AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un invité ? Peut-être...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Un invité ? Peut-être...   Jeu 25 Oct 2007 - 22:38
Imprévisible… Certes, l’adjectif saillait bien à la comtesse, mais bourge lui allait aussi. Ce soir, Erzèbeth Nàsdy avait réussi à gagner le respect de son collègue. Elle était la première à avoir réussi à faire ressentir la peur à l’élémentaliste, et quel sentiment étrange !

Après que la Finlandaise soit partie, Yezekaël s’était levé et parti en direction du parc. Il ressentait le besoin de réfléchir et surtout de marcher. L’Allemand repassa les événements de la journée en revue. D’abord, il était allé à Marilcrow et s’était acheté de nombreuses boîtes de bonbons. Il avait ensuite rencontré Erzèbeth et ils étaient allés boire un verre à l’auberge du village. Puis, ils étaient rentrés au château et la comtesse lui avait flanqué une peur bleue en lui faisant croire qu’elle était un vampire. Il se mit à rire, comment avait-il pu croire que sa collègue était un vampire ? Effectivement, elle avait d’immenses pouvoirs et Yezekaël savait qu’il avait du travail s’il voulait gagner.

L’air frais du soir lui fouettait le visage. Il marchait lentement, pensif, si l’école s’était écroulée ce jour là, il ne s’en serait pas aperçu. Etant un éternel gamin, le directeur cherchait un moyen pour se venger de l’humiliation que la comtesse lui avait infligé. Il pouvait utiliser ses pouvoirs, mais il ne trouvait pas cette idée assez amusante. Le gamin voulait trouver une vengeance plus subtile, plus humiliante. S’il utilisait ses pouvoirs, Erzèbeth ne serait qu’une victime des jeux du directeur. Soudain, une idée germa dans l’esprit du magicien et elle était tellement simple. Il retourna au château, traversa l’immense hall et monta rapidement les escaliers en direction de ses appartements. Le jeune homme prit une douche et se changea rapidement, optant pour un polo noir et un de ses nombreux jeans délavé. Il choisit une de ses meilleures bouteilles de vin et alla frapper à la porte de la nécromancienne. Ce fut Amélia qui vint ouvrir.

« Bonsoir Amélia, je viens pour ta maîtresse. »

Voyant le regard interrogateur de la servante, qui était justifié. L’élémentaliste et la Nymphe ne se supportaient pas et les rares fois ou Amélia les avait vus ensemble ça s’était transformé en une joute verbale. Alors que pouvait-il bien faire, le soir et une bouteille de vin à la main ? Il poussa la porte et entra.

« Rien de très intéressant, je viens simplement en ami. »

Erzèbeth rejoignit son collègue, surprise qu’il vienne après ce qui s’était passé.

« Bonsoir miss. Vous m’aviez si gentiment invité que je n’ai pas pu résister. Et puis, vous ne m’avez pas laissé écourter notre soirée, permettez moi de vous rendre la pareille. »

Il se dirigea vers un somptueux buffet, et prit trois verres en cristal. Il ouvrit sa bouteille, remplit les trois coupes et en tendit une à Amélia, puis il en posa un sur la table basse. Il s’assit dans un fauteuil et but une gorgée de ce bon alcool.

« Et puis, je n’aurais pas voulu clore notre belle journée ainsi. Parce que ce fut un jour très enrichissant pour nous deux non ? »

L’élémentaliste alluma d’un regard le feu de la cheminée, un sourire aux lèvres.

