AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Erzèbeth Nàsdy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Erzèbeth Nàsdy   Dim 8 Juil 2007 - 23:04
Erzèbeth Nàsdy
Nom : Nàsdy
Prénom : Erzèbeth
Age : 27ans
Nationalité : Hongroise et Finlandaise




Histoire
Née à Budapest, Erzèbeth fut habituée dès son enfance à la bourgeoisie et à la noblesse. La jeune Nàsdy prit rapidement conscience de l’importance de sa famille dans la société. En effet, non seulement sa lignée était l’une des plus respectée de son pays, mais aussi l’une des plus craintes. La famille de la jeune Hongroise n’était pas appréciée et pour cause, tous ses membres étaient suspectés de pratiquer la Nécromancie, la magie noire, et une de leurs ancêtres s’était rendue célèbre par de macabres exploits : Elisabeth Báthory, comtesse de Hongrie – titre qui est d’ailleurs l’actuel statut de sa descendante – tua près de six cent de vierges et se baigna dans leur sang, pour se rajeunir. Par conséquent les Nàsdy faisaient frémir tous les habitants du pays. Mais tout commença à basculer pour Erzèbeth et sa famille le jour où son père, Kraven Nàsdy, décida de rénover le château de ses ancêtres pour l’habiter par la suite. Ce projet n’aboutit jamais et engendra la mort. Les ruines de Csejthe, situées dans les Karpathes près de la Slovaquie, étaient autrefois un imposant palais où vivaient les aïeux des Nàsdy, les Báthory. Réputées hantées, les actuelles ruines inspiraient encore l’effroi, et lorsque la nouvelle que les descendants de la cruelle comtesse comptaient faire revivre cet endroit maudit, le peuple se souleva contre les Nàsdy mais Kraven ne se laissa pas intimider et commença les travaux de rénovation, les Hongrois prirent alors d’autres mesures : une nuit de janvier, des hommes et des femmes venant de tout le pays se réunirent, ils mirent le feu au chantier et se dirigèrent ensuite vers le château de Budapest, lieu d’habitation des Nàsdy. Ce qui ne devait être qu’un simple menace vira au cauchemar : la famille bourgeoise ne céda pas et essaya de repousser le peuple, cela vira à l’émeute, les habitants attaquèrent le château. Une fois que la police Hongroise arriva sur les lieux, elle ne put que constater l’horreur. Kraven fut retrouvé dans le hall, baignant dans son sang et dans celui de quelques domestiques, les murs étaient criblés de messages destinés aux Nàsdy : « Mort aux Vampires », « Détruisons la famille de Satan » ou « Libérons la Hongrie des Nàsdy ». Erzèbeth et sa mère Victoria furent retrouvées sauves. La Justice ne pouvant condamner tout un peuple prit la décision de transférer la mère et la fille à Helsinki en Finlande. Justification de ce choix : la protection des deux derniers membres de la famille. Justification du pays : une autre branche de la famille Báthory avait vécu en Finlande il y avait bien longtemps. Seule consolation pour Erzèbeth : la fortune de sa famille, l’acte de propriété du château princier de Budapest ainsi que le titre de comtesse de Hongrie ne lui furent pas retirés. Lors de l’installation des deux dernières Nàsdy dans un luxurieux manoir à Helsinki, Erzèbeth avait alors 4 ans et sa mère 32.

En grandissant la jeune fille devint d’une beauté magique mais, alors que son corps ressemblait de plus en plus à celui d’une déesse, sa soif de vengeance grandissait elle aussi. Victoria inscrivit sa fille à 7 ans dans une école de magie noire réputée. La jeune Nàsdy travaillait assidûment et elle devint rapidement la première de son établissement, aucun examen ne lui résistait. Elle et sa mère furent naturalisées au cours de la 10ème année de scolarité d'Erzèbeth. Les deux Nàsdy prirent alors la double nationalité : Hongroises et Finlandaises. Après 14 ans d’études la comtesse obtint de multiples titres parmi lesquels : Nécromancienne, Experte en Magie Noire, Experte Nécromancienne…

