AccueilMembresPortailGroupesRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Mar 27 Sep 2011 - 22:16
Il était 3h00 du matin - la lune brillait dans le ciel nocturne hivernal - et dans les entrailles de Lómilendë, dans les quartiers privés de la comtesse Nàsdy situés dans la base souterraine dormaient Erzèbeth et un homme, blottit l’un contre l’autre d’un les draps noirs d’un grand lit à baldaquin. La nuit était froide, la chambre obscure et silencieuse mais une étrange chaleur se dégageait du lit. La finlandaise se réveilla, doucement et sensuellement elle fit glisser son long doigt d’une pâleur lunaire sur le torse bronzé de l’italien ; blottit dans ses bras elle se coucha alors délicatement sur lui, posa son menton entre ses pectoraux et le regarda en souriant. Sa tête se soulevait et s’abaissait au rythme de la respiration de l’homme qu’elle aimait, le père de ses enfants : Liam Macchi. Les deux sorciers venaient de faire l’amour passionnément et l’élémentaliste s’était assoupi ; ils avaient en quelque sorte fêtée leur retrouvaille. Liam venait d’arriver à la base et Erzèbeth et son mari avaient passé plusieurs mois sans se voir. Luka et Selena leurs jumeaux étaient restés tout ce temps avec leur père alors que leur mère parcourait le monde, risquait sa vie et combattait. Glorieux ? Absolument pas ; la finlandaise en avait honte ; ses enfants lui manquaient énormément. Ils étaient actuellement en sécurité en Laponie dans la demeure familiale avec Maïkka, leur intendante.

Complètement nue la parfaite peau blanche de la comtesse pareille à une poupée de porcelaine semblait luire dans le noir, la nordique se redressa et s’assit à califourchon sur le ventre de Liam, sa longue chevelure de jais tombant en cascade sur son dos. Erzèbeth se pencha et baisa les lèvres de l’italien qui s’étira paresseusement tout en se réveillant lentement. Les yeux remplis de tendresse la nécromancienne l’observa ; il serait certainement – et à jamais – le seul qui pourrait plonger ses yeux dans les prunelles émeraude de la scandinave et y voir tant de douceur ; même leurs enfants n’y avaient pas droit. Erzèbeth donnerait sa vie pour eux mais elle était des plus exigeantes et froides avec eux. Elle souhaitait le meilleur pour Luka et Selena et le monde dans lequel ses enfants avaient vu le jour était injuste et cruel et ils se devaient d’être en capacité de l’affronter. Depuis leurs naissances donc la nécromancienne avait été intraitable et autoritaire, elle les avait endurcis, cultivés et entrainés. A tout juste 12 ans les deux Nàsdy-Macchi étaient déjà de prometteurs nécromanciens, intelligents et matures. Il arrivait à Erzèbeth de remettre en cause son éducation ; après tout elle leur avait en quelque sorte volée leur enfance et leur innocence.

- Liam. Tu m’en veux ? D’être si absente, si loin de vous si souvent ?

La question était sortie naturellement. Elle aurait très bien pu user de sa télépathie pour connaître la réponse mais en 13 ans de mariage la finlandaise n’était pas une seule fois rentrée dans l’esprit de son mari, elle le respectait bien trop pour ça. Erzèbeth n’en avait habituellement que faire de l’avis d’autrui et de la peine qu’elle pourrait occasionner. Ce qu’elle faisait était majoritairement juste, dicté par la raison et ceux qui souffriraient de ses décisions de lui inspiraient aucun regret, aucun remord. Avec Liam, comme toujours, c’était différent. Son avis comptait, importait. Et maintenant qu’il était là, la comtesse comptait en profiter. Elle voulait passer du temps avec lui, lui parler, compter sur lui comme elle l’avait toujours fait et lui demander des conseils.


Dernière édition par Erzèbeth Nàsdy le Mar 4 Oct 2011 - 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Mer 28 Sep 2011 - 10:32
Liam sentit un mouvement à ses côtés, avant que des lèvres se posent sur les siennes. Il ouvrit les yeux, lentement, et les referma aussitôt : il faisait encore nuit. Bien que la chambre fût baignée dans la douce lumière de la lune, il était encore bien trop tôt aux yeux de l’italien. La bouche de sa chère et tendre s’éloigna de lui, il en profita pour s’étirer et pousser un grognement.