« Oh, mais je ne vous dérange pas au moins ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Ven 26 Oct 2007 - 17:21
Cette soirée avait été passionnante. Rien que dit penser Erzèbeth souriait. Yezekaël, ce gamin qui croyait que la peur ne faisait plus partie de son panel de sentiment, et bien il s’était royalement trompé et la comtesse le lui avait démontré. Même elle ressentait la peur. Par contre quelque chose l’intriguait. Est-ce que l’Allemand allait tout prendre à la rigolade ou, comme elle le lui avait fait remarquer de nombreuses fois, avoir la présence d’esprit de se dire que la Finlandaise avait n’avait pas tout enjolivé. Certes la noble avait d’immenses pouvoirs mais il lui était impossible d’allonger la longueur de ses canines. Mystère, même pour la concernée. La Nordique se tira de ses pensées une fois qu’elle atteint la porte de ses appartements. Elle l’ouvrit et pénétra dans le hall ou, Amélia, sa servante, vint immédiatement prendre de ses nouvelles. La jeune fille s’inquiétait de la longue absence de sa maîtresse et il est vrai que cette dernière n’avait pas vu passer le temps. Il était maintenant à peu près 00h00

"Ne t’inquiète pas Amélia. J’ai passé la soirée avec Mister Adrazar, nous nous sommes bien amusés."

Sans un mot de plus la Nécromancienne enleva ses talons et se dirigea vers la salle de bain. Elle demanda à sa servante de lui préparer un simple bol de soupe. Amélia opina mais la comtesse savait bien que – malheureusement ? – la jeune fille allait lui mijoter un somptueux buffet. Erzèbeth se déshabilla et fit couler de l’eau glacée dans sa baignoire de marbre. En cinq minutes le bassin fut rempli et la comtesse s’y plongea, soupirant de bonheur lorsque l’eau polaire entra en contact avec sa peau. La Finlandaise se relaxait, tout simplement, cela faisait fort longtemps que ce ne lui était plus arrivé. Après ce bain et l’exquis repas que lui avait préparé Amélia elle irait dormir. Et demain, elle ne se lèverait que très tard dans l’après midi. Un sourire de plaisir aux lèvres la Nordique savourait pleinement le moment lorsqu’elle entendit le carillon de l’entrée résonner. Et la Nordique n’avait pas besoin de sa télépathie pour savoir de qui il s’agissait. Une fois qu’elle entendit les cris de protestation de sa servant le Nécromancienne perdit tout espoir de finir sa soirée seule et, en soupirant, elle sortit du bassin de marbre, saisit un peignoir blanc, sécha ses cheveux de nuit la moindre, enfila deux pantoufles blanches également et sortit de la pièce. Une fois dans le salon elle y découvrit, sans surprise, l’allemand qui avait revêtu un nouveau polo – noir – et versé trois coupes d’un vin apporté. Une était dans ses mains, la deuxième dans celle d’Amélia et la dernière attendait la maitresse des lieux sur la table basse du séjour. Le germanophone s’assit dans un fauteuil et d’un regard alluma l’âtre de la cheminée. Puis sur un ton faussement poli il demanda s’il dérangeait. Lentement la Finlandaise s’approcha du sofa pourpre situé en face de celui de son « invité », elle s’assit, croisa les jambes, et de son habituel ton froid répondit à Yezekaël

"Je ne vous avais pas invité ce soir. Et oui, comme vous pouvez sûrement le voir vous dérangez, il est maintenant 00h45 et ce n’est pas une heure pour débarquer à l’improviste chez ses collègues. Mais puisque vous êtes là. D’ailleurs vous auriez pu attendre demain. Je sais que vous n’avez pas digérer le fait que je vous ai tout simplement humilié, mais je vous en prie épargnez-moi votre puérile vengeance ce soir."

Le silence envahit la pièce, silence uniquement troublé par le crépitement du feu. A son tout la comtesse jeta un regard –glacial- à l’âtre de feu qui s’éteindit instantanément. La Nordique se retourna vers l’élémentaliste et poursuivit d’une voix antipathique

"Ici c’est chez moi, et chez moi le froid et maître quand je le veux. Et je le veux."

La maîtresse des lieux reposa son attention sur Amélia et d’une voix autoritaire lui ordonna

"Va continuer de préparez le repas je te prie."

