AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Dim 2 Mar 2008 - 18:48
00h20. L’imposante horloge de la chambre à Erzèbeth retentit. Une femme se lève, vêtue d’une longue robe de satin noir, les cheveux aussi sombres que la nuit qui les entoure, une peau pâle des gestes gracieux, Miss Nàsdy, maîtresse des lieux dans lesquels elle se tient, directrice de Lómilendë se tient présentement debout dans le noir, éclairée par la lune, le regard vide. Un râle s’échappa de sa gorge.

"Eternelle…"

Lentement elle se mit à marcher, ses talons claques sur le parquet, un son lugubre, régulier, angoissant. Ses yeux perdus, inexpressifs virèrent aux rouges. Flamboyants, avides. La Comtesse poussa la porte de ses appartements. Elle resta immobile, debout dans l’embrassure de la porte. La noirceur de Lómilendë lui tendant les bras. Se détendant la nuque, un flot de paroles insensées et d’envies inavouées l’assaillirent. Des rêves. Tout le château, endormi, rêvait. De pensées nébuleuse d’un dénommé Aleskeï au but ambitieux de Yezekaël l’un des directeurs, le monde de Morphée s’ouvrait à la sombre Hongroise. A nouveau, lentement elle reprit sa marche, s’enfonçant dans l’obscure froideur du château. Le vent glacial de l’hiver s’engouffra dans une des centaines de fenêtres qui perçait la façade Nord de l’école et vint soulever la chevelure ébène de la Comtesse. Un dernier « claque » emplit la bâtisse lorsque la sombre femme mit descendit la dernière marche de l’escalier qui l’avait menée au sous-sol. Sans que la Hongroise n’ai fait un seul mouvement la porte des cachots s’ouvrit. D’un pas pesant elle s’y avança et la lourde porte de chêne se referma immédiatement, en grinçant, laissant la Comtesse en tête à tête avec ses sombres desseins. Une voix suave et sensuelle brisa le silence.

"Kárhozat az örök"

Les éternelles bougies se mirent à briller encore, encore et encore, baignant le cahot d’une lumière blafarde, paranormale. Les coupes en argent disposées un peu partout sur les étagères de la salle se remplirent instantanément d’un liquide chaud, rouge. Du sang. Erzèbeth trempa ses doigts dans le récipient le plus proche et, sur l’autel en marbre noir, dessina un « s » nécromant. Le symbole de Sliven. Les bras écartés la tête relevé, ses yeux rouges brillant d’une lueur satanique une nouvelle formule rompit le silence

"Feléledés "

Les rêves des habitants du château, il y à encore quelques minutes étaient doux et envoûtants, virèrent instantanément au cauchemar. D’horribles créatures se mirent à crier, à torturer les élèves et les enseignants. Libérant un message très clair

« Vous êtes les prochains »


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Jeu 20 Mar 2008 - 15:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Lun 3 Mar 2008 - 19:16
Une journée normale s’était encore déroulée lentement dans le château. Une journée type avec néanmoins quelques obscurités qui volait en tout sens dans la tête de la directrice chamanique qui ne cessait de repenser à cette école tombée. Lomilende était-elle en danger ? Dès se première année de réouverture ? Non, Vanina devait se concentrer sur autre chose. Les tâches administratives dont elle s’occupait depuis le petit matin laissaient de trop grandes occasions à sa cervelle de s’évader au pays des cauchemars et des soucis. Décidée, la nipponne décida de vaquer à une activité plus joyeuse. C’est ainsi que notre professeur passa l’après-midi à communiquer avec une vieille connaissance. Lorsque la discussion prit fin, c’est avec un petit réchauffement au cœur que la dame prit congé de ses obligations et se retira dans ses appartements.

Après s’être rassasiée d’un repas succulent fait par ses soins – la japonaise voulait être seule et ne pas se mêler aux corps enseignants et à ses élèves, ce qui explique pourquoi elle s’est fait à manger dans ses appartements – elle prépara un peu de thé et écouta une chanson entraînante d’une chanteuse colombienne, nommée Shakira, qui l’a fit virevoltée quelques instants, puis elle entama une lecture d’un ancien livre écrit dans une langue bien étrange. Les heures passèrent, la nuit était tombée depuis longtemps et les lumières du château étaient pratiquement toutes éteintes en cette heure avancée. Doucement, les paupières de Vanina se fermèrent et la demoiselle sombra au pays du sommeil où l’imaginaire se confondait avec le réel.

Les rêves habituellement si doux de la directrice se changèrent en cauchemars douloureux et angoissants qui vinrent à même de faire quelques sueurs froides à la directrice. Un message clair apparu au milieu de ce ramassis d’horreur sans nom : « Vous êtes les prochains ! ». Vanina réalisa que l’irréel avait cédé sa place à une réalité bien pensante. La chamane s’éveilla enfin.

Elle chercha l’origine de cette puissance qui ne pouvait que se trouver dans le château pour pouvoir atteindre aussi facilement une directrice. Dans une grande concentration, elle traça l’énergie difficilement jusqu’au cachot où elle se rendit immédiatement, appréhendant néanmoins la chose sur laquelle elle risquait de tomber et pourtant…

Devant elle, dans toute sa prestance, Erzèbeth se tenait debout le bras en croix les yeux rouges. Vanina n’en revenait pas, était-ce vraiment elle la source de toutes ses horreurs ? Une âme autant torturées ne pourra jamais être en paix… remarqua la chamane. L’heure n’était plus aux pensées, elle devait libérer les malheureux habitants du château de cet esprit au cœur si sombre.

A son tour, ses yeux s’illuminèrent et dans quelques paroles soufflées comme dans un murmure qui se mourrait en écho incessant, elle tenta d’empêcher ses idées de haine de se répandre dans les rêves auparavant si reposant de ces chers protégés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Lun 3 Mar 2008 - 20:22
Une voix, langoureuse, d’opéra. De l’italien. Une mélodie s’élève dans l’air, Erzèbeth chante

"La pasionata va, facia mi cosi, cunci la morti, jul tuti..."

