AccueilPortailDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en édition Collector ?
26.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Zaïna Oby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaïna Oby

Zaïna Oby
Directrice


Feuille de personnage
Nationalité: Kongolaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 53 ans

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2023

Zaïna Oby Empty
MessageSujet: Zaïna Oby   Zaïna Oby Icon_minitimeDim 30 Avr 2023 - 21:04
Profil
  • NOM COMPLET : Zaïna Oby
  • AGE : 53 ans
  • DATE DE NAISSANCE : 19/09/1545
  • NATIONALITÉ : Kongolaise
  • STATUT : Directrice


Magie
  • TYPE D'ART : Chamanisme
  • NIVEAU : Experte, elle a développé son Art par l'étude de la magie à travers les différentes tribus d'Afrique ainsi que les différents peuples d'Amérique du Sud.


Portrait
  • PERSONNALITÉ : Sous ses airs plutôt doux et empathique, la chamane cache une remarquable habileté à la manipulation. Assoiffée de connaissance et de pouvoir, elle cache ses véritables intentions sous de plus nobles attributs. Elle a un besoin constant de contrôle sur le monde qui l'entoure.
  • FAMILLE ET AMIS :

    Epouse : Nova Bardales, une chamane pour laquelle elle s'est éprise lors de ses pérégrinations à la Ciudad de la Santísima Trinidad y Puerto de Santa María de los Buenos Aires.

    Enfants :
    • Agate, 37 ans, Kongo, Afrique, père : prince Astou
    • Azurite, 36 ans, Kongo, Afrique, père : prince Astou
    • Serpentine, 34 ans, Kongo, Afrique, père : prince Astou
    • Ambre, 32 ans, Kongo, Afrique, père : prince Astou
    • Iris, 30 ans, Kongo, Afrique, père : prince Astou
    • Jade, 27 ans, région Zulu, actuel Afrique du Sud, Afrique, père : Senzangakhona, chef d'un clan Zulu
    • Opale, 25 ans, Empire Ottoman, Afrique, père : Selim II, sultan Ottoman
    • Cristal, 24 ans, royaume du Bénin, Afrique, père : Orhogbua, roi du royaume du Bénin
    • Turquoise, 23 ans, régence d'Alger, Afrique, père : Hasan Pasha, dey d'Alger
    • Grenat et Béryl, 21 ans, Espagne, Europe, père : Izan Ortiz
    • Améthyste, 10 ans, actuel Suriname, Amérique du Sud, père : Caonabo, chef Arawak
    • Cornaline, 9 ans, Ciudad de la Santísima Trinidad y Puerto de Santa María de los Buenos Aires, Amérique du Sud, père : Juan de Garay, gouverneur de Ciudad de la Santísima Trinidad y Puerto de Santa María de los Buenos Aires
    • Obsidienne et Tourmaline, 6 ans, Viceroyauté du Pérou, Amérique du Sud, père : García Hurtado de Mendoza, 5ème Marquis de Cañete


