AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une fête imaginaire, mais une salle vide...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Jeu 26 Juil 2007 - 21:47
Vide… vide… vide… Voilà à quoi ressemblait cette salle qui n’avait encore jamais servie. De temps à autre, la directrice aimait passer du temps dans cette endroit pour être seule. Elle pensait que si quelqu’un se montrait dans cette pièce, alors que rien n’avait lieu, cette personne serait forcément intéressante. Habillée de sa robe dans les tons rose, elle venait d’accueillir un nouvel élève et l’avait envoyé dans son dortoir, il y a quelques minutes. A ce moment l’arrivant devait se diriger vers sa section. Elle prit place sur une table, les jambes croisées, ses talons haut ne touchant plus le sol de marbre et regardait la salle, la tête dans les nuages.

La jeune femme adorait aussi imaginer cet endroit lors d’une fête : sa décoration, les gens qui s’y trouverait, l’ambiance, la musique... Soudainement, Vanina voyait la salle comme s’animer, comme prendre vie. L’orchestre nouvellement apparut jouait une douce mélodie d’entrée ; les majestueuses portes en bois s’ouvrait royalement laissant apparaître les premiers invités et les élèves tous vêtus superbement, sur leur trente et un, dans de somptueuses robes de bal et de magnifique complet pour les hommes. Tous dansaient, tournoyaient, riaient et souriaient. Les musiciens entamèrent un rythme plus rapide et chacun accélérait la cadence. La chamane se leva et dansa à son tour, accompagnée par un homme au visage flou. Ses doux cheveux ondulés bondissaient et rebondissaient sur ces épaules, elle se mit même à entonner la douce chanson qu’elle s’imaginait. Tous ses soucis s’envolèrent, la responsable de la section Wahei oubliait presque qui elle était, tout était beau.

Un bruit retentit, une personne ouvrit la porte, Vanina se stoppa nettement. Elle se retourna en faisant virevolté sa robe, un peu gênée par la tournure des événements.
[/b]


Dernière édition par le Sam 28 Juil 2007 - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Sam 28 Juil 2007 - 19:00
Erzèbeth marchait d’un pas pressé vers la volière. Sa robe, qui aujourd’hui était une longue étoffe noire teintée de bleu épousant les formes de la belle, voletait derrière elle. La comtesse avait remis ses robes à corset au placard, c’était des robes très classes et parfaite pour le jour de l’ouverture, mais l’été manifestait sa chaleur et cette tenue légère lui convenait nettement mieux. La directrice resserra sa prise sur la lettre qu’elle tenait fermement dans sa main gauche. Les longs cheveux couleur nuit de la Finlandaise tombaient sur ses épaules dénudées. Une touche de mascara et du rouge à lèvre lui servaient de maquillage. Alors qu’elle atteignait le Sixième étage Erzèbeth entendit des bruit de pas provenant de la Salle de Bal. La comtesse se stoppa pour écouter… Si le malheureux ou la malheureuse dans cette pièce était un étudiant de la Section Vèrestävä il ne ferait pas long à Lómilendë. La jeune directrice se dirigea d’un pas menaçant vers la porte de la Salle de Bal qu’elle ouvrit à voler et elle y découvrit … Vanina, qui dansait les yeux fermés, cette dernière s’arrêta immédiatement lorsqu’elle vit Erzèbeth. La comtesse n’en revenait pas, elle savait que la dirigeante de la Section Wahei était légèrement fantasque mais de là a danser seule dans une pièce totalement vide.

"Ma chère, vous ennuyez-vous au point de vouloir danser seule … Ou peut être étiez vous en pleine valse avec l’esprit d’un grand danseur ?"

Un sourire amusé s’étira sur les lèvres de la Nécromancienne, pas un sourire moqueur. La jeune femme appréciait la Chamane. C’était une femme de caractère, simple, belle. Une femme qui lui ressemblait en quelque sorte. Erzèbeth continua sur un ton amusé

"Je pourrais vous rejoindre et danser avec l’un de mes protégé d’outre-tombe, mais ca serait tout de suite moins … poétique vous ne trouvez pas ?"