- Tu as vu l’heure qu’il est ?

L’homme lui-même l’ignorait. Il savait juste qu’il venait de se faire réveiller par autre chose que la lueur du soleil perçant à travers ses rideaux. La nécromancienne ignora la remarque, ou ne l’entendit pas. A moins que sa plainte se soit simplement noyée dans un bâillement.

Un peu plus réveillé, Liam crut voir un éclair d’inquiétude traverser les yeux de sa femme. Bien qu’incertain de ce qu’il avait vu à cause de l’obscurité, il posa une main sur sa hanche, la caressant du bout des doigts, dans un geste qui se voulait rassurant.


- Liam. Tu m’en veux ? D’être si absente, si loin de vous si souvent ?

L’homme se redressa et attira Erzèbeth contre lui, ses bras enlacés autour des fines épaules de celle qu’il aimait. Allongés sur le lit, les draps défaits autour d’eux, Liam glissa un « Non », doux mais décidé, à l’oreille de la nordique, avant d’embrasser tendrement la gorge blanche qui s’offrait à lui.

Il ne lui en voulait réellement pas, il n’avait aucune raison de le faire. C’était à lui-même qu’il en voulait terriblement. Car c’était lui, l’homme, qui aurait dû prendre les risques, c’était lui qui aurait dû se battre et protéger sa famille. La vie en avait voulu autrement, et c’est lui qui était resté auprès de leurs enfants, afin de prendre soin d’eux. C’était comme ça, et l’italien savait qu’il ne pouvait rien y faire, mais cela ne l’empêchait pas de se sentir parfois coupable.

Bien que plongé dans ses pensées, l’élémentaliste n’avait censé d’embrasser sa belle, se déplaçant doucement de son cou à sa clavicule, qu’il couvrait désormais de baisers.


- Tu m’as tellement manqué.

Son étreinte se resserra encore autour de la nécromancienne. Il n’avait plus envie de la voir s’éloigner encore.

Parfois il songeait qu’il aurait voulu avoir une famille normale, habiter une maison à la campagne avec sa femme et ses enfants, avoir un chien. Son seul soucis aurait alors été de choisir l’activité qu’ils pourraient bien proposer aux petits durant le weekend, et s’il devrait changer les fleurs sur son balcon. Mais il se raisonnait bien vite : aurait-il été réellement heureux, avec une vie comme celle-ci ? Aurait-il eu vraiment conscience de la chance qu’il avait d’avoir une femme comme la sienne ? Sûrement pas. C’est justement parce qu’elle lui manquait, qu’elle était parfois loin de lui, qu’il était heureux de la retrouver. Il aimait passer du temps avec ses enfants et les regarder grandir. Non, décidemment, il n’aurait pas voulu d’une vie différente.


- Tu nous manque à tous. Mais tant que tu reviens toujours vers nous à la fin, on est heureux.

Ses doigts se glissèrent sa chevelure, caressant tendrement la belle nordique.


Dernière édition par Liam Macchi le Sam 1 Oct 2011 - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Mer 28 Sep 2011 - 22:03
Telle une délivrance le « non » ferme de Liam résonna dans le silence de la chambre. Il ne lui en voulait pas ; alors qu’il la couvrait de baiser Erzèbeth passa ses bras autour du cou de son mari et rejeta sa tête en arrière. Tout en descendant vers sa clavicule il continua a couvrit la finlandaise de doux et tendres marques d’affection des plus sensuelles. Soudain son étreinte se resserra et il susurra à sa femme qu’elle lui avait manqués, qu’elle manquait aux enfants mais que du temps qu’elle revenait ils étaient heureux. La comtesse sourit, elle glissa ses mains dans la chevelure de l’italien et approcha fermement mais sans être brusque la tête de Liam vers la sienne. Elle plongea alors ses yeux dans les magnifiques iris verts aux reflets dorés de Liam ; surement les plus beaux yeux qui furent donner à voir à la finlandaise. Elle maintint son regard dans le sien une bonne minute puis sans crier gare elle l’embrassa avec fougue.

-Je t’aime Liam.

Lui glissa-t-elle à l’oreille avant de continuer à l’embrasser. Une douce chaleur se diffusait dans tout son corps, puis des frissons. Erzèbeth glissa sa main le long de la hanche de son amant jusqu’à son caleçon et l’agrippa avec force. Et alors que la température montait considérablement à la même allure que la libido des deux sorciers la nécromancienne se rappela sa conversation avec Vanina. Elle posa alors son index sur les lèvres de Liam qui allait l’embrasser et elle lui dit d’une voix calme.