Histoire

Dans les entrailles du continent africains

Zaïna naquit dans un petit village situé au cœur de l’Afrique au sein de la tribu Wahei. Fille de la guérisseuse de la région, elle jouit très vite d’une maîtrise de l’art chamanique grâce aux enseignements de sa génitrice. S’épanouissant dans un système matriarcal, elle y apprit à chérir les femmes qui l’avaient éduquée. Son enfance dorée se termina cependant bien vite.
A l’aube de ses 16 ans, sa communauté pacifique fut attaquée par une autre tribu où l’homme était seul souverain. Le roi à la tête du massacre sacrifia la mère de Zaïna ainsi que toutes les femmes d’âge mûre pour empêcher les enseignements de sorcellerie de proliférer. Zaïna, d’une beauté intemporelle, fut mariée au prince de la tribu. Son destin parut scellé, reléguée à une vie au second plan. Durant les années qui suivent, en bonne princesse qu’elle était devenue, elle donna au prince trois enfants. Au grand dam, du roi, elle accoucha de trois filles.
Après quatre années à servir le rôle de l’épouse aimante, la chamane réussit à convaincre son mari, doté d’une nature plus encline à la douceur et aveuglé par l’envie de prendre le pouvoir, de destituer par la force son père, agressif et aveuglé par la haine de l'inconnu. A la suite de la mort du roi, Zaïna endossa son nouveau rôle de reine avec l’intention ferme de s’impliquer dans les affaires de la tribu. Son mari, dévoué, la pris comme seule et unique conseillère. Son influence eu suffisamment d’importance pour rétablir l’éducation chamane à toutes les personnes qui en présentaient le don. La tribu devint ainsi un pôle convergent dans l’apprentissage de l’art chamanique. Elle y donna aussi la vie à deux nouvelles filles.
Nourrissant une soif d’autres horizons, elle convainquit son mari de l’envoyer à travers l’Afrique avec leurs enfants. Officiellement, elle se portait ainsi comme messagère ralliant d'autres tribus d’Afrique. Officieusement, elle nourrissait d’autre desseins. Zaïna souhaitait, d’une part, étancher sa soif de connaissance et découvrir d’autres pratiques chamaniques et, d’autres parts, découvrir d’autres personnes sensibles à l’Art de l’Essence et les initier aux rites. Son aventure lui permit de mettre en place des conseillères magiques derrières chaque dirigeant de tribu. De son charme naturel, elle séduisit les plus récalcitrant. De ces nouvelles unions découlèrent quatre nouvelles naissances.
Âgée à présent de 31 ans, elle apprit la mort tragique de son mari attaqué par une bête sauvage. Avec ce message, la tribu la somma de retourner immédiatement pour régner. Désireuse de continuer sa vie de nomade, la chamane renvoya ces neuf filles à sa place. Agathe l’ainée, âgée de 15 ans, était ainsi destiné à régner. Zaïna lui confia ses sœurs et demi-sœurs et lui donna comme consigne de les envoyer une par une à leurs 15 ans dans différentes tribus pour y poursuivre les enseignements de leur mère.

Au-delà de l’Afrique

Zaïna, quant à elle, s’engagea dans un voyage en mer pour rejoindre d’autres terres et découvrir des cultures nouvelles. Elle débarqua dans le Sud de l’Espagne où elle devint l’amante d’un élémentaliste. Cette aventure charnelle lui offrit cette fois des jumeaux. Pour la première fois, Zaïna mit au monde un garçon, accompagné d’une petite fille.
Lors de ces voyages à travers le vieux continent, elle y découvrit les magies locales élémentale, puis nécromancienne. Elle rencontra successivement Maël Adrazar et Elizabeth Báthory. Attirée par leur charisme et leurs ambitions dans leur domaine magique respectif, les trois mages fondirent une école ouverte à toutes les magies. Dix années s’écoulèrent durant lesquelles Lómilendë accueillit l’élite du monde magique. Zaïna, frustrée par la sous-représentation chamane, décida d’abandonner quelques temps ces deux compagnons ainsi que ces deux enfants pour embarquer vers le sud-ouest et recruter des chamanes en Amérique du Sud.

A la conquête d’autres horizons

Son voyage l’emmèna dans l’actuel Suriname où elle part à la rencontre des tribus indigènes qui font face à leurs plus grands maux : les colons. Là-bas, elle rallia les chamanes et partagea avec eux un enseignement réciproque. Tout au long de ses déambulations, elle devint l’amante de trois leaders locaux et hispaniques leur offrant à chacun des enfants.
Cependant, durant ses pérégrinations, elle rencontra la femme qui fit chavirer son cœur, une chamane à la beauté sans pareille : Nova. Un lien fort basé sur la spiritualité, l’attachement et le désir se développa entre elles. Leur amour les amèna à s’unir finalement à l’actuelle Buenos Aires. Mais poussée toujours plus par sa soif de connaissance, Zaïna, alors âgée de 49 ans, ne put plus retarder son retour vers sa chère Lómilendë.
Elle se résolut à laisser la garde de ces quatre enfants à sa chère Nova qui ne pouvait l’accompagner, lui laissant pour seule consigne de renvoyer chacun de ces enfants atteignant leur quinzième année réclamer leur droit de gouvernance dans leur tribu respective pour y poursuivre les enseignements chamaniques délivrés par leur mère.
Revenir en haut Aller en bas
 

Zaïna Oby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Le Grimoire de Lómilendë :: Le Recensement-