AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conquista - Costa Rica - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Conquista - Costa Rica - Terminé    Ven 5 Aoû 2011 - 1:38
Libéria. Costa Rica. 26 Juillet 2026. 11 :30

La chaleur était étouffante, plus de 35 degrés Celsius et un taux d’humidité avoisinant les 80% ; le climat tropical était définitivement des plus nocifs pour Erzèbeth qui tentait péniblement d’avancer dans les rues de la ville sous ce soleil de plomb. Vêtue d’une légère robe d’été à bretelles d’un bleu pâle très estival, ses yeux verts dissimulés derrières de grosses lunettes de soleil noires, la comtesse scandinave tentait tant bien que mal de se fondre dans la foule - particulièrement dense ce jour de fête nationale - cependant sa peau d’une extrême pâleur ainsi que son charisme inhumain rendait la tentative des plus ardu et attirait inexorablement l’œil intrigué des « ticos ».

Enfin Erzèbeth atteignit son hôtel, une fois dans sa suite climatisée la finlandaise ôta ses lunettes et détacha ses cheveux, ferma les épais rideaux de velours afin de plonger l’espace dans l’ombre, puis – pieds nus – elle se dirigea vers le téléphone, appela la réception et spécifia clairement qu’elle voulait n’être dérangée sous aucun prétexte durant les trois prochaines heures. A peine eut elle reposé le combiné que trois projections astrales se matérialisèrent dans les fauteuils du salon.

- Qué punctualidad

Susurra la comtesse avec un petit sourire avant d’aller rejoindre les trois hommes. La visite de la comtesse dans ce pays si éloigné et au climat si peu hospitalier n’était pas innocente ; en effet le Costa Rica se trouvait être un des rares derniers pays au monde à n’avoir porté allégeance ni à Sliven ni à l’OMDS, un tel statut l’avait évidemment élevé au stade de véritable proie internationale et les espions et émissaires tel qu’Erzèbeth pullulaient aux quatre coins de l’état. Le but de cette petite réunion était pour la comtesse de convaincre les trois hommes assis en face d’elle – qui se trouvaient être non seulement des puissants chamanes mais également des membres du gouvernement sorcier costaricain - de rejoindre l’OMDS.

Ses capacités linguistiques en espagnol quasi parfaites, son charisme, sa puissance ainsi que ses disponibilités avaient donné à la finlandaise « l’honneur » d’être choisie pour cette mission. La scandinave avait cependant accueillit la nouvelle de « l’illustre » tâche qui l’attendait avec un sentiment mitigé. Elle considérait cet ordre des sphères diplomatiques de l’OMDS comme une faute tactique. D’une part son statut de nécromancienne – la nécromancie étant depuis l’Affrontement associée à Sliven et par conséquent perçue d’un très mauvais œil - ne mettait que très peu les gens en confiance en sa présence et d’autre part ses ascendances vampiriques lui portaient préjudices en Amérique centrale là où le soleil était des plus agressifs et des plus constants, la rendant faible et fatiguée.

Alors que la discussion allait bon train un craquement étrange se fit entendre au loin ; instantanément les trois chamanes et la nécromancienne se figèrent. Erzèbeth évita la déflagration de justesse, mais celle-ci alla frapper de plein fouet le secrétaire générale dont l’image astrale explosa en petits morceaux. Les deux autres chamanes disparurent dans un nuage de fumée laissant la finlandaise seule. A peine eut-elle le temps de se rendre compte que Sliven avait réussi à avoir le lieu du rendez-vous et l’heure et qu’ils étaient passés à l’attaque, qu’un autre sort la frôla pulvérisant la table basse du salon. Rapidement Erzèbeth analysa la situation, bien que fortement amoindrie à cause de l’environnement la télépathie – comme ses autres capacités vampiriques – n’étaient pas totalement inutilisables et la nordique réussit à dénombrer ses adversaires qui lui avaient fait l’honneur de se déplacer à six. Malgré son statut de guerrière aguerri et sa puissance la finlandaise n’avait aucune chance contre cette demi-douzaine d’assassins surentrainés.

Tout en courant à travers sa suite divers sorts mortels l’effleurèrent et allèrent finir leur course dans quelque mur ou meuble qu’ils trouaient ou exterminaient dans un vacarme infernal. Consciente qu’il lui fallait trouver un moyen de fuir si elle ne voulait pas mourir Erzèbeth se jeta par la fenêtre et atterri lourdement sur le trottoir où un groupe d’autochtone la regarda horrifié. La nordique se mit alors à courir comme une damnée suivie de près par les six assassins qui avaient plongé à sa poursuite. Maudissant le soleil pour ses effets des plus redoutables sur sa personnes et fulminant contre le corps diplomatique de l’OMDS pour l’avoir désigné elle, Erzèbeth réfléchissait à toute allure au moyen le plus adéquat de sauver sa peau. Contre-attaquer en pleine rue et prendre le risque de tuer ou blesser des innocents était impensable, et semer ses assaillants très difficile privée de ses atouts vampiriques. Sa seule chance de survie résidait dans l’improbable espoir qu’un allié inconnu surgisse de nulle part.