Je dois te parler de quelque chose.

Surpris l’italien se redressa et fixa sa femme avec curiosité.

-J’ai parlé avec Vanina juste avant ton arrivée. Au fil de la conversation nous en sommes venues à parler de Selena et Luka ; je lui ai dit qu’ils me manquaient et elle m’a tout naturellement proposé de les faire venir.

Erzèbeth put aisément lire la surprise dans les yeux mordorés de son mari. De toute évidence il n’avait pas pensé à cette possibilité non plus.

-Vanina m’a dit qu’ils seraient en sécurité ici, certainement plus que nulle part ailleurs. Mais je ne sais pas. Lómilendë est une base militaire pas un complexe hôtelier; et je suis clairement la cible numéro un à abattre pour le camp adverse ce qui fait de Lómilendë – par extension – une cible. Je serais tellement heureuse de les revoir, et Vanina serait ravie de pouvoir revoir sa filleule et Luka ! Mais il n’est pas question de ce que je veux, mais du meilleur pour eux.

Les arguments de sa meilleure amie tournaient sans cesse dans la tête de la nordique. Là où elle marquait un point c’est que si Selena et Luka venaient loger au château ils seraient entourés des meilleurs sorciers du monde et que Sliven – dans son infime perfidie – finirait sûrement par localiser les jumeaux (actuellement à Levi en Laponie) et enverrait des troupes pour les éliminer afin d’affaiblir leur proie principale : Erzèbeth. Cependant cette dernière avait bien évidemment déjà pensé à cette horrible possibilité et assigné une vingtaine de soldat(e)s à la protection de ses enfants. Oui décidément l’avis de Liam serait des plus crucial, il connaissait bien mieux Selena et Luka que sa femme ; il avait passé plus de temps avec eux et faisait vraiment office d’un papa. Il saurait certainement prendre la bonne décision, ou du moins avancer de bons arguments.

-Alors ; qu’est-ce que tu en penses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Ven 30 Sep 2011 - 9:12
Alors que la chaleur montait petit à petit dans la pièce, Liam sentit une partie de son anatomie se réveiller à son tour. Ses mains se firent plus aventureuses, glissant le long des épaules fines, épousant les courbes si parfaites de la femme qu’il aimait, pour ensuite effleurer ses hanches, se dirigeant vers les fesses rondes qui l’attiraient tant. Tandis qu’il s’élançait pour l’embrasser encore, la comtesse posa un doigt sur ses lèvres et se redressa, coupant brusquement son élan.

Le sorcier se redressa, non sans pousser  intérieurement un grand râle, qu’il espérait secrètement que la nécromancienne remarquerait. Troublé par le comportement si inhabituel de cette dernière, il la regarda avec une curiosité mêlée à l’inquiétude, qui s’accrut davantage lorsque la nordique lui annonça qu’elle devant lui parler, l’air grave.


- Qu’est-ce qu’il y a ?

Erzèbeth lui expliqua sa dernière conversation avec Vanina, et les soucis de l’italien s’envolèrent : ce n’était rien de grave. Ne restait maintenant que la surprise, qui devait être clairement visible sur son visage. Les enfants, venir à Lómilendë ? Leurs enfants, à lui, ayant survécu par miracle à la première attaque de Sliven, et elle, principale cible de ce vieux chacal perfide et sournois, viendraient ici, dans cet endroit qui tenait maintenant plus de la forteresse militaire que de l’ancienne école ? Drôle d’idée, songea l’élémentaliste. La marraine de leur fille était pourtant généralement bien loin d’avoir des idées farfelues ou excentriques.

Tout en torturant son esprit encore endormi, Liam écoutait sa femme, qui lui expliquait son avis sur la proposition de la chamane. Dur de croire que les enfants seraient en sécurité ici, où se trouvaient toutes les plus grandes cibles du sale rat qui leur servait d’ennemi – un rat d’une puissance hors du commun, il fallait bien l’avouer, sans cela Liam n’aurait pas eu à s’inquiéter. Parallèlement, il était vrai que les jumeaux ne pourraient trouver meilleure protection que les sorciers et sorcières présents à Lómilendë, qui comptaient pour la plupart parmi les meilleurs.  Et enfin, qui protégerait des enfants mieux que leurs parents, qui seraient sans doute prêt à donner leur vie pour eux s’il le fallait ? Les arguments semblaient imparables, malgré les inconvénients de cette idée.

