AccueilPortailDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Kit Standard Starlink: Internet très haut débit par satellite
224.99 € 449.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La Champagne pour la Comtesse [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amélia

Amélia
Lómilendë 1.0


Feuille de personnage
Nationalité: Inconnue
Magie pratiquée: Aucune
Âge: 25 ans

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 11/07/2007

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeDim 16 Juil 2023 - 14:47
Des effluves douces et épicée émanèrent à présent du jeune étourdit. L’espace de quelques secondes, Amélia se laissa emporter par ce doux parfum qui lui rappelait… quoi déjà ? ou qui ?...

Les questionnements s’estompèrent et elle admira le Champenois métamorphosé. Des allures d’un simple gueux à celle d’un prince, il portait à présent plus justement ces interminables noms. La servante resta cependant de marbre extérieurement à cette métamorphose, se refusant de lui accorder la moindre impression. Elle fit fi de ces excuses et poursuivit.

« Maintenant que vous êtes présentable, laissez-moi vous amener auprès de ma maîtresse. »

Le visage du jeune homme changea. Était-il surpris qu’elle soit une simple servante ? Ou était-ce autre chose ? Amélia ne lui laissa pas le loisir de réagir et se mit en route, forçant Auguste à suivre son rythme soutenu et rapide. Sous ses allures de frêle demoiselle, elle avait en fait une santé de fer et les corvées quotidiennes maintenaient sa forme physique. Elle ne laissait ainsi pas la possibilité à son accompagnant de lui faire la causette.

Arrivée dans les tours, elle se dirigea vers une porte massive en bois précieux et frappa deux coups par deux coups en une succession rapide. Amélia annonçait toujours sa présence à la Comtesse par différents codes. Si lorsqu’elle n’était pas accompagnée, elle rentrait directement après avoir frappé dans les appartements de sa maîtresse, cette façon-là de s’annoncer signifiait que quelqu’un était à ses côtés. Lorsqu’elle entendit un vague « Entrez… », elle poussa la porte et laissa passer le Champenois.

« Madame, Monsieur Auguste Philippe Aube de Troyes, souhaite s’entretenir avec vous. »

Si elle exécrait les démonstrations de pouvoirs par l’énonciation de nombreux noms, Amélia savait aussi que chacun de ces patronymes était une information que sa maîtresse pouvait utiliser tôt ou tard. Elle n’en n’omit donc aucun. Son travail exécuté, elle attendit patiemment que la Comtesse décide de la congédier ou de préparer du thé pour son invité en fonction de l’importance qu’elle lui accorderait.
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeJeu 20 Juil 2023 - 11:16
« Maintenant que vous êtes présentable, laissez-moi vous amener auprès de ma maîtresse. »

Auguste n'eut pas du tout le loisir de discuter. La fantomatique sauveuse fit volte face et entama un long périple à travers les dédales de couloirs et d'escaliers qui composaient l'imposante école. En soi, cela n'aurait pas été un souci. Amélia savait où elle se dirigeait et le jeune homme avait entière confiance en sa guide.

Mais pourquoi diantre courrait-elle? Non, pourtant, elle restait droite, impérieuse, sans s’arque-bouter dans sa course.


Fichtre, qu'est-ce qui lui prend? On est en retard? Palsambleu, moi qui voulais faire bonne impression.

Arrivés enfin en haut des interminables colimaçons, devant une porte splendide et robuste, la belle au long cheveux de jais ne lui laissa aucunement le loisir de reprendre son souffle. Le sang battait dans ses tempes et ses joues avaient viré couleur pivoine sous son teint mat. Il s'appuya contre un mur, fermant les yeux dû à un vertige. Il n'avait pas suffisamment mangé ces derniers jours et ne s'était pas attendu à tant d'émotions et d'efforts.



« Madame, Monsieur Auguste Philippe Aube de Troyes, souhaite s’entretenir avec vous. »

Un brin de panique traversa son esprit habituellement serein et rêveur. Puis, il s'avança en reprenant son assurance naturelle, liée à son ignorance complète des lieux et de la situation.