La Finlandaise alla s’asseoir sur un banc poussiéreux, croisa ses longue jambes, posa la lettre sur ses genoux croisés, et fixa la Japonaise de ses yeux verts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Sam 28 Juil 2007 - 20:59
Tout avait bel et bien disparut, toute cette vision de rêve s’était évaporée, à l’instant même où l’autre directrice était entrée. Vanina la regarda droit dans les yeux sans bronchée, sans laisser paraître la gêne qui l’avait traversée quelques instants. Son avis sur la nécromancienne restait partagée ; elle ne savait comment la prendre, certains côtés de sa personnalité l’intéressait mais d’autres l’agaçait. Ce fait avait sûrement un rapport avec les points de caractères qui semblaient similaires entre les deux femmes. La jeune femme aux cheveux roses avait une certaine admiration cachée pour la finlandaise, mais elle n’avouerait jamais cela à l’intéressé, ni à elle-même.

A la première réplique de la comtesse, Vanina afficha un sourire entendu. Elle retourna cet « affectueux » commentaire à la plaisanterie, comme pour continuer la tirade de sa camarade. Pour cela, elle employa le même vocabulaire que sa « chère » amie, tout en utilisant un ton très ironique.


« Oh oui, vous savez très chère, dans une école, on se lasse vite, surtout à un poste comme le miens ! Vous avez percez mon secret… Je prends des cours de danse et une fois cela fait, je m’envolerai loin d’ici et je serai danseuse dans un cabaret chic. »


La demoiselle se tut laissant son interlocutrice le soin de continuer. Vanina lâcha un rire sans grande conviction à la fin de la tirade de Mme Nàsdy. Elle observa ensuite cette dernière prendre place sur un banc poussiéreux de misère et fit de même sur une table parallèle. Les goûts vestimentaires de la responsable de la Section Vèrestävä ne laissaient pas indifférente la chamane qui les appréciait beaucoup, mais son regard s’arrêta sur cette lettre bien en vue.


« Personnel ? Ou concernant l’école ? »

A la mine de stupéfaction de son opposante, Vanina désigna la lettre du doigt, tout en ajoutant cela de paroles.


« Je vous parle de la lettre bien entendu. Elle éveille ma curiosité, je dois dire, mais le faite de me la mettre en pleine vue, me fait penser que vous vouliez que je la vois ou alors vous souhaitez simplement m’agacer ou peut-être êtes vous simplement stupide. »


Avant toute réponse, la directrice chamane ajouta :

« Mais j’en doute, n’est-ce pas ? »

Un sourire ironique se dessina sur son visage si doux, comme à son habitude, ce n’était même plus réfléchi et contrôlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Sam 28 Juil 2007 - 21:30
Erzèbeth écouta attentivement la Chamane, celle-ci répondit sur le même ton ironique que la comtesse à sa question. La Finlandaise laissa un sourire d’amusement se glisser sur ses lèvres, ainsi Vanina voulait danser dans un cabaret chic ! Une fois que la comtesse fut assise Mlle Tsukyo fit de même sur une table miteuse située juste en face de la Nàsdy. La Japonaise questionna la Nécromancienne si c’était personnel ou pour l’école, cette dernière ne comprit pas et le montra. La Nippone reformula sa question plus pertinemment, plus ludiquement au gout de la Nordique.

« Je vous parle de la lettre bien entendu. Elle éveille ma curiosité, je dois dire, mais le faite de me la mettre en pleine vue, me fait penser que vous vouliez que je la vois ou alors vous souhaitez simplement m’agacer ou peut-être êtes vous simplement stupide. »

La encore Erzèbeth sourit, sourire qui se transforma en un petit rire cristallin qui résonna dans la salle de bal. Bien que la Chamane ait dit qu’elle doutait qu’Erzèbeth soit stupide elle l’avait titillée ouvertement. Soit, la noble avait besoin de « tester » son auditrice. Elle n’avait pas beaucoup pu se parler depuis qu’elles se connaissaient. Bien que le sens de la répartie de la jeune japonaise semblait être très élevée il fallait que la Nàsdy – qui avait un répondant assez célèbre – se fasse sa propre opignon.

"N’avez-vous pas tout simplement pensé que comme ma robe ne comporte pas de poches et que je ne raffole pas du papier je l’ai simplement posé la ou je pouvais ? Et en ce qui concerne le contenu de ma lettre je dirai simplement que c’est personnel, enfin, pour le moment."

La Finlandaise reprit la lettre dans sa main gauche et elle se leva gracieusement. Tout en époussetant sa robe couverte de poussière elle regarda la Chamane et elle lui dit d’un ton neutre

"Pouvez-vous déjà compter de jeunes chamanes dans votre Section ou est-elle encore vide ?"