Bien décidée à ne pas laisser sa peau ici Erzèbeth déboula telle une furie dans le premier bar qu’elle trouva, elle le traversa d’une traite sans même regarder l’effet produit par son arrivée fracassante et sortie par la porte arrière rejoignant ainsi l’arrière-boutique. La scandinave ferma la porte derrière elle et la verrouilla d’un sort puis la fortifia d’un autre. Ce petit subterfuge devrait retenir les assassins quelques minutes lui laissant le temps d’envoyer un message télépathique de masse aux pris de grands efforts. Alors que les ruades sur la porte scellée devenaient de plus en plus menaçantes la comtesse perçue une réponse positive d’un groupe d’espions de l’OMDS-Nicaragua situé en mission au Costa Rica actuellement en mouvement dans le sud de Libéria ; ils seraient là dans quelques minutes. Consciente que la porte elle ne tiendrait pas quelques minutes de plus et que l’arrière-boutique ne lui offrirait pas un espace de combat à son avantage Erzèbeth misa sur la surprise. La finlandaise pointa son majeur sur la porte, murmura une formule et celle-ci explosa soufflant sur son passage les assassins afférés à tenter de l’ouvrir qui furent propulsés dans la rue au travers des fenêtres.

Sans attendre son reste la comtesse se rua sur le premier de ses assaillants à sa portée et un violent combat au corps-à-corps s’engagea. Bien moins agile et puissante que d’habitude la nordique essuya plusieurs coups avant de finalement réussir à énuquer son adversaire et de le relever aussitôt sous forme de zombie le convertissant ainsi instantanément en un allié inespéré. D’un combat inégal opposant six assassins à une seule sorcière affaiblie, la bataille avait virée au deux contre trois rendant les choses plus équilibrées. Malheureusement, uniquement munie de ses poings et assistée d’un mort-vivant bien peu résistant le conflit se mit à nouveau à pencher en faveurs des sliviens.

L’un des adversaires qui se trouvait être un nécromancien parvient à faire changer d’allégeance le défunt qui de ce fait rejoignit à nouveau le rang de Sliven laissant une nouvelle fois seule Erzèbeth qui se faisait bien malmenée. Un boule de feu atteignit son thorax et la projeta violement contre le bar, la comtesse s’écrasa lourdement sur le sol. Et c’est alors que comme dans les plus grands films américains au moment ultime où tout semblait perdue l’escadrille alliée débarqua en force. Sonnée et accablée par la douleur la nordique ne distingua que des bribes du combat qui commença sous ces yeux ; une dizaine de soldats de l’OMDS avait apparu au moment ultime comme promis et ainsi sauvé sa vie. Lentement Erzèbeth se traina sur le sol jonché de verres et débris et tenta de s’éloigner de la bataille d’où fusaient de nombreux sortilèges. La finlandaise sentit une main se poser sur son épaule et elle vit s’accroupir un homme de blanc vêtu qui lui fit signe de ne pas prendre peur, c’était un allié qui se révéla être un soigneur. En effet à peine eut il finit son incantation que la plaie béante sur le torse de la comtesse se résorba. La finlandaise ne put s’empêcher d’avoir une pensée pour Cathena qui tout au long de ces dernières années de rudes combats était devenue sa soigneuse officieuse tant elle l’avait rafistolée et sauver de la mort.

Alors qu’Erzèbeth se relevait doucement, reprenant lentement ses esprits, l’homme en blanc réitéra son sauvetage parant d’un puissant bouclier un éclair qui leur était destiné. La comtesse n’eut pas le temps de le remercier à nouveau que la pièce fut plongée dans un brouillard de ténèbres, la nordique entendit un de ses alliés nécromanciens murmurer une formule et l’obscurité se dissipa. Les sliviens avaient disparus et seuls les dix soldats de l’OMDS ainsi qu’Erzèbeth se tenaient debout au milieu de multiples débris et tables renversées.


San José. Costa Rica. 27 Juillet 2026. 12:30

Après les événements de la veille Erzèbeth resta avec l’escadrille de l’OMDS-Nicaragua en mission au Costa Rica ; elle leur exposa sa mission et ils firent de même. Le nom de leur détachement était « La Negra Sombra III », le groupe était composé de neuf assassins – un nécromancien, six chamanes, deux élémentalistes – et d’un soigneur – également élémentaliste – et leur mission était de trouver et d’exterminer le nécromancien hongrois Györg Gountel. Il s’agissait d’un général de Sliven. Erzèbeth ne le connaissait que trop bien et savait pertinemment que sa tête était mise à pris par l’OMDS depuis de nombreuses années. Györg avait fait des ravages en Europe de l’Est juste après l’Affrontement et avait rallié la plupart des pays Balkans à la cause slivienne. D’après le service des renseignements de l’OMDS il était depuis quelques mois en Amérique centrale et plus précisément au Costa Rica afin de remplir la même mission que celle de la finlandaise : convertir le pays.

Quelques heures après l’attaque, Erzèbeth reçut un coup de fil d’un diplomate de l’OMDS, qui l’informa qu’elle avait été remplacée pour sa mission au Costa Rica par un autre agent et qu’elle était mutée en Islande où la guerre civile grondait. Dans moins d’une heure un jet privé allait donc partir pour Reykjavik où la comtesse était attendue par plusieurs diplomates ainsi que les représentants humains et sorciers du gouvernement islandais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Conquista - Costa Rica - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Costa Rica abandonne Taiwan et reconnaît la Chine
» Le Ministre de l'agriculture en mission au Costa Rica
» Vodou ap tounen yon fòs politik an Ayiti. Ayibobo !!!!!
» La République Dominicaine poste des soldats à la Frontière...
» [8ème de Finale] Costa Rica - Grèce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Le Monde :: Missions à travers le Monde.-