-Merci, gente Damoiselle Amélia. Ma Dame la Comtesse de Bàthory, c'est un véritable honneur que vous m'accordiez cette entrevue.


Il effectua une révérence basse et gracieuse, telle que lui avait appris sa Grand-Mère.

-J'ai une missive à vous transmettre, concernant mon admission dans votre prestigieuse école.

Le blondinet fouilla rapidement dans son pourpoint afin d'en extraire l'importante requête rédigée par sa Grand-Mère. Auguste tendit machinalement le bras, hésitant à s'avancer, se tourna maladroitement vers Amélia qui lui tendit un plateau d'argent sur lequel il déposa l'enveloppe cachetée de cire. La servante l'amena à sa maîtresse la Comtesse qui le fixait sans rien dire, l’auscultant de son regard avisé.

Tandis qu'elle ouvrait la lettre, le jeune homme se détourna machinalement vers les fenêtres, majoritairement drapées et recouvertes d'épais rideaux. L'une d'elle laissait filtrer un agréable rayon de lumière qui le happa. La beauté du paysage alentour, les montagnes, un lac, des forêts, un village d'où s'élevait de fines volutes de fumées et des oiseaux à travers les nuages le rendirent complètement oublieux de son entourage.

La Comtesse l'avait évidemment remarqué, malgré sa lecture de la missive. Cette dernière commençait par les salutations pompeuses d'usage auprès des Directrices et Fondatrices de Lómilendë, avec un accent particulier sur la révérence envers la Comtesse (citée en première, tous ses titres nommés). Puis, une brève explication de la lignée du Champenois, jeune Troyen royal, fils de vignerons, bâtard oublié. Ses capacités naturelles en nécromancie, dont il n'avait aucune connaissance théorique. Son art du l'escrime, sa culture, son éducation.
Enfin, une demande d'admission, de logement et de protection. Suivi d'une précision: il y avait 4 tonneaux dans la charrette. Trois d'entre eux contenaient leur meilleure cuvée de vin, pour chacun des dirigeants, et un dernier le pécule nécessaire pour les frais de repas, dortoir et cours pour 2 ans.

Un aparté précisait qu'Auguste n'était pas au fait de sa nature, ni magique, ni de son ascendance, afin de le protéger dans la campagne troyenne. La matriarche laissait aux bonnes Grâces de l'école de décider si ce secret se poursuivait ou non, selon nécessité.

Un grand silence s'était imposé, sans qu'il ne fût gênant, dans l'office. Seule la Comtesse ou un fait extérieur serait en mesure de le rompre désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Báthory

Elizabeth Báthory
Directrice


Feuille de personnage
Nationalité: Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 38

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeLun 24 Juil 2023 - 18:37
La comtesse était connue pour son perpétuel air d’ennui. Qu’il s’agisse d’inspections de ses domaines, d'entretien avec la paysannerie, le clergé, des nobles ou lors de grandes réceptions aux cours impériales, les traits pâles de la nécromancienne convoyaient toujours une sombre morosité. Rares étaient d’ailleurs celles et ceux qui parvenaient à soutenir son regard hanté par un abysse terrifiant. Derrière ce linceul dansaient pourtant des flammes d’une violence inouïe. Un brasier gourmand et impérieux qu’il fallait nourrir coûte que coûte. Un feu que peu avaient aperçu; Amélia faisait expection. La fidèle servante avait déjà assisté aux crises de rage de sa maîtresse. Des tempêtes durant lesquelles la rage déformait son visage et l’atmosphère vrombissait. Des fureurs où les cris de la comtesse évoquaient le craquement du tonnerre et son regard les profondeurs des océans. Parfois, ces acmés de violence éclataient soudainement, le plus souvent néanmoins, ils étaient le débordement d’une accumulation, comme un ciel se remplissant de nuages avant de déverser ses torrents. Et, dernièrement, le ciel de la comtesse était chargé, la poussant chaque jour un peu plus dans ses retranchements.

