AccueilPortailDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitimeLun 22 Mai 2023 - 16:04
Après avoir monté quatre étages d'une traite, Auguste eut l'impression d'apercevoir une imposante figure lui faire signe. Décidant que la personne l'interpellait, il quitta les escaliers pour rejoindre un immense tableau d'une tête couronnée. A peine surpris et sans se démonter, il salua la peinture, plus vraie que nature. Ignorant parfaitement quelle reine, impératrice ou illustre noble y était représentée, il resta un long moment à la dévisager.

-En fait, je n'ai aucune idée des symboles de la royauté helvétique, ou autrichienne. Je n'ai aucune idée de qui tu es, femme marmoréenne. Ton peintre était doué par contre, conclua-t-il.

Il regarda autour de lui, ignorant l'accès principal qui menait à une immense porte et de nombreuses bougies, lustres et chandeliers pour s'enfoncer au bout du couloir, s'éloignant des escaliers ou des fenêtres.

Bon, si j'étais un bureau de Directrice... ah une grande porte massive. On a la même à la cave. Cela signifie de l'importance, vu l'épaisseur. De la sécurité. Je toque.

Le Français attendit naïvement de longues minutes avant de finalement oser tourner la poignée, supposant ne pas avoir été entendu. Il poussa de son mieux la lourde porte qui grinça durant l'ouverture; un frisson lui parcourut l'échine.

-Heu...Bonjour, il y a quelqu'un?

La lumière du couloir dévoila dans l'ouverture une gigantesque salle encombrée. Des armures étaient entassées sur des chevalets, des coffres, des malles. Des pupitres ou tables, majoritairement en piteux états, étaient entreposés en hauteur et formaient une délimitation dans l'espace. Des tableaux, mal recouverts ou dont les tissus étaient tombés sur le sol s'appuyaient contre des piles de livres poussiéreux. Un encrier renversé, à l'encre désormais séchée, accueillit les premiers pas du jeune Nécromancien.

Habitué à l'obscurité de ses celliers familiaux, et également dû à une part de son art Nécromant, le jeune nyctalope s'avança, fasciné.

-Ce n'est décidément pas le bureau de la Direction... Mais je suis où, là?

Le solaire jeune homme s'enfonça dans l'obscurité, la porte grande ouverte, le regard saisi par de nouveaux reflets de lumière des torches sur des éclats métalliques à travers la salle de stockage.

(ouvert et disponible à n'importe quelle rencontre)
Revenir en haut Aller en bas
Amélia

Amélia
Lómilendë 1.0


Feuille de personnage
Nationalité: Inconnue
Magie pratiquée: Aucune
Âge: 25 ans

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/07/2007

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitimeSam 27 Mai 2023 - 13:49
L’esprit absent, Amélia quittait les quartiers de la Comtesse avec sa mission attitrée dans la tête. Ses pensées vagabondaient autant que ses pas. Elle réfléchissait incessamment au comment, elle allait pouvoir exécuter sa tâche nouvellement confiée. Sans s’en rendre compte, elle avait bifurqué au quatrième étage. La servante, habituée à dévaler les escaliers bien plus vite, n’avait pas dû se rendre compte qu’elle n’était pas déjà arrivée au rez-de-chaussée. Lorsqu’elle se stoppa enfin, elle comprit qu’elle n’était pas du tout vers les cuisines.

« …quelqu'un? », entendit-elle vaguement au détour du couloir suivant. Sa curiosité fit piquée au vif et sa serviabilité naturelle la poussa à tendre l’oreille. Elle n’avait vu presque personne depuis son arrivée car elle avait eu l’intime conviction que sa maîtresse et elle repartirait aussitôt. Il n’y avait donc pas de place pour rencontrer des personnes qu’on regretterait de quitter. Cependant, le séjour semblait s’allonger d’au moins quelques lunes. Il n’y avait là pas de mal à aider une pauvre âme perdue.

D’un pas décidé, elle se rapprocha de l’origine de la voix. La porte de la salle de stockage, qui avait toujours gardé cette fonction, apparemment, était grande ouverte. L’obscurité croissante empêchait Amélia de distinguer la personne qui s’y trouvait. En tendant l’oreille, elle entendit une nouvelle prise de parole de l’inconnu. « Ce n'est décidément pas le bureau de la Direction... Mais je suis où, là? ».