Comme une incantation macabre, le chant pris de l’importance. Soudain une force s’interposa à la noirceur de la mort. Lentement la Comtesse Hongroise se retourna et là elle put découvrir une jeune dame. Les yeux emplis de défit et de passion. Qui était-ce ? La noble abaissa lentement ses bras et s’avança vers l’inconnue. Cette dernière s’ordonna de ne pas reculer. Alors que la Sanglante Dame allait s’exprimer elle laissa ses lèvres pourpres en suspend. Puis presque dans un murmure la terrible femme souffla

"Qui es-tu ?"


La Japonaise n’en revint pas. Un sentiment de surprise la saisit. Ne répondant pas, la Comtesse utilisa la télépathie. Vanina Tsukiyo, Japonaise, Chamane, Co-directrice de Lómilendë.

"Vanina"

Susurra la Hongroise. Comment la noble avait elle fait pour rentrer aussi facilement dans l’esprit de cette puissante magicienne me direz-vous ? Et bien, la télépathie qui fut utilisée ne fut de loin pas celle d’Erzèbeth, douce et conventionnelle, avec des limites, mais celle des Vampires, noire, puissante. Car oui, la télépathie est innée chez tous les êtres de la nuit. Passant sa langue sur ses canines blanches la Sanglante Dame retourna à l’autel, elle saisit une coupe sur son passage et un fois devant le lieu de sacrifice, le récipient empli de sang à la main, elle se retourna, ce fut à la lueur des sataniques bougies que Vanina pu assister à un spectacle terrifiant. La Hongroise porta la coupelle à sa bouche et bu lentement, le liquide sanguin. Une fois le calice vide, elle le reposa et continua son rituel décrétant que l’arrivante n’était pas un danger. Cependant Vanina maintint le blocage. Pourquoi cette petite sotte agissait-elle ainsi ? Dans le simple but de protéger ses pitoyables amis ? Peine perdue. Deux mots de l’oublié langue des morts retentit dans le noir, et comme une fine plaque de givre se brise au moindre choc. Le contre-sort de la directrice de la section Wahei vola en éclat. Les flammes des bougies qui avaient faiblies reprirent de plus belle, et les habitants furent é nouveaux persécutés par les créatures des ténèbres.
A nouveau la Comtesse croisa les bras sur sa poitrine et fermant les yeux, chuchota, parlant aux morts en nécromant. Le « S » de Sliven en sang, qui avait coagulé depuis se mit à « fondre », se liquéfiant, le liquide vital redevenait chaud. Coulant le long de l’autel de marbre noir. Le vent se leva, il semblait parler. Laissant échapper des mots insensés. La lune, quelques minutes auparavant encore pleine et lumineuse dans le ciel disparut derrière d’immenses nuages noirs. Plus rien ne brillait. La mort s’était installée. Sliven arrivait, ce n’était plus qu’une question de jour. Un seul rempart se dressait encore. Erzèbeth Nàsdy et ses pitoyables collègues.


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Jeu 20 Mar 2008 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Lun 3 Mar 2008 - 21:46
La journée de Yezekaël avait été plutôt tranquille. Il avait rempli quelques papiers, réprimandé quelques élèves et avait profité de cette journée pour se rendre à Marilcrow, juste pour marcher, se promener. Des problèmes plein la tête, Sliven prenait de l’ampleur. Il n’arrivait pas à joindre son cousin, chef de la section des renseignements de l’OMDS. L’OMDS un repaire de pourri, corrompu par l’argent et qui ne savaient plus ce qu’était la véritable magie. Même la représentante des élémentalistes – Irina Ilenia – était une incapable. Tout juste bonne à mettre des croix dans la paprasserie des politiciens. Elle avait oublié la véritable nature des élémentaliste. Mais Yezekaël s’était juré de ne plus jamais interférer dans les affaires de l’Organisation dirigée par Ackien, en tout cas pas officiellement.

Pour se vider la tête de ses soucis, provisoirement tout du moins, il était allé nager dans l’eau glacée du lac Leinster. Le germanophone avait du nager plusieurs kilomètres, utilisant un sort pour réchauffer la température de l’eau, sans quoi, il ne serait plus qu’un corps congelé dans les profondeurs du lac.

C’était à tête reposée qu’il se coucha, et il lui fallut un long moment pour trouver les bras de Morphée. Une fois trouvés, il s’y blottit confortablement, rêvant de choses plus stupides les unes que les autres mais joyeuses, ou rassurantes. Il rêvait de son enfance, de ses jeux avec son cousin ou de sucreries et d’autres choses indescriptibles. Il s’imaginait tant de choses, des rêves ambitieux, trop ambitieux. Mais qui sait, peut-être qu’un jour il les réalisera. Seul l’avenir pourra répondre à cette question. Malheureusement aux alentours de minuit et demi, des cauchemars vinrent l’arracher de la douce protection que lui offrait la déesse des rêves prophétique. Ce qui, il y a quelques minutes était apaisant et heureux se transforma en songes terrifiants et tristes. Il avait rêvé des aventures de son enfance, il rêva ensuite de la mort de sa famille, des complots qui avaient secoués l’Allemagne. Il se réveilla en sueur dans son lit, ses draps trempés.

Il se dirigea vers sa salle de bain, et se rafraîchit le visage avec de l’eau glacée. Il savait qu’une sombre puissance était à l’œuvre dans l’école. Sliven venait de passer à l’action. Mais avec quel émissaire ? Il était certain qu’il était d’une puissance incroyable, pour réussir à forcer les barrières mentales du directeur. Tout en se rinçant le visage, il tentait de localiser cette puissance dans l’école. Il lui fallut un long moment, mais lorsqu’il la ressentit, il eut une impression de déjà vu, ou de plutôt de déjà ressenti. Il ne pouvait pas affirmer de qui émanait cette terrifiante puissance, mais l’élémentaliste savait qu’il l’avait déjà rencontrer. Elle utilisait ses sombres pouvoirs dans les cachots, quels lieux auraient été plus adaptés à une telle besogne ? Le château entier devait sûrement cauchemarder. Il maudit encore une fois Sliven, les incompétents de l’OMDS et enfila rapidement des vêtements pour se rendre au pas de course au cachot, terrifié par ce qu’il allait y trouver.