Lorsqu’Amélia frappa, elle l’invita à entrer – elle et son invité qu’elle détecta être un nécromancien – d’une voix monocorde. Elle découvrit alors un jeune homme à la chevelure de blé et au teint halé. Sa servante le présenta. Auguste Philippe Aube de Troyes. Sépulcrale elle l’observa s'introduire à son tour avec peine. Elle ne releva pas la faute dans l’énonciation de son titre (Báthory de Ecséd) se contentant de saisir la missive qu’Amélia lui transmit. Elle la parcourut en silence et haussa un sourcil, interloquée, lorsqu’elle apprit que le Français n’était pas au courant de sa nature magique. Il ne se savait pas soldat de l’Art Obscur ?

-        Tu cherches à être admis à Lómilendë. Sais-tu de quel type d’école il s’agit, Auguste ? Lui demanda-t-elle de sa voix feutrée en faisant fi – pour l’instant – de l’information sur son ascendance noble.
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeMer 26 Juil 2023 - 13:55
Auguste n'était pas particulièrement impatient, tout comme il n'avait jamais fait preuve de patience. Les choses se faisaient, lui était présent et, s'il devait attendre, il attendait.
Sans le vouloir, sans y réfléchir. Simplement parce que la vie coulait autour de lui, le dirigeant paisiblement dans ce flot toujours tranquille.

Lorsque la Comtesse lui accorda la parole, le Champenois lui accorda son entière attention. La question le surprit, non pas qu'elle la lui pose, mais parce que lui-même se l'était posée.

Tout le long du trajet, ses parents lui avaient recommandé de donner une autre destination proche, sans mentionner l'école, sauf lorsqu'il en serait à proximité
Auguste Aube de Troyes était certainement un optimiste rêveur et insouciant, cependant en ces temps troublés de crise, même lui ne pouvait ignorer la réalité de la situation. Il avait assisté à un massacre, du moins aux conséquences d'un combat terrible d'une foule en délire envers un druide. Druide qui avait soigné et protégé les récoltes de ce même hameau des années durant.
Pendu et brûlé avec le bois de sa propre cabane.

Une sorcière élémentaire avait rasé un petit bataillon sur une colline, fondu les armes et armures sur les os et chairs calcinées. Un autre s'était emmuré dans une montagne en écroulant les tunnels. Ensevelissant ses poursuivants avec lui.

-C'est une école pour magiciennes, sorciers et sorcières, répondit-il sobrement en se souvenant de ce qu'il avait entendu dans les tavernes auprès des voyageurs. Vous n'y enseignez pas la magie, vous apprenez à ceux qui y sont sensibles à s'en servir, à la maîtriser.

Il supposa anticiper une question en ajoutant après une courte pause:

-Je dois posséder ce don aussi, autrement jamais mes parents ne m'auraient envoyé ici. Ce ...

Il hésita, non pas qu'il craignit de passer pour un idiot, mais parce qu'il se rendit compte qu'il ignorait tous les termes dont il avait besoin pour cette discussion. Il regarda ses mains, qu'il leva devant lui, paumes au ciel, ses boucles glissant sur son front tandis que l'azur de ses yeux se perdaient dans des souvenirs, des instants qu'il cherchait à préciser, à clarifier.

-Ce doit être lié aux animaux, je pense. Comme mon chien, ou certains oiseaux. Même morts, j'ai toujours pu les animer. Les faire revenir à moi, danser avec moi, m'accompagner dans les vignes quand je ne voulais pas y être seul. Je n'avais qu'à les caresser et ils se levaient.

Le brouillard habituel dans son esprit se leva, laissant un halo sur le souvenir d'une soirée. Il releva son regard pour dialoguer avec cette Comtesse marmoréenne et solennelle, un court instant, sans s'en rendre compte, d'égal à égal.

-Ma Dame, j'ai relevé le corps d'une hermine blanche et de deux aigles. Il ne restait d'eux que leurs os. Je les articulés, comme des pantins. Alors, à ce moment-là, j'ai cru lire en eux. Voir depuis le ciel, leur combat, leur mort et ensuite, me voir moi. Depuis leur regard décharné. C'était la plus belle des sensations, d'une fraîcheur enivrante, meilleure que n'importe quel vin que j'aie goûté ou mis en bouteille.