La servante s’exécuta de suite, et la comtesse retourna la tête vers son hôte. Oui, totalement imprévisible. Lors de leur rencontre à Marilcrow elle parlait d’un ton doux, elle était douce, voir docile, puis elle était devenu ténébreuse, sadique, comme son aïeule et maintenant elle était froide au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Ven 26 Oct 2007 - 21:02
La comtesse jeta un regard glacial au feu qui s’éteignit immédiatement. Elle lui dit simplement qu’il dérangeait et qu’il devrait lui éviter une puérile vengeance. Erzèbeth qui cet après-midi avait été si douce était maintenant froide comme la pierre du château. Yezekaël but une gorgée du vin qu’il avait apporté, regarda son « hôte » et augmenta la température de son corps, en utilisant l’eau que son organisme contenait.

« Vengeance, mais qui parle de vengeance ? Je viens en ami chez vous et vous me parlez de vengeance. Quel accueil… chaleureux. Peut-être que vous vous auriez ressenti le besoin de me faire payer un tel traitement, moi non. Je vais même vous remercier. Vous m’avez fait connaître un sentiment tellement grisant. Et je vous dois même mes félicitations, vous êtes la première personne qui a réussi à éveiller la peur en moi. Merci. »

Un sourire trônait sur les lèvres de l’élémentaliste. Il reprit un peu d’alcool, un silence s’était installé, encore un. Après quelques minutes, Amélia apporta un magnifique repas. Erzèbeth se leva et se dirigea vers la salle à manger. Yezekaël savait pertinemment que la servante avait cuisiné pour deux personnes, alors il se leva et suivit sa collègue. Il s’appuya au coin de la porte, admirant les plats qu’Amélia avait cuisiné.

« Aurez-vous la gentillesse… ou tout du moins l’envie de m’inviter à votre table ? »

Sa coupe dans les mains, appuyé contre la porte, il admirait l’appartement de sa collègue. De ce qu’il avait pu voir, il constata que la comtesse n’avait pas renoncé au luxe auquel elle avait été habituée. Il ne pensait pas que la Finlandaise l’inviterais à sa table, mais qui sait même les cœurs les plus froids peuvent se montrer gentils, certes c’était rare. Il souriait toujours, en attendant que sa collègue daigne bien lui répondre.

« Ou vous me jetterez dehors comme un malpropre ? Ce qui, de votre part, me décevrait beaucoup. Même si mon l’estime que je vous porte vous importe peu. Et puis, ne me faites pas croire que vous êtes trop fatiguée pour prolonger cette belle journée que nous avons passé ensemble.»

Yezekaël savait qu’il pourrait payer cher son culot, mais il avait toujours aimé le risque. Et puis, c’était si amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Sam 27 Oct 2007 - 0:02
Comme ca Yezekaël la remerciait car elle était la première et seule à lui avoir fait connaitre la peur. Et bien tant mieux. Les cheveux à moitié-sec partaient dans tous les sens et contrastaient avec la blancheur de son manteau mais même ni coiffé, ni habillée, ni maquillée la comtesse était somptueuse. Erzèbeth se leva et une fois que son collègue eut fini de parler lui répondit toujours aussi indifféremment.

"Tout le plaisir était pour moi."

Sur ce la Nordique se dirigea vers la salle à manger espérant – en vain – que l’allemand s’en irait. Lorsque la voix de ce dernier résonna une nouvelle fois la Finlandaise serra les imperceptiblement les poings faisant blanchir – c’était possible – ses phalanges. Lentement elle se retourna et sur un ton plus froid que la mort répondit

"Ma servante ayant cuisiné pour deux personnes et vous étant déjà purement et simplement imposé, même si je vous chassais et essayait de me détendre à nouveau je n’y arriverais pas. Asseyez-vous. Amélia sers lui l’entrée. Je vais me changer."