Une fois ses diplômes empochés, la comtesse quitta la maison familiale et emménagea seule dans un manoir à Tampere, une grande ville de Finlande située à une centaine de kilomètres d’Helsinki. Ayant besoin de domestiques elle passa une annonce. Ce fut une Amélia qui se présenta, une fille bien étrange mais qui correspondait aux critères : travailleuse, loyale, et surtout ce n’était pas une demoiselle sédentaire. Erzèbeth aimait voyager, elle avait donc besoin d’une domestique à son image. Elle engagea donc Amélia sans plus attendre. Les premiers mois, tout se passa normalement, la domestique exécutait son travail à merveille. Tout était toujours lavé lorsque la comtesse rentrait le soir, les dîners étaient succulents, le repassage bien fait … Mais un jour, alors qu’Erzèbeth rentrait du boulot, elle retrouva la maison sans dessus-dessous : la plupart des vases étaient cassés, les meubles renversés … La maîtresse prit Amélia sur le fait, en train de brûler des tableaux, le visage en larmes, les mains en sang. La domestique aperçut sa patronne et se jeta sur elle, lui criant qu’elle était le diable. La jeune Nàsdy fut totalement déstabilisée par le comportement de sa bonne. Elle qui d’habitude était si calme, si douce… La surprise céda vite place à la colère et Erzèbeth envoya violemment valser Amélia avec un puissant sort de projection. Cet événement eut pour conséquence de rapprocher les deux femmes. Au réveil d’Amélia – qui avait été assommée lors de l’affrontement – Erzèbeth était a son chevet. La maîtresse de maison avait déduit du comportement de la domestique la folie. Et elle ne pouvait décemment pas renvoyer une fille qui lui avait été fidèle et avait rendu la vie de la comtesse plus facile, parce que cette dernière avait eu un accès de folie violente. La fille Nàsdy décida donc de redonner sa chance à Amélia. Celle-ci fut à nouveau irréprochable durant 7 mois. Mais sa deuxième folie eut lieu alors qu’Erzèbeth lisait dans le grand salon. La comtesse entendit des bruits à l’étage, elle monta et y découvrit sa domestique qui était habillée avec une robe de none, elle priait, Amélia priait au milieu d’un chaos indescriptible, la bonne s’était ouvert le bras et avait répandu du sang partout et elle pleurait, encore, à chaudes larmes. La jeune Nàsdy s’occupa à nouveau de sa servante jusqu'à ce que celle-ci soit à nouveau sur pieds, puis, s’attendant à une nouvelle crise, elle fouilla dans le passé de la domestique. Elle fit des découvertes à couper le souffle. Amélia vivait maintenant depuis à peu près deux siècles ! La curiosité poussa Erzèbeth à garder la jeune fille à ses services. A ce jour la comtesse est la seule famille d’Amélia, et cela fait maintenant 6 ans qu’elles se côtoient.      

Ayant du temps libre, Erzèbeth s’intéressa de près à une de ses aïeules, Elisabeth Báthory, elle l’étudia en détails et apprit qu’elle et deux autres sorciers avaient fondé l’une des plus célèbres et prestigieuses école de magie : la légendaire Lómilendë. La légende était donc vraie, un tel établissement avait existé. Tout en continuant à s’intéresser au passé de son ancêtre, Erzèbeth devient une enseignante respectée et réputée dans tout le pays. Durant 6 ans elle vécut avec sa mère Victoria dans un manoir situé dans les quartiers riches d’Helsinki. Mais un jour de janvier, alors que la comtesse rentrait à la maison après une journée épuisante elle fut accueillit par un domestique tenant un lettre « Elle est arrivée il y a à peine une heure maîtresse » dit celui-ci en lui tendant l’enveloppe. Erzèbeth l’ouvrit. L’expéditrice était une dénommée Vanina Tsukyo. Une fois que les yeux de la belle Nàsdy arrivèrent au bout de la feuille celle-ci resta muette, les yeux dans le vide. « Y a-t-il un problème maîtresse ? » questionna son domestique. « Aucun Gregor, au contraire tout va bien, veuillez je vous prie préparer mes bagages, je pars pour Tokyo, ce soir ». Il en fut ainsi et le lendemain Erzèbeth était assise à une table de la capitale du pays du soleil levant avec Vanina Tsukyo – une des descendantes directes de Zaïna Obi, l’une des fondatrices de Lòmilendë – qui lui proposa de poursuivre les traces de leurs ancêtres et de recréer Lómilendë. Erzèbeth accepta, et, avec l’aide de Yezekaël  Adrazar – le troisième descendant du troisième créateur – et de Vanina fit renaître Lòmilendë, pas dans les Alpes Suisses cette fois, mais sur les monts Wicklow en Irlande.