Au fond de lui, Auguste était persuadé que la Comtesse comprenait. Qu'elle savait de quoi il parlait. D'ailleurs, pour une fois, il voulait en parler. De ce glacier enfoui au plus profond de l'été qui était en lui. De cette glace qui se refléta dans le bleu de ses iris, sous les boucles blondes comme les blés et cette peau mat.
Il aurait juré qu'une esquisse de sourire était passé sur les lèvres de la Directrice.

-Oh c'est Lómilendë, l'Ecole des Trois Arts, ajouta-t-il lorsque cette information lui traversa l'esprit, reprenant alors son air benêt et naïf habituel, ainsi que son sourire ingénu usuel.

Il croisa les bras derrière le dos et attendit comme un bon élève, semblable à un jeune chiot bien éduqué.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Báthory

Elizabeth Báthory
Directrice


Feuille de personnage
Nationalité: Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 38

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeSam 29 Juil 2023 - 16:01
De nature morne, la comtesse s’animait lorsqu’il s’agissait d’enseignement tant l’expansion et la transmission de l’Art Obscur lui étaient cher. Aussi, elle écoutait déjà le nouvel élève avec attention lorsqu’elle la sentit. Comme une prédatrice repérant une proie, ses sens s’emballèrent. Si, de prime abord, le Français et la Hongroise n’avaient que peu de choses en commun, une observation plus fine révélait de nombreuses similitudes. Bien que les saveurs printanières du premier s’opposaient à celles résolument hivernales de la seconde, leur regard était tous deux habités par cette singulière distance ; cette impression d’inaccessibilité. Comme si ce monde n’était pas le leur.

Lorsqu’Auguste raconta, fiévreux, l’extase ressentie au contact de l’énergie mortifère, ses traits angéliques se durcirent et une leur aliénée traversa ses yeux océan.  La nécromancienne esquissa un sourire. Sous cet air benêt réhaussé par ces boucles d’or et ce teint hâlé bouillonnait un fort potentiel.

Amélia tressaillit légèrement lorsque sa maitresse s’introduisit dans ses pensées pour lui ordonner d’une voix douce mais ferme de les laisser. La servante jeta un regard énigmatique à Auguste avant de s’éclipser en silence.

- Dis-moi, cher Auguste, tu viens de la Champagne n’est-ce pas ?

Le Français acquiesça d’un hochement de tête.

- Une région au climat plutôt clément.

A nouveau, il approuva en silence. La comtesse se lava avec grâce de son siège et poursuivit.

- Est-ce qu’il t’est déjà arrivé d’assister à des événements… particuliers. Elle entama une lente rotation autour du jeune homme. Une subite chute de température ? De la neige en plein été ? Ou qui sait, éventuellement de la nuit en plein jour ?

Dehors, dans le ciel, le soleil avait entamé sa descente, allongeant les ombres et parant le ciel d’une palette orangée.


Dernière édition par Elizabeth Báthory le Lun 31 Juil 2023 - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeLun 31 Juil 2023 - 9:00
"Pardon, vous pouvez répéter?" se retint-il de demander.

Le Champenois avait légèrement entrouvert sa bouche, avec l'intention de parler avant de réfléchir. Il se ravisa, tout en gardant un instant l'allure d'un poisson hors de l'eau.

De quoi elle me parle? De la neige en été? Nuit en plein jour? Qu'est-ce qu'elle raconte? Bon, c'est la Comtesse. Que disait Grand-Maman, déjà? Elle aurait été impressionnée, je pense. Elle est magnifique. Très jeune aussi. C'est étonnant, de tout ce qu'elle a vécu d'après les récits de Mammie, je la voyais plus âgée.

Un instant perdu dans ses pensées, le blondinet tourna la tête pour suivre le mouvement circulaire de la Directrice, ses mouvements graciles et légers, presque flottante.

Sa robe est exquise, quelle richesse. Toute en sobriété, mais les matériaux, cette couture...