Ravi l’élémentaliste s’assit et remercia la servante lorsque celle-ci posa un potage de légumes devant lui. Erzèbeth se dirigea vers sa chambre. Une fois dans celle-ci elle saisit une longue robe de satin noire qui possédait un décolleté très plongeant, cette même robe commençait à s’ouvrir à la mi cuisse-droite jusqu’à la cheville du même axe laissant apercevoir la jambe fuselée de sa propriétaire. Une fois le sublime ensemble revêtue la Nécromancienne sécha complètement sa chevelure d’ébène et la laissa tomber en cascade sur ses épaules. Les mèches obscures ondulaient légèrement donnant un effet de volume. Lorsque la directrice se regarda dans l’un de ses nombreux miroirs elle fut presque étonnée de se voir aussi belle. Le germanophone posa sa cuillère lorsqu’il entendit le fameux bruit de hauts-talons claquant sur le sol s’approché. Il se retourna et pu découvrir miss Nàsdy la jambe droite – du coté s’ouvrant de la robe – mis consciemment en avant une la main opposé appuyé dans l’encadrement de la porte. La Nymphe Obscure était consciente de l’effet qu’elle faisait mais pour rester fidèle à elle-même c’est toujours aussi froidement qu’elle prit la parole

"M’ayant prise de cours j’ai fait ce que je pouvais pour être présentable."

La Finlandaise alla s’asseoir à l’autre extrémité de la table, en face de son invité. Des mets les plus succulents les uns que les autres les séparaient. Amélia s’empressa d’apporter une salade Nordique à sa maîtresse, celle-ci la remercia et avant d’entamer son entrée poursuivit

"J’espère que le potage vous a plu, et j’espère aussi que vous avez un sujet intéressant, sans quoi je me verrais obligé de couper court et de passer au désert pour pouvoir ensuite aller dormir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Dim 28 Oct 2007 - 21:13
Yezekaël prit place à la table, puis Amélia déposa devant lui un potage de légume. Tout en la remerciant, il commença à manger. La servante avait véritablement un don pour la cuisine. Lorsqu’il entendit le bruit des talons qui frappent le sol, il posa sa cuillère et vit sa collègue dans une sublime robe qui s’ouvrait à mi-cuisse et qui comportait un décolleté plongeant. Elle était magnifique et elle le savait. Le directeur se leva et fit un baisemain à la Finlandaise.

« Très chère comtesse, vous avez fait ce que vous avez pu. Permettez-moi de vous accompagner jusqu’à la table. »

Un petit sourire aux lèvres, en parfait gentleman, il tira la chaise de son « hôte » et elle prit place. Puis il s’assit à sa place. Une multitude de plats étaient déjà sur la table, comment Amélia pouvait en cuisiner autant, en si peu de temps ? Un mystère qui ne trouverait surement jamais de réponses. Alors que la comtesse entamait son entrée – une salade nordique – elle lui dit qu’il avait intérêt à avoir un sujet de conversation intéressant s’il ne voulait pas être mis à la porte. Il finit sa soupe, toujours souriant, il regardait Erzèbeth.

« Un sujet intéressant… tout dépend de ce que vous trouvez intéressant. »

Amélia apportait toujours de nouveaux plats, l’élémentaliste se servit de plusieurs mets. La nymphe restait toujours silencieuse, le regard froid.

« Je sais que vous êtes le bras droit de ce très cher mage Ackien. Et que ces temps l’OMDS est en pleine crise. Les rumeurs disent, que pour une fois, le danger est important et mérite toute l’attention de cette prestigieuse organisation. »

Les derniers mots qui sortirent de la bouche du directeur avait on ne sait que de moqueurs. Yezekaël n’aimait pas l’OMDS, il les considérait comme une bande de bureaucrate alarmé par le moindre incident. Certes sa famille avait maintes fois aidé Ackien et son organisation, mais ça personne ne le savait. Comme à leur habitude les Adrazar avaient opérés dans l’ombre.