Perdu au fin fond de ses pensées, l’européen ne s’était pas rendu compte qu’il faisait attendre son interlocutrice. Sans pour autant le presser, elle le ramena à la réalité en demandant ce qu’il en pensait. Il releva ses yeux, qu’il avait baissés lors de sa réflexion, vers ceux de la nécromancienne, lui montrant ainsi qu’il l’avait bien entendue. Cependant, il ne répondit pas encore. Certes, ses enfants seraient dans un endroit sûr, mais seraient-ils heureux ? Comment serait leur vie, entourée de soldats et sans possibilité de se faire des amis ? C’était une vie injuste, que Selena et Luka ne méritaient pas, il aurait souhaité leur offrir mieux. Mais il devait bien se rendre à l’évidence : les petits étaient déjà entourés de soldats, qui veillaient discrètement sur eux, ils ne pouvaient pas sortir et être libres, et certainement ne pouvaient-ils pas se faire beaucoup d’amis. Les séparer en plus de leurs parents n’était-ce pas la chose la plus cruelle qu’ils pouvaient faire ?

Liam fera les yeux, résigné, puis les rouvrit et les plongea dans le regard interrogateur de la nordique.


- Je pense que les enfants seront heureux de te revoir.

Il insista bien sur le verbe, conjugué au futur, ce qui impliquait que ce n’était pas une supposition, ni ce qui se passerait s’ils prenaient la décision de les faire venir à Lómilendë : c’était ce qui allait se passer. Bien qu’il se doutait qu’Erzèbeth l’avait compris, il le confirma encore.

- Quand est-ce qu’ils arrivent ?


Dernière édition par Liam Macchi le Sam 1 Oct 2011 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Sam 1 Oct 2011 - 4:03
Comme à chaque fois que Liam réfléchissait ce dernier levait les yeux et se murait dans un silence monial. Une fois que l’italien eut pesés les arguments qui lui vinrent à l’esprit ainsi – qu’apparemment – tranché en faveur d’une option il prit la parole d’une voix douce et suave. « … seront heureux de te revoir ». Un sourire de bonheur illumina le visage d’Erzèbeth ; Liam était d’accord, les enfants allaient venir à Lómilendë, la finlandaise allait revoir Selena et Luka. La comtesse posa un rapide baisé sur les lèvres de son mari qui enchaina en demandant quand est-ce que leurs bambins devraient arriver. La nécromancienne se mit à son tour à réfléchir à toute vitesse.

Objectivement le moment importait guère, le danger était constant à Lómilendë et les dossiers bouillants ne manquaient pas, entre le général Gooker et sa mission « Puesta De La Luna 38 » qui visait à exterminer la comtesse et la question de la neutralité de l’Islande sans oublier la formation et restructuration de l’armée de Lómilendë, la base était en effusion.

-J’ordonnerai à trois agents du service de sécurité d’aller les chercher en jet privé à l’aéroport de Kittilä dans trois jours. Ça te dérangerait d’appeler Maïkka demain pour la mettre au courant ? J’aurai difficilement le temps ne serait-ce que de respirer.

A l’évocation de la journée qui l’attendait Erzèbeth sentit un désagréable sentiment de morosité l’envahir. Il lui serait tout simplement impossible de passer du temps seule avec son mari tant elle avait de choses à faire.

-Une autre chose pendant que j’y pense ; ça te dirait que je te trouve un poste dans la base ? Je sais à quel point tu détestes t’ennuyer et te sentir impuissant et passer tes journées à m’attendre dans nos appartements va vite te rendre fou si tu veux mon avis.

Erzèbeth sourit tendrement à Liam, ce dernier avait tendance à sous-estimer ses capacités de sorciers, l’homme était peut être un élémentaliste banal mais c’était un métamorphe d’exception. De plus sa maitrise de l’italien pourrait toujours lui permettre d’aider au département des relations internationales et de la communication sans compter ses capacités de charmeurs et locuteur qui en ferait en très bon diplomate ; en bref il y avait de quoi faire avec le bel italien mais la finlandaise ne voulait en aucun cas forcer la main à son mari qui avait le choix.