Couture... Son esprit dériva dans les méandres de ses souvenirs heureux et confus. De longues journées qui se ressemblent, entraînement à l'épée, rafistoler des tonneaux, embouteiller le vin, les vendanges... la couleur du vin...
qui passe de pourpre à grenat, liquide à granuleux Un tonneau, gelé. Ses mains, collées sur le bois. Les lamelles qui couinent, grincent, s'écartent et se fendent.
Il était triste, ce jour-là. Son chien venait de mourir, son père lui avait ordonné de continuer son travail et avait lancé le fidèle gardien aux abords d'une fosse.
L'instant d'après, le jeune garçon jouait avec le Cerbère près d'un ruisseau. Comme si de rien n'était.

Raidi, d'une voix posée et calme, Auguste s'adressa à la Comtesse.

-J'ai gelé un tonneau de vin. Je ne me l'étais jamais expliqué. Une fois, Maître Fleurot, qui m'entraînait à l'escrime, m'avait blessé au sang à l'épaule. La cour pavée, brûlante sous le soleil d'août, ne rayonnait plus. Un gros nuage l'avait plongée dans l'obscurité. J'avais mis la main au sol, sur une dalle. Elle était ...fraîche. Agréable. Je m'étais allongé, j'avais rêvé de cavaliers décharnés. Je ne sais plus ce qui s'est passé ensuite.
C'était l'an passé.

Auguste haïssait Maître Fleurot. Il était impitoyable, un chevalier sans honneur ni exploits, qui déversait sa rancœur sur ses élèves. Il lui avait transpercé l'épaule gauche parce qu'Auguste voulait l'utiliser pour s'armer plutôt que la droite. D'ailleurs, après cela, c'était son père ou ses amis qui lui donnaient cours.

-Ce sont les moments dont je me souviens le mieux, je crois. Votre Altesse.

J'ai une sensation bizarre... Pourquoi elle me demande tout ça? C'est parce que je suis Élémentaliste, alors? Du froid? C'est possible ça? Non, attends, la glace, c'est l'eau. Oui, ça doit être ça. Mais pourquoi diantre ai-je l'impression que ce n'est pas du tout ça... j'ai comme... un pressentiment. Qu'est-ce que je loupe? Et pourquoi il fait si frais? Ah le soleil se couche, bien sûr. Derrière les montagnes, il fait plus vite sombre qu'en plaine. Quel dommage.

-Je ne suis pas élémentaliste, affirma-t-il simplement, le regard perdu dans le ciel paré de rose, doré et d'orange sur les nuages pastels.

La Directrice s'arrêta, toujours impérieuse, encore cette esquisse de sourire fin. Elle le dévisageait, son nouvel objet d'intérêt, pour combien de temps? Elle devina aisément la question que les grands yeux bleus criaient lorsqu'ils se plantèrent dans les siens, en pleine crise existentielle:


Qui suis-je?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Báthory

Elizabeth Báthory
Directrice


Feuille de personnage
Nationalité: Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 38

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeLun 31 Juil 2023 - 14:20
L’air sot, le Français resta muet quelques instants pendant lesquels la comtesse perçut ses pensées. De quoi elle me parle? De la neige en été? [… ]Elle est magnifique. Très jeune aussi. C'est étonnant, de tout ce qu'elle a vécu d'après les récits de Mammie, je la voyais plus âgée. […] A l’évocation de sa jeunesse, la noble se crispa légèrement. Le vieil épouvantail qu’elle ignorait avec brio surgit à nouveau, brandissant ses bannières de décrépitude et de décadence. Habituée à ses assauts, la nécromancienne le chassât avec fermeté. Vieillir n’était pas au programme ; elle se devait donc de repousser les limites de leur Art et explorer ses moindres recoins, aussi obscurs soient-ils.