« Je pense que vous savez où je veux en venir, avec votre merveilleux don de télépathie. Je voudrais savoir quel est ce danger qui menace toute la communauté magique et qui met l’OMDS dans tous ses états. J’aimerais que vous me démontriez que ces bureaucrates ne crient pas au loup comme à leur habitude. »

L’Allemand avait, dans son assiette, des pates à la carbonara. Il ne savait pas si sa collègue allait répondre à ses questions, peut être cela relevait du secret défense. A cette pensée l’élémentaliste eut un sourire, l’OMDS était une vrai passoire, la plupart des renseignements importants étaient connus, ou tout du moins pour ceux qui avait des connaissances.

« A moins bien sur que ce soit top secret. Je comprendrais »

Il continua de manger ses pates, et lorsqu’il reverrait Amélia en tête à tête, il ne manquerait pas de la complimenter sur sa cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Dim 25 Nov 2007 - 21:47
Gamin mais Gentleman, l’Allemand accompagna la Comtesse à sa place, une fois assise celle-ci entama la succulente salade Nordique, là Yezekaël entama la discussion. L’OMDS. Calmement la Finlandaise porta la coupe à ses lèvres et planta ses yeux aciers dans ceux de son collègue, elle but une gorgée puis sur une voix polaire répondit

"Pourquoi me poser cette question alors que vous savez très bien ce qui se passe ?"

Toujours aussi calmement la Nécromancienne posa son verre, ferma les yeux et ouvrit son esprit, non plutôt celui du germanophone. Le soupçon. Il la soupçonnait, intéressant. Lentement la noble sortit de la tête du directeur avec ce qu’elle voulait

"Et non je ne dirige pas cette bande d’imbéciles qui ont pris le pouvoir à Bogotá. Le pouvoir ne m’intéresse pas, car sachez que si je voulais contrôler le monde sorcier il me suffirait de prendre la direction de cette minable révolte et de monter une armée afin de dissoudre l’OMDS et de tuer Ackien, seulement mettez-vous dans le crâne, vous et les autres, que malgré mes antécédents je suis du côté du bien que je défends depuis maintes années et que mes actions sont certainement moins frauduleuses que les votre et celles de votre famille."

Un sourire de satisfaction se dessina sur le visage de la Finlandaise, Yezekaël pouvait essayer de cacher son jeu à n’importe qui mais pas à elle. Gracieusement la Nymphe Obscure se leva et s’approcha de son invité, en marchant elle saisit une pomme. Arrivée à sa hauteur elle s’assit sur la chaise située à sa droite et croqua dans le fruit. Elle avala et poursuivit

"Une révolte mondiale se prépare et l’OMDS ne crie pas au loup vu qu’Ackien, moi-même et le reste du Conseil avons rendez-vous prochainement à Genève pour établir les nouvelles règles de sécurité scolaires. Et ça, vous ne le saviez pas. Comme quoi, non, L’OMDS n’est pas une passoire, c’est ce qu’elle veut faire croire. Ackien est quelqu’un de très intelligent, il laisse passer des informations pseudo-importantes pour détourner l’attention des vrais dossiers. Et donc alors que vous croyez tout savoir de ce qui se trame vous n’êtes de loin pas au courant de la moitié. Mais, dans mon infini miséricorde, je vais vous éclairer. A l’heure ou nous parlons ce mouvement sans nom connu se dirige vers Mexico City, dans le but de soumettre la capitale mexicaine. Dernièrement une partie du Conseil s’est réunie pour décider de la marche à suivre, je n’y était pas, trop occupée administrativement pour Lómilendë, je n’ai donc malheureusement pas pu faire connaitre mon point de vue qui était simple. Stopper sur le champ ce mouvement de révolte. Mais ce n’est pas ce que la majorité à décidé et, démocratie oblige, j’ai respecté les décisions prises, c'est-à-dire de parlementer et d’envoyer des troupes défensives. Ackien, bien qu’extrêmement puissant à une faiblesse, l’espoir. Il pense qu’en parlant il réussira à libérer la Colombie et à arrêter les troupes en direction du Mexique. Peine perdue, je sais ce que ces Nécromanciens veulent et ce à quoi ils sont prêts. Certains des révoltant sont des puissant mages que j’ai combattu lors de la fameuse bataille du Chili qui m’a rendu célèbre. Ils ont réussi à échapper à la prison grâce au magnifique système qu’on appelle justice et corruption. Quoi qu’il en soit je sais pertinemment que tôt ou tard nous devrons nous battre et si Ackien persiste à ne pas m’écouter il sera peut être trop tard."