En attendant que Liam réfléchisse à la proposition de sa femme la comtesse laissa elle aussi ses pensées s’envoler ; décidément la présence de l’élémentaliste était une bénédiction. Comme elle l’avait déjà expliqué à Vanina elle se sentait perdue dans ce « nouveau » Lómilendë. La majorité des visages lui étaient inconnus alors qu’au contraire les lieux en eux-mêmes, la comtesse ne les connaissait que trop bien. De plus la crédibilité qu’elle accordait au coordinateur des armées le dénommé Ambroise Tugendbach était des plus risible, cerise sur le gâteau au lieu des trois directeurs seules deux étaient à la base et des nouvelles du troisième se faisaient désormais attendre depuis plusieurs mois. En bref Erzèbeth craignait pour la réussite de leur but : anéantir une bonne fois pour toute l’organisation terroriste Sliven. Le fait que son marie en qui elle avait confiance soit à ses côtés la réconfortait énormément, cependant le revers de la médaille était l’anxiété que la présence de Liam suscitait chez Erzèbeth. Près d’elle il était en danger et cette pensée rendait la nordique malade d’inquiétude ; mais ça elle ne le lui aurait avoué pour rien au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Liam Macchi
Disparu(e) - Défunt(e)


Feuille de personnage
Nationalité: Italien
Magie pratiquée: Elémentaliste
Âge: 42 ans

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 07/04/2011

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Lun 3 Oct 2011 - 10:19
Comme l’élémentaliste l’avait espéré, la comtesse sembla heureuse à l’idée de revoir bientôt ses enfants. Il attendit ensuite qu’elle décide à quel moment il était préférable que les jumeaux arrivent. Liam, n’étant pas totalement au courant des missions les plus secrètes, ignorait parfois jusqu’au dernier moment quand  la nécromancienne devait s’absenter de Lómilendë.
 
C’était donc à elle, en fonction de son humeur et de ses tâches à venir, de choisir la date la plus appropriée.
 
Une fois son choix effectué, elle demanda à Liam de s’occuper de certains préparatifs, ce qui le réjouit : enfin quelque chose à faire. Ce n’était certes pas grand-chose, mais c’était déjà ça.

 
- Je m’en occuperai, ne t’inquiète pas. Ne te surmène pas trop, hein.
 
Le sorcier eu un sourire tendre. Il connaissait bien sa femme et savant pertinemment que celle-ci ferait son possible pour mener à bien chacune de ses missions, quitte à en faire trop. Il l’admirait beaucoup, bien que cela les empêcherait certainement de passer autant de temps ensemble qu’il l’aurait désiré.
 
Il savait bien que les choses se passeraient comme ça, mais il ne pouvait s’empêcher d’être déçu. Si au moins il avait pu être utile, faire quelque chose… L’envie de demander à Erzèbeth de lui trouver un poste lui brûlait les lèvres, ,ais que pourrait-il bien faire ? Il n’était pas un très bon combattant, malgré l’entraînement régulier qu’il pratiquait. Il n’aurait pas été utile, il fallait bien se rendre à l’évidence.
 
Résigné, il reporta son attention sur sa femme. Cette dernière sembla avoir lu dans ses pensées, cependant Liam savait que ce n’était pas le cas : elle n’en avait pas besoin pour savoir comment il se sentirait en restant enfermé à longueur de journée. Elle lui proposait de travail. Il la regarda, incrédule.
 
Avant de répondre, il prit tout de même le temps de réfléchir. Le fait d’avoir quelque chose à faire n’était-il pas en parfaite contradiction avec le sujet abordé précédemment, leurs enfants ? S’ils étaient tous deux absents, qui serait avec eux ? Il trouva la réponse après un court instant, sans même avoir besoin de faire part de son doute à la nordique : ils avaient Maïkka, qui s’occupait des bambins  à la perfection, leur absence ne poserait donc pas grand problème.
 
La question suivante était : avait-il réellement envie de travailler ? La réponse serait sans doute fortement influencée par le poste que lui proposerait la comtesse. Peut-être quelque chose dans le social et le relationnel, il savait bien parler au gens – et sa femme avait été bien forcée de le constater, à une certaine époque. A cette pensée, un sentiment de nostalgie l’envahit. Ces couloirs remplis d’élèves et de vie lui manquaient. Le seul moyen de ne pas devenir fou serait d’avoir une occupation.