Mais Erzèbeth savait pertinemment qu’un seul élève venait d’entrer dans la Section Wahei alors qu’elle-même en avait déjà trois. Quand à Yezekaël… Aucun étudiant n’avait daigné s’inscrire dans la Section Manawyddan. La comtesse releva la tête, sa robe ayant été nettoyée de tout grain de poussière, elle affichait un sourire radieusement... sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Sam 28 Juil 2007 - 22:14
Juste après la déclaration de sa collègue, Vanina joignit à son tour un rire faux, presque comme outrée. La responsable de la section Wahei se sentait tester et cela l’emplissait de haine et de dégoût envers son adversaire mais en même temps, à ce sentiment se mêlait le respect et l’admiration. Après une rude bataille entre ces deux principales intuitions, la considération finit pas l’emporter. Elle joua le jeu et répondit toujours plus fort, toujours plus subtilement… enfin à peu près.

« Oh pardonnez-moi aux premiers abords, je ne pensais pas que vous pouviez avoir telle réflexion, chercher aussi… loin. Et j’imaginais que vous rangiez vos affaires dans votre décolleté, tout comme ces femmes qui en sortent leurs billets, vous savez ? »

Son sourire suivi de son petit rire narquois, tout à fait charment, parut véritable cette fois. La directrice ne voulait pas se mettre la nécromancienne à dos, car elle commençait à vraiment l’apprécier, la chamane ajouta donc sur un ton doucereux, comme pour la tester à son tour.

« Je plaisante, ma chère, je plaisante, bien entendu. »

La remarque sur sa section l'amusa plus qu'autre chose. Son rire vrai réaparut aussitôt.

"Sachez ma chère, que je sais très bien que vous connaissez mes chiffres, tout comme je connais les vôtres. Mais sachez que contrairement à l'impétueux et gamin Adrazar, je m'en moque. Je m'en fichtre complètement. Seul la qualité m'importe et elle seule."

Cette lettre l’intriguait légèrement. Comment pouvait-elle être personnel, mais peut-être aussi public dans futur plus ou moins proche ?

« Vous ne voulez pas m’en dire plus, sur cette lettre si mystérieuse ? Elle est à ce point intéressante pour la garder pour vous ? Ou est-ce juste un caprice de comtesse, pour… emmerder le monde ? »

Ce langage vulgaire pouvait choquer certains. Vanina adorait ça, mettre dans l’embarras ces concurrents, tout le respect que la chamane éprouvait pour la directrice allait se jouer à cet instant précis, sur la réaction de sa chère interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Dim 29 Juil 2007 - 15:48
Erzèbeth écouta attentivement Vanina, alors comme ca elle croyait que la comtesse se plaisait à cacher des affaires dans son décolleté ? La Finlandaise mêla son rire à celui de la Chamane, cette dernière continua en disant qu’elle plaisantait « bien entendu ». La Nécromancienne savait qu’on voulait rarement ce la mettre à dos. La Japonaise avait bien réagit. Mlle Tsukyo poursuivit « Sachez ma chère, que je sais très bien que vous connaissez mes chiffres, tout comme je connais les vôtres. Mais sachez que contrairement à l'impétueux et gamin Adrazar, je m'en moque. Je m'en fichtre complètement. Seul la qualité m'importe et elle seule. » La encore la Nippone faisait bonne impression, elle ne c’était pas laissée berner et elle était allée droit au but. Après un silence comme les aimait la directrice de la Section Vèrestävä elle répondit à son interlocutrice :

"Vous pouvez donc dormir tranquille, ma Section prône également la qualité et non le nombre, mais en l’occurrence j’ai tout de même 3 étudiants et je ne vais pas me plaidre n'est ce pas ? Mais ce sont des futilités je vous l’accorde…"

La directrice de la Section Wahei regarda à nouveau la lettre de la comtesse et elle lui dit : « Vous ne voulez pas m’en dire plus, sur cette lettre si mystérieuse ? Elle est à ce point intéressante pour la garder pour vous ? Ou est-ce juste un caprice de comtesse, pour… emmerder le monde ? » Un sourire malicieux illumina le visage de la Nordique. La Chamane marchait donc aux électrochocs pour tester ses interlocuteurs …. Erzèbeth Nàsdy la regarda avec cette pointe de malice qui brillait au fond de ses yeux et tout en s’approchant de la Japonaise elle lui répondit d’un ton amusé :

"Il est vrai que j’aime emmerder le monde par moments, mais en l’occurrence non… Cette enveloppe contient un message important. Ce n’est en aucun cas un caprice de noble. Et je ne peux malheureusement rien faire pour vous si vous ne supportez pas la vue d’objets dont vous ne pouvez pas connaître le secret… Si vous n’avez rien d’autre à dire je vais vous laisser perfectionner votre valse… Pour vous dire franchement je la trouve assez … bonne. Mais lorsque l’on peut atteindre la perfection pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?"