Dans l’esprit d’August, un souvenir naviguât entre l’incrédulité, la peur et l’admiration jusqu’à la surface. D’abord formé d’images diffuses d’un maitre d’arme aigri, de sang et de glace, il franchit les lèvres du blond confirmant les suspicions de la directrice. Tant son expérience personnelle que ses observations l’avaient menée à la conclusion que des affinités pour plus qu’une pointe du Trimort était un gage de talent plein de sombres promesses.

La comtesse entendit le jeune sorcier, en proie au doute, se demander si elle le soupçonnait de ne pas être de l’Art Gaïen. Elle le sentit même se questionner lui-même, secoué par cette soudaine possibilité. Comme se répondant à lui-même plus que s’adressant à la Hongroise il déclara ne pas être élémentaliste. A cette affirmation, Elizabeth ne pût retenir un éclat de rire. Elle saisit délicatement le menton du Français de ses longs doigts pâles, plantant son regard dans le sien.

- Effectivement Auguste. Tu es un Nécromancien.

La directrice recula de quelques pas, le libérant de sa douce étreinte et déposa délicatement ses mains jointes sur les pans de sa robe noire. Soudain les lueurs mordorées du soleil disparurent, happées par les ténèbres. Dans la pièce, des cristaux de givre commencèrent à se former sur le sol et les murs.

- Et comme tous les soldats de l’Art Obscur, tu règnes sur la mort, mais aussi sa sœur la Nuit et son frère le Froid poursuivit Elizabeth.

Plongé dans un noir au froid mordant, comment allait-réagir le Champenois ?
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeMer 2 Aoû 2023 - 10:11
Auguste eut à peine le temps de saisir la révélation que lui offrait la Comtesse.

Le noir enveloppa la pièce avec une rapidité déconcertante. Puis, le froid mordit aux lèvres du flamboyant Champenois. Un bref instant de frayeur s'empara de lui, où il réagit comme n'importe quel animal, tournoyant sur lui-même, pour chercher des repères et, ironiquement, se déboussola.

Il se mit à claquer des dents, se prenant dans ses bras. Le jeune blond oublia totalement la raison de sa venue, où il était, la présence de la Comtesse, et les Alpes environnantes.

Un écho lointain résonna en lui. Une braise sous la cendre se raviva. Il ferma les yeux, expira calmement, et les rouvrit.

-C'est absolument prodigieux, déclara-t-il émerveillé. C'est magnifique.

Sa vision recouvrait la pièce d'un voile de givre bleuté. Les meubles, rideaux, les peaux et habits étaient en en teintes de noir à cyan. Un nuage de vapeur cristallisait à chaque respiration. Il avait encore l'impression d'avoir froid, bien qu'en réalité il ne le ressentait plus aussi violemment qu'au départ. Un frisson lui parcourut l'échine, sans peur ni inquiétude, simplement de fraîcheur.

Il souriait et commença à comprendre la raison de son envoi ici. Le golden retriever en lui revint à la charge. Il regarda ses mains, les murs puis la Hongroise. Fidèle à lui-même il débita un flot de paroles.

-Vous pouvez m'apprendre? demanda-t-il enthousiaste, la joie étincelant dans ses yeux brillant d'une lueur claire. Je n'ai aucune idée de comment je le maîtrise, mais je vois dans le noir! Vous avez fait ça si rapidement, vous êtes impressionnante!

C'est fou! Wah, je pensais même pas que c'était possible! Comment j'ai fait ça? Comment je contrôle ça? Je peux faire quoi de plus? Elle a parlé de froid. Attends, nécromancien, y'a pas que ça.


-Oh, alors j'ai réanimé des animaux morts! Et je pourrais le refaire? Mais c'est fantastique!

Pas un instant la pensée de relever des humains ne lui traversa l'esprit. Pas plus que les conséquences que cela aurait sur lui et, surtout, sur les autres autour de lui. Ni même l'utilité sur un champ de batailles. Ou que sa proximité était nécessaire pour maintenir les sortilèges. Ainsi, son chien avait de nouveau rendu l'âme à son départ pour l'école.