A ce jour Erzèbeth est l’une des directrices de Lòmilendë, la directrice de la Section Vèrestävä, et, depuis maintenant trois ans l’une des membres de l’OMDS (l’ordre du maintient de la défense des sorciers), une sorte de police pour les êtres magiques, un tribunal pour les sorciers.

Famille : Sa mère Victoria est âgée de 55ans et vit à Helsinki en Finlande, son père Kraven est décédé à l’âge de 43ans. Erzèbeth est fille unique.    
Loisirs/Passions : S’instruire, apprendre, la lecture …
Phobie(s) : Claustrophobe
But(s) ou Projet(s) Futur(s) : Ouvrir sa propre école de Nécromancie à Csejthe le château de son aïeule – Elisabeth Báthory –  en Hongrie.

Caractère
Hautaine, froide, vengeresse, cynique, narcissique, sarcastique … Voici quelques adjectifs qui pourraient décrire les premières impressions que dégage cette femme. Mais Erzèbeth peut aussi être : responsable, autoritaire, subtile, franche … Cette directrice de la Section Vèrestävä est une personne appréciée dans le monde du travail. Toujours ponctuelle et efficace, la comtesse est très demandée dans l’enseignement. Erzèbeth Nàsdy sait se faire respecter par ses élèves et ses collègues. Il est clair que ce n’est pas une femme que l’on aime spontanément, cependant elle se souciera toujours des résultats de ses élèves, en effet c’est son travail qui est représenté à travers eux. Malgré qu’elle paraisse  fragile et sans défense, maintes personnes sont mortes pour avoir eu l’audace de la défier, de l’avoir sous-estimée… La jeune femme est en effet une descendante directe de la sanglante comtesse Hongroise : Elisabeth Báthory. On pourrait penser qu’elle devrait avoir honte de ses origines mais c’est tout le contraire, elle revendique même ses particularités… La jeune directrice enseigne la nécromancie, ou la science de ressusciter les morts et de les « utiliser ». Toutes les faces plutôt obscures de sa personnalité n’inquiètent pas beaucoup de monde et à juste titre, Erzèbeth Nàsdy n’est pas mauvaise, elle fait partie de l’Ordre du Maintient de la Défense des Sorciers, dirigé par l’incarnation même du bien : Le Mage Ackien.          


Physique
Erzèbeth est une jeune femme aux cheveux noirs, à la peau pâle et aux yeux verts. Du haut de ses 173cm, son corps élancé et longiligne la rend impressionnante. Des sourcils bien dessinés, des lèvres rouge vif et un joli petit nez composent son visage. Cette femme de sang noble s’habille toujours avec des couleurs sobres et des robes classes. Ses cheveux fins mais nombreux sont toujours tirés en chignon ou alors détachés. Erzèbeth n’abuse en aucun cas du maquillage ; une touche de mascara et un léger fond de teint. La garde-robe de cette comtesse est essentiellement composée de vêtements de couleur pourpre, gris, noir, bordeaux, blanc nacré… Il lui arrive de sourire certes, mais c’est toujours un rire glacial, cynique, moqueur. Malgré cette attitude odieuse sa beauté magique crée un contraste étonnant avec son caractère.
         
Signe(s) Particulier(s) : Canines anormalement pointues

Section Souhaitée : -
Statut : Directrice de Lòmilendë et responsable de la Section Vèrestävä

Comment avez-vous découvert le forum ? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Erzèbeth Nàsdy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives des trames 1-2 :: Postes et annonces des trames 1-2-