A nouveau la belle croqua dans le vert éclatant de la pomme et laissa un silence pesant planer dans cette salle de luxe, au milieu de laquelle trônait une table garnie de mets les plus succulents les uns que les autres. Pièce qui avait pour hôte deux personnes importantes de la Haute-Société. Tout ça, à 2h00 du matin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Lun 26 Nov 2007 - 21:48
Alors que l’élémentaliste continuait de goûter aux nombreux plats que la domestique de sa collègue amenait, Erzèbeth tournait Yezekaël au ridicule. Elle continuait de penser que c’était un simplet, et qu’il n’était au courant de rien. Autant en profiter, il allait jouer le jeu jusqu’au bout. Un petit sourire, il porta un morceau de viande à sa bouche et ensuite reprit la parole.

« Effectivement, je n’étais pas au courant de tout. Heureusement que vous étiez là pour m’éclairer. Qu’est-ce que j’aurais bien pu faire sans vous. Merci… »

L’Allemand devait se contenir, surtout ne pas éclater de rire. Erzèbeth, si sur d’elle, n’avait pas cherché aussi loin qu’elle aurait du. Evidemment qu’il était au courant du conseil qui allait se tenir à Genève, bien sûr qu’il était au courant. La réponse était sous les yeux d’Erzèbeth et elle ne la voyait pas. Quel avait été le rôle de la lignée des Adrazar lors de la guerre contre les nécromanciens ? Elle, qui se prétendait si puissante et si bien informée, devait bien le savoir. Tant d’arrogance, si on dit que l’amour rend aveugle, l’arrogance devait avoir le même effet, si ce n’est pire.

« Penser à féliciter Miss Amélia pour sa cuisine, un cordon-bleu comme elle ne se trouve pas facilement. Je pense être bien placé pour le savoir, j’ai dû trouver tous les cuisiniers que compte cette école. Et sinon, l’OMDS pense attendre jusqu’à quand avant d’envoyer les troupes pour repousser les nécromanciens ? »

Un petit sourire, un silence…

« Ah… et j’y pense… Oui, j’avais des soupçons, mais ce n’étaient que des soupçons. Je ne vous accusais de rien et je ne me le serais pas permis avant d’avoir des preuves tangibles. Et avouez que c’était tentant, un mouvement de révolte de la part des nécromanciens et vous si avide de pouvoir. Vraiment c’était le tableau parfait. »

Après avoir mangé une petite quantité de tous les mets qu’Amélia avait préparé, la servante lui servit un petit verre de vin et repartir aussitôt. Quelle conduite adoptée ? Soit, il jouait franc-jeu, ou il continuait de se moquer d’Erzèbeth. Sachant bien qu’un jour elle découvrirait la supercherie. Yezekaël et son tempérament de joueur désignait forcement la première solution.

« Ackien et sa manie d’essayer les méthodes diplomatiques. Il faudrait envoyer les troupes maintenant, tant que les nécromanciens ne sont pas encore trop puissants. Son espoir nous perdra tous. »

Deux heures et demie, en train de manger, deux personnalités importantes de la communauté magique plaçaient patiemment leur pion sur le plateau à damier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Mar 27 Nov 2007 - 20:56
A peine l’Allemand eut pris la parole qu’une vague de sentiments et d’informations percuta la Nécromancienne, son collègue se payait sa tête. La colère commença a bouillonner en elle, comment pouvait il savoir ? Ackien lui-même s’était chargé de garder l’information se secrète ! De toute évidence il y avait eu une fuite, et de taille. Mais la Comtesse allait remédier à ça, et une elle détenait maintenant quelque chose, plutôt quelqu’un de capital. Une taupe, un fouineur. Une fois que le beau parleur eut fini son discours la noble l’arrosa de sa voix aussi froide que la mort