« Bonjour… Ici, c’est la salle de stockage, le bureau directorial se trouve dans les tours. »

Sa voix douce devenait peu assurée lorsqu’elle tentait de parler fort pour qu’on puisse l’entendre. La curiosité était toujours là, qui diable pouvait bien confondre une salle de stockage et un bureau directorial ?
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitimeMar 30 Mai 2023 - 13:21
Obnubilé par les amas de vieux objets et autres affaires usées, Auguste n'entendit pas une jolie et svelte jeune femme femme apparaître dans son dos. Cette dernière, le regard perçant, scrutait l'obscurité depuis l'embouchure de la porte.

"Seigneur, je ne l'ai pas entendue arriver. Elle m'a surpris, mais elle tombe bien".

Auguste avait retenu un petit cri de surprise et simplement effectué un demi-tour sec pour faire face à sa sauveuse aux traits vaporeux.

-Bonjour! Une salle de stockage, évidemment... Réellement navré, je.. dans les tours vous avez dit? C'est loin d'ici?

Le fils de vigneron-caviste évita naturellement tous les obstacles jonchés sur le sol, les enjambant avec aise tandis que d'autres, sans torche ni bougie, s'y seraient certainement heurtés puis vautrés.

-Enchanté, Auguste Philippe Aube de Troyes, je viens de Champagne. Vous êtes?

Auguste rejoignit alors Amélia dans la lumière du couloir et referma la porte après un ultime coup d'oeil curieux.

-J'aime beaucoup cette étrange pièce. D'ailleurs, je vous ai prise pour son fantôme, c'est amusant.

Écarquillant les yeux, le Français se stoppa et fit volte-face pour s'adresser d'une voix inquiète à la douce servante.

-Attendez, j'ai besoin de votre aide. Est-ce que je rencontre la.. ou les Directrices d'abord pour qu'on m'attribue une chambre? Ou je peux emprunter une salle d'eau pour faire un brin de toilette? Je crains que le voyage ne m'ait rendu imprésentable auprès d'une Comtesse. Les deux Dames sont Nobles?

Auguste paniquait sincèrement à l'idée d'arriver en retard mais propre autant que sale et malodorant mais se présenter dès son arrivée avant de s'octroyer l'accès aux chambres d'étudiants. Ce n'était pas convenable ni courtois, et il ignorait quoi faire. Ses grands bleus inquisiteurs imploraient une réponse déterminante de sa nouvelle alliée.
Revenir en haut Aller en bas
Amélia

Amélia
Lómilendë 1.0


Feuille de personnage
Nationalité: Inconnue
Magie pratiquée: Aucune
Âge: 25 ans

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/07/2007

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitimeVen 9 Juin 2023 - 18:24
Quel étrange personnage qui s’offrait à elle.

Amélia dévisagea ce jeune homme complètement dissipé qui s’exprimait à toute allure et semblait dire tout haut ses moindres pensées.

« Vous êtes au quatrième étage. Vous avez donc parcouru un peu plus de la moitié du château. Les tours… et bien… ce sont des tours. Elles sont donc tout en haut. » Elle pointa un index fin vers le ciel pour illustrer son propos.

Auguste Philippes Aube de Troy. Tant de noms, pour une seule personne. Amélia n’avait jamais compris ce besoin d’en ajouter autant à un homme pour que le monde entier soit au courant de son rang. Certes, il en était de même pour sa maîtresse, mais celle-ci ne se présentait sous tous ses noms, seulement pour imposer son rang à ceux qui avaient besoin qu’on le leur rappelle. Était-il en train de lui imposer son ascendance noble ? Exaspérée par cette idée, la servante ne s’inclina pas. Elle n’avait pas à savoir qui était ce bougre. Elle répondit fermement pendant qu’il était déjà en train de la comparer à un fantôme.

« Amélia. »

Oh, il venait voir une Comtesse ? Sa Comtesse ? Certainement. Elle se radoucit un peu. Si sa maîtresse le jugeait digne d’intérêt, peut-être n’était-il pas si mauvais.

« Il y a des salles d’eau à plusieurs étages, mais les plus spacieuses se trouvent au deuxième avec les chambres. »

Après tout ce temps, elle n’avait pas oublié les moindres recoins de cette vieille bâtisse. Tous les souvenirs de ses arpentages lui revenaient.