Alors qu’il était à quelques mètres des cachots, il entendit une mélodie en italien, dans des airs d’opéra, tel une sombre promesse elle s’élevait dans les airs. Il entendit quelques secondes après le nom de Vanina. Inquiet de savoir sa collègue en train d’affronter un tel monstre de puissance – peut-être seule – il pressa le pas et quelques secondes plus tard il se trouva en présence de ses deux collègues, Erzèbeth et Vanina. Yezekaël se rappela enfin où et quand il avait rencontré cette puissance, c’était au grand salon. La Comtesse de Sang avait donc repris le contrôle de sa descendante. La Nippone avait bien essayé d’arrêter les terribles litanies de la nécromancienne mais elle n’y était arrivée. Les cachots étaient une scène macabre, des coupes remplies de sang et des bougies qui diffusaient une lumière blafarde dans la salle.

Il rejoint Vanina dans sa tentative d’empêcher la vampire d’hanter les songes des jeunes élèves et du personnel. Priant les dieux, pour que d’autre professeur se réveille et les rejoignent dans leur combat. Si une lutte armée devait s’engager, le directeur ne savait pas si sa collègue et lui reverraient la lumière du soleil.

« Vanina, puisez de la force en moi ! Je ne suis pas formé pour repousser des attaques de ce genre. Dépêchez-vous ! »

La voix du magicien trahissait une immense inquiétude, et celui-ci ne préférait pas imaginer les horreurs que les habitants du château devaient vivre dans leurs rêves. Est-ce que Lómilendë allait tomber ce soir, dans l’année de sa réouverture et par la main d’une de ses directeurs ? Cette possibilité horrifiait l’Allemand et il se promit qu’elle ne se déroulerait pas, dusse-t-il sacrifier sa propre vie pour la pérennité de l’école. Il tenta vainement d’ériger des murailles autour de ses pensés, maigre défense face aux pouvoirs de télépathie d’un vampire. Il sourit jaune.

« Mais qu’attendez-vous ? Je suis assez résistant, ne vous inquiétez pas et prenez cette foutue force en moi ! Voulez-vous voir l’école de nos ancêtres retourner dans les profondeurs des mémoires ? »

Yezekaël faisait ce qu’il pouvait pour forcer la Chaman à tirer de l’énergie de son corps, ce qui était un acte horrible dans le monde des sorciers. Et c’est pourquoi la Nippone répugnait tant à commettre ce geste. Mais l’Allemand savait qu’avec sa puissance actuelle, elle ne pouvait pas faire grand-chose contre la Comtesse Hongroise et il voulait l’obliger à l’écouter. L’école ne tomberait pas sous les coups de Sliven. Il était déterminé. Son regard d’habitude si joyeux se transforma pour laisser place à de la détermination et sûrement un peu de folie.

« Allez-y ! »

Il se prépara mentalement à voir sa force subtiliser par sa collègue, ce qui n’était pas un sort très agréable. Il savait qu’il y avait de gros risque pour qu’il s’évanouisse mais il comptait sur sa détermination et son mental pour tenir. Il allait se faire pomper son énergie, et il était consentant. Il ne pensait pas que ça arriverait un jour, et surtout, il ne pensait pas sacrifier tant de chose pour cette école. Il avait accepté cette place de directeur pour quitter l’Allemagne et il se disait que ce serait peut-être intéressant et voila qu’il s’y donnait corps et âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Mar 4 Mar 2008 - 20:58
Plus ou moins dépassée par les événements qui s’enchaînaient sûrement trop rapidement au goût de celle-ci, Vanina resta muette. Elle n’était pas confrontée à l’habituelle Erzèbeth, si dédaigneuse, mais toujours gentille, ou tout du moins, une définition ambiguë de la gentillesse. La nipponne avait en face d’elle ce qu’elle aurait pu définir de monstre. Une créature, si cruelle et si méchante, qu’il fallait à tout prit réagir. L’immonde bête pénétra dans ses pensées comme un couteau aurait pénétré dans du beurre. Vanina si surprise ne put riposter sur le moment. La chose la désigna par son prénom.

Malgré sa surprise et son appréhension, la directrice resta concentrée sur sa barrière qui tentait de contenir cette dose puissante de haine. Malheureusement pour la jeune femme, son sort vola en éclat lorsque l’immondice prononça deux simples mots dans une langue oubliée. Repoussée, la directrice dût reprendre ses esprits quelques instants, car elle était sous le choc. Une voix inespérée daigna se faire entendre.

« Yezekael… »

Murmura Vanina. Les paroles du jeune homme glissèrent pourtant sur elle sans l’atteindre. Au deuxième essaie, elle les assimila enfin… Il voulait qu’elle puise son énergie vitale pour contenir les attaques de la nécromancienne. Cette technique ancestrale avait été interdite juste après sa première utilisation depuis des siècles. Un groupe de chamans - que l’on nommait Chaos - fut le premier à user d’une pratique similaire pour prélever l’essence même des âmes défuntes. Ce fut la naissance du chamanisme d’aujourd’hui. En tant que puissance non négligeable, Vanina pratiquait cette magie à un niveau élevé et avait étudié cet acte immonde qu’était de prélevé de l’énergie sur une personne vivante. Pourtant l’utilisation de cette méthode restait un inconnu pour la chamane et son utilisation interdite autant bien par la loi que par sa propre conscience.

L’élémentaliste insista auprès de Vanina. Elle ne pouvait s’y résignée mais devant cette fusion d’affreux personnages qui semblaient ancrés à l’intérieur de sa collègue, la jeune femme finit par comprendre l’enjeu de cette bataille.