"Je crois qu’une seule personne ici émane d’arrogance et c’est vous. Vous osez me cacher des choses alors que je ménage votre esprit avec ma télépathie. Je pourrais vous tuer d’une penser, ou pire vous rendre fou. Mettez vous dans le crâne que je peux avoir tout le pouvoir que je veux et que je n’en suis pas avide, loin de là. Alors vos soupçons je m’en contre-fiche, mais vos remarques déplacés gardés les vous."


Un silence pesant s’installa. La Finlandaise se leva et alla se placer derrière la chaise de son invité. Elle mit les paumes sur ses épaules et serra délicatement avant de prendre la parole. Mais elle se stoppa net, son esprit fut à nouveau assaillit. C’était lui ! Elle avait vu des ébauches d’un responsable de l’information dans l’esprit d’Ackien. Prise au dépourvue un court instant elle se félicita de s’être mettre derrière son collègue. Mais lorsqu’elle parla sa voix avait son assurance habituelle

"C’est vous. Le responsable de l’information. Là encore je vous le répète, on ne me cache – elle se pencha vers son oreille et chuchota le dernier mot – rien."

Un sentiment de choc envahit l’élémentaliste, et Erzèbeth du se forcer de fermer son esprit tellement les émotions de son collègue étaient violentes. Sur le ton de la conversation elle reprit en allant s’asseoir de l’autre côté du germanophone :

"Comme ça vous êtes au courant pour Genève. Et bien, vous êtes bien arrogant de croire que vous pourriez me cacher quelque chose, plus arrogant que moi"


Ses yeux le transpercèrent du message on ne peut plus clair « Je suis télépathe ».

"Je suis tout a fait d’accord avec vous, Ackien est tout simplement stupide de croire que sa diplomatie aura de l’effet, mais passons. Dites moi, depuis un moment je savais qu’il y avait un responsable de l’information à L’OMDS, son nom était secret pour tout le monde, mais – vous me connaissez – je n’ai pas pu résistez de mener ma petite enquête. Et j’ai découvert que quelqu’un se chargeait de ce poste, seul le nom me reste inconnu. Ce que vous faites je le sais, y compris pour la Sécurité. Par contre ce que vous avez fait … Dites moi quel était votre rôle dans la guerre du Chili, tout le monde sait que moi j’y ait mis fin et qu’elle m’a rendu célèbre mais et vous ?"

Ce qui intriguait la Comtesse c’était ce qu’avait bien pu faire l’Allemand ? Des choses peut communes et peu catholiques, ça, elle le savait, mais tout ce qui est sombre attire, et en particulier elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Mar 27 Nov 2007 - 21:29
Yezekaël regarda sa collègue avec insistance. Il la savait télépathe et était plutôt fier d’avoir réussi à tenir une telle information secrète aussi longtemps. Certes Ackien l’avait informé du risque qu’il courrait en acceptant ce poste de directeur aux côtés d’Erzèbeth. Mais il savait aussi qu’Erzèbeth ne vendrait jamais la mèche et que son frère et lui était en sécurité, pour le moment. Il but une gorgée de vin, souriant, confiant.

« Oui, l’arrogance est une des mes principales qualités. Faites joujou autant que vous voulez avec mon esprit. Si ce petit jeu vous tente ne vous privez pas. Vous expliquerez juste à Ackien les raison de la mort du responsable de l’information. »

Toujours confiant, toujours arrogant, l’élémentaliste restait calme au possible.