« Je peux vous y accompagner et vous amener ensuite jusqu’à la Comtesse Elizabeth Báthory de Ecséd. »

La jeune femme aussi pouvait aligner plusieurs noms à la suite, pensa-t-elle comme une victoire contre un ennemi inexistant.

« Vous parlez de l’autre directrice, Madame Zaïna Oby, je suppose ? Je ne suis pas certaine de ces ascendances. Madame Oby vient de contrées très éloignées, par-delà la mer. Les systèmes nobliaux ne sont pas les mêmes que sur ces terres. »
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitimeMar 13 Juin 2023 - 9:51
« Vous êtes au quatrième étage. Vous avez donc parcouru un peu plus de la moitié du château. Les tours… et bien… ce sont des tours. Elles sont donc tout en haut. »
 
Le Français suivit le mouvement du doigt et son regard se dirigea naturellement vers le haut plafond. Il demeura ainsi, le cou étendu et la tête renversée jusqu’à se que son fantôme salvateur se présente. Il reposa ses grands yeux bleus sur son pâle visage et lui sourit.
 

-Enchanté Amélia, salua-t-il aimablement.
 
Son interlocutrice se radoucit, ses traits moins tirés, son regard moins dur, sa posture toujours statique bien que moins marmoréenne.
 
« Fiou, siffla-t-il pour lui-même. Elle connaît vraiment bien ce château. Il a l’air immense en plus. Impressionnante. Ah oui je suis trop haut pour les salles de bains. Hum, je crois que ce que m’avait dit Aliénor, d’ailleurs."

 
« Je peux vous y accompagner et vous amener ensuite jusqu’à la Comtesse Elizabeth Báthory de Ecséd. »
 
Le visage d’Auguste ne pouvait s’illuminer davantage. Il sourit à pleine dents, les pupilles luisantes de gratitude, heureux comme l’eut été un canidé à la promesse d’une balade.
 
-C’est vrai ? Oh, vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis soulagé !
 
Il se rapprocha, réduisant la distance qui les séparait de moitié. Il fut surpris de l’austérité magnanime d’Amélia lorsqu’elle prononça le nom de la Comtesse de Ecséd, y décelant une pointe de fierté.
 
« Dame ! Elle paraît vraiment enhardie en la mentionnant. Elle doit être vraiment majestueuse et respectable, comme me disait Mamie. Ah Zaïna Oby ! Il faut que je me rappelle son nom, noble ou pas, elle est Directrice ! »
 
Auguste oublia aussitôt le substantif qui ne fit qu’un passage éclair dans sa mémoire peu vive. Resté debout comme un piquet devant cette guide inespérée, il patienta un court instant.
 
-Du coup, avec plaisir pour la salle d’eau, puis ensuite je me présenterai. Je vous dois une fière chandelle, Amélia.
 
Cette dernière se mit en marche et Auguste la suivit tout naturellement, guignant de part et d’autre et inspectant les différents recoins. Il fit un rapide aller-retour pour refermer correctement la lourde porte de la salle de stockage, puis tout deux retournèrent aux grands escaliers pour descendre au deuxième étage. Il salua d’un signe de tête ou d’un « Bonjour » beaucoup trop enthousiaste chacun et chacune des élève ou professeur qu’ils croisèrent.
Une fois dans la salle d’eau, et après s’être douché, le jeune gentilhomme enfila les habits disposés dans son sac et recommandés par sa mère. Il s’admira un instant dans la grande glace. Enfin présentable, guindé, et n’émanant plus le vieux bourricot mais un doux parfum de miel et raisin.
Endimanché, son pourpoint pourpre lie de vin lui seyait à merveille au teint. Il rejoignit Amélia.
-J’espère ne pas avoir faire trop long, s’excusa-t-il bien qu’il ait réellement fourni des efforts pour se préparer en un temps record. Je vous suis.


« Décidément, les gens dans ce château sont vraiment fantastiques ! Ah, je me réjouis de mes prochaines rencontres. Par contre, qu’est-ce qu’il y a comme marches ! »
 
 
[https://www.lomilende.ch/t542-la-champagne-pour-la-comtesse#2766]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]   Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé] Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est plus la Champagne, désormais. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Au cœur du Château :: Quatrième étage :: La salle de stockage-