Agilement, elle se rapprocha de Yezekael, pour se retrouver derrière ce dernier et non dos à son adversaire, vulnérable à n’importe qu’elle attaque. Un contact direct avec l’allemand était cependant indispensable.

« Tu as intérêt à survivre à ça sinon je te jure de ramener ton âme sur terre, de la rabaisser au rang d’esclave et de te faire endurer les pires souffrances. »

Par la suite, elle agrippa de ses fines mains le torse de Yezekael. Plus précisément elle les déposa sur le cœur du germanique et lui murmura une dernière fois à l’oreille avant de procéder au prélèvement.

« J’espère que tu as conscience que je n’ai jamais pratiqué ceci et que quoi qu’il arrive une connexion restera présente entre toi et moi, si on s’en sort... Et je ne suis pas la seule à faire le sale boulot donc concentre-toi bien ! »

Après une légère inspiration, Vanina appuya ses mains sur le cœur de l’élémentaliste. Ses yeux brillèrent, un halo de lumière éclaira les deux puissants directeurs. L’essence même de Yezekael émergea dans le corps de Vanina se mêlant à son âme et son esprit. L’éclat lumineux s’éteignit. La nipponne déposa à terre le corps de l’allemand où elle puisait sa force. A présent, ils étaient plus à même de protéger le château ainsi que de s’attaquer à la splendide directrice possédée.

Les yeux de la chamane devinrent blancs. Ses mains se levèrent au plafond où descendaient de partout des esprits qui se concentraient en une vague forme blanchâtre. Ses bras s’abaissèrent à la verticale et l’amas d’âme tournoya autour d’Erzèbeth pour former une barrière à ses incantations macabres… Enfin l’opposante daigna montrer de l’intérêt à ses opposants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Mar 4 Mar 2008 - 22:03
Danse, danse, danse petite flamme deviendra grande. Les lueurs des macabres bougies augmentaient encore et encore. Les bras toujours en croix sur sa poitrine la Démone continua son langoureux chant mortuaire. Derrière elle il y avait de l’agitation, mais la Sanglante Dame n’entendait rien. Seule sa liberté importait, et sa Garce de descendante l’habitait encore, plus pour longtemps. Cette ténébreuse pensée fit sourire la Satanique Créature. Soudain tout s’interrompit. Une nuée blanche s’abattit sur la Comtesse Hongroise. Des esprits. Dans un mouvement violent la noble se retourna, les cheveux en bataille, les yeux sanguins, toutes canines dehors. Elle leva son bras en direction de Vanina et hurla un mot sec. Mais rien. Les yeux de la Comtesse Bathóry s’agrandirent de stupéfaction. Comment ?! Vanina Tsukiyo, la femme qu’elle avait décrétée comme innocente et sans danger se tenait maintenant, devant le corps de son collègue, dans toute sa beauté et sa puissance, les yeux blancs, elle invoquait avec un calme effrayant les terribles forces spirituelles. Elisabeth s’avança prête à lacéré cette impertinent et à se baigner dans le doux liquide qui coulait sous cette pâle peau asiatique mais la Chamane cria une incantation et les esprits s’engouffrèrent dans la bouche de la Comtesse, celle-ci fut trop surprise pour contre-attaquer la puissance du sortilège la heurta de plein fouet. Ses yeux redevinrent émeraude, et dans un dernier souffle, le corps qui n’avait plus d’identité définie aux yeux de Vanina et Yezekaël, s’effondra. Seulement tout ne s’arrêta pas là. Alors que la directrice de la Section Wahei abaissait les bras, s’accroupissait aux pieds de son ami une macabre connexion se déclencha. Du fait que la Nippone avait puisé de l’énergie dans l’Européen avait créé une connexion irréversible, mais continuant cette chaîne en introduisant son sort dans le corps d’Erzèbeth, et l’esprit d’Elisabeth, Vanina avait établit un autre lien entre la Nécromancienne, la Comtesse Hongroise, Yezekaël, et elle. Et donc, à peine que l’Allemand se relevait, prenant appui sur la Japonaise, les deux magiciens furent projetés à terre par d’horribles visions


- Début du Flash Back -

La servante s’activait derrière la noble. La voix de cette dernière claqua dans l’air

"Dépêche-toi !"

Ni une ni deux, l’esclave accéléra sa besogne et délaça plus vite le corset d’Elisabeth. Enfin la Hongroise fut libérée de sa parure qui tomba à terre. Elle était maintenant nue devant une imposante porte. Elle ordonna à la fille de partir et poussa les battants. Là elle découvrit avec satisfaction sa commande. Cinq vierges étaient pendues par les mains au dessus du sol, les yeux bandés, nues. Un sourire sadique aux lèvres la Comtesse Bathóry s’approcha d’un autel, saisit une longue dague, se dirigea vers la première victime. Elle était blonde, et, comme les autres, accrochées oui, mais juste dessus un bassin de marbre. La Comtesse passa sa main pâle sur les reins de la vierge puis elle l’égorgea, et dans un petit jouissement de plaisir laissa le sang couler dans la cuve. Elle répéta l’opération cinq fois, poussant toujours un peu plus loin le jeu sexuel avant de saigner les filles comme des porcs. Une fois les cinq pucelles vidées de leur liquide vital, la Comtesse fixa le bassin. Celui-ci était rempli de sang. Elisabeth poussa un gloussement de plaisir, lâcha l’arme blanche et lentement s’immergea totalement dans la cuve.

- Fin du Flash Back -

La vision d’horreur prit fin, et à ce moment Yezekaël et Vanina prirent conscience du monstre auquel ils avaient à faire.