Auguste ne voyait pas les possibilités qui s'offrait à lui, incapable de penser aussi loin. Par contre, il débordait d'envie de savoir ce qu'il pouvait faire. Il voulait apprendre. Il voulait essayer. Il était totalement inconscient de la moralité ou de l'éthique. Pas par méchanceté, mais par ignorance: il ne se posait pas la question. Elle lui avait dit qu'il pouvait le faire, alors il voulait essayer.

Son envie, sa soif d'expérience débordait. Il frémissait de bonheur. Dans cette salle, plongée dans l'obscurité et le froid, il se sentait aussi bien que lorsqu'il descendait dans les caves souterraines du vignoble, les effluves d'alcool en moins. Il était à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Báthory

Elizabeth Báthory
Directrice


Feuille de personnage
Nationalité: Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 38

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 18/04/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeDim 6 Aoû 2023 - 16:47
L’espace d’un instant, la comtesse crut voir le jeune Français apeuré mais lorsqu’il découvrit qu’il pouvait voir dans les ténèbres, il se détendit, émerveillé par le spectacle d’enfer arctique qui s’offrait à lui. A bien des égards, cette vision de murs bleutés par le givre, scintillant faiblement dans le noir évoquait les tréfonds marins. L’Eau ; théoriquement au-delà de son empire, l’Art Obscur possédait pourtant un lien mystérieux avec celle-ci. Certes, contrairement à leurs collègues élémentalistes, les nécromanciens et nécromanciennes ne pouvaient la manier de la même manière – sa forme liquide restant imperméable à leurs pouvoirs – mais dans une fascinante zone de recouvrement avec les Gaïens, la glace était sous leur joug.

Baigné dans les ténèbres primordiales, Auguste commençait à entrevoir la puissance de l’Art Obscur. Ses pensées s’accélérèrent et la Hongroise sentit l’adrénaline le submerger. Il voulait plus. Il voulait savoir. Il voulait comprendre. Et sous ces impulsions nobles, elle le sentit. Ce besoin impérieux. Il voulait maitriser. Il voulait dominer. Il voulait régner. Et ce désir semi-conscient était si ardent qu’il en devenait physique : perché sur la pointe des pieds, trépignant d’impatience, le jeune homme n’attentait plus qu’à être éduqué aux arcanes de la nécromancie. Un souhait auquel sa sombre maîtresse se réjouirait d’accéder.

- Oui, je peux t’apprendre, répondit-t-elle placidement.

La nuit disparut aussi rapidement qu’elle était arrivée et les lueurs orangées du soleil de fin de journée brillèrent à nouveau à travers la vitre aux rideaux semi tirés. Lorsque le jeune élève évoqua avec enthousiasme la réanimation d’animaux morts, un sourire sibyllin étira les pâles lèvres d’Elizabeth.

- Oh Auguste… déclara-t-elle énigmatique.

Elle observa son visage de poupon. S’il était indéniable que l’adulescent présentait un potentiel prometteur, il s’apparentait pour le moment encore à un diamant brut. Il devrait être taillé. Pour gagner le contrôle, il devrait le perdre.

- Suis-moi, ordonna-t-elle au Français.

Déboussolé, il se précipita sur ses pas. La directrice et l’élève parcoururent alors le château en silence. Arrivés au hall, la comtesse contourna le majestueux escalier principal qu’ils venaient de descendre. Derrière celui-ci, elle ouvrit une porte révélant un long corridor légèrement pentu, dans lequel elle s’engouffra pour s’enfoncer dans les entrailles de Lómilendë.

[Tu peux continuer ici si tu veux élaborer sur sa réaction ou continuer directement dans les sous-sols]
Revenir en haut Aller en bas
Auguste de Troyes

Auguste de Troyes
Habitant·e de Lómilendë


Feuille de personnage
Nationalité: Français
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 19 ans

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/05/2023

La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: La Champagne pour la Comtesse (Terminé)   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitimeMar 8 Aoû 2023 - 14:07
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: La Champagne pour la Comtesse [Terminé]   La Champagne pour la Comtesse [Terminé] Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 

La Champagne pour la Comtesse [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Au cœur du Château :: Tours :: Les appartements et le bureau d'Elizabeth Báthory-