AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Big Bad Wolf.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arthur Black
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Anglaise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 36 ans

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Big Bad Wolf.   Mar 8 Déc 2015 - 8:53
Dans la noirceur des cellules du sous-sol, tout au fond des abîmes du château, résidait à présent l’un des tueurs les plus noirs de l’Histoire. Tristement célèbre pour son plaisir à torturer et tuer ses victimes, il fut récemment arrêté et emmené à l’Hôpital psychiatrique de Lómilendë en toute discrétion où il passe désormais ses jours cachés. L’avènement de cette période de silence touchait bientôt à sa fin et, petit à petit, certains résidents du château allaient apprendre son existence.

Des pensées sombres traversaient l’esprit du nécromancien. Après tout, sa seule distraction était de revivre les meurtres qu’il avait perpétrés. Un à un, il se remémorait chaque petit détail, de la vertèbre qui craquaient sous son habile doigté au sang encore chaud qui giclait contre ses joues. Il se devait de garder ses nerfs intacts et ne pas montrer d’accès de violence. Mais son sang-froid était éprouvé. Cela faisait beaucoup trop longtemps que personne n’était venu le voir. Même si on le nourrissait, il avait besoin d’un nouveau type d’alimentation : de la chair fraîche à terroriser, à envouter ou encore à manipuler.

Parfois son esprit s’égarait vers sa sœur. Il se demandait si elle était au courant de ses petites vacances, tout frais payé au cœur même de son établissement et si, oui, il pouvait plus ou moins imaginer sa réaction. Il devait la voir, il fallait qu’il la voie ; ne serait-ce que pour se distraire de sa décontenance. Bien évidemment, il avait de plus noirs desseins pour elle, mais seul le temps dirait si elle les accepterait, les embraserait.

L’assassin se laissa aller à redessiner dans ses pensées les formes de Pendragon, une femme succube qui semblait très encline à se laisser aller à sa sexualité. Après tout, pour Arthur, sexe et meurtre s’entremêlait dans son esprit. Dans son art subtil de la torture, il avait à plusieurs reprises tenté quelques femmes. Son plus grand chef-d’œuvre était une jeune norvégienne de l’OMDHS, Eileen. Avec son charme et une certaine alchimie déjà en place, il avait réussi à la rendre accro. Le mérite n’était que moindre jusqu’à cette étape. Il n’en avait pas fallu beaucoup plus que quelques sourires et paroles de menteur pour la faire succomber au charme du slivien. Une envie pathologique de le sauver était venue en plus se greffer chez la jeune femme bien trop naïve. Avant de passer à l’acte fatal, il l’avait fait souffrir, avait tué des gens qui lui était proche, mais à chaque fois la jeune femme complètement aveuglé et dépassé se rejetait corps et âme dans cette relation de souffrance et de misère. Il avait finalement mis fin à ses jours dans une ultime relation intime plutôt agressive et lente. Une pièce maîtresse de sa petite collection d’assassinats.

Un léger claquement sur les dalles froides du sous-sol le tira de sa méditation macabre. Comme la notion du temps s’était effacée au fil de ses ruminations, il s’attendait simplement à ce qu’on lui apporte un repas. Pourtant, bien vite l’espoir d’une venue intéressante lui traversa l’esprit. Ce n’est pas qu’il ne pouvait pas se contenter d’un petit larbin pour assouvir ses besoins les plus primaires, mais c’est surtout que les consignes reçus ne le laissait pas le loisir d’exercer son art. L’ « esclave » de la directrice subissait à chaque repas un sort mineur d’aveuglement partiel. Il ne voyait qu’une ombre en lieu et place d’Arthur Black et ne pouvait l’entendre. Tant de précaution amusait et agaçait à la fois le nécromancien. Mais il le sentait, son heure viendrait. Et pour commencer une âme intéressante devait se montrer.

Le bruit avait évolué en un pas bien distinct qui ne ressemblait en rien à celui du larbin habituel. Celui-ci était bien plus assuré. Bien qu’entravé par de nombreux sorts et de nombreuses précautions, le prisonnier ressentait légèrement un arrivant. L’excitation augmentait. Il contracta ses muscles et serra ses poings enchaînés. La cellule ne comportait ni facilités, ni meubles, ni rien. Il reposait simplement à même la pierre enchaîné comme une bête. La seule chose qu’on lui avait accordé c’était une longue longe qui lui permettait de se déplacer assez librement dans l’entier de sa cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Big Bad Wolf.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Aux Racines du Mal :: Caves :: Deuxième sous-sol-