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Jeu 20 Mar 2008 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Dim 9 Mar 2008 - 21:06
Vanina avait enfin réagit et elle accepta avec réticence la proposition de l’élémentaliste. Elle se plaça derrière lui, et plaça ses mains sur son cœur. Elle murmura à son oreille qu’il n’avait pas intérêt de mourir, et surtout qu’elle n’avait jamais pratiqué ce sort. Elle lui jura aussi que s’il osait quitter le monde des vivants, la Chaman le ferait revenir sur terre et le rabaisserait au rang d’esclave. Yezekaël sourit à cette idée, et retomba dans une concentration extrême. La Nippone se concentra et de l’énergie jaillit du corps de l’Allemand se mêlant avec celle de la directrice. Il se sentait déjà défaillant, ses jambes claquaient et l’énergie continuait de s’échapper pour alimenter la puissance du sort de la Nippone. Elisabeth daigna enfin s’occuper de ses deux adversaires. Mais l’élémentaliste ne put voir ce qui se passa réellement, son seul souvenir était une vision macabre, vision du passé de la sanglante Comtesse.

De jeunes vierges étaient pendus par les mains, nues. Une femme, extrêmement belle, s’avança, un sourire sadique dessiné sur ses lèvres. Elle passa ses mains sur les pâles reins de sa première victime, puis l’égorgea, tout en laissant un petit gémissement de plaisir s’échapper. La Comtesse continua de saigner les jeunes pucelles, en prenant un plaisir sadique et elle s’immergea totalement dans la cuve, qui était maintenant remplie du sang des cinq demoiselles. A cette vision, Yezekaël ne put que ressentir un puissant dégoût, il s’attendait à avoir une connexion avec Vanina, sa collègue et voila qu’il en avait aussi une avec son autre collègue. Les trois directeurs de Lömilendë étaient maintenant liés à jamais, leurs esprits se mêlant, partageant les souvenirs des trois entités.

La Nippone avait lâché le corps de son collègue dans le combat, et celui-ci s’était affalé sur le sol, laissant une cuisante douleur. Fatigué, l’élémentaliste ne put que s’appuyer contre le mur, Vanina avait puisé tellement d’énergie qu’il ne tenait presque plus debout, ses mains tremblaient et même réfléchir lui faisait mal. Il sourit, comme toujours, mais cette fois c’était un sourire jaune. Ils n’avaient pas encore vaincus le monstre qui habitait le corps d’Erzèbeth, et il ne savait pas s’ils ne avaient le pouvoir.

« Et maintenant on fait quoi ?

Il regarda sa collègue, l’air dépité. Ils avaient seulement réussi à empêcher la vampiresse à hanter les rêves des habitants de l’école, mais pour combien de temps ? La Comtesse était bien plus puissante que les deux directeurs, et leur salut dépendrait sûrement de la nécromancienne. Il fallait qu’elle batte son ancêtre, sans cela leur école tomberait sous le joug de Sliven, et leur peau ne connaîtrait plus la douce chaleur du soleil. Quelle triste mort, Yezekaël était habitué à œuvrer dans l’ombre, mais il aurait préféré mourir sur un champ de bataille, dans un vrai combat. Il serait mort en tant qu’outil, lui qui rêvait d’une mort qui le laisserait dans les annales de l’histoire magique.

« Erzèbeth, réveillez-vous, je ne pensais pas que vous seriez capable de vous laisser posséder par ce monstre ! Je pensais que vous étiez du côté du bien, il faut croire que je me suis trompé ! Prouvez-moi que vous êtes capable de battre votre sanglant ancêtre. Notre école en dépend, notre vie aussi ! »

Ces paroles, Yezekaël avait pu les prononcer grâce à l’énergie du désespoir, mais il n’espérait pas qu’elles aient un réel effet. Ce qui était terrible, ce n’était pas de mourir, ni même la souffrance c’était de mourir en vain. L’école irlandaise allait sombrer, ses élèves tomberaient sous le pouvoir de l’organisation nécromancienne. La rage s’empara du corps de l’Allemand, si ces chiens de l’OMDS avaient daignés intervenir avant que Sliven prenne autant d’importance, ils n’en seraient pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Mar 11 Mar 2008 - 21:30
Les esprits tournoyaient de plus en plus rapidement autour de l’horrible femme pourtant rayonnante de haine, ils s’engouffrèrent à l’intérieur même de la nécromancienne possédée. Le sort ainsi lancé projeta l’ennemie à terre violemment, celle-ci ne devait pas s’y attendre car sa surprise parut totale.

Les yeux de la chamane se fermèrent et ils retrouvèrent leur couleur originel, eux aussi, à l’image de ceux de sa collègue qui en avait fait autant. L’esprit… l’énergie…. l’essence même de Yezekael avait retrouvé le corps de son hôte primaire. Il était vivant, en mauvais état, mais vivant.

« Vous êtes une puissante ressource d’énergie, mais il nous manquait… »

La directrice de la section Wahei ne pouvait continuer sa remarque. Une vision l’envahit, une image horrible prit place dans sa tête, dans ses pensées, à présent à jamais lié à ce monstre de haine et de dégoût, à l’allemand et la finlandaise, elle vit…

De jeunes femmes étaient suspendues et l’immondice les lacérait, les torturait, les abusait, les tuait. Tout n’était que jeu sanglant, macabre et violent. Le sang de ces cinq blondes avait coulé dans une cuve de marbre et la créature sadique s’y était engouffrée avec un visage qui exprimait un certain plaisir malsain.

Le souvenir, disparaissant comme un mauvais rêve lors du réveil matinal, laissa ses traces sur la personne de Vanina. Comme réveillée après un cauchemar horrible, la nipponne reprit son souffle comme si celle-ci en avait été privée pendant des heures. Elle fut la première à se relever de cette expérience déroutante. Yezekael la précéda, il n’avait pas dû remarquer que leur chère collègue semblait avoir repris ses esprits. La japonaise déposa sa main sur son épaule gentiment.