 
- Tout dépend ce que tu me proposes, mais tu as raison, il va me falloir quelque chose à faire, sans quoi ma santé mentale va grandement se détériorer…
 
Avec une patience qui, venant de lui était exceptionnelle, Liam attendit d’entendre ce que sa femme avait à lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Erzèbeth Nàsdy
Patient(e) - service 3


Feuille de personnage
Nationalité: Finlandaise et Hongroise
Magie pratiquée: Nécromancie
Âge: 54 ans

Nombre de messages : 467
Age : 24
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    Lun 3 Oct 2011 - 20:59
Ne pas se surmener. Liam le savait certainement mieux que quiconque, Erzèbeth était une perfectionniste exigeante et intraitable, les choses devaient être bien faites et vites faites. La nordique ne pouvait se résoudre à abandonner ou laisser des dossiers ou problèmes en plan ; son besoin de tout régler – de tout contrôler dans une certaine mesure – tenait presque du pathologique ; du moins 15 ans auparavant Erzèbeth était clairement atteinte sur ce point. Elle avait mis de l’eau dans son vin depuis et appris à lâcher prise lorsqu’il n’y avait pas d’autres choix.

A l’annonce de sa proposition – comme elle s’y attendait – la finlandaise vit le visage de son mari s’illuminé, l’italien plongea ensuite dans une profonde réflexion puis sur un ton teinté de scepticisme parla. De son côté la scandinave ne put s’empêcher, d’elle aussi, sourire. Liam ne voulait pas faire n’importe quoi et il avait bien raison ; à cet instant la comtesse vit en son mari l’homme, le mâle italien. Il signore Macchi avait sa dignité et ne se résoudrait pas à accepter le premier poste qu’on lui proposerait.

-Ce qui te plaira chéri.

La nécromancienne jeta un oeil au réveil: passé 4 heures. Le temps filait. Erzèbeth se leva. Elle était nue, sa peau de porcelaine semblait scintillée dans le noir et sa chevelure d’ébène cascadait gracieusement dans son dos. Tout en se dirigeant vers la salle de bain elle poursuivit

-Essaie de mettre la main sur Vanina pour d’une part lui annoncer qu’elle va revoir sa filleule et d’autre part que tu veux du boulot.

Juste avant de disparaitre dans la salle de bain la scandinave se retourna et lança un sourire rayonnant à son mari. Oui Liam était définitivement le seul qui entendait Erzèbeth prononcé des mots doux et sourire aussi sincèrement. La nécromancienne ferma la porte et se glissa sous la douche. Vanina serait la plus à même de trouver un travail à Liam ; la nordique de son côté était quasi constamment hors de Lómilendë et n’était pas aussi bien informée que son amie sur ce qui se passait intra-muros. La seule chose que redoutait la comtesse résidait dans l’infime – mais existante – change que Liam demande à être sur le terrain et ça, au risque d’un désaccord majeur avec son mari – Erzèbeth le refuserait catégoriquement. Si la scandinave venait à perdre son mari les conséquences sur sa personnes seraient… terribles. De plus Lómilendë était bien assez dangereuse en elle-même ; pas besoin de sortir pour s’exposer à de mortels périls.

Erzèbeth sortit de la douche et rentra à nouveau dans la chambre ; elle se dirigea vers une imposante armoire en chêne et y sortit son perpétuel ensemble de combat composé d’une tunique en similicuir noir surmonté d’un corset-plastron le tout la plupart du temps agrémenté d’un épais manteau en cuir noir qu’elle n’enfila cependant pas aujourd’hui. Comme à son habitude la comtesse noua ses cheveux en une haute queue de cheval, enfila ses deux dagues ainsi que son arme dans les endroits prévus à cet effet s’approcha de Liam.

-Je dois y aller.

La comtesse posa un rapide et délicat baiser sur les lèvres de son marie, se retourna et quitta la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé    
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [Liam Macchi] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coktails et retrouvailles [Livre 1 - Terminé]
» Liam Whelan ( Terminée )
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» You left, I died ? John -retrouvailles- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lómilendë :: Fin du Supplice :: Archives :: Archives de la trame 3 :: Posts de la trame 3 :: Base Souterainne :: Quartiers Privés :: Appartements d'Erzèbeth Nàsdy-Macchi-