« Ackien… Il aura au moins réussi à garder cette information secrète. Vais-je devoir vous relater toute l’histoire de ma famille. Je pense que c’est le plus simple. Je vais jouer cartes sur table, après soit vous utiliserez ces informations pour me faire disparaître ou vous garderez le secret. Ce sera votre choix. »

Il reprit un peu de vin, son sourire trônant toujours sur ses lèvres. Il jouait à un jeu dangereux, l’Allemand mettait sa vie ainsi que celle de son frère en danger.

« Les Adrazar, comme vous devez surement le savoir, ont tous travaillé dans les renseignements et la sécurité de l’OMDS. Dans la branche la plus sombre, ils étaient là sans que les autres le sachent. Ils ont démêlé plus de conflits que vous ne pouvez vous l’imaginer. Ces soldats de l’ombre, ne recevant aucune gloire, œuvraient partout dans le monde. Jusqu’au jour o ù un conflit embrasa l’Allemagne. Tous les membres de ma famille rentrèrent au pays, pour aider la lignée à survivre. Après la défaite que nous avons subit, nous nous sommes retirés de toutes organisations, de toutes affaires qui ne nous concernaient pas directement. Enfin tous, il ne reste que mon frère et moi aux renseignements. Logiquement, je pense que vous pouvez le comprendre, nous nous sommes encore plus enfoncé dans le secret, seul Ackien connaissait nos véritables identités. »

L’Allemand était presque sur que sa collègue connaissait déjà tous ces détails, mais il préférait s’en assurer. Elle ne devait rien ignorer, Yezekaël était arrogant mais pas fou.

« Et pour mes actions au Chili, ce n’est pas des plus glorieux. Mais en résumé, j’ai torturé des gens. J’en ai tué d’autres et j’ai joué aux agents doubles. Et oui, un peu comme les agents secrets des films. Enfin en moins rose surement. Si vous voulez des détails je suis prêt à vous les fournir. »

Toujours aussi confiant, il ne pensait pas risquer grand-chose et avouant sa position au bras droit du chef du gouvernement magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   Lun 24 Déc 2007 - 17:58
Il jouait à un jeu terriblement dangereux le petit Allemand, il voulait du frisson ? Erzèbeth allait lui en donner

"J’expliquerai simplement, que le responsable de l’information à été trop stupide pour essayer de préserver sa véritable fonction et, que j’ai cru que c’était une taupe… Et je ne me fais pas de soucis concernant mon sort si je vous tue."

Un sourire sarcastique étira les lèvres de la froide Nordique. Il y eut un court silence puis l’élémentaliste jugea bon de ne pas réagir et il expliqua ses fonctions, mais tout ça, la Directrice était au courant. Cependant elle ne put s’empêcher de rire, d’un rire vrai, incontrôlé, lorsque Yezekaël parla de ce qu’il avait fait au Chili sur un ton grave. Toujours en hoquetant de rire la Comtesse répondit

"Mon dieu que c’est drôle, vous prenez un air grave comme si ce que vous aviez fait pouvait m’effrayer ou même me surprendre. Mon pauvre amis, alors que vous, vous vous amusiez a torturer quelques pions moi je décimais des familles entières et répandait la mort, alors épargnez moi votre couplet d’agent double démoniaque."

Sans laisser le temps à son collègue – qui était frustré, elle le sentait – de réagir elle coupa cours à la discussion et à la soirée.

"Il est vraiment tard, je me vois donc dans l’obligation de vous chasser. J’espère que le dîner et la soirée vous a plu. Amélia va vous raccompagner."

Sur ce la Finlandaise se leva et passa a côté de son invité en lui souriant, mais une fois dans l’encadrement de la porte elle s’arrêta et en tournant à moitié la tête elle reprit

"Et cette fois, n’essayez pas de prolonger la fête, je vous le ferais payer"


Sans un mot de plus, la sublime hotesse disparue dans la nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un invité ? Peut-être...   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un invité ? Peut-être...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives des trames 1-2 :: Postes et annonces des trames 1-2-