« Je crois que ce n’est pas nécessaire, notre Erzèbeth est de retour… Tout du moins… pour le moment. »

Vanina appuya ses deux mains contre ses genoux, non pas par fatigue mais par désespoir. Elle n’avait certes pas utilisé toute la puissance qu’elle aurait pu posséder, mais la comtesse restait puissante et surtout elle restait Erzèbeth. Et malgré, toutes leurs disputes, la chamane demeurait convaincue que les directeurs, même s’ils ne se l’avoueraient probablement jamais, se créaient petit à petit une attache très puissante entre eux qui leur permettrait d’entretenir ce qu’on pourrait nommé un lien d’amitié. Sans cela, Vanina croyait en la perte de l’école. La magie qu’elle avait utilisée sur Yezekael avait portée ses fruits et se révélait utile malgré son interdiction. La jeune femme aurait bien souhaité retenter l’expérience et l’étudier pour en user de façon plus optimale, mais cette idée restera terrée au fin fond des méandres de son esprit car elle ne pouvait pas exiger cela de l’élélmentaliste.

La nordique, semi consciente, tenta de bouger mais Vanina l’arrêta d’un geste.

« Je crains que pour le moment vous feriez mieux de ne pas bouger. Nous avons un problème… Je dirais plutôt un gros problème. »

La directrice observait sa collègue, désolée, mais tout en restant sur ses gardes vis-à-vis de cette dernière. Quelque chose de monstrueux l’habitait et on ne pouvait pas laisser la nécromancienne sans surveillance, car celle-ci ne semblait plus contrôler sa propre « personnalité ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Ven 28 Mar 2008 - 0:36
Avez-vous déjà eu mal ? Je veux dire physiquement. Imaginez-vous une douleur atroce. Remémorez-vous la pire souffrance physique de votre vie, et associez là à une torture mentale. Voilà ce que ressentit Erzèbeth au moment ou son aïeule la quitta, ou du moins fut forcée de la quitter. Vidée, faible et meurtrie la sublime Finlandaise s’effondra sur le sol. Petit à petit la belle Nécromancienne reprit connaissance. La voix de Yezekaël lui parvint faible, éloignée. Puis celle de Vanina plus distincte. Enfin, la Nordique tenta de se redresser mais n’y parvint pas. Rassemblant toutes ses forces restantes la Nymphe Obscure se releva, prenant appui sur l’autel. Puis elle fixa ses deux directeurs, ils avaient les yeux rivés sur elle. Méfiants. Erzèbeth voulut parler mais elle n’y parvint pas et, lasse de retenir ses émotions elle laissa couler une larme sur sa joue blanche. Sûrement la seule larme que Vanina et Yezekaël verraient de toute leur vie couler sur le visage de la Scandinave. Comment … ? Jamais elle n’avait céder. Bien évidemment la présence de la comtesse au sein même d’Erzèbeth était omniprésente mais Miss Nàsdy avait toujours été la plus forte, elle avait toujours relégué sa terrible aïeule au rang de pantin qu’elle utilisait à sa guise pour effrayer des impertinents audacieux ou pour renforcer ses propres pouvoirs. Mais hier tout avait été différent, lorsqu’elle avait été se couchée elle avait senti quelque chose au fond d’elle. Un terrible pressentiment. Inconsciemment Erzèbeth avait deviné que, pour la première fois en 26ans elle ne contrôlerait plus la situation mais que l’effrayante Elizabeth Bathóry reprendrait une part de sa liberté. « Absurde » avait pensé Erzèbeth. Pour ça il lui faudrait une aide extérieur, et au milieu de la nuit, alors que la belle était endormie, plus vulnérable, les plus puissants télépathes de Sliven s’étaient alliés pour casser robuste barrière psychique de la directrice. Il avait réussit. Elizabeth avait alors prit pleine possession du corps de sa descendante. Ou presque, car une aussi grande Nécromancienne qu’Erzèbeth Nàsdy, fille prodige qui rabaissa la Sanglante Dame – alors la plus puissante Nécromancienne de tous les temps – au simple rang d’amatrice, ne peut pas perdre le total contrôle de son corps. Et, patiemment, la Finlandaise attendit la moindre brèche, brèche que lui fournit Vanina. A nouveau, la Hongroise était comme enfermée dans une cage que maintenant Erzèbeth, mais les ravages qu’elle avait causés étaient irréparables. Sliven savait maintenant tout de la structure du château et il connaissait le passé, la vie en moindre détail de chaque habitant de Lómilendë.

"Désolée "

Murmura simplement la noble. Trop affaiblie pour pouvoir encore maîtrisé parfaitement toutes ses compétences Erzèbeth capta, à son insu, les pensées de Yezekaël. Il s’agissait d’incompréhension. Il cherchait des moyens d’aider sa collègue à éradiquer la « chose » qui vivait en elle. La Nymphe Obscure eut un petit rire ironique puis d’une voix faible elle s’adressa à l’Allemand

"Il y à une chose que tu ne comprends pas Yezekaël, si vous tuez Elizabeth, je meurs. Mon ancêtre c’est arrangée pour faire passer son âme dans sa descendance. En quelque sorte pour ne jamais réellement mourir. Longtemps elle à aider ma famille. Avant moi elle habitait ma mère, et cette dernière, à 53ans et en paraît 23. Coïncidences ? Bien sûr que non. Je pense que tu as fait le rapprochement. Victoria, ma mère, est resté jeune et belle physiquement grâce à mon ancêtre. Avant ma mère il y à eut ma grand-mère ainsi de suite. Et jamais elle n’a été mauvaise, elle nous a aidé à travers les âges. Nous rendant plus forts. Je sais que c’est difficile pour toi de comprendre, mais je te demanderai de la respecter. Elizabeth Bathóry n’est en aucun cas une « créature ». Cependant … quelque chose, ou quelqu’un – et j’ai ma petite idée la dessus – lui à fait de sombres promesses – promesses qui lui ont donné envie de liberté. Encore une fois je sais que tu ne comprendras pas ce que je vais dire, toi non plus d’ailleurs Vanina, mais mon ascendante n’est pas mauvaise avec ma lignée. Certes elle est maléfique et elle est encore aujourd’hui la plus grande criminelle de tout les temps. Mais une femme pareille ne peut qu’agir égoïstement, et égoïstement elle à aidé toute sa descendance à être supérieure. Il n’y à qu’un seul moyen de la tuer. Que je meurs sans mettre au monde un enfant, ou alors que, justement je procrée et que j’assassine mon propre fils, ou ma propre fille. Autant dire que c’est hors de question. Et encore, je ne suis quasiment sûre qu’elle trouverait un moyen de vivre encore, de rester éternelle."