La Nécromancienne était à quelques centimètre de Vanina lorsqu’elle eut finit sa phrase et après un dernier sourire sarcastique elle se retourna – sa longue robe noir aux reflets pourpres voletant sur le sol – et elle se dirigea vers la sortie …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Dim 29 Juil 2007 - 17:49
Les dernières paroles de sa chère collègue ne l’atteignirent même pas, mais comme pour une question de principe, elle y répondit bien volontiers.

« Sachez que ma curiosité, je vous l’accorde, est très élevé. Et j’aimerais ajouter que effectivement vous pourriez me rendre un grand service en m’ôtant cette chose de la vue. »


Vanina avait à nouveau usé de son cher ton ironique. Malgré ses paroles, elle appréciait vraiment la nécromancienne. En ces quelques phrases échangées, les deux directrices s’étaient apprises à mieux se connaître. Ce qui était très rare, pensait la chamane ; elle n’avait que trop l’habitude de côtoyer des personnages, dont les seuls dires étaient la météo ou tout autre propos inintéressants à ses yeux.

Le commentaire sur sa valse ne laissa non plus rien transparaître en la jeune femme. Celle-ci fut même nouvellement inspirée, pour un coup de génie. Vanina hésita quelques instants, mais cette tentation qui brûlait au fond d’elle l’emporta. Sur un ton cette fois sarcastique, elle répliqua.


« Oh ! Mais vous savez… Je n’atteins pas encore votre âge, ma valse à encore le temps de se perfectionner. Contrairement à vous, j’ai encore juste le bel âge pour me faire inviter. »

Quelle mesquinerie, mais cela restait tellement bon. Sur le passage de la directrice, elle s’inclina bien bas.

« J’espère vous revoir bientôt seule à seule, car parlez avec vous fut d’un certain plaisir très… jouissif, disons. »

A son tour, la responsable de la section Wahei sortit de la pièce sur ses talons. Une question lui trottait dans la tête, mais celle-ci, elle l’a garda pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   Dim 29 Juil 2007 - 18:11
Alors que la comtesse allait sortir la voix de la Nipponne raisonna dans la salle de bal : « Sachez que ma curiosité, je vous l’accorde, est très élevé. Et j’aimerais ajouter qu’effectivement vous pourriez me rendre un grand service en m’ôtant cette chose de la vue. » Erzèbeth ne réagit pas, mais de toute façon que dire ? Par contre la Finlandaise ne se tut pas lorsque Vanina prononça cette phrase : « Oh ! Mais vous savez… Je n’atteins pas encore votre âge, ma valse à encore le temps de se perfectionner. Contrairement à vous, j’ai encore juste le bel âge pour me faire inviter. » La Nécromancienne laissa s’échapper de sa gorge un rire sans retenu emplit de sarcasme. Se reprenant peut à peut elle regarda la Chamane et sur un ton doucereux elle lui répondit :

"Bravo pour ce calcul, en effet nous avons tout juste deux hiver de différence. Sachez que si vous me voyez comme une vieille je me vois comme une jeune et belle femme qui à plus d’expérience que la gamine que vous êtes. Excusez-moi de ce terme enfantin mais comme vous le dites si bien, vous êtes encore dans le « Bel âge », l’âge de l’insouciance, l’âge des gosses."

Alors que la Nordique allait quitter la Salle la directrice de la Section Wahei s’inclina devant la noble tout en lui lançant : « J’espère vous revoir bientôt seule à seule, car parlez avec vous fut d’un certain plaisir très… jouissif, disons. » Ce à quoi la jeune Nàsdy répondit par un vague

"De même très chère, de même "

La noble sortit de la salle de bal suivit de près par la Japonaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fête imaginaire, mais une salle vide...   
Revenir en haut Aller en bas
 

Une fête imaginaire, mais une salle vide...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» strip poker dans une salle vide [PV Cassandra et Jun]
» [ Un plan diabolique - La salle vide ] - [ PV ]
» [salle vide] Tu me dois des explications !
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ? le 08.02.11 à 00h15
» THEME - Une salle pour réviser pitié ! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives des trames 1-2 :: Postes et annonces des trames 1-2-