une fois, arguant qu’il était fatigué. Les chefs de service furent intraitables.

Enfin, après une bonne demi-heure le patient fut dans l’incapacité de produire le moindre sortilège. Hannibál sourit. Il s’approcha d’Arkann qui, instinctivement, recula. L’américain vit la haine et une joie malsaine danser dans les yeux de celui qui allait être son bourreau. Il comprit. Paniqué, il se mit à hurler. La terre se mit soudainement à trembler avec violence. Les émotions sont intiment liées à l’art. L’état extrême de stress dans lequel se trouvait désormais Arkann élevait le jeu à un autre niveau. Tout son corps sécrétait des doses massives d’adrénaline qui le rendait capable de se défendre avec fouge. Les derniers soubresauts du condamné. Enfermé comme un rat en cage, piégé, le patient dû se rendre à l’évidence, il ne pourrait pas fuir. Il devrait se battre. Un douloureux éclair de désespoir traversa son regard. Comment pourrait-il faire le poids face au prodigieux Aedan et au cruel Hannibál. Deux éminents sorciers bien plus puissants que lui qui avaient minutieusement planifié sa fin.

Les deux psychologues se tenaient prêts, les poings serrés d’O’Briain brillaient d’une lueur bleue et les yeux de Masaryk étaient désormais noirs comme les ténèbres qu’il s’apprêtait à déchainer. Dans un cri de rage, Arkann tenta de se jeter sur Hannibál, de la foudre jaillissant de ses paumes. Un cruel sourire illuminant son visage de pâle comme la mort, le nécromancien prononça ce qui furent les dernières paroles qu’entendit Arkann.

Crève. 

Prompt comme l’éclair, Aedan libera sa magie, s’enrobant dans un cocon protecteur alors que la magie nécromante qui s’était accumulée autour des trois sorciers déferla. Noir.


Lorsque les ténèbres se dissipèrent, Arkann gisait par terre, sur le dos, bouche ouverte, le regard vide. Hannibál donna un négligent petit coup de pied dans le cadavre. Rien à redire, il était enfin mort. L’élémentaliste émergea de son bouclier de glace pour constater lui aussi le décès du patient. Apathique, le nécromancien brisa le silence.

Parfait. Il ne vous reste plus qu’à remplir le dossier qui fait état du malheureux accident au cours duquel Mr. Amargànt, après avoir perdu la maitrise de ses pouvoirs a péri.

Hannibál était enchanté mais épuisé. Le sort dont il avait fait usage était univoque, un one shot garanti ne laissant aucune chance à ses victimes mais il était chronophage et énergivore. Encore plus pâle qu’à son habitude il sortit de la pièce et fit signe aux initiés de disposer. La mission était accomplie. Il retint une infirmière et lui ordonna de lui faire parvenir le cadavre du pion, sa dépouille lui servirait de cobaye. Il prit congé de son collègue l’invitant à lui faire parvenir le dossier une fois qu’il serait complété, qu’il le cosigne. Il fallait désormais absolument qu’il se repose. Très bientôt il aurait un éprouvant entretien avec la directrice qui lui demanderait des comptes bien plus détaillés. En attendant, c’est le cœur léger qu’il rejoignit ses appartements. Echec et mat. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé   
Revenir en haut Aller en bas
 

Zugzwang [Aedan & Arkann] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: L'Antre de la Souffrance :: Les Tours Cardinales :: Tour Nord-