Un silence pesant prit place. Ils ne comprenaient pas. Comment était-il possible qu’Erzèbeth puisse porter du respect à La Sanglante Comtesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Yezekaël Adrazar
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Allemande
Magie pratiquée: Elementaliste
Âge:

Nombre de messages : 209
Age : 24
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Dim 30 Mar 2008 - 14:25
Yezekaël était épuisé, littéralement vidé de son énergie. La Chaman avait puisé trop de ses ressources pour qu’il en ressorte indemne. Il était appuyé sur le mur froid des cachots, ce qui avait pour effet de provoquer une douleur plus intense encore dans son dos. Il tenta péniblement de se relever pour s’affaler de plus belle. Ses jambes ne voulaient plus le porter. Ce que sa tête désirait faire, ses membres en étaient incapables. Il faudrait sûrement plusieurs jours ou voir des semaines à l’élémentaliste pour se remettre sur pied.

Erzèbeth commença une longue explication, en murmurant. Elle disait que son ancêtre était une partie intégrante d’elle, qu’elle ne pourrait jamais s’en défaire et que tuer ce monstre était la tuer elle. L’Allemand revit le corps des cinq vierges que la Comtesse avait froidement égorgé. Certes il avait aussi torturé des personnes, mais jamais il ne l’avait fait pour assouvir un plaisir sadique. Ce monstre allait donc rester éternelle, en tout cas c’est ce que prétendait la directrice de la section nécromancienne. Yezekaël ne pouvait comprendre le lourd secret de la famille de sa collègue, néanmoins il respectait leur choix. Il prit la parole, la voix faible et affaiblie.

« Je ne peux comprendre les raisons qui vous pousse à accepter la présence de votre ancêtre dans votre corps, mais je respecte. Toutes les grandes familles ont des secrets, qu’aucun regard extérieur ne peut comprendre. Je le sais aussi bien que vous. Notre école est sauvée pour l’instant, mais nous allons devoir redoubler de vigilance et contacter ces chiens de l’OMDS. »

Les deux directrices savaient que l’Européen détestait les politiciens de l’Organisation Mondiale de la Défense des Sorciers, mais elles en ignoraient toutes les raisons. Yezekaël travaillait pour cette organisation tout en détestant les plus hauts dignitaires qui la dirigeaient, paradoxal non ? L’explication était pourtant logique, il fallait chercher dans l’histoire de la famille des Adrazar. Une très grande majorité des membres de cette noble lignée avaient travaillé dans différents départements de l’OMDS. Mais lorsque les conflits familiaux éclatèrent en Allemagne, ils durent tous rentrer au pays, dans le but de défendre l’honneur de leur famille. Mais les Adrazar demandèrent à l’OMDS d’agir, et d’essayer d’empêcher que les grandes familles d’Allemagne se déchirent. Les politiciens estimèrent que ça ne les concernait en rien et la famille de Yezekaël en a payé le prix. Jamais l’élémentaliste ne sera capable de leur pardonner. Et maintenant, encore, les politicards n’agiront pas et le monde connaîtra une nouvelle crise.

L’Allemand regarda les deux directrices qui étaient ses collègues, les voilà plus liés que n’importe qui. Il s’interrogeait toujours, est-ce qu’une amitié pourra naître entre ces trois grands personnages au caractère si différent. Leur école était sauve pour le moment et il reverrait la lumière du soleil mais était-ce pour longtemps ? Sliven n’en resterait sûrement pas là et ça, les trois magiciens en étaient conscients.

« Bon et bien qui est capable de crier assez fort pour appeler le personnel de Lómilendë, je dirais que des cuistots seraient le bienvenue. Ce transfert d’énergie ça creuse quand même. »

L’humour était un rempart bien utile pour cacher ses réels sentiments. L’élémentaliste remis un masque, affichant de nouveau son éternel sourire. Alors que derrière celui-ci, les sentiments du directeur se mélangeaient dans une belle pagaille. Il hésitait à aller botter le cul des hommes de l’OMDS ou même de reprendre son ancien poste plus activement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Vanina Tsukiyo
Maléfice de l'égarement


Feuille de personnage
Nationalité: Japonaise
Magie pratiquée: Chamanisme
Âge: 40 ans

Nombre de messages : 219
Age : 27
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Dim 30 Mar 2008 - 15:27
Stupide, stupide, stupide… « Mon ancêtre vit à travers moi ; elle protège m’a pauvre famille. Elizabeth est si bonne envers nous. » Non la chamane ne le comprenait pas et ne voulait pas le comprendre, car en effet, cette histoire ne la concernait pas et les idées de procréation de la finlandaise ne l’intéressaient nullement non plus. Que du blabla pour le moment inutile aux yeux de la nipponne qui voyait un tout autre problème plus conséquent qui s’était installé par peut-être même la bêtise de la nécromancienne. Et l’autre idiot qui parlait de compréhension vis-à-vis de la comtesse. Il ne manquait plus que ça. Où pouvait bien partir leur sens des priorités ? Bien que les deux directeurs possédaient un sens beaucoup plus aiguisé de l’initiative, du combat magique et de diverses choses encore qu’elle s’avouait difficilement mais qu’elle s’avouait quand même, Vanina ne pouvait que constater et rester stupéfaite devant ce manque de maturité en quelque sorte que pouvait posséder ces deux énergumènes plus âgés qu’elle. Une sorte de déesse maléfique prenait le contrôle du corps et même de l’âme d’Erzèbeth et leur souci à tous les deux étaient de s’expliquer sur le pourquoi du comment ils pouvaient se comprendre. Diantre ! La japonaise ne restait que muette d’incompréhension et laissa échapper un rire nerveux. Ce dernier attira l’attention des deux directeurs.

« Excusez-moi… »

Articula-t-elle maintenant hilare. L’incompréhension se fit ressentir et Vanina se rattrapa tant bien que mal. Epiloguer trois heures sur les propos auquel elle venait de réfléchir restait une perte de temps devant le nouveau danger apparent.

« Je ne crains, que nous ne pouvons plus vous laisser sans surveillance Miss Nàsdy, car vous n’êtes vraisemblablement pas capable de contenir votre ancêtre sanguinaire et je suppose que la sceller ne fait pas partie des choses qui agrée avec votre volonté. Nous devons par conséquent régler ce problème à défaut de l’éradiquer, car je ne vous laisserai plus vous balader seule ma chère compte tenu ce qui vient de se passer. Même s’il faut vous accompagner pour votre toilette, je ne vous lâcherai pas tant que nous ne trouverons pas un moyen pour que ce monstre reste sous votre contrôle. »

Les deux collègues de l’actuelle noiraude étaient pour ainsi dire bien amochés et les amener dans un endroit plus calme et plus confortable ne serait pas du luxe.

« Je pense qu’il serait judicieux de ne pas nous étaler sur ce sujet, étant donné que nos « assaillants » nous sont inconnus. Je vous propose de rejoindre mes appartements, plutôt que de vous déposer à l’infirmerie. Je vous prodiguerai les soins nécessaires à votre rétablissement. Une aide ne serait pas de refus, peut-on la demander à Amélia, votre domestique ? Je suppose qu’elle restera la personne la plus digne de confiance de ce château pour garder un secret. »

Vanina s’approcha d’Erzèbeth et lui passa un bras autour de la taille afin de la soutenir.

« Dans votre état je ne pense pas que vous pouvez vous déplacer seule et de toute façon je ne vous quitte plus d’un œil pour le moment. Quant à toi… »


A présent la directrice observait le germain qui ne paraissait pas en très bon état. Lentement, elle rejoignit l’élémentaliste avec la nécromancienne. De son côté libre, elle proposa la même aide que celle qu’elle avait offerte a Yezekael. Soutenant à la taille ses deux collègues, la chamane attendit leur consentement pour disparaître vers des horizons plus élevés.

[Je vous laisse réagir et après je posterai dans mes appartements si cela vous convient.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   Sam 12 Avr 2008 - 13:10
Alors que Yezekaël usait à nouveau de son humour de basse gamme, Vanina se mit à rire. Chose qui agaça particulièrement Erzèbeth. Elle se moquait. Pathétique. Elle ne comprenait pas certes. Mais ne pas vouloir comprendre c’était autre chose. Pauvre tarte. Pensa amèrement la Nécromancienne. Cependant la Finlandaise resta silencieuse et écouta la Nippone s’excuser et elle aussi épiloguer – quelle irone - ce fut au tour d’Erzèbeth de rire sous cape. Soudain la Nippone s’approcha de sa collègue elle la saisit par la taille et Erzèbeth réagit en repoussant « gentiment » la Chamane


"Ma chère. Ta façon de croire que toi, tu gères la situation me consterne."


Lentement Miss Nàsdy s’approcha de Vanina, elle lui faisait à présent face. Elle était légèrement plus grande que Miss Tsukiyo.


"Si tu penses qu’en me suivant tu pourras arrêter quoi que ce soit tu te trompes. Vous pourriez être une bonne centaine à m’escorter si Elizabeth s’emparait de moi à ce moment elle vous tuerait … tous. Maintenant qu’elle vous considère comme une menace, si ce triste fait devait se reproduire elle ne prendrait pas la peine de t’ignorer elle te ferait exploser… comme une petite poupée de porcelaine. Alors évite de prendre des airs supérieurs et de croire que tu as la situation en mains. Je suis la seule capable de maîtriser ma chère aïeule. Concernant nos assaillants ils ne me sont pas inconnus. C’est à coup sûr Sliven et ses cabots. Et ne t’inquiètes pas, je trouverai un moyen de maintenir Elizabeth là où elle doit … seule."


Un silence pesant envahit le cachot. Déjà qu’à l’origine les relations directoriales n’étaient pas au beau fixe, l’ambiance en devenait carrément sulfureuse.


"Bien. Ne restons pas un moment de plus ici. Amélia sera ravi de s’occuper de nous. Encore faut il que nous arrivions en haut. Et là, j’accepte volontiers ton aide Vanina."


Sur ce, la Nordique s’approcha de sa collègue et prit appui sur son épaule droite. Puis les trois directeurs montèrent lentement les nombreuses marches du château encore tout secoué par les précédents événements. Alors que les trois grands progressaient petit à petit Erzèbeth ne put s’empêcher d’être étonnée du fait que Vanina et Yezekaël n’avait pas réagi au fait qu’elle avait … « pleuré » Elle, si froide, si stricte, si … Erzèbeth. Ils n’avaient peut être pas vu, peut être que si, qui sait ? Après un moment indéfinissable Vanina, Yezekaël et Erzèbeth arrivèrent aux appartements de cette dernière. La maîtresse des lieux poussa la porte et Amélia accourut paniquée. La Nordique rassura sa servante et lui demanda gentiment si elle pouvait préparer du thé. Puis les trois directeurs s’assirent dans les sofas pourpres du salon. Se fixant mutuellement, silencieux. Après quelques minutes Amélia vint servir le thé. La nuit promettait d’être longue et épuisante.


[Poste la suite dans mes appartements]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Eternelle [En priorité pour Yezekaël et Vanina - Scénario]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» passage HDV 9
» Mirlande Manigat dévoile ses priorités
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives des trames 1-2 :: Postes et annonces des trames 1-2-